Du premier Forum des Enseignants Innovants et du rôle exact de son discret partenaire Microsoft

Classé dans : Éducation, Libr'en Vrac | 21

Cet article est un extrait remanié et détaillé de l’article Projetice ou le cas exemplaire d’un partenariat très privilégié entre Microsoft et une association d’enseignants.

Copie d'écran du site Forum-rennes2008.fr

Louable initiative si il en est, en ces temps troubles où l’école et ses professeurs sont souvent critiqués pour leur immobilisme, les 28 et 29 mars prochain aura lieu à Rennes le premier Forum des Enseignants Innovants. A priori Microsoft n’en est qu’un partenaire parmi d’autres. Rien n’est moins sûr.

Voici comment l’évènement est annoncé en accueil du site (www.forum-rennes2008.fr) :

« Organisé par des associations d’enseignants (l’AFEF, l’AFT, l’APBG, l’APHG, l’Assetec, le Café pédagogique, les Clionautes, Cyberlangues, Projetice, l’UDPPC, WebLettres) ce forum vise à faire connaître et à valoriser les nombreux projets pédagogiques innovants. La manifestation bénéficie du soutien du ministère de l’Éducation nationale, de la Ligue de l’Enseignement, du Rectorat et de la Ville de Rennes, du Conseil général d’Ille-et-Vilaine, du Conseil régional de Bretagne, et de partenaires industriels parmi lesquels France 5 et Microsoft. ».

Microsoft s’affiche donc discrètement et humblement en toute fin de communiqué. Il en va de même pour l’affichage de son logo sur la page d’accueil de l’évènement en dessous de tous les autres partenaires.

Toujours est-il que l’organisation est donc commune à toutes les associations participantes ce qui est en soi assez original (quand bien même le bas de page donne le copyright au Café pédagogique et le mail du contact à Projetice).

On attend la venue du ministre Xavier Darcos. Un concours sera lancé et primé à cette occasion.

La charte graphique du site rappelle celle du site de l’Éducation Nationale. L’enfant qui inscrit Imagine au tableau noir rappelle au choix la chanson emblématique de John Lennon ou la campagne de publicité On imagine de Microsoft.

Et tant qu’à rester dans l’iconographique voici une charmante petite fille issue du site Microsoft de Hong-Kong

Copie d'écran issue du site de Microsoft Hong-Kong

…que l’on retrouve (inversée) en accueil du site du Forum.

Copie d'écran du site Forum-rennes2008.fr

United Colors of Microsoft en quelque sorte. Mais il y a plus troublant.

Microsoft est propriétaire du nom de domaine du site. Il suffit en effet de faire une courte recherche depuis n’importe quel whois du net (par exemple ici) pour avoir les informations suivantes :

Copie d'écran Who Is forum-rennes2008.fr

Voici donc une manifestation organisée par un parterre d’associations d’enseignants dont l’un des partenaires est propriétaire du nom de domaine qui héberge le site de la manifestation !

Et puis enfin il y l’expression Enseignants Innovants qu’il est encore plus difficile de détacher de Microsoft que l’expression Imagine.

En effet Microsoft a lancé depuis quelques années un ambitieux programme intitulé Innovative Teachers. La société de Redmond s’est ainsi petit à petit construit un véritable réseau d‘Innovative Teachers à travers le monde. Lorsque, sur ce dernier lien, on cherche les Innovative Teachers de France on tombe sur le Café pédagogique.

Copie d'écran Microsoft Innovative Teachers Network

Dans le cadre de ce programme est organisé chaque année et pour chaque pays un Innovative Teachers Forum. Morceau choisi de la page Innovative Teachers Forums du site de Microsoft :

« Innovative Teachers Forums are part of the Innovative Teachers program, a global community of educators sponsored by Microsoft Partners in Learning. The forums are annual events that recognize and reward innovative teachers who practice the elements of 21st century learning in their own classrooms, and then incorporate these skills into the student learning environment. Teachers from around the globe have the opportunity to build global communities of practice, collaborate with colleagues from over 100 countries, access quality content developed by their peers, and challenge themselves to take their use of technology to the next level. Every year, teachers who exhibit the greatest innovation are selected by their schools to attend a regional forum. Next, the most innovative teachers are selected to participate in the forum for their country. Finally, the teachers who demonstrate the greatest innovation at the countrywide forum are selected to attend the Worldwide Innovative Teachers Forum. »

Ces forums sont aussi donc l’occasion d’assister à un processus de sélection nationale des enseignants dont les plus innovants se retrouveront réunis pour un Worldwide Innovative Teachers Forum.

