De la difficulté du Linux inside chez Dell et ailleurs par Mark Shuttleworth d’Ubuntu

Classé dans : Libres Logiciels | 23

Mark Shuttleworth - by Stopped. - Flickr

La société Dell a ouvert mi-février un site boîte à idées (le Dell IdeaStorm) où elle invitait les internautes à exprimer leurs desiderata en matière de produits (soit en émettant une idée originale, soit en votant pour une idée déjà éditée). Résultat des courses : un gros buzz mais surtout un véritable plébicite pour Linux et les logiciels libres.

La première proposition qui récolte à ce jour plus de cent mille suffrages (et plus de mille commentaires) concerne la pré-installation de Linux (accompagné ou non de Windows)[1]. Je ne sais si Dell s’attendait à un tel engouement mais toujours est-il qu’il fallait bien faire quelques chose après avoir ouvert la boîte de Pandore. Et c’est ainsi que Dell met en ligne jusqu’au 23 mars prochain un questionnaire afin de mieux étudier une éventuelle intégration de Linux dans ses gammes grand public. On notera que le choix des distributions par défaut sont : Novell/SuSE Linux Desktop, Red Hat Enterprise Desktop, Fedora, OpenSUSE et Ubuntu (mais on peut ajouter la suggestion de son choix).

Du coup le big boss d’Ubuntu Mark Shuttleworth, a pris sa plus belle plume pour nous faire part sur son blog de son avis sur le sujet. On peut lire entre les lignes qu’il aimerait bien qu’Ubuntu fasse partie des heureux élus mais il va surtout beaucoup plus loin en analysant pourquoi selon lui Linux a du mal à occuper nativement les PC neufs. Et de proposer quelques pistes pour y remédier.

Une traduction que nous devons à notre dream team Framalang : Olivier, GaeliX et DonRico.

Pré-installer Linux

Le fait que l’idée la plus soutenue de l’IdeaStorm lancé par Dell soit la pré-installation de Linux (sous la forme de Ubuntu | Fedora | OpenSuSE) a suscité beaucoup d’attention. À vrai dire, la question ne se pose plus de savoir si une pré-installation de Linux est une idée populaire chez les consommateurs. Pourquoi alors est-il si difficile d’acheter un PC aux États-Unis ou en Europe avec Linux (Linux seul idéalement) sur le disque dur ?

Les détails, comme toujours, c’est là que le bât blesse.

Premièrement, les marges sur les PC sont très minces.

Il en découle deux conséquences significatives. La première, et c’est la plus importante, c’est que les fonds alloués par Microsoft pour le marketing croisé représentent une part de poids dans les marges de bon nombre de grands revendeurs de PC. Faire un pied de nez au géant peut certes être amusant, mais c’est risqué. Si Microsoft réduit la contribution marketing par PC allouée à un certain revendeur, celui-ci se retrouve avec un gros handicap financier vis-à-vis de ses concurrents. Par conséquent, l’un des problèmes majeurs auquel est confronté un revendeur ou un constructeur lorsqu’il envisage la pré-installation de Linux, c’est l’impact que ce choix aura sur ses relations avec Microsoft — c’est-à-dire un risque de résultats inférieurs.

Pratiquer de faibles marges implique que toute interaction avec un client ou un appel au support client peut réduire le profit à néant, pas seulement pour cette vente mais pour bien d’autres également. Le pire scénario étant quelqu’un qui achète un ordinateur au prix le plus bas sur le site web d’un marchand en pensant que la machine est livrée avec Windows. Ensuite il téléphone, furieux parce que "ça ne marche pas avec le jeu qu’il essaye d’installer". Un client qui achète Linux par accident sans savoir ce que cela signifie coûte très cher à une entreprise qui fait relativement peu de profit sur le secteur des produits bas de gamme. Pour cette raison, je ne pense pas que cela ait un sens pour Walmart de proposer des PC d’entrée de gamme basés sur Linux, aussi n’avons-nous jamais fait pression sur un revendeur américain ou européen pour qu’il tente la pré-installation d’Ubuntu, à moins que celui-ci puisse, à notre sens, isoler le marché d’acheteurs qui veulent vraiment Linux de ceux qui recherchent juste une super offre sur un "ordinateur (Windows)".

