Candidats.fr : dix mille signataires, aucune réponse !

Classé dans : Libres Logiciels | 3

harrypopof - Art Libre - Candidats.fr

Nous sommes désormais plus de dix mille signataires à attendre avec impatience les réponses des candidats à l’élection présidentielle française au dense et précis questionnaire de l’initiative Candidats.fr[1].

C’est même tellement dense et précis que je me demande si certains candidats ne reculent à répondre devant de nombreuses questions qui appellent des prises de position et des engagements qu’on aura tôt fait d’exhiber si promesses non tenues.

À moins, et c’est plus probable (enfin j’aime à le penser), que ce ne soit tellement dense et précis que les candidats (ou plus sûrement leurs conseillers) prennent leur temps pour décortiquer le tout et nous pondre des réponses aux petits oignons qui ne sauraient tarder.

En attendant voici une petite interview d’un des animateurs de Candidats.fr, Jérémie Zimmermann, tournée par Génération 2007 lors du récent Solutions Linux à Paris.

N’oubliez pas de signer la déclaration d’utilisation de logiciels libre, si ce n’est encore fait, puisque plus nous serons nombreux et plus les candidats feront attention à ce questionnaire et aux vastes enjeux de son contenu.

PS : Rappelons à cette occasion que Framasoft est partenaire de Candidats.fr puisqu’hébergeant le forum de l’opération sur Framagora.

Notes

[1] Illustration réalisée par harrypopof sous licence Art Libre. Vous trouverez d’autres bannières sur son site si vous souhaitez relayer l’information.

3 Réponses

  1. Pour information les premières réponses des candidats devraient être disponibles d’ici une dizaine de jours.

    Fred.

  2. Un bon article de Neteco sur les positions des candidats à la présidentielle en matière de technologies de l’information. On y parle notamment de logiciel libre et de brevets logiciels :
    http://www.neteco.com/71082-preside

    En attendant la publication des premières réponses au questionnaire de l’APRIL sur qui seront publiées la semaine prochaine sur Candidats.fr:
    http://www.candidats.fr/index.php/2

    Morceaux choisis : "l’innovation, la R&D et la généralisation du logiciel libre dans l’administration publique font partie des priorités de la candidate socialiste". Selon l’UMP, il faut : "un citoyen numérique, défiscaliser de l’ISF les business angels, créer des maisons des entrepreneurs, connecter en WiFi à 100% les écoles et les universités". La diffusion des logiciels libres et le refus de la brevetabilité des logiciels constituent une priorité pour les Verts et le PCF. L’UDF, le PC et le FN se prononcent contre la loi DADVSI.

    Voir aussi :

    # Programme de Marie Georges BUFFET – Candidate du Parti Communiste Français :
    http://www.apitux.org/index.php?200
    # Interview de Richard CAZENAVE, député de la 1ére Circonscription de l’Isère :
    http://www.apitux.org/index.php?200
    # Entretien entre Ségolène ROYAL et Richard STALLMAN
    http://www.apitux.org/index.php?200

    Et en région PACA :

    # Michel VAUZELLE : inauguration du réseau informatique du Lycée Général et Technologique Louis PASQUET en Arles
    http://www.apitux.org/index.php?200

    Quelques précurseurs :

    # Proposition de loi de Jean-Yves LE DEAUT, Christian PAUL et Pierre COHEN tendant à renforcer les libertés et la sécurité du consommateur et à améliorer la concurrence dans la société de l’information :
    http://www.apitux.org/index.php?200
    # Proposition de loi de Pierre LAFFITTE, René TREGOUET et Guy CABANEL tendant à généraliser dans l’administration l’usage d’Internet et de
    logiciels libres :
    http://www.apitux.org/index.php?200
    # Michel SAPIN : Ouverture de la deuxième journée du logiciel libre dans l’administration :
    http://www.apitux.org/index.php?200
    # La réponse du député péruvien Villanueva Nunez à Microsoft :
    http://www.apitux.org/index.php?200

    Librement…

  3. Il y a déja 3 réponses qui sont tombées et qui seront publiées dans les jours qui viennent. (… suspense !…)

    Il faut dire pour la décharge des candidats qu’il ne s’agit pas d’un "simple" courrier contenant une ou deux question, comme ils doivent en recevoir des centaines par jour en ce moment, mais d’un argumentaire compact et 32 questions ultra-précises, faisant appel à de très nombreuses références de textes de lois français et internationaux.

    Bref, cela va nous permettre de voir comment ils travaillent 😉