C’est ainsi qu’à eu lieu l’été dernier pour le Sénégal le Forum Innovative Teachers de Dakar 2007 dont le Café Pédagogique et Projetice étaient partenaires. Voici ce qu’on peut y lire en accueil du site (où Microsoft est citée pas moins de 17 fois soit dit en passant) :

« Partners in Learning qui organise ce forum, est un programme de partenariat éducatif que Microsoft propose à l’ensemble des gouvernements, à leurs structures en charge de l’Éducation et à leurs partenaires nationaux comme internationaux. L’objectif principal de ce programme est de contribuer aux côtés des gouvernements et des autres acteurs du secteur de l’éducation, à favoriser l’introduction et la généralisation voire la vulgarisation des NTIC comme outils de transmission des connaissances mais aussi comme matière de connaissance. Renforcer la capacité des Ressources Humaines œuvrant dans le secteur de l’éducation, en particulier le personnel enseignant, Encourager les enseignants à embrasser une attitude propice à l’innovation. Aider les enseignants par la maîtrise des TIC à mieux préparer leurs élèves et étudiants. »

Je précise que le programme Partners in Learning de Microsoft englobe celui des Innovative Teachers.

Le dernier Worldwide Innovative Teachers Forum s’est déroulé à Helsinki en octobre 2007 et il était ainsi présenté à la presse par Microsoft :

« Today in Helsinki, Finland, 89 teachers were recognized for their creativity and innovation in the classroom as part of Microsoft Corp.’s worldwide Innovative Teachers Forum (ITF). »

Tout ceci ressemble à s’y méprendre à ce qui sera proposé à Rennes le 28 et 29 mars prochain à ceci près que je ne suis pas certain que toutes les associations qui organisent conjointement la manifestation se considèrent comme a global community of educators sponsored by Microsoft Partners in Learning ni que les futurs gagnants du concours se voient nécessairement as part of Microsoft Corp.’s worldwide Innovative Teachers Forum.

Ce qui m’amène à poser quelques questions simples en guise de conclusion :

  • A-t-on bien précisé aux associations qui ont choisi de participer à l’organisation le rôle exact du partenaire Microsoft dans cette manifestation ?
  • N’aurait-il pas été plus cohérent d’inviter les associations non pas à organiser mais plutôt à participer à une manifestation organisée par Microsoft ?
  • Pourquoi l’incontournable association de professeurs de mathématiques Sésamath ne participe pas à la manifestation ?
  • Pourquoi a-t-on choisi le nom Enseignants Innovants pour cette manifestation ?
  • Pourquoi la charmante petite fille qui illustre l’accueil du site de la manifestation se retrouve également sur un site de Microsoft ?
  • Pourquoi a-t-on confié à Microsoft la propriété du nom de domaine de la manifestation ?
  • Pourquoi le copyright du site de la manifestation et le mail du contact de la manifestation sont attribués au Café Pédagogique et à Projetice, les deux seules associations organisatrices qui ont Microsoft comme partenaire affiché ?
  • Quelle est la part de Microsoft dans le budget de cette manifestation ?
  • Bien que ce ne soit annoncé nulle part dans son règlement, le concours lancé à cette occasion participe-t-il de la sélection française des Enseignants Innovants qui s’en iront ensuite au prochain international Worldwide Innovative Teachers Forum ?

Questions qui pourraient se résumer en une seule :

  • Le premier Forum des Enseignants Innovants de Rennes entre-t-il ou non dans le cadre du programme Innovative Teachers Forums de Microsoft ?

J’espère vous fournir bientôt les réponses sachant que j’ai déjà celle concernant l’association Sésamath par le biais de son président[1].

