10 différences fondamentales entre Linux et Windows

Classé dans : Libres Logiciels | 27

Ce n’est pas la première fois que le Framablog verse dans les différences Windows/Linux.

On croit avoir déjà tout dit. Et pourtant on arrive encore (selon nous) à trouver des articles apportant un éclairage si ce n’est nouveau en tout cas bien construit et argumenté.

10 différences fondamentales entre Linux et Windows

10 fundamental differences between Linux and Windows

Jack Wallen – 26 août 2008 – TechRepublic.com
(Traduction Framalang : Yonnel et Daria)

Cela fait maintenant plus de 10 ans que je suis dans la communauté Linux. Depuis le tout début, je sais qu’il y a des différences basiques entre Linux et Windows qui les distinguera toujours. Cela ne veut pas dire, pas le moins du monde, que l’un est meilleur que l’autre. Cela veut dire qu’ils sont fondamentalement différents. Beaucoup, selon la perspective d’un système d’exploitation ou de l’autre, ne saisissent pas vraiment les différences entre ces deux moteurs. J’ai donc décidé qu’il pourrait être bien utile pour le public de faire la liste des différences primaires entre Linux et Windows.

1. Accès total vs pas d’accès

L’accès au code source est probablement LA différence la plus significative entre Linux et Windows. Le fait que Linux soit sous licence publique GNU garantit que les utilisateurs (de tout type) peuvent avoir accès (et droit de modification) au code jusqu’au noyau qui sert de fondement au système d’exploitation Linux. Vous voulez jeter un coup d’œil au code de Windows ? Bonne chance. À moins d’être membre d’un groupe trié sur le volet (et pour beaucoup une élite), vous ne verrez jamais le code qui constitue le système d’exploitation Windows.

Vous pouvez interpréter ceci depuis chaque rive du fleuve. Certains disent que le fait de donner un accès public au code ouvre le système d’exploitation (et les logiciels qui s’y exécutent) aux développeurs mal intentionnés qui se serviront de chaque faille qu’ils trouveront. D’autres disent que le fait d’avoir un accès total au code aide à générer des améliorations et des corrections de bugs plus rapides pour empêcher à ces développeurs mal intentionnés de venir à bout du système. Occasionnellement, je me suis plongé dans le code de quelques applications Linux, et au bout du compte, j’ai été heureux du résultat. Est-ce que j’aurais pu le faire avec une application Windows sans accès aux sources ? Non.

2. Liberté de licences vs restriction de licences

Avec l’accès au code, nous avons la différence entre les licences. Je suis sûr que chaque professionnel de l’informatique pourrait parler des heures des licences de logiciels pour PC. Regardons juste les aspects clés des licences (sans rentrer dans le jargon juridique). Avec un système d’exploitation Linux à licence GPL, vous êtes libre de modifier ce logiciel et de l’utiliser, même de le republier ou de le vendre (tant que vous mettez le code à disposition). Également, avec la GPL, vous pouvez télécharger une seule copie d’une distribution (ou application) Linux et l’installer sur autant de machines que vous le souhaitez. Avec la licence Microsoft, vous ne pouvez faire aucune de ces choses. Vous êtes limité au nombre de licences que vous achetez, donc si vous achetez 10 licences, vous ne pouvez légalement installer ce système d’exploitation (ou cette application) que sur 10 machines.

3. Support en ligne assuré par des groupes d’utilisateurs vs support payant

C’est un point qui fait fuir la plupart des entreprises. Mais ce n’est vraiment pas nécessaire. Avec Linux, vous avez du support grâce à une énorme communauté, via des forums, les moteurs de recherche, et plein de sites web spécialisés. Et bien sûr, si vous en ressentez le besoin, vous pouvez acheter des contrats de support à une des grosses entreprises Linux (par exemple Red Hat ou Novell).