Deuxièmement, nous, partisans des logiciels libres, sommes une foule exigeante et très difficile à satisfaire. Vous savez comment vous êtes, vous vous asseyez et configurez votre Dell dans les moindres détails, vous voulez un modèle particulier de portable HP, vous voulez celui avec le circuit graphique Intel, pas l’autre puce, parce que vous privilégiez l’approche des pilotes libres d’Intel… vous êtes, en résumé, un client expert et exigeant. Ce qui signifie que pour nous atteindre grâce à Linux, un revendeur devrait proposer Linux PARTOUT, pas seulement sur quelques modèles.

Pire encore, nous ne sommes pas des utilisateurs "Linux", nous sommes des utilisateurs de la version 6.06.1 d’Ubuntu, de la version 10.2 de SuSE ou de Fedora 6. Nous voulons une distribution particulière, et dans de nombreux cas une VERSION spécifique de cette distribution. Afin de nous satisfaire, le vendeur devrait offrir une large palette de possibilités, machine et distribution/version.

C’est une proposition coûteuse.

Alors que peut-on faire pour qu’on réponde à nos attentes ?

Tout d’abord, nous pouvons aider les vendeurs à avoir un aperçu plus détaillé de la nature réelle de la demande. Par exemple, voilà un sondage réalisé par Dell qui, je suis sûr, aidera à orienter leurs décisions pour vous aider à trouver une offre Linux chez eux:

http://www.dell.com/linuxsurvey/

L’idéal, bien sûr, serait que ce genre de sondage ne soit pas limité à un vendeur afin que nous puissions donner notre avis une fois et le voir pris en compte par toute l’industrie, mais c’est déjà ça. (L’idéal serait aussi que Dell considère Ubuntu comme étant supporté par la communauté mais également par une société – mais ça, c’est une autre histoire :-) )

Ensuite, nous pouvons réfléchir à des moyens qui permettraient de changer le modèle afin qu’il y ait une meilleure adéquation entre les attentes des clients et les contraintes économiques de l’industrie. Par exemple, si vous êtes de ceux qui ont voté pour la pré-installation de Linux sur le forum Dell IdeaStorm, seriez-vous heureux de recevoir un ordinateur Dell sans OS et un CD d’Ubuntu dans la boîte, que vous devriez installer vous-même sans l’aide de Dell ? Et que diriez-vous si on vous donnait l’assurance que l’ensemble des composants que vous avez installés "devraient" marcher, mais sans garantie ? Peut-on ajuster ces paramètres jusqu’à obtenir votre satisfaction, tout en laissant à Dell des profits corrects pour une prise de risque raisonnable ? Résolvez ce problème et je pense que nous ferons un pas vers l’éradication du Bug #1[2]

Addendum :

Bien sûr, certains revendeurs se spécialisent dans la pré-installation de Linux. Mon préféré étant System76, qui propose une grand choix de portables et de PC de bureau avec, entre autres, Ubuntu pré-installé. Bravo à eux pour avoir déniché ce secteur du marché et réussi à y connaître le succès.

Mark Shuttleworth, le 14 mars 2007

Notes

[1] On notera qu’en proposition numéro 2 arrive une autre excellente idée : la pré-installation d’OpenOffice.org.

[2] NdT : Ce "bug #1", clin d’œil des développeurs d’Ubuntu, peut se traduire ainsi : « Microsoft possède la plus grosse part du marché des PC actuels. C’est un bug qu’Ubuntu souhaite corriger. »

23 Réponses

  1. A propos de System76, sur la page Shipping and Handling Information :
    http://system76.com/information.php

    On peut lire :
    "We only ship to within the United States and Canada."

    A quand un distributeur capable de proposer ce matériel en Europe ?

    Pour ma part, je suis intéressé au plus haut point par le Darter Ultra, le Gazelle Value ou encore le Koala Mini Performance.

  2. @JC : Aujourd hui il n’y a que très peu de distributeur avec linux Préinstallé …

    Notamment http://www.keynux.fr

    Il reste beaucoup à faire !

  3. En fait, les seuls véritables problèmes auxquels on est parfois confronté quand on installe Linux sur un PC, c’est des problèmes de compatibilité dus à:
    1) des bios acpi mal écrits… ceci est en général corrigé sous windows (particulièrement sur les portables, ou les configurations sont plus exotiques) car les constructeurs ré-écrivent la HAL de windows pour l’adapter.

    2)Des composants non (ou mal) supportés par un driver car on a affaire a un fondeur qui publie ses spécifications sous des NDA (non disclosure agreement) incompatibles avec la GPL (genre Connexant qui joue a ça depuis les winmodem… j’ai eu un codec son qui a mis 1 an a être supporté a moitié sous Linux: Qui peut accepter un ordi sans aucun son de nos jours???!!).