« Nous avons été invités en octobre 2007 au siège de Microsoft France pour nous voir proposer une association à l’organisation du Forum des Enseignants Innovants. Nous avons décliné poliment l’invitation. Cela nous semblait bien loin de la philosophie générale de l’association : "L’association Sésamath a pour vocation essentielle de mettre à disposition de tous des ressources pédagogiques et des outils professionnels utilisés pour l’enseignement des Mathématiques via Internet. Inscrite délibérément dans une démarche de service public, l’association est attachée aux valeurs de la gratuité d’utilisation des ressources et du logiciel libre : elle favorise donc, dans la mesure du possible, des licences libres pour les documents et logiciels mis en ligne ainsi que des formats ouverts ; elle recommande à ses membres et contributeurs leur utilisation pour la communication, la production de documents et de ressources pédagogiques." »

Edit du 19 février : Il y a une suite particulièrement instructive à ce billet.

Notes

[1] Témoignage apparu dans les commentaires du billet sur Projetice.

21 Réponses

  1. Serge Pouts-Lajus

    Pourquoi poser ces questions publiquement ? Il suffisait de demander à l’un de ses organisateurs, tu les connais presque tous. Je réponds à tes questions parce que je contribue à l’organisation de ce forum et que j’y consacre beaucoup d’énergie.

    Répondre à des critiques, des accusations, ça m’irait bien. Mais répondre à des insinuations, à des "laisser entendre", ça, j’ai plus de mal…

    Allons-y quand même.

    A-t-on bien précisé aux associations qui ont choisi de participer à l’organisation le rôle exact du partenaire Microsoft dans cette manifestation ?
    Oui, très bien. Tu nous prends pour des naïfs ?

    N’aurait-il pas été plus cohérent d’inviter les associations non pas à organiser mais plutôt à participer à une manifestation organisée par Microsoft ?
    Non, puisque ce n’est pas la réalité.

    Pourquoi l’incontournable association de professeurs de mathématiques Sésamath ne participe pas à la manifestation ?
    Ils ont été invités bien sûr. Ils enverront un observateur pour voir et décider s’ils participeront au forum de l’an prochain.

    Pourquoi a-t-on choisi le nom Enseignants Innovants pour cette manifestation ?
    C’est un bon titre. Nous en avons cherché un autre. Mais nous n’en avons pas trouvé de meilleur.

    Pourquoi la charmante petite fille qui illustre l’accueil du site de la manifestation se retrouve également sur un site de Microsoft ?
    Le site d’inscription est offert par Microsoft et en particulier l’ensemble des images qu’il contient (photos, logo, etc.). Le ministère contribue au financement du forum, le conseil régional finance les déjeuners, la ville de Rennes la salle, tout le monde y met du sien. Faut-il plus de détails ?

    Pourquoi a-t-on confié à Microsoft la propriété du nom de domaine de la manifestation ?
    Ils ont pris en charge tout le site d’inscription (voir plus haut).

    Pourquoi le copyright du site de la manifestation et le mail du contact de la manifestation sont attribués au Café Pédagogique et à Projetice, les deux seules associations organisatrices qui ont Microsoft comme partenaire affiché ?
    Ce sont les deux associations qui coordonnent l’organisation. Mais toutes les autres contribuent, il y a des commissions pour le jury, pour les ateliers. Plus de détails ?

    Quelle est la part de Microsoft dans le budget de cette manifestation ?
    Le budget est assez élevé (115 000 €), notamment parce que nous prenons en charge le voyage et l’herbergement de tous les participants. La contribution de Microsoft est de 50 000 €. Plus de détails ?

    Bien que ce ne soit annoncé nulle part dans son règlement, le concours lancé à cette occasion participe-t-il de la sélection française des Enseignants Innovants qui s’en iront ensuite au prochain international Worldwide Innovative Teachers Forum ?
    Non.

    Le premier Forum des Enseignants Innovants de Rennes entre-t-il ou non dans le cadre du programme Innovative Teachers Forums de Microsoft ?
    Non.

  2. Bref, M. Serge Pouts-Lajus collabore délibérément avec Microsoft, et il en est fier.

    Le monopole a de beaux jours devant lui avec de tels séides dans l’Education Nationale!