Il est vrai que, quand vous utilisez le support de la communauté inhérent à Linux, vous y perdez pas mal de temps. Vous pourriez avoir un problème quelconque, poster sur une liste de diffusion ou sur un forum, et en dix minutes être noyé sous les suggestions. Ou alors ces suggestions pourraient prendre plusieurs heures avant d’arriver. Parfois, cela semble ne dépendre que du hasard. Mais, quand même, généralement, la plupart des problèmes avec Linux ont déjà été rencontrés, et sont documentés. Il y a donc beaucoup de chances pour que vous trouviez votre solution assez rapidement.

Côté face, le support pour Windows. Oui, vous pouvez prendre le même chemin avec Microsoft et vous fiez aux utilisateurs pour trouver des solutions. Il y a juste autant de sites d’aide/listes/forums pour Windows qu’il y en a pour Linux. Et vous pouvez acheter du support à Microsoft-même. La plupart des responsables d’entreprise sont des proies faciles pour le filet de sécurité apporté par un contrat de support. Mais la plupart des responsables n’ont pas eu à faire appel au dit contrat de support. Des diverses personnes que je connais, et qui ont utilisé soit un contrat de support payant Linux soit un contrat de support payant Microsoft, je ne peux pas affirmer que les uns étaient plus satisfaits que les autres. Cela amène bien sûr la question « pourquoi tellement de gens disent-ils que le support pour Microsoft est meilleur que celui pour Linux ? »

4. Support matériel complet vs partiel

Un point qui peu à peu tend à disparaître est le support matériel. Il y a des années, si vous vouliez installer Linux sur une machine, il vous fallait vous assurer de bien sélectionner chaque pièce, sinon votre installation n’aurait pas fonctionné à 100%. Je me souviens, vers 1997, d’avoir essayé de comprendre pourquoi je n’arrivais pas à détecter mon modem avec Caldera Linux ou Red Hat Linux. Après bien des recherches, j’ai découvert que j’étais l’heureux propriétaire d’un Winmodem. J’ai donc dû aller acheter un modem externe US Robotics, parce que c’était le seul modem dont je savais qu’il fonctionnerait. Ce n’est plus aussi fréquent à présent. Vous pouvez prendre un PC (ou un portable) et il y a toutes les chances qu’une ou plusieurs distributions Linux puisse s’installer et fonctionner presque à 100%. Mais il reste toujours des exceptions. Par exemple, la fonction hiberner/suspendre reste problématique sur beaucoup de portables, même si cela s’est beaucoup amélioré.

Avec Windows, vous savez que quasiment tout le matériel fonctionnera avec le système d’exploitation. Bien sûr, parfois (et je n’arrête pas d’en faire l’expérience) vous vous retrouvez à passer la majeure partie de la journée à la recherche des bons pilotes pour ce matériel dont vous n’avez plus le disque d’installation. Mais vous pouvez aller acheter cette carte Ethernet à dix centimes, en sachant qu’elle fonctionnera sur votre machine (pour autant que vous ayez ou que vous trouviez les pilotes). Vous pouvez aussi être assuré que quand vous achetez cette carte graphique incroyablement puissante, vous pourrez probablement l’exploiter au maximum.

5. Ligne de commande vs pas de ligne de commande

Peu importe ce qu’est advenu le système d’exploitation Linux et que l’environnement graphique de bureau soit désormais si extraordinaire, la ligne de commande sera toujours un outil précieux pour qui a besoin d’administrer sa machine. Rien ne remplacera jamais mon éditeur de texte préféré, ssh, et n’importe quel outil de ligne de commande donné. Je n’imagine pas l’administration d’une machine Linux sans la ligne de commande. Mais pour l’utilisateur de base il en va différemment. Vous pourriez utiliser une machine Linux des années sans jamais toucher à la ligne de commande. Pareil pour Windows. Vous pouvez quand même utiliser la ligne de commande dans Windows, mais très loin des possibilités sous Linux. De plus, Microsoft a tendance à cacher à ses utilisateurs l’invite pour utiliser la ligne de commande. Sans aller dans Exécuter et taper cmd (ou command, ou je ne sais trop quoi maintenant), l’utilisateur ne saura même pas que l’outil de ligne de commande existe. Et si un utilisateur réussit à atteindre la ligne de commande Windows, que pourrait-il vraiment en faire ?

