Framasoft ou le prix à payer d’un certain succès

Classé dans : Framasoft | 51

The day gravity failed - 4StringsGood - CC-BY

Framasoft vient de recevoir un Lutèce d’Or à la récente manifestation Paris Capitale du Libre. Et pas n’importe lequel celui de la meilleure action communautaire. Nous sommes heureux et fiers de partager donc ce prix honorifique avec tous ceux et celles qui de près ou de loin ont un jour collaboré avec nous. Un énorme merci à vous qui depuis cinq bonnes années avez contribué avec nous à faire connaître et diffuser le logiciel libre et son état d’esprit au plus large public possible.[1]

Mais paradoxalement cette distinction arrive à un moment où nous sommes si ce n’est à bout de souffle en tout cas en fin de cycle.

Il est très délicat de distinguer des individualités dans une communauté, et nous savons bien que personne n’est irremplaçable, mais il n’en demeure pas moins que la réussite de Framasoft, aussi communautaire soit-elle, repose également sur les épaules de quelques uns.

En effet pour que ça marche il faut une conjonction de facteurs favorables. Il faut entre autres une bonne idée de base (pour nous cela a été l’approche originale et frondeuse des logiciels libres à partir de Windows), une bonne ambiance, une bonne organisation, de bons outils, plein de bonnes volontés… mais surtout et quoiqu’il arrive il faut nécessairement quelques fourmis en coulisses prêtes à donner beaucoup de leur temps… libre pour animer et coordonner le réseau Framasoft dans son ensemble.

Il se trouve que certaines de ces fourmis, pourtant toujours aussi motivées, finissent l’année épuisées et frustrées. Epuisées car il arrive un moment où le développement de l’activité est tel que l’enthousiasme n’arrive plus à compenser la difficulté de devoir coincer ce travail bénévole entre vie professionnelle et vie privée. Frustrées car de nombreux projets en cours ou en préparation n’ont pu avancer faute de disponibilité suffisante.

D’ordinaire ces turpitudes personnelles sont mises de côté afin de ne pas affaiblir le moral des troupes. D’ordinaire aussi la lassitude n’est que passagère et elle est bien prise en charge par le reste du groupe. Mais aujourd’hui la situation est plus complexe car d’un côté nous sommes moins nombreux que par le passé à être présents et compétents pour relayer les défaillances et de l’autre côté ces fourmis spéciales ne souhaitent plus (ou ne peuvent plus) rempiler dans les mêmes conditions. Comme le dit Francis Cabrel c’est juste une question d’équilibre ;-)

Or nous avons la faiblesse de penser que nous pouvons continuer à apporter notre petite pierre à l’édifice dans un contexte où plus le libre avance et plus il rencontre de résistances. Nous pensons que la confiance et l’énergie créatrice que nous avons su dans la durée engendrer autour de nous est précieuse. En un mot comme en cent nous avons carrément l’outrecuidance de penser que ce serait dommage pour le libre francophone de nous voir lentement décliner puis disparaître.

Que faire alors ? Il y a bien sûr de nombreuses pistes (et de nombreux y’a qu’à, faut qu’on) mais nous avons beau prendre le problème par tous les bouts nous pensons que la solution la plus pertinente (mais également la plus ambitieuse) serait de faire gagner du temps à ces fourmis à haut karma ajouté. L’idéal serait donc de substituer leur activité professionnelle par une activité pour Framasoft. En un mot comme en cent nous souhaiterions que l’aventure Framasoft soit aussi génératrice d’emplois !

Nous aimerions donc pérenniser notre action et poursuivre nos projets en étant capable de salarier un ou deux permanents pour notre association. Quand bien même nous n’avions pas prémédité une telle perspective, nous avons pleinement conscience de la difficulté de la tâche (surtout quand on commence à se pencher un peu sur le coût bien réel d’une telle opération). Et il est fort possible que, contrairement aux précédents, nous ne réussissions pas ce pari là. Mais à l’impossible nul n’est tenu et puis avec internet on n’est jamais au bout de nos surprises…

Nous nous déclarons donc officiellement à la recherche de fonds, subventions, partenariats publics ou privés, généreux mécènes… et de toutes les idées possibles et imaginables pour atteindre cet objectif qui, très concrètement, se chiffre charges comprises à un minimun de 40.000 € pour pouvoir démarrer l’exercice en janvier 2008.