  3. Un petit commentaire sur les deux billets :
    Sur le fond je ne vois rien de bien anormal dans tout ça, Microsoft comme toute autre société peut bien sponsoriser des évènements/associations et y apporter son soutien matériel.
    C’est plus l’attitude des participants/adhérents que je trouve dommageable puisque ce sont eux qui se laissent enrôler la dedans. Personne ne les force à participer selon ces termes et je me demande bien ce qu’il adviendrait si les membres de Projetice décidaient de parler de logiciel libre ou si les organisateurs du forum voulaient mettre un stand logiciel libre. Microsoft en tant que ‘simple’ partenaire les en empêcheraient ou auraient-ils la liberté de le faire ?
    Dommage aussi que le ministère n’encourage pas la visibilité des solutions libres à ce genre de manifestations…

  4. Sol_84_Juvisy

    Le président de Sésamath dit : "Nous avons été invités en octobre 2007 au siège de Microsoft France pour nous voir proposer une association à l’organisation du Forum des Enseignants Innovants."

    C’est tout de même pas trop compliqué de deviner que c’est Microsoft directement ou derrière des associations paravents qui a chapeauté le truc.

  5. Serge Pouts-Lajus

    Vous n’êtes pas très attentif. Je réexplique.

    Il n’y a pas de stand à Rennes, ce n’est pas une manifestation commerciale mais une rencontre d’enseignants.
    Ce sont les enseignants eux-même qui présenteront leurs projets (ça fera 100 stands si vous voulez) et ils le feront avec les logiciels qu’ils veulent.

    Venez donc si vous avez un projet pédagogique innovant ! Plutôt que de ronchonner.

  6. AurelienB

    Je pense que les enseignants et les associations ne sont pas dupes.

    Microsoft pense infiltrer gentiment l’école et les profs via certaines associations. Et les associations se disent que ce serait dommage ne pas profiter de la manne financière tout en faisant bien attention à garder tout contrôle sur les contenus.

    C’est le jeu mais on voit ici que c’est un jeu dangereux.

  7. moi pas de doutes, mes enfants apprendront ce qu’est un traitement de texte, un tableur, ils pourrons comparer le logiciel libre et le propriétaire … en deux mots ils auront la connaissance des deux mondes, meme si ce n’est pas politiquement correct dans le monde de l’éducation ..

  8. parent-eleve-inquiet

    Je ne suis pas professeur mais parent d’élève.

    Quand je l’entends me parler de Word, Excel, etc. je ne peux pas dire que cela me fasse bien plaisir de constater que des professeurs participent à ce conditionnement.

    Vous faites un forum pour présenter des projets pédagogiques innovants. C’est très bien.

    Mais pour moi le plus prioritaire des projets pédagogiques innovants ce serait d’avoir les couilles de dire qu’autant que faire se peut il faut diffuser du logiciel libre à l’école.

    Ce n’est pas une question d’économie, même si on en ferait beaucoup, ce n’est pas une question de praticité, même si on y gagnerait beaucoup. C’est une question de liberté et de valeurs qui tournent autour du partage de la connaissance, de la collaboration, de l’échange, de l’entraide, et du don. Brefs autant de choses qui sont je crois familier à l’école du moins en théorie.

    Ca donnerait en plus l’envie aux gamins de faire de l’informatique, puisque contrairement aux logiciels proprio ils peuvent étudier la manière dont les logiciels libres sont faits.

    J’ajoute que si j’étais dans l’organisation j’aurais invité Wikipédia, j’aurais invité Framasoft et d’autres qui font dans l’éducation populaire et l’éducation tout au long de la vie.

    L’éducation est une chose trop sérieuse pour être confiés à des professeurs qui n’ont pas compris que les enjeux de demain tourneront autour de la frontière entre un monde propriétaire (logique économique) et un monde libre (logique des biens communs).

  9. my2cents

    M. Pouts-Lajus, trouveriez vous normal qu’on conseille aux élèves de manger mac donald à la cantine sous prétexte que mac donald sponsoriserait un site sur la cuisine à destination des enseignants? c’est ce que vous faites avec les logiciels actuellement… bon appétit ;)

  10. Merci à Serge Pouts-Lajus d’être venu tout de suite répondre à mes questions.

    Non je ne connais pas les organisateurs et j’ignore comment a été ficelé le projet. Je ne connais que le rédacteur en chef du Café pédagogique pour y avoir collaboré un temps à ses débuts et la présidente de Weblettres qui est une amie.

    Je n’insinue rien et oui je critique. Je critique le manque de clarté du rôle de Microsoft dans l’organisation d’une manifestation où partout ailleurs de la monde il se monte sous l’égide de Microsoft des Innovative Teachers Forum.

