Plus qu’une simple histoire d’argent

Classé dans : Libres Logiciels | 11

L’un des gros challenges qui nous attend est le développement de la culture du don, qui nécessite souvent de quitter certaines habitudes héritées de la culture du gratuit (entretenues par une économie classique qui ne nous voit pas autrement qu’en simple consommateur).

Dans ce contexte cette petite histoire a peut-être valeur d’exemple pour ne pas dire de symbole. Quand l’excellent lecteur audio Amarok intègre l’excellent site musical Magnatune dans son logiciel, il le fait spontanément, parce qu’il pense que c’est un plus pour ses utilisateurs. Mais quand Magnatune s’aperçoit alors que ça leur apporte des visiteurs mais aussi des sous puisque ces visiteurs achètent des titres, alors il décide spontanément lui aussi de faire quelque chose en retour…

Une traduction LVI pour Framalang.

Copie d'écran - Magnatune

Donner de l’argent pour l’Open Source

Giving money to open source

John Buckman – 28 avril – Magnatune (blog)

Il y a un an et demi, l’excellent lecteur de musique sur GNU/Linux Amarok a ajouté un support étendu pour Magnatune. Le programmeur, Nikolaj Hald Nielsen, a fait cela de sa propre initiative, simplement parce qu’il trouvait que ce serait une chose élégante à inclure dans son lecteur de musique favori, et parce qu’il appréciait Magnatune et la philosophie derrière son business model.

J’aime vraiment Amarok, et je me suis alors engagé à offrir 10 % du produit des ventes de Magnatune apportées par Amarok. J’étais aussi tellement content de la qualité du travail de Nikolaj, que je l’ai embauché, et maintenant il passe 50 % de son temps pour Magnatune, et je le paie pour qu’il passe les 50 % restant pour Amarok.

Je suis vraiment très heureux d’annoncer que les utilisateurs d’Amarok ont acheté une belle quantité de musique sur Magnatune. Ils peuvent écouter gratuitement la musique depuis Amarok, et les albums en streaming apparaissent dans Amarok comme si c’était de la musique en local, et ils peuvent facilement acheter la musique dans différents formats ouverts.

Jusqu’ici, Amarok a apporté 11 557 $ de ventes de musique sur Magnatune !

Ce matin, j’ai fait de bon coeur une donation de 1 155,70 $ à Amarok.

J’ai également fait la même offre à Rhythmbox, un autre bon lecteur de musique pour Linux, et je vais bientôt leur envoyer un don. Leur support intégré pour Magnatune est lui aussi excellent, et je l’ai personnellement utilisé pour écouter notre propre musique issue de Magnatune.

Rhythmnox est installé par défaut dans la toute récente et ultra-populaire Ubuntu 8.04.

Mark Shuttleworth, la force derrière Ubuntu, a récemment déclaré ceci :

« Je suis particulièrement ravi que nous supportions Magnatune, qui a imaginé un très bel avenir pour l’industrie de la musique, Le problème avec l’industrie de la musique n’est pas les musiciens ; ça n’est pas la musique ; et ce ne sont pas les téléchargements. Ce sont les compagnies de disques. Alors, avoir une compagnie de disques qui dise : Il y a une autre manière de travailler semble être quelque chose de positif que nous pouvons soutenir. Et ça, c’est super ! »

J’ai parlé au programmeur qui est derrière le support de Magnatune pour Rhythmbox, et il prévoit d’y ajouter un tas de fonctionnalités cet été. Cool !

11 Réponses

  1. Anonyme

    C’est vraiment sympa comme initiative, après tout, ils sont pas obligés de faire ça chez Magnatune.

    Pas de DRM, plusieurs formats disponibles ( flac, ogg, wav, mp3 etc ), encourage au partage de la musique, Magnatune, c’est aussi ceci : http://www.magnatune.com/info/whyno

     » We work directly with independent musicians world-wide to give you downloads of MP3s and perfect-quality WAV files. We never work with major labels, and our musicians always get 50%. You can listen to every album in its entirety before buying or becoming a member ».

    Donc, au moins, on sait où va notre argent, d’une part, va équitablement aux artistes, et d’autre part, finance certains projets Open Source tels qu’Amarok ou Rhythmbox.