6. Installation des applications centralisée vs non centralisée

Le titre de ce point pourrait vous laisser complètement baba. Mais réfléchissons-y une seconde. Sous Linux vous avez (avec presque toutes les distributions) un endroit central, où vous pouvez rechercher, ajouter ou supprimer des logiciels. Je parle des systèmes de gestion de paquets, comme Synaptic. Avec Synaptic, vous pouvez ouvrir un outil, chercher une application (ou un groupe d’applications), et installer cette application sans avoir à chercher quoi que ce soit sur le web (ou à acheter quoi que ce soit).

Sous Windows, rien de la sorte. Vous devez savoir où trouver le logiciel que vous voulez installer, le télécharger (ou mettre le CD dans votre machine), et exécuter setup.exe ou install.exe grâce à un simple double clic. Pendant longtemps, on pensait qu’il était de loin plus facile d’installer des applications sous Windows que sous Linux. Et pendant longtemps, on pensait bien. Plus vraiment maintenant. L’installation sous Linux est simple, sans effort, et centralisée.

7. Flexibilité vs rigidité

Je compare toujours Linux (surtout le bureau) et Windows à une pièce dont le plancher et le plafond sont soit fixes soit mobiles. Sous Linux, vous avez une pièce où vous pouvez rehausser ou abaisser le plancher et le plafond, à volonté, aussi haut ou bas que vous le voulez. Sous Windows, impossible de bouger ce plancher et ce plafond. Vous ne pouvez pas aller plus loin de ce que Microsoft a jugé nécessaire.

Prenez, par exemple, le bureau. À moins que vous ne soyez prêt à payer et à installer une application non-Microsoft qui peut changer l’apparence du bureau, sous Windows vous êtes coincé dans ce que Microsoft a déclaré être le meilleur bureau pour vous. Sous Linux, vous pouvez pratiquement adapter l’apparence et le comportement de votre bureau exactement à ce que vous voulez/ce dont vous avez besoin. Vous pouvez avoir autant ou aussi peu sur votre bureau que vous le voulez. D’un Fluxbox simple et plat à une expérience 3D Compiz extrême, le bureau Linux est l’environnement le plus flexible qui soit sur un ordinateur.

8. Les fans vs les entreprises

Je voulais ajouter ceci parce que même si Linux a dépassé de beaucoup ses racines universitaires, les utilisateurs de Linux ont tendance à être des fans qui occupent la tribune et sont prompts à débiter toutes sortes de raisons de choisir Linux plutôt que Windows. Je m’en rends coupable quotidiennement (je fais de mon mieux pour recruter de nouveaux fans), et c’est une étiquette que je revendique. Bien sûr, cela est perçu par certains comme moins professionnel. Après tout, pourquoi est-ce que quelque chose qui est désormais de digne d’un environnement d’entreprise a ou aurait besoin de pom-pom girls ? Le logiciel ne devrait-il pas se diffuser massivement tout seul ? De par la nature ouverte de Linux, celui-ci doit se débrouiller sans l’aide des budgets marketing et du gros portefeuille de Microsoft. En conséquence, les fans ont besoin de prêcher la bonne parole. Et le bouche à oreille est le meilleur allié de Linux.

Certains associent ce fanatisme au chahut universitaire qui confine Linux aux sous-sols des réunions de LUGS. Permettez-moi d’être en désaccord. Une autre entreprise, grâce à son simple lecteur de musique et à son téléphone, est tombée dans le même fanatisme, et pourtant l’image de cette entreprise n’a pas été écornée par ce fanatisme. Windows n’a pas ces fans. À la place, Windows a un bataillon d’administrateurs officiels qui croient au battage médiatique des parts de marché, des chiffres trompeurs qui les rassurent qu’ils seront employés jusqu’à la nuit des temps.