    Et personnellement je trouve que les réponses fournies ne lèvent que partiellement le voile. Je pense que ce serait aussi intéressant d’avoir une réponse commune de toutes les associations organisatrices à moins que Serge Pouts-Lajus ait ici répondu en leur nom.

    Il faut tout de même comprendre que derrière les enjeux sont colossaux.

    La nouveau système d’exploitation Windows Vista tarde à s’imposer malgré l’extraordinaire puissance marketing de son éditeur. Il doit bien y avoir une raison ?

    Et si les utilisateurs décident de s’en détourner et tentent l’aventure GNU/Linux alors c’est tout l’édifice qui s’écroule parce que derrière le système d’exploitation il y a toutes les applications (comme par exemple la poule aux oeufs d’or que représente la suite Microsoft Office qui serait alors définitivement remplacée alors par OpenOffice.org). Et je ne parle même pas de la question des formats ouverts et de l’interopérabilité.

    Dans ce contexte il est tout à fait normal que Microsoft fasse le forcing directement ou indirectement à la source, c’est-à-dire à l’école.

    Je suis absolument persuadé que les associations organisatrices seront libres de présenter ce qu’elles veulent. Mais je suis également persuadé que beaucoup de ces présentations se feront sous Windows Vista et peu voire pas du tout sous GNU/Linux. Microsoft n’a absolument pas besoin d’en faire plus parce que rien que ça c’est déjà énorme pour elle dans sa stratégie.

  11. Serge vient lever le voile. Personnellement, je continue à croire que ce n’est pas une bonne chose que de favoriser l’implication d’entreprises privées (petites ou grandes) dans le domaine public. Du moins, ici, au Québec, l’Éducation est encore considérée comme faisant partie du domaine public.

    La mondialisation, telle que préconisée par l’OMC, est en train de donner aux entreprises privées le contrôle sur toute la vie publique. Je n’en suis pas. Je ne peux donc pas adhérer aux explications de M. Pout-Lajus.

    Dans mon esprit, un commanditaire donne gentiment de l’argent en échange de visibilité (logo, etc.), point c’est tout. Il ne devrait pas aller plus loin. Et ici, on sent très bien, qu’il veut aller plus loin,

  12. Bonjour,

    Je ne suis ni enseignant ni chez Microsoft ….
    Par contre, ce que je peux remarquer lorsque l’on parle d’informatique dans les écoles, c’est la quasi prédominance des outils Microsoft.
    Par exemple, dans les section STT des lycées (j’ai passé le bac depuis quelque temps déjà et ce n’était pas un bac G à ce moment ;-) ), l’apprentissage des bases de données se fait avec … Access. Pourquoi ne pas utiliser Oracle, Mysql ou Postgree ??? Dans tout les cas, il sera possible d’étudier les modèles relationnels, non?
    Le problème se retrouve aussi du côté des enseignants, pourquoi les outils comme Casimir (si mes souvenir sont exacts, c’est la gestion des évaluations) est-il disponible que sous Windows ? Est-ce plus efficace ?

    Bref, l’Education Nationale me semble quelque peu sous influence, avec le risque de ne pas montrer aux élèves toutes les richesses des outils et systèmes informatiques, et de se restreindre uniquement au monde de Microsoft.

    Cdlt,
    Olivier

  13. Laurette

    La naiveté de M Pouts-Lajus me désole . Microsoft n’est pas une ONG ni une entreprise caritative . Cela semble évident pour tout la majorité des personnes . Cependant , quelques personnes attirées par l’importance qu’on leurs prète dans certaines réunions et dans les Ministères sont prêts à sacrifier notre indépendance technologique , alourdir nos impôts , creuser le déficit de notre commerce extérieur pour masquer leur incompétence dans les domaines technologiques.
    Par contre , bien souvent , ces personnes se protègent d’un public averti car leur expertise technologique est faible et prèfèrent gérer les critiques à travers le cabinet feutré d’un Ministère que sur un blog ouvert .
    M Pouts-Lajus , n’avez vous jamais entendu parler d’intelligence économique ? de corruption ? des bras de fer entre l’Union Européenne et Microsoft ?
    Pensez vous sincèrement que l’éducation de nos chères têtes blondes interresse Microsoft sur un autre critère que le retour sur investissement ?
    Pensez vous aussi que la confiscation des connaissances au profit de quelques monopoles est une bonne chose ?
    Enfin , que gagnez vous à promouvoir les valeurs d’une riche et influante entreprise américaine critiquée de part le monde pour son lobbying et ses actions douteuses voir frauduleuses dans de nombreux dossiers (RGI, Openxml, Brevets Logiciels , vente liée etc …)