Merci de votre attention, de vos futurs commentaires et suggestions, et surtout merci de nous soutenir en relayant l’information pour nous permettre de mieux atteindre ceux qui pourraient être susceptibles de nous aider dans cette petite entreprise qui ne souhaite pas connaître la crise.

Pour tout contact : aka AT framasoft.net

Notes

[1] L’illustration est une photographie de 4StringsGood intitulée The day gravity failed issue de Flickr et sous licence Creative Commons BY-SA

51 Réponses

  1. Jean-Mi

    Bravo pour votre prix amplement mérité.

    Tentez de voir le côté positif de la chose car ça s’appelle une crise de croissance.

    Tous les gros projets logiciels libres (Linux, Mozilla, OpenOffice…) reposent sur un noyau dur de gens payés pour cela. Alors pourquoi pas aussi les gros projets de diffusion de libre surtout quand ils sont là depuis des années, qu’ils ont apporté beaucoup et dont on ne peut remettre en cause le but non lucratif.

    La somme importante interdit AMHA de lancer une campagne de dons (ou, et c’est tant mieux, de mettre de la pub partout) car même avec votre audience ça m’étonnerait que vous arriviez à atteindre l’objectif.

    Pour les subventions publiques le problème ce sont les délais et la territorialité (ça va pas être facile de les convaincre que vous êtes ancrés dans un région précise !).

    Je crois plus aux aides d’entreprise, mécénats, partenariats, parce que pour les grosses la somme est dérisoire et que niveau marketainge le libre véhicule une bonne image chaque jour un peu plus diffusée. Mais alors prenez garde à ne pas y perdre votre âme !

    Courage, Jean-Michel.

  2. Vincent (aka Kill Bill)

    Je vais de ce pas demander à mon ami Bill G. si il serait prêt à lâcher 0,0000000001% de sa fortune personnelle. Mais c’est pas gagné !!!

    Quand je vois les sommes hallucinantes déboursées pour des trucs complétement débiles (genre la pub pour un nouveau truc qu’on a déjà) on se dit que ça pourrait être mieux dépensé ailleurs. Pour des choses source de progrès humaniste et de rapprochement entre les gens par exemple.

    Bonne chance en tout cas. Vous avez regardé du côté des fondations ?

  3. Sylv1

    C’est pas une idée neuve et peut-être que les bonnes idées de ce genre ne marchent qu’une seule fois mais pourquoi pas une sorte de "millioneurohomepage" ?

    http://www.milliondollarhomepage.co

    Peut-être pas un million mais dans les cent mille euros pourquoi pas ? Vous appeleriez ça "l’opération Framathon" (ma consultation marketing est gratuite).

    Et vous lanceriez le buzz sur le net francophone pour que particuliers, associations, entreprises, sites web, etc. viennent vous soutenir en achetant des pixels.

  4. playmobil

    sûr qu’il faudrait en vendre un paquet des T-shirt frama pour arriver à 40000€. Et il est évidentque vous ne devez faire de grosses rentrées avec la framakey. Comme Jean-Michel, il me semble qu’une forme de mécénat privé est sans doute ce qu’il y a de plus simple.

  5. Je vais vous faire un peu de pub sur mon blog, on sait jamais défois qu’une ame charitable passe par la ! ;)

  6. Ne serait-ce pas le moment de communiquer de concert avec le grand public, autour du libre, pour faire entendre/comprendre des enjeux qui s’annoncent finalement proches pour toutes les grandes communautés comme celle de Frama (je pense à Dogmazic en particulier).
    Nous avons tenté (avec un echec cuisant car nous n’avons pas fourni un effort suivi) de faire réaliser l’importance du don pour chaque concert du festival Diffuz. Je pense que le grand public est prêt à participer à sa manière (partager une musique est peut-etre plus marquant qu’un logiciel… il fallait voir les gens venir copier la musique sur leurs clefs usb ^^), dans la mesure ou le geste du don qui est à l’origine de nos actions est, en forçant le trait, un trauma.
    "pourquoi ils font ça?"
    "comment ils vivent?"

    Le geste de donner est à mettre enfin en marche à mon sens. Pour qu’une prise de conscience s’opère etgénère autre chose que de la passivité de la part du public….