9. Médias amovibles automatiquement vs pas automatiquement

Je me souviens de cette époque où il vous fallait monter sa disquette pour pouvoir l’utiliser, et la démonter pour la sortir. Eh bien, ces jours sont presque terminés (mais pas complètement). Un problème qui nuit aux nouveaux utilisateurs est l’utilisation des médias amovibles. L’idée d’être obligé de « monter » manuellement un lecteur de CD pour accéder au contenu du disque est complètement étrangère aux nouveaux utilisateurs. Il y a une raison pour que ce soit ainsi. Parce que Linux a toujours été une plate-forme multi-utilisateurs, on pensait qu’en forçant un utilisateur à monter un média pour l’utiliser, cela empêcherait les fichiers de cet utilisateur d’être remplacés par un autre utilisateur. Pensez-y : sur un système multi-utilisateurs, si tout le monde avait instantanément accès à un disque qui venait d’être inséré, qu’est-ce qui les empêcherait de supprimer ou de remplacer un fichier qui venait juste d’être ajouté au média ? Les choses ont maintenant évolué au point que les sous-systèmes de Linux sont paramétrés pour pouvoir utiliser un périphérique amovible de la même façon que sous Windows. Mais ce n’est pas la norme. Et en plus, qui refuse d’éditer manuellement le fichier /etc/fstab ?

10. Les niveaux d’exécution superposés vs un seul niveau d’exécution

Je n’ai pas pu trouver un meilleur titre pour ce point, c’est donc une description. Ce dont je parle est la capacité inhérente à Linux de s’arrêter sur différents niveaux d’exécution. Ainsi, vous pouvez travailler soit en ligne de commande (niveau d’exécution ou runlevel 3) soit avec l’interface graphique (runlevel 5). Cela peut vraiment sauver votre chemise, quand votre serveur graphique est vraiment bien dézingué, et que vous devez régler le problème. Vous pouvez y arriver en démarrant sur le niveau d’exécution 3, en vous identifiant en tant que propriétaire du système, pour identifier/résoudre le problème.

Sous Windows, vous vous contentez d’une ligne de commande en mode sans échec, et là vous n’êtes pas sûr d’avoir les utilitaires qu’il vous faut pour régler le problème. Sous Linux, même en runlevel 3, vous pouvez quand même réussir à installer un utilitaire pour vous aider (tapez apt-get install application-de-votre-choix via la ligne de commande). Il y a de plus une autre utilité. Mettons que la machine en question est un serveur web ou un serveur de mails. Vous voulez lui allouer toute la mémoire dont vous disposez, donc vous ne voulez pas que la machine démarre sur une session graphique. Toutefois, il y a des moments où vous voulez vraiment l’interface graphique pour l’administration de votre machine (même si vous pouvez pleinement administrer un serveur Linux depuis la ligne de commande). Parce que vous pouvez exécuter la commande startx depuis la ligne de commande en runlevel 3, vous pouvez tout de même démarrer votre serveur graphique et avoir également votre interface habituelle. Sous Windows, vous êtes coincé sur une session graphique, à moins de rencontrer un gros problème.

C’est vous qui voyez…

Ce sont là 10 différences fondamentales entre Linux et Windows. À vous de décider si ces différences avantages l’un ou l’autre système d’exploitation. Moi ? Eh bien je pense être précédé par ma réputation (et mes opinions), je n’ai donc probablement pas besoin de dire que je suis convaincu que la balance penche du côté de Linux.

27 Réponses

  1. C’est déjà *beaucoup* mieux dans l’argumentation, contrairement à certaines listes de raisons qui sont surtout 2 arguments valables et 18 tirés par les cheveux …

    Merci pour la traduction :)

  2. très bonne traduction. effectivement l’argumentation tiens la route.