  14. lebendre

    Merci à M. Pouts-Lajus d’avoir répondu ici-même sans honte et de façon transparente (j’espère). J’ajouterais cependant encore une remarque: qu’attend Microsoft en finançant à près de 50% la manifestation et en s’affichant ainsi? C’est tout de même une assez grande part du gâteau, me semble-t-il…
    Comme Laurette l’a mentionné ci-dessus, Microsoft attend un retour sur ses investissement, également dans le cadre de telles manifestations. En organisant celle-ci de cette façon, vous participez, à mon avis, au monopole de l’entreprise américaine et vous ne favorisez pas l’innovation.

  15. Je suis enseignant et je n’ai qu’une chose à dire:
    MERCI FRAMASOFT!

    Et oui aucune information de tout ça (crosoft/opensource) dans l’éducation nationale… Les enseigants ne voient même pas les enjeux (me semble t il d’aprés ce que je voie) ce qui montre bien que la méthode crosoft risque d’être hautement efficace…

    Parents d’élèves faites vous enttendre les enseignants qui travailent sur des projets opensource ont souvent des batons dans les roues (choses vécues…). L’éducation nationale bouge mais si personne ne la défend (les enseignants ne suffisent pas à réellement défendre/modifier le systéme) alors il y en a d’autre qui s’en ocupperont suivez mon regard….

    Il me semble que tous les enseignants de tous les établissements scolaire seront sensible à tous cela mais encore faut il qu’ils soient au courant et conscient de tout ça…. vous pouvez me croire ce n’est pas leur employeur qui va leur dire!

  16. Dominique

    SVP, un peu moins d’idéologie et un peu plus de pragmatisme !
    Ce forum est une excellente initiative : créé par des associations d’enseignants il permettra la rencontre de 100 enseignants porteurs de projets innovants. Les vainqueurs seront désignés par un jury constitué uniquement d’enseignants, pas de Microsoft !
    Il me semble que la meilleure façon de défendre le logiciel libre serait de venir y participer avec des projets basé sur du libre !
    Tant mieux si Microsoft pallie aux déficiences de l’État. Cette société est bien évidemment intéressée et espère des retombées commerciales à plus ou moins long termes. C’est donc aux organisateurs de faire attention aux exigences que pourraient avoir Microsoft, pour qu’elles ne soient pas contraires à notre objectif commun : le développement des TICE. Les réponses de Serge Pouts Lajus me rassurent sur ce point. La participation de Microsoft se résume à 50 000 € et l’hébergement du site web du forum. On est loin de la grande manifestation avec banderoles Microsoft que certains diabolisent ici…

  17. Retour sur investissement. Notre cas d’étude : le Forum des Enseignants innovants

    115 000 Euros pour 100 participants. 50 000 à la charge de Microsoft. Soit un investissement de 500 Euros sur chaque prof pour MS. Si chaque prof est un bon maillon commercial alors l’investissement est véritablement une bonne affaire. C’est même "peanuts" par rapport aux retombées potentielles.
    De plus un certain nombre de leviers importants et influents ont déjà été activés en amont : ministère, région, ville, et, dans une certaine mesure, le Café pédagogique et les associations participantes.
    On se demanderait presque si les dés ne sont pas déjà jetés. MS ne connaît guère la prise de risque dans son "sponsoring" du Forum.

    Par ailleurs, depuis le temps que les enseignants sont innovants, pourquoi ont-ils besoin de se retrouver, un si petit groupe, à Rennes ? Ils pourraient utiliser l’Internet, non ? Il y a tant de sites absolument géniaux !

  18. > SVP, un peu moins d’idéologie et un peu plus de pragmatisme !

    Je ne vois pas où est l’idéologie ici. Il y a une lecture assumée et, selon moi, argumentée qui est de dire que le logiciel libre est plus qu’à l’étroit chez Projetice. D’ailleurs les premières modifications effectuées sur le site juste après la parution de l’article montre bien qu’il y avait un problème.

