Tag : Paris

Classé dans : Libres Cultures | 21

—> La vidéo au format webm

Au départ il s’agissait, pour le prof que je suis, de présenter un exemple de remix culturel à mes élèves. Utiliser des créations existantes dont les licences autorisent la reprise pour produire quelque chose d’un tant soit peu original. L’occasion de parler de la culture libre, des Creative Commons, de la musique en libre diffusion, etc.

L’idée de base était de créer un petit diaporama sur fond musical en choisissant un tag (ou étiquette) sur l’annuaire de photographies partagées Flickr (restreint à certaines licences Creative Commons) pour y sélectionner quelques images et les agencer dans un ordre particulier.

C’est le tag Paris qui a été retenu. Les photographies sont donc censées illustrer de près ou de loin la capitale. La chronologie suivant, vaguement, celle d’une journée du matin au soir.

Voici donc le résultat ci-dessus. On dira que c’est une première version parce que cela reste trop lourd en taille et du coup c’est parfois un peu saccadé depuis notre serveur. Je précise que je suis parisien d’origine mais vivant désormais depuis plusieurs années loin de la Ville Lumière. Ceci explique peut-être cela, c’est-à-dire la petite pointe de nostalgie… Il n’empêche que je retrouve bien ma ville en recomposant ce puzzle iconographique (clichés touristes et clichés bobos inclus  !).

La musique, sous licence Creative Commons By-Nc-Nd, est de Rob Costlow (titre  : Not Alone). Toutes les photographies sont sous licence Creative Commons By ou By-Sa. J’aurais dû toutes les créditer en fin de diaporama (ce sera pour la version 2.0) mais en attendant vous pouvez les retrouver en naviguant sur cette page de recherche de Flickr.

Au passage ce petit clip illustre je crois la formidable richesse de Flickr puisqu’ici je me suis astreint à un unique tag et à deux licences. Je me demande du reste si on ne pourrait pas sur ce modèle (un tag Flickr, des photos sous licences libres) faire carrément des framabooks photographiques que l’on vendrait grâce à notre partenaire éditeur In Libro Veritas. Cela permettrait aussi bien de faire de chouettes bouquins de photos que d’illustrer la culture libre en marche (et éventuellement aussi de soutenir Framasoft).

Pensez-vous que l’idée soit (commercialement) bonne  ?

21 Réponses

  1. Gnash refuse de me lire ce flash :-( . Y aurait-il un moyen de visionner l’oeuvre sans passer par flash ?

  2. Etenil

    Si tu installes swfdec, tu pourras le lire nickel.

    Gnash a encore un peu de mal mais ça va venir.

    La route est longue mais la voie est libre…

  3. contex

    Je veux pas faire le rabat joie mais un diaporama est une création dérivé …

    vous enfreignez donc la licence de ce morceau (sauf si vous avez eu l’autorisation de l’auteur)

  4. lebendre

    Très joli! Quel logiciel as-tu utilisé pour faire ce diaporama?

  5. Très beau diaporama (et très belle musique, je ne connaissais pas cet auteur).

    Je suis également intéressé par le nom du logiciel de montage (il est libre au moins ???)

  6. Faudra que j’en fasse un sur Rome… c’est très beau !

  7. ComputerHotline

    "La musique, sous licence Creative Commons By-Nc-Nd, est de Rob Costlow (titre : Not Alone)."
    J’espère que vous avez demandé l’autorisation de réutiliser cette musique car, par défaut, la licence l’interdit.

    "Je me demande du reste si on ne pourrait pas sur ce modèle (un tag Flickr, des photos sous licences libres) faire carrément des framabooks photographiques que l’on vendrait grâce à notre partenaire éditeur In Libro Veritas."
    J’avais suggéré une idée similaire il y a quelques temps :
    http://forum.framasoft.org/viewtopi

    Vous auriez dû en effet créditer chaque photographe pour lesquels vous avez utilisé les photos.

  8. Morice

    Magnifique !!!

  9. libre mais pas trop

    C’est tout à fait caractéristique.

    Un gars fait un truc que je trouve vraiment joli quoi !

    Et d’autres gars arrivent pour nous parler de formats libres, de respect des licences etc. OK tout n’est pas respecté à la lettre mais c’est évident pour moi que le musicos, les photographes, il seront d’accord, c’est dans l’esprit oui ou non ?

    Sauf que chez les puristes du libre on se fout de l’esprit y’a que la loi qui compte et il faut la respecter à la lettre et pas le moindre pet de travers.

    On est dans un monde numérique où ça pirate à tour de bras et vous allez venir nous chier une pendule pour ça ?!!

    Je rappelle ce proverbe de mon cru : Une merde sous licence libre créée avec des outils libres, sur formats libres, reste une grosse merde.

    Le problème c’est qu’il y en a qui préfèrent les merdes 100% libres aux créations intéressantes pas forcément 100% libres.

    J’irai même plus loin. Pour eux c’est le caractère 100% libre qui donne sa valeur à une création culturelle.

    Je ne vis pas dans le même monde que vous.