    Bon, pour extrapoler, il me semble aussi que c’est un gest oublié dans la mesure où, en terme de commerce aujourd’hui, le producteur et le consommateur ont une référence : l’affichette avec le prix. Il n’y a pas contact entre les deux, les deux pointent vers "le prix", un bout de texte donc. Donner demande un effort de conscience : combien je donne? combien je peux donner? combien j’estime ce que je prend?
    Cet effort n’est pas perdu, par contre il est à actualiser… à mon sens, le libre implique à terme que cette économie du don soit généralisée…

    Pour la forme, je ne saurais dire ce qui peut le mieux fonctionner… Mais les différents évènements que nous menons, et les différents espace d’expressions que nous occupons devraient certainement afficher plus explicitement la nécessité de participation financière… Peut-etre devrions nous nous coordonner tous pour mener une communication de ce genre?

    SInon, pour les questions sur le mécénat, vous avez l’admical mecenat :
    http://www.admical.org/

  7. niKo, l'autre

    L’idée de Sylv1 est excellente (millionEuroFramaPage) pour le grand public, les lugs.. , par contre, je ne suis pas d’accord pour "pomper" une idée d’une oeuvre caritative (struggle for libre ?).
    Je propose d’ajouter des pages soutiens (public, privé, recherche).
    FRAMASOFT doit VIVRE, et mérite de BIEN VIVRE !!
    Bon courage à tous

  8. Bilan sur Paris Capitale du Libre 2007

    J’étais ces deux derniers jours à Paris Capitale du Libre, évènement sur lequel je m’étais pas mal impliqué puisque je faisais partie à la fois du comité de programme des conférences et des membres du jury pour décerner les Lutèces d’Or……

  9. anyone

    Salutations à vous.
    J’ai découvert le libre grace à Framasoft et bien que moins actif et moins présent (grrr la rubrique en direct du net), je vous dois tout en ce qui concerne la liberation de mon âme. Pourquoi ne pas demander des subventions à Mark Shullteworth ?

  10. Avant toute chose, je voulais remercier l’ensemble de l’équipe de Framasoft pour le travail qu’elle a accompli jusqu’ici. C’est un peu grâce à vous que je suis tombé dans le logiciel libre et que j’ai découvert les possibilités liées à cette philosophie, à l’époque où le mot Linux me faisait encore trembler…

    Je vous souhaite beaucoup de réussite dans cet exercice périlleux, et j’espère de tout coeur que votre démarche pourra aboutir : il est vraiment impossible de concilier la gestion d’un projet aussi imposant que Framasoft (on peut véritablement parler de projet d’envergure professionnelle !) avec sa vie privée et professionnelle…

    Je suppose que vous avez déjà pensé à contacter les grosses entreprises membre de l’APRIL ou de l’AFUL ? Certaines d’entres elles proposent des sortes de bourses liées à des projets, vous pourriez donc entrer en relation avec elles pour essayer d’obtenir leurs aides (je parle d’entreprises liées à ll’APRIL ou l’AFUL parce que ce sont des entreprises sensibilisées à la problématique du Libre).

    Je vous réitère à tous mes félicitations les plus sincères, et espère ne pas voir disparaître Framasoft !

    Bonne continuation !

  11. Je pense que la meilleure solution serait en effet une "million euro framapage" car avec le pagerank et le trafic que vous avez, ça peut être une bonne idée. evidemment il ne faut pas tomber dans le site publicitaire, mais si vous filtrez les sites, ça peut être une bonne idée.

    je suis sur que les LUG et autres activitées autour du libre seraient prêtes à donner 4-5€ pour être bien référencé et présent sur framasoft.

    pour les particuliers vous pouvez ensuite étendre à ceux qui proposent des licenses CC ou artlibre.

    Par exemple, si vous mettez en place un annuaire payant framasoft, je suis prêt à donner 5€/an pour un lien vers mon site avec une description regroupant des photos CC, et je suis sûr que plein de gens sont dans mon cas et trouvent framasoft utile.

    comme ça vous faites des benefs, vous êtes utiles au libre (puisque sites avec ressources libres) et vous ne perdez pas votre âme..

    elle est aps belle la vie ??

  12. Simons

    C’est une excellente idée cette "million euro framapage" et de tirer profit du trafic et du pagerank des sites frama*.

