De l’art de ne pas être un bon rhéteur du libre

Classé dans : Libres Logiciels | 8

Combient de fois avons-nous tenté de convaincre notre auditoire de migrer vers du libre ? Et… d’essuyer malheureusement souvent une fin de non recevoir.

L’entreprise dépend bien entendu du contexte et du logiciel choisi. Dans l’ordre croissant de difficulté, il est a priori plus simple de substituer Firefox à Internet Explorer (voire OpenOffice.org Writer à MS Office Word) que de changer carrément de système d’exploitation.

Il n’empêche que quelle que soit la situation il y a, in my humble opinion, quelques erreurs classiques de communication à ne pas commettre.

  • Ne pas parler trop vite (cela a tendance à crisper votre interlocuteur)
  • Ne pas parler trop fort (cela a tendance à irriter votre interlocuteur)
  • Ne pas parler trop vite et trop fort (cela a tendance à exaspérer votre interlocuteur)
  • Ne pas utiliser de références absconses qui n’évoquent rien à votre interlocuteur si ce n’est qu’il le renvoit à sa propre ignorance (genre : noyau 2.6, LiveCD, et même Gnome 2.0 le jour de la sortie de Warty Warthog !)
  • Ne pas user d’expression qui induit un comportement absurde de la part de votre interlocuteur (genre : attends, comment peux-tu avoir la moindre opinion sur Ubuntu alors que tu ne l’as même pas essayé ?)
  • Ne pas porter de jugement à l’emporte pièce lorsque votre interlocuteur se montre réticent au changement ( genre : ok, reste dans ta caverne !)

Mélangez tout ces ingrédients et vous obtenez alors un dialogue de sourd où les protagonistes par réaction restent sur leur position en y mêlant ego et orgueil.

La preuve par l’exemple avec cet extrait de la série américaine (et donc planétaire) Veronica Mars.

Notre jeune geek a bien mérité cette réplique cinglante de la demoiselle qui clot le débat : I know what I like and I like what I know !

8 Réponses

  1. Souplounite

    Très juste, j’y ajouterais : n"essayez pas de convaincre votre interlocuteur s’il n’a pas envie d’être convaincu. N’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre. Laissez-les venir à vous en disant un truc du genre :"naaan, c’est pas pour vous, ça. Trop difficile".
    Pis y’en a qui ne seront jamais convaincus, laissez tomber.

  2. farv.

    ahaha, non recevable la vidéo, le gars propose d’échanger un ubuntu contre un mac os x, en général les utilisateurs Apple savent parfaitement ce qu’ils veulent ! 😉
    Par contre les conseils donnés ici dans l’article me semblent pleins de bon sens… (surtout vis à vis des utilisateurs windows)

  3. antistress

    absconse ?

    j’ajouterai qu’il est sans doute plus facile de convertir un utilisateur Windows car souvent il n’a pas fait le choix de Windows lui-même alors qu’un utilisateur MacOS, si, ce qui revient pour ces derniers à se déjuger (et ces derniers sont souvent satisfaits de leur cage dorée, le talent marketing de la firme de Cupertino dépassant largement celui de la firme de Redmond)

  4. Je suis tout à fait d’accord avec Souplounite, et j’irai même un peu plus loin : ne pas essayer de convaincre, mais faire.
    Je l’expérimente actuellement sur un groupe avec les cartes heuristiques. Je ne leur en parle pas, mais je m’en sert. Ils le voient, ils sont intrigués, et petit à petit ils viennent demander.
    Je crois que c’est une méthode que l’on peut appliquer à beaucoup de domaines, et entre autre en montrant ce que l’on fait au quotidien avec des outils peu communs, et pourquoi pas issu du libre.

  5. topaze

    salut,
    c’est quoi cartes heuristiques (heuristiques je sais) ?
    Merci
    T.

  6. Nomoupseudo

    "Mélangez tout ces ingrédients et vous obtenez alors un dialogue de sourd où les protagonistes par réaction restent sur leur position en y mêlant ego et orgueil."

    C’est aussi ce que je pense, et il doit exister un tas d’autres comportements de ce genre à ajouter dans cette liste !

  7. jdautz

    cartes heuristiques: Chercher un truc genre Freemind

    Sinon, je ne suis pas d’accord pour Mac. On est dans une logique très commerciale et propriétaire, mais c’est autrement plus sérieux au niveau qualité à tout points de vue que Microsoft qui pose des serrures 5 points en plastique sur des cloisons en carton plâtre.

  8. Topaze, va voir un site comme http://www.petillant.com/ et cherche Tony Buzan (sur wikipedia par exemple). Avec tout ça, tu devrais avoir un bon aperçu.
    Comme cela t’a été suggéré par jdautz, Freemind est un logiciel de cartes heuristiques en license GPL de mémoire. Mais l’heuristique ne nécessite pas de logiciel 😉
    Bonne découverte :-)