De l’économie du logiciel libre

Classé dans : Logiciel Libre | 9

Dis papa, comment qu’ils font pour vivre les développeurs de logiciels libres ?
Euh… tu m’en poses de ces questions toi, tu ne vois pas que je suis occupé ! Va écouter Frédéric Couchet sur le Framablog et on en reparle d’accord ?!
Pfff… d’accord.

Cette vidéo est un extrait du Temps du Libre n°1 réalisé par Lionel Allorge.
Elle est sous licence Verbatim, elle peut-être reproduite par n’importe quel moyen que ce soit, pourvu qu’aucune modification ne soit effectuée et que cette notice soit préservée.
Frédérice Couchet est Délégué Général de l’APRIL, Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre.

9 Réponses

  1. Canardman

    Pas tres explicite… Concretemment comment un developpeur libre gagne de l’argent ??

  2. C’est pourtant dit. Ils vivent non pas du logiciel lui même mais des services qu’il y a autour. Maintenances…

  3. antistress

    bon ben on va dire que je radote mais Fred Couchet passe pas du tout à l’oral, il parle beaucoup trop vite!

    J’aurais pas aimé l’avoir comme prof…

    Je vois pas comment ce type d’interventions peuvent permettre d’élargir l’audience du LL.

    (PS : je ne trolle pas, je précise que je suis membre APRIL)

  4. Oui, tu radotes un peu, mais c’est pas grave ;)

    Est-ce qu’il parle vite ? Oui, sans aucun doute. Mais le discours est clair et construit. Après, si tu as un problème de son, tu peux toujours télécharger (l’excellente) version originale, de bien meilleure qualité que nos "découpages maison" faits avec des pieds de louche.

    Maintenant, le fait est que les gens qui parlent bien du libre en public ou face caméra, y en a pas des masses (je dirais Thierry Stoehr, Tristan Nitot et… Fred Couchet). Evidemment, d’autres en parlent très bien, mais face à un public ou une caméra, c’est souvent beaucoup plus confus et moins pêchu.

    Une réponse facile aurait pu être "et ben on attends tes videos", mais ça n’aurait pas fait avancer le shmilblick. Bref, aucun probleme pour que tu critique la forme, mais comme d’hab’ dans le libre : – on fait avec les moyens que l’on a – si tu as de meilleures ressources, partage les – si tu n’en n’a pas de meilleures, pourquoi ne pas y travailler ?

    >Je vois pas comment ce type d’interventions peuvent permettre d’élargir l’audience du LL.

    J’ai montré la video de Lionel Allorge (encore merci à lui) à différents publics, et franchement, c’est plus efficace qu’un (pourtant excellent) "Livret du libre".

    >PS : je ne trolle pas, je précise que je suis membre APRIL

    Quoi ? tu les as infiltré aussi ? :-p

  5. Ben moi j’ai trouvé ça tres bien!! je débarque dans le libre et j’en suis tres heureux!! Merci à toutes les forces vives du Libre!!!

  6. L’économie du logiciel libre

    On réduit souvent le logiciel libre à son caractère gratuit, c’est beaucoup plus que cela. L’essor du logiciel libre permet le développement de nouveaux modèles économiques…

  7. antistress

    Je viens de regarder DADVSI la culture m’était comptée… http://framablog.org/index.php/post… Il y a un monde entre l’élocution des intervenants à ce film (tous très clairs – à commencer par C. Espern qui a toujours été limpide dans ses explications tous au long de ces derniers mois – car s’exprimant à un débit normal) et Fréd Couchet qui DGV (discourt à grande vitesse)

    Il faudrait vraiment qu’il fasse attention à cela et s’exprime plus lentement

  8. L’APRIL annonce la mise en ligne de courtes interviews de Benoît Sibaud, président de l’APRIL, qui répond à quelques questions classiques sur le logiciel libre : http://www.april.org/media/

    et en particulier : http://media.april.org/audio/CSI/le

  9. Je pense que le logiciel libre est plus fort que l’économie, puisqu’il revient à partager une passion. La plupart des codeurs font ça pour se changer les idées ou bien pour aborder des aspects qu’ils ne peuvent pas toucher de par leur métier.