  13. Bravo pour votre prix !
    Je comprends votre désarroi et le besoin de vous professionnaliser
    Pour l’argent c’est vrai que ca fait pas mal, mais il y a peut-etre quelque choses à faire auprès de nos politiques.
    Récemment on a vu que le libre devenait sujet politiquen (je pense à Bayrou, Royal ou Rocard)
    Y’a peut-etre un truc à faire là dessus.

  14. andré

    Bonjour,
    Certes, arrive ce moment. Je crois pourtant qu’un premier appel à don (relayé par un tas de sites très divers) pourrait permettre de voir venir.

    En gros, la souscription de "parts amicales" d’une valeur unitaire de 10 € (on en souscrit autant qu’on veut, serait-ce une seule), ne donnant aucun droit ! sinon de participer justement, devrait amener les 40.000 € ou plus dès cette année.

    Ensuite ? Là viendrait une réflexion qui rejoint essentiellement bien des problématiques d’initiatives alternatives. Quid ?

    En tous cas, si ça se lance, "je" souscris et j’annonce sur un site. En insistant ! L’enjeu est immense.

    Merci Framasoft …

  15. Bravo pour le Lutèce d’Or. Belle récompense que voilà.
    Et puisqu’il faut faire passer le message pour votre projet, je vais moi aussi vous faire un peu de pub.

    Je pense qu’une bannière, logo ou autre renvoyant vers une page bien spéciale expliquant votre projet serait un plus.

    (en passant qu’est ce que tu écris bien aKa ^^)

  16. Rémi

    Quelle et la forme juridique de Framasoft ? Est-ce une association de loi 1901 ? Une fondation ? Le but de l’association pourrait être un caractère permettant la reconnaissance d’utilité publique ministérielle. Auquel cas les dons faits à Framasoft pourraient être déduits de l’impôt sur le revenu à hauteur de 66%. Autrement dit, des personnes qui feraient un don de 100 euros ne dépenseraient en fait que 34 euros. Et ça marche de la même manière si le montant est de 100 000 euros hein ;-)
    Je peux vous aider sur ce point si vous avez besoin.

    @+
    Rémi

  17. Eric S.

    Je ne pourrais pas me passer de framasoft (et du libre en général).
    Je suis prêt à donner une "petite" somme par virement mensuel afin que perdure ce site.
    J’en ai largement profité, et j’ai plus d’argent (pour l’instant !) que de temps… donc.
    10€ par mois me semble être une somme raisonnable pour ne pas voir de pub, et garder la qualité de ce site.
    Cependant trouver 4000 personnes comme moi ça va être peut-être être dur..

    En fait je pense être accro …

  18. silenus

    Pour ma part je ne penses pas que trouver 4000 personnes qui donne 10 euros soit si difficile que ça.
    En tout cas, exonération ou pas, je veux bien prendre une adhésion à l’association chaque année de 10 ou plus.
    D’autant qu’une personne à temps plein pourra aussi avoir une activité pour rechercher des mécènes, en plus de la gestion courante.

    Merci Framasoft et félicitations pour le prix,
    @+

  19. Nicolas 51

    Nous sommes donc déjà 3 !

    Encore bravo pour le Lutèce d’Or.

    Merci pour tout ce que vous faites !

  20. blowup

    En tant que discret contributeur , je tiens à féliciter, Framasoft qui m’ a appris le sens de la contribution, tout simplement;
    j’encourage tout un chacun à y participer, même peux et dicrètement.
    Framasoft est une aventure qui n’a de sens que collective.

  21. Je suis sûr que de nombreux framanautes sont près à soutenir Framasoft par des dons, n’écartez surtout pas cette voie.
    40 000 euros est un objectif totalement atteignable, songez aux 200 000 euros atteints pour répondre à l’appel d’offre sur le jeu Ryzom et le libérer !

    FRAMASOFT DOIT VIVRE ! Tant de personnes ont libéré leur logiciels ou migré totalement grâce à elle !

  22. David_Rouen

    40.000 euros c’est pas rien surtout que c’est à renouveler chaque année je présume.

    Votre meilleure chance serait avec les entreprises parce que les dons individuels tous les projets libres, sauf Wikipédia hors concours, savent que ça ne vole pas haut malheureusement.

    Il faudrait qu’une ou deux d’entre elles comprennent les retombées positives en terme d’image qu’elles pourraient tirer à soutenir Framasoft (et dans l’idéal sans contreparties autre que de pouvoir dire "on soutient Framasoft").