  3. Effectivement ce texte est honnête et beaucoup moins "critiquable" que des listes précédemment présentées. C’est un bon document mais ici on pourrait surtout, à mon sens, regretter 3 choses :

    - Ce texte, malgré des efforts clairs de vulgarisation, reste tout de même clairement un texte de spécialiste, donc pas vraiment capable de toucher le panel de clients Windows auquel il semble être dédié.

    - La première bonne raison d’utiliser une distribution GNU/Linux est certainement avant tout d’adhérer (ou non) au libre et à tout ce que cela entend. Ce texte présente en premier lieur l’intérêt de l’open source, en second lieu tente tant bien que mal de présenter en quelques lignes l’intérêt des licences libres. C’est mission presque impossible, dans ce genre de cas un lien vers une documentation dédiée aurait été une bonne initiative.

    - Certains points secondaires qui me semblent sortir du cadre des grandes différences fondamentales (ex : médias amovibles) sont mis au même degrés d’importance que les différences fondamentales. D’un autre côté des différences fondamentales ne sont pas abordées.

    C’est une bonne base de travail, mais il y aurait encore besoin de remaniements sur le fond et sur la forme pour arriver à un listing capable d’atteindre pleinement l’objectif recherché.

  4. Le fait d’utiliser Linux n’est pas forcément un choix d’adoption d’une philosophie. Certaines personnes utilisent juste Linux car c’est un OS performant qui répond à leurs besoins.

  5. Le plus souvent l’origine des performances de cet OS en regard des besoins de ces personnes réside dans son cadre libre. Ensuite effectivement en être conscient et donc y attacher l’importance que ça mérite c’est autre chose.

  6. Il y a aussi une chose qui n’est pas indiqué ici, c’est que Linux par rapport à Windows est beaucoup moins accessible aux personnes Mal/non voyant… sous Windows il est possible de cracker une synthèse vocale (lecteur d’écran) + Logiciel d’agrandissement mais sous GNU… c’est beaucoup moins évident… et à ce que j’ai testé de Orca… il n’y a pas la langue française donc…. faut acclamé Linux comme si il pouvait répondre à tout les usages, pourtant ça devrait être priorité pour un OS avec cette philosophie, mais il n’en est rien… Linux est (pour l’instant) encore loin à ce niveau… étant mal-voyant je le déplore… voila c’est pour vous informer…

  7. J’avais essayé ceci :http://doc.ubuntu-fr.org/synthese_v… qui fonctionne plutôt bien, mais n’étant pas malvoyant je ne sais si c’est exactement ce que tu recherche.

  8. Linux n’est pas non plus un monde merveilleux.
    Plusieurs choses m’ont fait abandonner Linux pour revenir sous windows :
    – Difficulté de faire fonctionner l’ensemble des périphériques que j’avais, certains refusaient de fonctionner d’autres marchaient beaucoup moins bien que sous Windows,
    – Difficulté à trouver des équivalents libres de logiciels commerciaux de qualité, désolé mais certains logiciels sont pour moi indispensables et les Wine et autres émulateurs ne peuvent palier cette difficulté,
    – Complexité à configurer, la ligne de commande sous Vi c’est d’un autre temps,
    – Fragilité dans certain fonctionnement, la mise en veille prolongé qui fonctionne à merveille sous windows n’a jamais été efficace dans son fonctionnement sous linux
    – Beaucoup trop de distributions existent, incompatible entre elle,
    – Acheter du matériel compatible avec linux est un cauchemar, je me souviens avoir passé du temps à chercher un dongle wifi compatible, je le commande et le dongle que je reçois avait changé de version de hardware qui n’était plus compatible avec linux,
    – Les jeux commerciaux et les logiciels éducatifs sont pratiquement inexistants

    Autant je suis adèpte des logiciels libres autant linux ne m’a pas convaincu. Quand tout ces problèmes seront réglés, il y a des chances que linux puisse faire du mal à windows mais pour l’instant le chemin est encore long avant d’y arriver.