    Pour ce qui est du Forum des Enseignants Innovants le même angle a été choisi. Des copies d’écran, des documents et des liens tendant à montrer que le rôle du partenaire Microsoft était un peu confus dans l’organisation même de la manifestation.

    > Ce forum est une excellente initiative : créé par des associations d’enseignants il permettra la rencontre de 100 enseignants porteurs de projets innovants. Les vainqueurs seront désignés par un jury constitué uniquement d’enseignants, pas de Microsoft !

    Ce forum est certainement une excellente initiative mais ce que j’ai essayé de montrer ce qu’il n’a pas été créé au départ par des associations d’enseignants. L’origine vient selon moi de Microsoft France Education et de ses deux structures partenaires que sont Projetice et le Café pédagogique. Comment expliques-tu que Sésamath ait été invité au Forum depuis le siège de Microsoft France ?

    Imaginons alors que les autres invitations se soient déroulées dans les mêmes conditions, est-on sûr alors d’avoir invité toutes les associations représentatives ? Est-ce un hasard si, par exemple, toutes les associations et tous les projets éducatifs présents aux dernières Rencontres Mondiales du Logiciel Libre n’ont pas été invitées ?

    Lien : http://2007.rmll.info/rubrique11.ht

    Je ne pense pas qu’ils l’ont fait sciemment. Je pense tout simplement qu’ils ignorent l’existence de tous ces projets parce que nous ne baignons pas dans la même culture et le même "réseau social".

    Parce que lorsque l’on se promène sur les sites des associations organisatrices (qui reposent souvent sur le logiciel libre Spip soit dit en passant) et que l’on tape les mots-clés "logiciels libres", "linux", "creative commons", "openoffice" ou "firefox" dans leur moteur de recherche (ou dans Google restreint à ces sites) on est surpris du très faible nombre d’occurrences renvoyées (sauf pour l’AFT). Ce n’est bien entendu pas leur sujet principal qui est le plus souvent didactique et disciplinaire mais c’est tout de même pour moi significatif.

    > Il me semble que la meilleure façon de défendre le logiciel libre serait de venir y participer avec des projets basé sur du libre !

    Oui tout à fait. Ou mieux encore, avec des projets pédagogiques qui, si ils utilisent les TICE, peuvent se décliner sur n’importe quelle suite bureautique, n’importe quel système d’exploitation, n’importe quel matériel supportant des pilotes libres et sur des formats de fichiers ouverts.

    Le problème c’est que l’absence des associations mentionnées ci-dessus et donc, mais ceci n’engage que moi, la faible culture libre des associations présentes (mis à part l’AFT) ne garantie pas a priori la juste place du libre dans cette manifestation. Une place qui va d’ailleurs bien au delà d’un simple choix technique. Mais nous verrons bien, point de procès d’intention.

    > Tant mieux si Microsoft pallie aux déficiences de l’État.

    Bienvenue dans le nouveau monde alors. L’Histoire retiendra que certains ont tenté de résister !

    > Cette société est bien évidemment intéressée et espère des retombées commerciales à plus ou moins long termes. C’est donc aux organisateurs de faire attention aux exigences que pourraient avoir Microsoft, pour qu’elles ne soient pas contraires à notre objectif commun : le développement des TICE.

    Le problèmes c’est que les coordonnateurs (Projetice, Café pédagogique) ont des partenariats avec Microsoft. Ils leur fallait faire donc doublement attention et ménager la chèvre et le chou. Attention à ce que les associations ne fassent pas comme Sésamath et acceptent l’invitation à organisation. Attention à ce que cela demeure tout de même acceptable pour Microsoft.

    > Les réponses de Serge Pouts Lajus me rassurent sur ce point. La participation de Microsoft se résume à 50 000 € et l’hébergement du site web du forum.

    C’est déjà beaucoup. Faut voir le reste du budget qui n’a pas été détaillé. Ce n’est pas le cas ici mais faut voir également le cas de figure où une association majoritairement financée par Microsoft monte toute seule un évènement. Cela ne rentrerait pas dans la part du budget de Microsoft mais ce serait tout de même à prendre en considération.

    > On est loin de la grande manifestation avec banderoles Microsoft que certains diabolisent ici…

    Je ne diabolise rien, je me contente de constater certains faits qui amènent selon moi à poser quelques questions publiquement.