    Dans cette optique tout ce qui peut montrer notre attachement Framasoft favorise cela à mon avis.

  23. Michel Barbe

    En même temps des entreprises qui comprennent bien ce qu’est le logiciel libre et l’atout qu’elles pourraient en retirer de soutenir Framasoft doit pas y’en avoir bezef.

    Google ça pourrait le faire mais je ne suis pas sûr qu’un projet purement francophone aussi visible soit-il les intéresse (et je ne suis pas sûr non plus que Google France ait une quelconque autonomie dans le choix des soutiens par rapport au Siège Social américain).

  24. L’avenir de Framasoft

    Je viens de lire cet article sur le framablog, il y est question de l’avenir de Framasoft, avec la professionnalisation d’acteurs majeurs du site, et les impératifs financiers qui en découlent….

  25. Sharpshooter

    Bravo à Framasoft. !
    Je comprends parfaitement la crise de croissance qui arrive.

    A mon avis il est possible au mieux de financer une années sur un appel aux dons mais pour péréniser cela il faut d’abord trouver un modèle. Je pense que les pistes sont les suivantes :
    – vendre de la publicité, des CD, des clefs, des T-shirt,
    – rechercher des partenariats durables (Novel, IBM, …),
    – vendre des prestations (conférences, conseil, …).

    Un association peut faire tout cela jusqu’à un certain chiffre d’affaire. C’est à réfléchir.

  26. Bonjour,
    Déjà, si vous mettiez dans un coin de vos pages la possibilité pour l’internaute de soutenir financièrement. Je sais que, personnellement, je le ferai de temps en temps, vu tout ce que vous m’apportez. Je sais aussi que ce ne sera pas suffisant pour permettre de réunir les subsides nécessaires au fait de salarier quelqu’un. Mais, par expérience, pour pouvoir réunir des moyens financiers, il faut avoir plusieurs sources. Chacune est modeste, mais, toutes ajoutées, ça fait quelque chose de consistant. C’est par la multiplicité des sources de revenus qu’on gagne son indépendance, et je pense que l’indépendance vous est essentielle.
    En tous cas bravo! Et dès qu’il y a un appel à contributions (via paypal ou autre) sur votre site, comptez sur moi pour contribuer financièrement.

  27. anyone

    @ Benoit Labourdette :
    le coin dont tu parle, c’est celui en haut à droite

  28. JiJi H.

    Je comprends bien moi aussi parce que j’ai une vie associative et même si nous sommes nombreux à en être on retrouve bien le classique 20% de l’effectif qui fait 80% du boulot.

    Et je comprends aussi cette question du quantitatif et du qualitatif parce que dans un groupe les personnes ne sont pas forcément interchangeables. Il y en a certaines plus compétentes que d’autres pour accomplir certaines tâches c’est comme ça et c’est peut-être mieux de donner à celles-là plus de temps et de confort plutôt que d’essayer de les décharger en recrutant davantage.

    Bonne chance et félicitations pour tout ce que vous avez déjà accompli.

    Jean-Jacques, prof de fac.

  29. Axel_no-logo

    Une pétition ?

    Je propose de lancer une pétition de soutien. Ca semble con surtout que ca ne rapportera pas d’argent à Framasoft.

    Le raisonnement que je tiens c’est que vous n’arriverez pas à la somme voulue avec des dons ou tout autre sollicitation individuelle. Il vous faudra nécessairement des subventions / mécénats par de gros organismes publics / privés.

    Je pense que si vous arrivez devant ces organismes avec une pétition de soutien de plusieurs milliers de personnes, ça peut grandement aider dans les "négociations" surtout si ces organismes ne vous connaissent pas bien.

    Ca vaut ce que ça vaut mais pourquoi pas.

  30. HubbY

    Bonjour,

    Si l’objectif de 40 000€ n’est pas atteint , il ne vous restera plus qu’a utiliser les mêmes artifices que vos concurrents "privater". Délocaliser : C’est combien le coût de salariés payé en Roubles, en Roupies ou en Francs CFA ?

    Framasoft en Affrique du sud,, au coté de Canonical. Ca le fait, non ?

    à +

    hub

  31. Bonjour et bravo,

    1 – une campagne de souscription avec pour objectif un nombre critique d’adhérents (ex. 2000 à 20 €:/an) est-elle envisageable et souhaitée ? Je pense tout haut à l’exemple d’Ouvaton.