  10. "Je me demande du reste si on ne pourrait pas sur ce modèle (un tag Flickr, des photos sous licences libres) faire carrément des framabooks photographiques que l’on vendrait grâce à notre partenaire éditeur In Libro Veritas."

    A condition de respecter le droit français sur la diffusion de l’image et le droit à la vie privée. Ici, de nombreuses photos mettent en premier plan une personne ou deux : il vous faut donc l’autorisation de chacune de ces personnes.

    Bon courage pour les retrouver et les faire signer…

    ((sur Flickr, tout n’est pas en règle, comme sur youtube, daily motion & co).

  11. Quelques réponses à vos légitimes questions.

    – J’ai l’autorisation de Rob Costlow oui.
    – Il y a une version au format libre Ogg Theora (directement téléchargeable sous la vidéo).
    – Dès que je trouve le temps je créditerai toutes les photos dans le générique pour une sorte de version 2
    – Le diaporama a été réalisé avec le logiciel propriétaire gratuit de Microsoft (eh oui) Photo Story 3, installé sur les postes de mon lycée (du coup en sortie c’est du .wmv et je préfère encore le .flv). Je suis preneur pour un logiciel libre similaire aussi simple et convivial.

    PS en réponse à "libre mais pas trop" : J’espère ne pas avoir fait "une grosse merde" qu’elle soit libre ou non 😉

  12. defredoo

    libre mais pas trop écris :
    """C’est tout à fait caractéristique.
    Un gars fait un truc que je trouve vraiment joli quoi !
    Et d’autres gars arrivent pour nous parler de formats libres, de respect des licences etc. OK tout n’est pas respecté à la lettre mais c’est évident pour moi que le musicos, les photographes, il seront d’accord, c’est dans l’esprit oui ou non ?
    Sauf que chez les puristes du libre on se fout de l’esprit y’a que la loi qui compte et il faut la respecter à la lettre et pas le moindre pet de travers."""

    Ouais super intelligent comme commentaire. Alors, tu supporte pas ce que t’appelles les "puristes", bravo. Réfléchis un moment, la plupart des artistes, respectent en effet ce que t’appelles "l’esprit" du libre, et à la rigueur tu te fout qu’on veuille respecter la "loi" de ces licences.
    Faut juste percuter une fois pour toute qu’un artiste qui choisi une "CC by nc nd" le fait en connaissance de cause, si on part du principe qu’on peut bafouer sa licence comme on peut bafouer le copyright strict, les licences libres non donc à tes yeux aucune valeur, et leur respect est facultatif.
    Résultat évident de ce type comportement, les artistes cesseront d’utiliser les licences ouvertes, le pot commun continuera de diminuer et ce beau mouvement se nécrosera.
    Si on demande à ce que les licences soit respectés, c’est souvent parce qu’on est nous même producteurs de contenus culturels qu’on a choisi des licences et qu’on entends qu’elle soient respectées pour pérénniser ce mode de publication. Tu vis dans un monde ou pirater un Blockbuster MGM et un artiste autoproduit en CC relève d’une même liberté. Grosse erreur, les gens qui participent à ce mouvement entendent avoir le respect qu’on accorde plus aux filous de l’industrie (fait autant de parallèles que tu veux avec le logiciel libre, j’imagine que ça te dérange pas qu’on enfreigne la GNU/GPL ?)

    dF
    http://www.garys.fr

  13. ComputerHotline

    100% avec toi defredoo

  14. GaeliX

    Allons allons ! Pourquoi troller méchammant ? Si vous voulez troller, remettez la vidéo, attendez un peu que l’effet zenifiant vous gagne et trollez gentillement !

    En tout cas très beau diaporama, bon choix de photos et de musique d’accompagnement.

    GaeliX

  15. plakat

    Bonjour,

    Cela me fait penser … j’écoutais hier une émission sur les manifs des lycéens (là-bas si j’y suis, France Inter) Une jeune fille de banlieue, Shérazade, disait … « On va manifester à Paris ( … ) on voit la différence entre la banlieue et Paris ( … ) ça choque un peu, les parisiens sont vraiment français, c’est pas comme nous … »

    C’est trop joli ton diaporama, Aka

  16. tomtom

    moi j’ai aimé, j’ai trouvé ça émouvant, et bien monté (et je suis sensible aux montages).
    une belle sélection, il ne manque plus qu’un packshot à la fin. ça pourrait même être une pub je pense, genre celle qui disent "que serait la créativité si machin…" genre une marque de voiture qui sponsorise TED.com

    c’est un travail honorable et pas facile.
    commercialement l’idée est adaptable à un collectif d’artistes en phase avec le projet et souhaitant le soutenir (et diffuser leur oeuvre ou leur nom"

    j’adhère, moi

  17. Salut,

    Je souhaiterais répondre à l’auteur du commentaire "libre mais pas trop" "Le lundi 14 avril 2008, 22:31"

    Quelqu’un à beau faire un travail techniquement correct et qui réponde à mes besoins/désirs, ou à beau avoir d’exellente compétences techniques, l’important c’est le sens que tu donnes à ton travail…

    Le travail que tu réalises et les compétences que tu as ne doivent pas être utilisées pour n’importe quoi ET pour n’importe qui.