  9. Cela fait quelques mois que j’ utilise Linux, principalement Ubuntu que j’ ai fini par installer sur un de mes ordis.

    Je dis principalement Ubuntu car même si le noyau est le même, il y a une telle richesse dans les différentes distributions que cela fait des mois également que je "teste" quasiment tous les Live-CD disponibles. Le site incontournable est http://www.distrowatch.com

    Il y a de véritables petits bijoux, tant au niveau fonctionnalités que cosmétiques. Tout est là !!!! Il n’ y a qu’ à se servir si je puis m’ exprimer ainsi, et cela n’ a absolument rien de péjoratif ! Au contraire, il y a très certainement une distribution qui vous conviendra. Mais l’ usage que je fais de ce système d’ exploitation magnifique, stable et vraiment compétitif va bien au delà du côté ‘gratuit’ de la chose. Je peux dire qu’ aujourd’ hui, je ressent cette philosophie propre à Linux dont tout le monde parle ( en tout cas les ‘geeks’ et sur les forums spécialisés )….

    Tout a commencé par l’ achat d’ un ‘package Linux’ Micro Application trouvé dans une grande surface.

    Avant ça, Linux, j’ avais bien entendu parler mais c’ était pour les informaticiens, les développeurs, etc…. Les pros quoi !

    Et bien……ça a été une véritable révélation ! D’ un coup de cd dans le lecteur cd-rom, toutes mes idées reçues ont été balayées.

    Disposer d’ un système d’ expoitation complet, à partir d’ un cd et qui démarre depuis celui-çi et qui permet d’ aller sur internet, et qui permet d’ aller sur MSN, et qui permet d’ écouter de la musique, regarder des films, graver, et qui permet de….et de…..et de….. Tout ça sans rien installer sur l’ ordi et sans toucher à mon précieux Windows que sans lui je sais rien faire et que je suis tout malheureux ! Waouw !

    Je puis vous assurer que d’ un coup on se sent libéré !

    Et si l’ on réfléchi bien, finalement, sur 100 personnes, combien font de l’ administration serveur à distance ?

    Linux est un système d’ exploitation qui convient à tout le monde, au ‘spécialiste’ comme au nouveau venu sur ordinateur. Mettez un peu ce même nouveau venu devant xp ou vista et observez…… ;-)

    Ce qui fait l’ apparante complexité de Linux c’ est la quantité astronomique ( et je pèse mes mots ) de données auxquelles l’ utilisateur a accès ( et doit faire face ) ! Et plus il cherche, plus il trouve et plus il y a à lire…. C’ est très déroutant je vous assure !

    Mais, quand on commence a saisir que Linux ce n’ est pas windows et que l’ on se débarasse de ses réflexes "windowsiens" alors là, on met le pied dans un univers extarordianire qui ne demande qu’ à vous accueillir.

    Il m’ est absolument impossible aujourd’ hui d’ imaginer aider un ami à résoudre un problème windows sans mon live-cd linux ( kaella knoppix pour être précis, c’ est ma préférée pour cet exercice là ) sous le bras.

    Il faut vraiment une défectuosité du disque dur ou une panne matérielle! Car même si windows est ‘criblé’ de virus ( si si ça vient de m’ arriver cet après-midi sur le pc d’ une connaissance, après la mise à jour de l’ antivirus et un scan…..83 détectés), s’ il ne démarre pas, etc…. Avec mon live-cd, je sais que j’ aurai toujours accès aux données sur le disque dur mais qui, pour le propriétaire malheureux de l’ ordi, semblent perdues à tout jamais.

    Mieux, grâce à mon cd Linux, je pourrai aller chercher sur internet des pistes pour dépanner windows qui est ‘planté’.