    2 – Sur cette base, la production de contenus réservés aux adhérents, qui même peu impliqués, auront toujours le sentiment de payer pour des services à valeur ajoutée. Je pense au site d’Abondance de Mr Andrieux, où la qualité "gratuite" donne envie d’accéder à plus encore en payant.

    3 – l’idée évoquée dans ces commentaires par Inkboy d’un annuaire payant. Il n’y a pas que les usines à Adwords et on ne vend pas forcément son âme en utilisant sa visibilité. En exerçant une politique ouverte mais rigoureuse, Framasoft pourrait vendre – c’est le mot – une visibilité à différentes catégories d’acteurs : entreprises, free lances ou particuliers amateurs des métiers du Web par exemple.

    Pour finir je pense qu’il faut "bâtir" ces revenus sur du sûr et pas sur des dons. Même s’il faut accepter la précarité comme une composante de la vie, permettre de rassurer les 2 salariés sur 12 mois et d’envisager la prochaine crise de croissance (…) en s’assurant des sources de revenus viables est un confort minimum vital pour préserver le moral.

    Bonne continuation en tous cas.

  32. Framasoft à besoin de vous !

    Framasoft ? Ce nom ne vous est pas inconnu, il vous rappelle quelques choses. Ah oui c’est le site ou j’ai trouvé un programme gratuit ! Si c’est que vous avez retenu de Framasoft c’est que vous ne connaissez pas encore Framasoft……

  33. Je dois quasiment mon emploi actuel à Framasoft. Enfin pas seulement à Framasoft, à mes efforts aussi ;-)

    Sans Framasoft, je n’aurais pas acquis la compétence nécessaire pour être crédible dans le travail que je fais de "Conseiller en logiciels libres pour l’éducation".

    Conclusion vous pouvez compter sur moi pour mettre l’épaule à la roue de la survie de Framasoft.

    Voici, à chaud, une première réflexion.

    Wikipédia et d’autres font appel aux usagers du site de temps à autre et ça marche assez bien. Votre appel à don, en haut, à droite, est tellement petit que je viens de le découvrir. Faut pas avoir honte de demander de l’aide. Et la demande doit être lié à un but précis (Wikipédia c’était un temps les serveurs) pour inciter au don. Annoncer qu’on cherche 40 000 euro pour des salariés, plutôt que juste un appel au don.

    Pour obtenir des dons des corporations, il faut une petite visibilité. Un logo (tout petit) dans un coin dédié aux partenaires. Le Libre Graphics Meeting s’est financé de la sorte.

    Je diffuse l’information à la société pour laquelle je travaille et je contacterai aKa.

    Longue vie à Framasoft.

  34. En lisant les commentaires qui se sont ajoutés, j’ai étoffé mes propositions ;D

    l’idée d’une association est encore mieux qu’un partenariat ponctuel, et filtre encore plus l’idée de la "million dollar framapage" tout en impliquant plus les membres.

    Je ne pense pas que le bouton "faites un don" soit très utile, même si il faut le laisser, ça n’est à mon avis pas le plus efficace.

    alors qu’une cotisation entre 10/15€ an à une association, ça motive beaucoup plus !! Les adhérents auraient accès à plus de ressources, comme par exemple un annuaire (profitant de votre trafic/pagerank) pour mettre leur site SI il contient des ressources gpl, cc, art libre ou autres ainsi que des ressources exclusives et du support supplémentaire.

    Si chacun y met du sien, ça peut marcher très fort, en suivant l’exemple du libre, en mutualisant les compétences entre membres. Par exemple je pourrai proposer des réductions sur de la création de site ou de graphisme aux adhérents, ou des photos d’illustrations pour leurs projets.

    bref, je pense qu’un mix adhésion/annuaires/ressources ça marcherai du feu de dieu !!

  35. Denis

    Beaucoup de bonnes propositions dans les posts précédents.
    L’idée d’une association me semble pertinente.
    Une règle nécessaire pour une bonne gestion avec des emplois : la règle des trois tiers, pour diviser le risque.
    Les trois sources pouvant être, compte tenu de l’activité de Framasoft :
    – ressources propres (adhésions, vente de produits)
    – financements privés (entreprises, associations)
    – financements publics (collectivités territoriales, établissements de formation).