    Il n’y aura certainement aucune banderole j’en suis persuadé. Au risque de me répéter je crois que ce que souhaitait Microsoft c’est avant tout que les associations d’enseignants embarquent dans l’aventure. Il ne fallait surtout pas que cela apparaisse comme une opération Microsoft. Parce que, sachant qu’il existe tout de même une culture de méfiance vis-à-vis de la marchandisation de l’école dans le corps enseignant, trop de Microsoft affiché aurait fait fuir les associations mêmes les moins critiques vis-à-vis de Microsoft. Après aménagements, les conditions posées ont été jugées tout à fait recevables pour les associations présentes mais pas pour Sésamath.

    Ce qui m’a intéressé ici c’est justement le pourquoi de ce refus.

  19. Sur le portail de l’UNESCO, un article daté du 24 janvier 2008

    "L’UNESCO lance les Standards de compétences TIC des enseignants"

    http://portal.unesco.org/education/

    Dans cet article on apprend :

    "Conçus pour aider les décideurs et responsables du développement curriculaire à identifier les compétences nécessaires aux enseignants, les Standards de compétences TIC des enseignants ont été élaborés par l’UNESCO en coopération avec Cisco, Intel, Microsoft et d’autres partenaires."

    On retrouve une description du projet Standards de compétences TIC à l’adresse suivante :
    http://portal.unesco.org/ci/fr/ev.p

    Microsoft se soucie du développement des TIC dans l’éducation et guide les ministères de tous les pays sur la "bonne" voie.

    En étudiant le projet plus en détail on découvre que les propositions faites sont davantage une attente de remontée d’information de la base. Il n’est donc pas stupide d’encourager des initiatives permettant des remontées ! Où va se loger la philantropie !

  20. prof-innovant

    En faisant une simple recherche Google.fr sur "Forum des Enseignants Innovants" je suis tombé en premier non pas sur le site officiel du Forum mais sur le Framablog ! Et en deuxième sur ce lien qui renvoie sur le Forum des Enseignants Innovants du Maroc à c’que j’ai compris.

    http://innovants.tarbiya.ma/blogs/s

    « Le Forum des Enseignants Innovants est l’une des initiatives s’inscrivant dans ce cadre. Il s’agit en effet d’un concours conjointement lancé par le Ministère de l’Education Nationale et Microsoft dans le but de stimuler la créativité des enseignants et de les impliquer dans la mise en œuvre du programme « Partners in Learning». Le programme prévoit ainsi de récompenser les dix projets les plus créatifs et les plus innovants, où les technologies de l’information et de la communication améliorent la qualité de l’enseignement. Ce projet avec le Ministère illustre l’importance que revêt le milieu de l’éducation et de l’enseignement pour Microsoft qui s’implique pour favoriser l’accès à la technologie, en mettant à la disposition du corps enseignant et des élèves, des outils et des solutions informatiques performants et adaptés. Guidé par cette démarche citoyenne, l’éditeur de logiciels illustre la responsabilité d’une société à s’engager dans des initiatives éducatives pour former les citoyens de demain. »

    On a l’impression que Microsoft arrive dans chaque pays avec sa proposition clé en main de Forum des Enseignants Innovants. Proposition qu’elle peut négocier et moduler avec un large amplitude en fonction de la mentalité et des exigences locales, allant du "je prends tout en charge et je me mets en avant" à "je n’en prends qu’une partie et je me fais discret".

    Ce que je crois que le Framablog a voulu dire c’est que c’aurait été plus réglo pour le Forum de France que Microsoft prenne tout en charge et se mette en avant. C’aurait été plus compliqué à faire passer auprès des profs mais ça nous aurait évité tout ce tintamarre.

  21. DimitriZ

    aKa une autre question c’est

    si projetice et café pédagogique n’étaient pas partenaires de microsoft est-ce que le forum des enseignants innovants aurait eu lieu ?

    et on peut tous faire le reponse : non

    1. ils n’en auraient pas eu l’idée
    2. ils n’en auraient pas eu les moyens

    ce qui nous renvoie à la récente émission radio de france-inter "peut-on se passer de microsoft ?" de ton dernier billet et que ce serait pas mal que tout le profs, parents d’élèves et citoyens écoutent