    Ces 2 problèmes peuvent être résolus par les fabricants:
    1)Qu’ils fassent pression sur les éditeurs de bios pour qu’ils fassent enfin des choses conformes aux specs ACPI, tout le monde gagnera du temps. Notez que le même pb se pose si on doit réinstaller windows a partir des CD! On perd souvent la HAL de l’install d’usine et des fonctionnalités… Inadmissible.

    2)Ne pas inclure de composants dont le fabricant joue ainsi aux c*%: Si Connexant, ATI (qui publie des drivers linux, mais d’un niveau déplorable) ou dans une moindre mesure NVIDIA (qui publie des drivers linux corrects, mais non GPL) se voient privés du débouché d’un constructeur comme DELL ou HP, je ne leur donne pas un trimestre avant de changer radicalement de politique.

    Et alors, on pourra vendre des ordi sans install par défaut, avec juste un DVD d’install de l’OS de son choix (Windows ou Linux) choisi lors de l’achat (avec un bios bien écrit et des matériels compatibles, plus besoin d’être un expert), l’un étant juste moins cher que l’autre, on verra ce que les gens vont préférer a fonctionnalités alors égales.

  4. Ce que Dell n’a pas compris est que ce que demandent de nombreux usagers de gnu/linux est que simplement en cas de refus du cluf windows il soit remboursé au prix connu à l’avance par un affichage qui distingue le prix du hardware et des softwares pré-installés.
    Ce qui peut laisser au noob la possibilité d’utiliser windows après validation et au geek d’installer sa distro préférée après le formatage de la mort de Vista.
    Ca obligera aussi les constructeurs à oublier la mauvaise idée de mettre du code win dans les bios.

  5. Bah il est pas con ce mec, c’est le moins qu’on puisse dire 😀

  6. Dans la même veine que Triangle, je crois que Mark Shuttleworth n’a pas plus compris le problème que Dell.

    La vente liée d’un produit (le matériel) et d’un service (une licence) est interdite en France (http://www.detaxe.org). Une solution simple existe : ne pas remettre de clef d’activation au consommateur qui ne souhaite pas acheter la licence du Windows pré-installé. Ça ne modifie pas les chaînes de fabrication. Et ça répond à tous les impératifs avancés par Mark :

    – le consommateur non-averti ne se retrouvera pas avec Linux et l’impossibilité d’installer ses jeux

    – l’utilisateur de Linux installera la distribution de son choix

    – tous les ordinateurs pourront être disponibles sans payer la taxe Windows

    – les marges arrières offertes par Microsoft n’affecteront plus autant la concurrence sur le marché des systèmes d’exploitation, les constructeurs seront donc plus libres de respecter les clients

    – quant à la compatibilité du matériel avec Linux, les constructeurs ne seraient pas obligé de prendre plus d’engagements que maintenant ; et ça marche déjà plutôt bien.

  7. antistress

    la participation financière de MS aux résultats des intégrateurs montre bien que la situation est verrouillée à ce niveau.

    C’est pourquoi seuls les pouvoirs publics peuvent briser ce cercle vicieux qui entretient la position monopolistique de MS.

    D’où la nécessité de condamner la vente liée et de permettre au consommateur d’acheter le hard sans le soft (groupe de travail detaxe)

  8. antistress

    Oups, je m’aperçois que je dis la même chose qu’Adrien.

    donc, @ Adrien : +1

  9. Les réflexions de Mark…

    Mark Shuttleworth, le fondateur d’Ubuntu nous offre une belle réflexion sur les difficultés pour les grands manufacturiers d’ordinateurs d’offrir Linux sur leurs PC. Framasoft a traduit son intervention. Prenez le temps de lire, vous serez surpris de…

  10. philippe

    Carrefour multimédia a proposé des "PC Linux" pendant un temps.

    Mais la rubrique a disparue depuis, les PC vendus ont été déplacés dans la rubrique "Bonnes affaires", on peut encore en trouver en stock, fournis avec Mandrake 10.1 (c’est déjà un bon début).

    Personnellement, je me suis offert ce modèle pour remplacer ma passerelle:
    http://www.boostore.com/Carrefour/P

  11. olroxthor

    Il est difficile d’ envisager la vente d’ ordinateur sans système et programmes, déjà installés, pour la simple raison que tout le monde n’ est pas censés savoir et vouloir le faire.

    Un ordinateur déjà pourvu d’ un système et de programmes convient aux personnes qui n’ ont pas les compétences pour installer seul un système et des programmes mais ne dérange pas les "connaisseurs" qui pourront à loisir changer de système et de programme.