    C’est pas du Virgin ou du iTunes Store. 😉 :)

  2. vive amarok et magnatune.

    de plus, c’est tout nouveau, on peut desormais mettre un lecteur de ses artistes magnatune preferes sur son site/blog!

    via le blog de Buckman:
    ==)http://blogs.magnatune.com/buckman/

    comment traduit-on "embed" en francais? :/

  3. Merci pout la découverte !

    Sinon embed c’est incorporé / inclus

  4. Salut

    Les utilisateurs d’Amarok et de Rhythmbox sont évidemment sous Gnu/Linux. Ils sont très sensibilisés aux logiciels libres et au formats ouverts. Ils sont également très sensibilisés sur les nuisances du téléchargement illégal. Ils en sont conscients ! Je n’en dirais pas autant des utilisateurs d’un autre système «que je ne nommerai pas ici par descence» pratiquent couramment (en musique ou en logiciel).

    Je serai curieux de connaître la part de marché que représente le téléchargement aux formats ouverts (ogg, flac, etc…)

    nono

  5. Merwok

    Pour ma part, j’ai bien peur que de nombreux utilisateurs d’Ubuntu soient intéressés par la gratuité et la qualité, pas la liberté. Combien de machines sous Ubuntu rejettent les dépôts de paquets privatifs et les formats fermés ?

    Je n’utilise pas Amarok parce que je suis plus adepte du look et de l’ergonomie des programmes en GTK (et je n’aime pas la politique de TrollTech), et je n’utilise plus Rhythmbox depuis qu’on m’a fait découvrir les problèmes posés par la propagation de Mono. Point positif, cet article me donne envie d’aller voir Magnatune de près :) Jamendo n’est pas libre et Deezer est encore pire, j’espère que Magnatune fait mieux, comme le laisse penser l’article. Qui sait, ça donnera peut-être un plugin pour XMMS2 :)

    Cordialement, Merwok

  6. sir_renard

    Vraiment génial ce genre d’action, bravo! Un exemple d’une grande valeur.

  7. C’est juste une problématique de don et contre-don. Ce n’est pas très original. Je ne peux sur le don et sa problématique que vous conseiller la lecture de ‘essai sur le don’ de marcel Mauss. Ce n’est pas un texte récent, mais il a toujours une certaine actualité.

  8. Antoine

    Merwok (#5) :
    Pourquoi Jamendo n’est pas libre ?
    Jamendo propose certaine musique sous CC-BY et CC-BY-SA. Ces musiques sont bien pour les intégrer à des films / vidéo ou pour les utiliser comme musique d’ambiance dans un commerce.
    Mais pour moi CC-BY-NC-ND, c’est tout a fait suffisant pour un utilisateur normal. Je la télécharge légalement, si j’aime bien je fait un don à l’artiste et je peux la partager avec mes amis.

  9. A noter que pour les utilisateur de MPD ( http://www.musicpd.org/ ), il existe un plugin pour avoir Magnatune dans GMPC (Gnome Media Player Client): http://sarine.nl/gmpc-plugins-magna… .
    Bon, je suis plus utilisateur de Sonata ou ncmpc comme client pour MPD, mais je veux bien faire des infidélités de temps en temps en utilisant Gmpc…. Par contre un hack ou une méthode pour avoir magnatune directement dans la base du daemon ça m’intéresse grandement.

  10. Merwok

    Avec les CC-NC je peux pas par exemple compiler du contenu sur un CD et demander 1 €. Avec les CC-ND je peux pas corriger un bug ou une tâche (pour une création visuelle). Les juristes de Debian travaillent depuis des années à des directives et des tests pour déterminer si un programme (et par extension, tout contenu qui peut avoir une licence) est libre, et les CC ne répondent pas au cahier des charges. La GPL (surtout l’AGPL3) si.

    Cordialement, Merwok

  11. Je n’utilise pas Amarok parce que je suis plus adepte du look et de l’ergonomie des programmes en GTK (et je n’aime pas la politique de TrollTech), et je n’utilise plus Rhythmbox depuis qu’on m’a fait découvrir les problèmes posés par la propagation de Mono. Point positif, cet article me donne envie d’aller voir Magnatune de près :) Jamendo n’est pas libre et Deezer est encore pire, j’espère que Magnatune fait mieux, comme le laisse penser l’article. Qui sait, ça donnera peut-être un plugin pour XMMS2 :)