    Si je dois devenir esclave (entre autreS…) pour utiliser un logiciel ou n’importe quelles oeuvres/systèmes, alors je m’y refuse catégoriquement car cela n’est pas cohérent avec mes valeurs fondamental, à savoir: liberté-égalité-fraternité.

    Bref, tu l’auras compris (ou pas?) l’important avant l’aspect technique, cest l’aspect ETHIQUE, car la fin ne justifie jamais les moyens, pas vrai?!

    "On est dans un monde numérique où ça pirate à tour de bras et vous allez venir nous chier une pendule pour ça ?!!"

    > Il faudrait aussi que tu arrètes d’utiliser le terme "pirate" je trouve cela un peu fort, mais c’est un tout autre débat…

    Qu’en pensez vous tous? :)

  18. Earered

    Pour l’idée d’un framabook, ça me semble casse-gueule.

    Je doute que les photographes aient réellement obtenu l’autorisation des architectes/propriétaire pour les photos à l’intérieur des batiments publics ou des commerces. (et éventuellement architecture récente, type lumières de la tour Eiffel de nuit, ou centre George Pompidou).

    (N.B. pour le droit à l’image des personnes, ça n’est pas touché/couvert par les licences CC, à voir si une composition tel que celle là peut passer, enfin disons que l’embriglio que ça représente explique pourquoi on retrouve facilement les mêmes photos d’acteurs sur les brochures d’entreprises plutôt que de véritable employés)

    (y’a un article du monde qui dénonçait ça à une époque lointaine, car il se faisait régulièrement attaqué sur le sujet, et la spécificité des droits des architectes (je ne suis pas sûr qu’ils ne trouverait pas un intérêt à ce que les photos soient diffusable, notament pour les ouvrages) en France est bizaroïde (c’est la société d’exploitation de la tour Eiffel qui possède les droits, pas l’architecte par exemple, et elle se fait un plaisir à attaquer les producteurs de films et de livre qui placent des photos de la tour Eiffel avec ses lumières).

  19. Pour ajouter mon grain de sel dans le débat, je rejoins en partie la réaction de l’auteur "libre mais pas trop", même si celle-ci est excessive.

    En effet, je constate souvent que les oeuvres artistiques existent sur le net avant tout par leur licence plutôt que par leur contenu. C’est assez bizarre de voir qu’avant de parler de leurs caractéristiques internes, on s’intéresse d’abord à la licence.

    La licence importe énormément et je suis très attaché à la notion de libre, mais un contenu culturel ne peut pas exister uniquement par sa licence. Il est totalement conjoint de ce qu’il représente en termes artistiques.

    J’ai été surpris plusieurs fois lorsque je distribuais gratuitement des CDs lors de manifestations pour le libre. Réaction : "C’est sous quelle licence ? (…) Ah ok, je vais le diffuser sur le net alors." Genre musical, titre de l’oeuvre, contenu ? On s’en fout… Seule importait la licence. Alors que l’un ne va pas sans l’autre. Sur le coup, ça calme un peu.

    Je pense donc qu’avant de parler de la licence, même si celle-ci est extrêmement importante pour la survie de l’oeuvre, il convient de garder une petite part d’enthousiasme.

    Et puis, soyons francs… aKa par son dévouement au libre depuis tant d’années est quand même loin d’être soupçonnable d’infidélité. C’est un peu comme ça si on croisait Stallman qui nous montre un logiciel et qu’on lui réponde : "Ok, c’est cool ton logiciel, mais est-ce qu’il est sous GPL ?"… Sans commentaires…

    Donc aKa, maintenant que l’on a parlé des "choses qui fâchent", merci pour ta création ! J’ai eu le plaisir de déambuler dans Paris vendredi et j’en retrouve divers aspects au sein de ce diaporama. Merci !

  20. "Je me demande du reste si on ne pourrait pas sur ce modèle (un tag Flickr, des photos sous licences libres) faire carrément des framabooks photographiques que l’on vendrait grâce à notre partenaire éditeur In Libro Veritas. Cela permettrait aussi bien de faire de chouettes bouquins de photos que d’illustrer la culture libre en marche (et éventuellement aussi de soutenir Framasoft).Pensez-vous que l’idée soit (commercialement) bonne ?"
    L’idée semble excellente. Le droit de la photographie est merdeux, beaucoup trop restrictif, mais même en le respectant il me semble que l’on pourrait faire d’excellents bouquins de photos, y compris sur Paris (il suffit de ne pas prendre de photos de bâtiments célèbres, ni de photos avec des personnes reconnaissables; il y en a quand même une tapée!)

  21. Excellente idée ! Dans la communauté libre, le mieux serait peut-être de commencer avec un framabook consacré à des images, des photographies qui représentent le libre ou la culture Unix. Il y a sur FlickR des choses assez amusantes par exemple.