    Pour le coté financier je tient à rappeler à tout le monde que nous sommes dans un système capitaliste dont se qui peut vous déranger (à juste titre) en est la conséquence. Mais tout le monde oublient que se qui fait la force d’ un vendeur ce sont les acheteurs, de ce fait, on ne peut pas prétendre que qui que ce soit nous "impose" quelque chose puisque nous avons toujours le choix d’ acheter ou de ne pas acheter un produit.

    Les forces des distributions et des programmes GNU/LINUX sont : La meilleur proximité entre les developeurs et les utilisateurs et une meilleure écoute, une meilleur accessibilité aux produits d’ un point de vue financier puisque peu coûteu, voir gratuit, Une meilleure flexibilité et souplesse des divers programmes et systèmes grace à l’ accés aux codes sources d’ une façon libre, une coopération internationale trés riche. (j’ en oubli surement :-) )

    Le monde de GNU/LINUX doit encore évolué, il n’ est peut-être pas encore prés à satisfaire le plus grand nombres, mème si certains d’ entre vous se disent comblés par GNU/LINUX, se n’ est pas le cas de tout le monde. Alors pour que GNU/LINUX puissent interesser le plus grand nombre, car c’ est la seul façon d’ imposer ses règles du jeu, il doit inover, progresser dans le bon sens et se serra possible que lorsque tout ce potentiel humain autour de GNU/LINUX se concentrera vers des énergies plus constructives, je veu dire qu’ il faut arréter de critiquer les autres mais plutot se poser les bonnes questions comme : qu’ est ce qu’ aujourdhui un ordinateur doit rendre comme service ?, qu’ elle doit etre l’ interface de demain ?, comment simpliffier l’ accés aux services tout en gardant rapidité, souplesse, fiabilité, sécurité ? etc …..

  12. DecIRC

    Il y a aussi

    http://www.novatux.com
    http://www.ubuntu-pc.eu

    et http://www.ubuntu-pro.net qui recense des gens susceptibles de vendre du matos…

    et plein d’autres que j’oublie…

  13. KLeMiX

    Reponse à olroxthor :

    Ca te parait normal de racheter plusieurs fois le même OS si tu changes d’ordinateur souvent ( moins de 5 ans) ?
    Tu me diras que la licence lié à l’ordiateur est moins chere que si j’avais acheter une version boite. Mais puisque "on ne peut pas l’acheter sans OS " (sauf bien sur si tu le montes toi même ce qui est encore plus compliquer pour l’utilsateur de base) je voies pas pourquoi racheter une version boite.

    Faire croire que l’acheteur est libre de ne pas acheter windows me parait un gros mensonge sauf si tu veux dire que l’acheteur est libre de ne pas acheter d’ordianteur.

    Je dirait pour finir que c’est le monde des GNOUX qui doit évoluer.

    olroxthor désolé si je suis un peu agressif. 😉

  14. dominique

    L’un des problème que l’on rencontre avec les PC sous windows (peut-être n’est-ce pas le cas chez Dell) est que parfois on perd le support technique en cas de repartitionnement du DD, ou que les media de restauration ne s’adaptent pas au partitionnement que l’on souhaite. Si ce problème était réglé, il serait déjà plus facile aux particuliers d’installer Linux eux-mêmes en double boot, en cherchant le support pour Windows chez le fabriquant, et le support sous linux auprès de la communauté de sa distrib.

  15. olroxthor

    Tu as raison KLeMiX tu n’ est pas obligé d’ acheter un ordinateur et il existe aussi des ordinateurs portable de marque APPLE qui te proposent plus de programmes "interessants" et "aboutis", sortie de la boîte.

    Une petite anecdote : à l’ époque de l’ internet grand publique avec AOL, Free, club internet etc … vers les années 1995 j’ ai refusé de me payer un accés à internet car je ne trouvais pas cela interessant pour plusieurs raisons et j’ ai fait sans, alors que je suis passioné d’ informatique depuis 1986 et qu’ internet était vraiment une révélation pour moi. Je refuse souvent d’ acheter car sa ne me convient pas par choix politique, technique ou financier.

    Je voudrais dire aussi que tu as raisons mais c’ est pourquoi j’ ai préciser que l’ on été dans un système capitaliste et que si il a des bons cotés en voici un de ses mauvais : le faite de préinstaller Windows pour pouvoir faire des bénéfices.