    3 x 15000 euros me semblent réalistes pour un financement annuel.

    Prêt pour participer personnellement. Et encore bravo pour le travail.

  36. yves_web

    (outre les sources financières évoquées plus haut)

    Je suis peut-être à coté de mes pompes, mais il me semble que trouver 4000 personnes cotisant à hauteur de 10 € (ou +) ne me semble pas complètement irréaliste.

    Je vais peut-être dire une c… qui ne passe pas la porte, mais à la place de tee-shirts vous ne loueriez pas de l’hébergement ?
    Heuuu… Si j’ai dit une c… n’hésitez pas à ma le faire savoir !

  37. Dimitri Rousseau 78

    Trouver 4.000 personnes à 10 € par mois (à renouveler tous les ans), ça me semble tout à fait irrréaliste.

    Sans compter que les moyens pour payer (paypal, virement, courrier…) en freinent beaucoup.

    Si l’APRIL qui y met tout son coeur (et son temps qu’elle pourrait occuper à autre chose) n’y arrive pas je ne vois pas comment Framasoft pourrait y arriver.

    L’opération est jouable comme complément ou pour une part de la somme demandée mais en aucun cas pour la totalité. Ce serait trop risqué je pense.

  38. bruno

    où et à qui faire un (petit) don (les petits ruisseaux font les grandes rivières) ?
    qui contacter pour vous aider à trouver des contacts publics/privés ?
    Vous avez un rôle important, il faut continuer

    Bruno Charles

  39. Odysseus

    Et pourquoi pas une tombola annuelle ?
    Soit un prix défini ou un don pour obtenir un numéro.

    Pas besoin de centraliser les lots. Suffit que celui qui a un lot à proposer l’envoie directement au gagnant après le tirage.

    Idées de lots :
    Ceux qui n’utilisent pas Windows peuvent faire gagner leur licence à d’autres personnes.
    Des bouquins
    Des framabooks, framadvds
    Des jamendo cd’s

    Enfin, c’est juste une idée comme ça….

  40. Je sais que je me répète, mais j’insiste sur la grande importance de faire reconnaitre Framasoft comme une association d’utilité publique. Outre l’intérêt financier pour les donateurs, cela permettrait à Framasoft de s’inscrire dans le guide des dons et legs qu’utilisent les personnes fortunées qui ne savent pas à qui donner. Peut-être serait-il opportun de profiter du passage de l’assemblée nationale à Linux pour se faire connaitre auprès de ces personnes ?

    @+
    Rémi

  41. Julien

    Oui, alors, vous êtes bien sympathiques, mais pour trouver comment vous faire un don, ça a été la croix et la bannière: pour trouver le petit bouton en haut à droite il faut s’user les yeux et les méninges. Je ne demande pas un gros truc clignotant, mais enfin quand même!
    Et merci pour tout!

  42. Pourquoi pas une coop, (cf. ouvaton.org) et une offre de parteneriat avec blog.easyneuf.org ….également Lutèce d’or Lutèce d’Or 2007

    Prix Spécial du Jury

  43. Plein de de bonnes idées dans les commentaires:
    -"je suis sur que les LUG et autres activitées autour du libre seraient prêtes à donner 4-5€ pour être bien référencé et présent sur framasoft."
    Sûr, ce serait bien; notre assoc’ paye tout de suite (ça rentre dans notre mini-budget)

    - Framsoft une assoc’ d’utilité pubique, bonne idée aussi.

    - Fournisseur d’hébergement: très utile aussi (du genre APINC) mais il faut donner plus d’espace qu’ouvaton.org

  44. A titre perso, je vais faire un don car depuis que je connais Framasoft, ça a toujours était niquel qui plus est vous diffusez plusieurs de mes tutoriels qui connaissent un beau succès…

    Pour ce qui est des idées… Aux particuliers voir pour faire des adhésions, genre 10 euros par personne… Aux sociétées privées essayer de trouver des sponsorings… qui pourrait aider lors de gros événements auquels participe Framasoft, je pense aux salons info.

    Par contre, niveau fond publics, voir pour quelques subventions.

