Ma dernière volonté…

Classé dans : Libres Logiciels | 4

C’est pas que j’adore spécialement évoquer ma propre mort (culture judéo-chrétienne oblige) mais lorsque celle-ci arrivera voici ce que je souhaiterais en tout dernier point demander à mes mandataires.

Que ma concession soit administrée par… OpenCimetiere !

Et sur ma pierre tombale cet épitaphe :

Ci-gît aKa qui tant donna au libre logiciel
Que même sa tombe est gérée sous licence GNU/GPL

Eh oui, même les cimetières se libèrent !

Redevenons sérieux pour évoquer donc cet OpenCimetiere dont l‘objectif de gérer les concessions des cimétières, les autorisations, la gestion de place et entretien de la concession ainsi que le terme de la concession.

Il s’agit d’un des nombreux projets libres de l’Adullact (Association des Développeurs et des Utilisateurs de Logiciels Libres pour l’Administration et les Collectivités Territoriales) et c’est l’occasion de saluer leur travail ici.

Au fait, vous ne remarquez rien sur l’annonce de la sortie du logiciel à l’Adullact ?

opencimetiere adullact

"Plein feu sur OpenCimetiere". Il fallait oser !

4 Réponses

  1. C’est ton corps que tu mets sous GPL ? Le design du cercueil ? Ou celui de la tombe ? Le modèle de tombe actuel doit déjà être sous GPL parce que tous font la même chose. Où est passé, dit-il nostalgique, la belle architecture et l’imagination du XIXéme ? Adieu Père-Lachaise… ;-)

  2. restouble

    le 11 septembre !!! si c’est une blague elle est vraiment de mauvais gout.

  3. Merci pour votre note plein d humour et de vos encouragements mais vous faites bien de preciser qu openCimetiere est un projet serieux entierement libre et developpe par un groupe de collectivités sous l egide de l adullact … Aujourd hui, il y a près d une centaine de collectivité qui l utilisent alors que le projet n’est operationnel que depuis 6 mois … a terme donc (terme que nous esperons le plus lointain possible), tout le monde sera géré avec openCimetiere …mais le logiciel libre survivra !!!

  4. Plein feu sur open-cimetière! C’est vrai il fallait oser.
    Mais l’on dit aussi que c’est la "killer application".
    Open-cimetière: le logiciel libre sans concession!