    Se que je voulais dire égallement c’ est que si GNU/LINUX évolu suffisament pour être préferer à Windows, par exemple, alors les constructeurs seront obligé de répondre aux éxigences des utilisateurs GNU/LINUX.

    J’ai pas compris : "le monde de GNOUX" et sinon je n’ ai pas ressenti d’ agressivité mais plutot passioné (se qui est bien)

  16. adam0509

    Quand même très bizarre de la part d’un constructeur de proposer des PCs avec des puces ATIs…

  17. ma.lev

    à propos de linux préinstallé et des risques de proposer linux sur des pc en entrée de gamme…
    Voilà déjà pas mal d’années (en histoire linux! : c’était il y a 4-5 ans), dans une ville périphérique d’un état brésilien (Vila Velha, Espirito Santo), on pouvait trouver dans des magasins électro-ménager (genre lave-linge, télé et blender), du centre ville des pc tournant sous linux (en tout cas en démonstration), d’ailleurs, je CROIS me souvenir qu’à cette époque, dell proposait au Brésil un portable tournant sous linux (à l’époque, j’avais envoyé un mail à l’April).
    L’utilisateur dont parle MS n’est qu’un utilisateur parmi d’autres.

  18. ma.lev

    Sur le site ww.dell.com.br
    Você buscou por: "linux"
    1359263 Resultados

    exemple:http://www1.la.dell.com/content/pro

  19. matcheux

    J’ai remarqué un autre problème.
    Acheter un portable sous linux coute beaucoup plus cher qu’un portable sous XP.
    Sans doute parcequ’il faut choisir avec précaution les puces qui possèdent des pilotes pour linux.
    Il est tentant d’acheter un portable bien moins cher sous XP et de repartitionner pour n’installer que linux.
    On se base alors sur le site linux-laptops pour le choix du pc.

    pour un pc de bureau c’est plus simple quand on a un bon assembleur près de chez soi.

  20. yvan78

    Plus cher de devoir selectionner le matériel pour linux? Et puis quoi encore:
    1)Pour la majorité des problèmes, ce n’est qu’un problème de reconnaissance du matos installé car on appelle "acpi" des bios qui ne le sont en réalité pas. En bon français, c’est de la tromperie. Même des fabricants comme Toshiba, pourtant membre fondateur de l’acpi, sortent des PC avec des bios acpi buggés: Inadmissible!!!
    2)Pour les véritables problèmes de driver, c’est assez rare et les fondeurs de puces jouant avec le NDA incompatible GPL ne se comptent même pas sur les doigts d’une seule main et sont loin d’être irremplaçables. Les autres, vu le nb de PC linux en entreprise, ils ne veulent surtout pas se priver de ce marché: les stations de travail unix sont un marché qui n’existe quasiment plus, tout le monde achète des PC bien moins cher avec une distribution linux avec support entreprise pour un cout par poste lui aussi ridicule comparé à une sun+solaris ou autre d’il y a qq années. Sur le marché des postes de travail de développement en R&D, c’est vraiment une tendance lourde. Avec les évolutions des suites openoffice et autres outils bureautiques, le reste commençe a suivre… Bientot, même la secretaire sera sous linux!
    Ne parlons même pas des facilités d’administration globale d’un parc unix/linux comparé aux infames bidouilles sous windows pour arriver a en faire le dixième! A tout niveau, linux c’est du gain de fric monstrueux.

    Ce qui est cher pour tout le monde, c’est de foutre des couches intermediaires à adapter a chaque PC (dans les driver ou la HAL)… et de perdre son temps à tester/integrer des drivers boite noire dont on ne peut traçer les modifs pour cibler les tests à l’essentiel (ce qui a changé) et en cas de pb pouvoir dire ou ça se passe et simplifier les échanges avec ceux qui sont chargés de son support. Ca, ça coute cher.

  21. J’ajouterai que le problème, ce n’est pas installer Linux, pour les pros, c’est facile, c’est d’avoir un PC vraiment bien compatible… Et si Dell peut vendre des PC avec un Dual Boot dont une distribution Linux majeure fonctionnant à 100%, y compris les webcam des portables…, c’est une vraie garantie qui justifie à elle seule l’achat.

  22. Acheter un PC avec le système Linux préinstallé?

    Il reste difficile aujourd’hui d’acheter un PC avec un système Linux préinstallé. Quelles en sont les raisons? suivre l’article de Framablog……

  23. orario treni italia

    De la difficulté du Linux inside chez Dell et ailleurs par Mark Shuttleworth d’Ubuntu…