  45. PatriceM

    Bonjour, La région Ile de France à l’air de vouloir financer le libre : Extrait : "L’association Capital Games vient de recevoir de la région Île de France une subvention d’un montant de 640 000 € pour financer la R&D en jeux vidéo disponibles sous LGPL."
    Et l’asso qui vous à remis le Lutece d’Or à aussi touché 20 000€ pour l’organisation du salon !
    C’est comme partout, plus le dossier est bien ficelé, avec de bon arguments, et que le mécène en tire une quelconque gloire ou notoriété et l’enveloppe peut être conséquente.

  46. Julien

    Merci à toutes les fourmis !
    Je suis passé aussi d’une activité bénévole à salarié au sein d’une association dans un autre domaine (l’éducation à l’environnement) où la tâche est aussi de taille. Le fait de passer professionnel n’est pas une mauvaise solution, bien au contraire, cela permet de conduire un projet plus efficacement et dans de meilleures conditions.
    Je pense aussi qu’une des solutions est de passer par des dossiers de subvention auprès de différents organismes mais aussi par le mécénat. Je ne connais pas suffisamment votre domaine pour vous apporter mon aide d’un point de vue technique, mais je suis partant pour une cotisation.

    Merci encore pour ce site et tout le reste (Framakey…) sans lequel je n’aurais jamais mis le doigt dans ce "libre engrenage". C’est le meilleur soutien que les associations pouvait attendre. En 2 ans, tous les ordinateurs de notre association et le site internet son passer en libre, depuis je ne compte plus le temps gagné grâce à vous et aux logiciels libres

    Courage à vous et comme vous le dites à juste titre :
    La route est longue mais la voie est libre !

  47. Corentin

    Faites de la pub, personne ne vous en voudra.

    Pour pouvoir continuer a s’investir, il faut générer un revenu, c’est normal.

  48. william

    Votre meilleure chance de sponsors seront les faricants de pc , genre HP, et/ou IBM qui sont des anti Windows

    et puis une page de dons volontaire pourrait tout à fait fonctionner, car il vos suffit de 4000 personnes à 10 euros par an,
    perso, les infos que je trouve sur votre site, valent bien plus, mais mon coté radin fera que je mettrai bien une petit somme quand même

    de toute facon l’essayer ne vous coutera pas grand chose et si cela marche, vous querez solutionné tout seul votre financement, et vous qurez le temps de trouver les sponsors ensuite,

    et puis pensez que pour une entreprise, ou une collectivité, qui grace à vous utilise les logiciels libre, un petiti don (même de plusisuers milliers d’euros) ne représnte pas grand chose aux vu des économies de licences d’autres logiciels …

    dans l’espoir de pouvoir bientot cotiser,
    cordialement

  49. Thierry

    Vu le nombre d’info hyper-interessantes que je trouve sur vos sites. Vu la qualité des échanges. Vu… Vu… Enfin bref, il faut le dire : il faut que Framasoft continue !

    Je vais essayer d’en parler à des décideurs dans ma société (on sponsorise bien un club de foot, alors pourquoi pas Framasoft ?!)

  50. Marc-Antoine

    Je crois qu’avant de partir à la recherche de don, il faut concrétiser la mission de Framasoft. Je ne dis pas que Framasoft n’a pas de mission, mais comme elle aide des milliers de gens chaque année, il faut voir où elle profite au public. Quand on a un organisation valable, une mission et un objectif, il devient beaucoup plus facile de réaliser cet objectif. L’idéologie du logiciel est déjà très bonne: celle de Framasoft l’est encore plus. Il suffirait de bien présenter le tout.

    Tout comme des centaines de personnes, je suis payé par un organisme externe de mon travail car je profite au public. Framasoft pourrait faire la même chose pour se démarrer et prendre son envol. Il faut pour la suite des choses avoir une entrée de profits, mais je crois en votre créativité et généralement, les choses vont beaucoup mieux une fois qu’on a des permanents.

    Des profits pourraient payer des employés et servir de ressource pour maintenir les services. Couplé à des bénévoles et d’autres moyens de financement, cette idée devient possible.

  51. bruno Charles

    c’est vrai qu’il faut s’arracher les yeux pour trouver comment faire un don. Vu tout ce que j’ai utilisé grace à Framasoft, je suis prêt à donner 10 € par mois.

    Mais il faudrait présenter un budget prévionnel correct, et passer par une association d’utilié publique pour bénéficier de la déduction fiscale.

    Je crois possible de réunir assez de donateurs dans ce cas

    courage

    Bruno