    Et si en plus de mon live-cd, j’ adjoins une clé usb ou un disque dur externe, c’ est le nirvana ;-)

    Bon, c’ est vrai, avec Linux, il faut être prudent lors de l’ achat d’ un nouveau matériel !
    Mais cette imprimante exotico-martienne va-t-elle mieux fonctionner que cette ‘HP’ très courante tout en un qui sera reconnue par linux à coup sur et que l’ on trouvera pour quelques dizaines d’ euros dans la grande surface du coin ?

    En tout cas, le transfert de fichiers entre mon Gsm et Ubuntu via bluetooth se passe sans le moindre problème ( pour donner un exemple ). C’ est vrai, il faut juste prendre quelques instants et se renseigner de la bonne compatibilité matérielle avant l’ achat….

    Là aussi, internet contient plusieurs sites traitants du sujet.

    Mais……

    Prenons Ubuntu, il y a une nouvelle version tous les 6 mois ! Avec à chaque fois son lot de nouveautés, ses nouveaux pilotes, etc….

    Les utilisateurs de windows vista sont-ils mieux lotis ? Je connais des personnes qui lorsqu’ elles ont achetées un nouveau pc ( avec vista ) ont dû se séparer de leur imprimante qui fonctionnait pourtant super bien sous xp ! Aaaahhhh $$$$$ quand tu nous tiens……

    Enfin, et je dois l’ admettre, windows est encore incontournable car c’ est vrai, il n’ y a pas toujours l’ équivalent logiciel sous Linux. Mais le ‘fossé’ se resserre chaque jour…..

    Linux, c’ est la liberté, c’ est franchement pas moche du tout ( jetez un peu un coup d’ oeil sur youtube en recherchant ‘compiz’, vous comprendrez ce que je veux dire ).

    J’ envisage même de suivre des cours car j’ ai appris qu’ ils s’ en donnaient dans ma région. De même, il y a aussi un club, je vais d’ ailleurs leur rendre visite pour la première fois ce samedi.

    Je ne suis pas informaticien et je ne pourrai sans doute jamais modifier des lignes de codes, je crois d’ ailleurs que je n’ en ai pas trop envie mais je vais tout faire ( et je fais tout ) pour parler de linux autour de moi et si c’ est comme ça que je peux apporter ma modeste contribution au monde libre et à Linux en particulier alors, je serai un utilisateur heureux :-)

    Toutes mes félicitations pour l’ article très bien argumenté….

  10. L’article est en effet intéressant, mais je retiens également quelques discordances avec ma propre expérience :
    – je ne suis pas d’accord avec l’auteur sur le point n°5 (la ligne de commande). On peut très bien administrer sa machine sous linux sans toucher à une ligne de commande, c’est d’ailleurs aujourd’hui prévu pour. C’est ce que je fais tous les jours.

    En tant que dirigeante d’une entreprise j’ai fais le choix de linux tout simplement parce qu’il m’offre un confort de travail inégalable : le multi-bureaux est un rêve dont je ne pourrais plus me passer, de même que les barres de tâches et d’outils entièrement personnalisables.

    Un point n’est pas abordé suffisamment à mon sens également, et qui est très important pour moi, en tant que chef d’entreprise : la sérénité qu’offre actuellement une distribution Linux (poste client) face aux virus, chevaux de troie, keylogger, zombification de PC, etc…

  11. "Ce texte, malgré des efforts clairs de vulgarisation, reste tout de même clairement un texte de spécialiste, donc pas vraiment capable de toucher le panel de clients Windows auquel il semble être dédié."

    Faux bien sur.
    Effectivement les non spécialistes Windoziens trop habitué à la facilté abscons (quoique…) inculqué par Windows sont effrayé à l’idée de ne pas retouver leur petits icones familier… Quelle aventure !

    Windows maintieint ses utilisateurs dans l’ignorance, et dans la simplicité idiotisante. J’en veux pour preuve tous les helpdesk saturé par les questions Windows dû à un manque d’informations… Y’en aurait-il moins avec Linux ?

    Marc.

  12. Hybrid Son Of Oxayotl

    « Logiciel d’agrandissement mais sous GNU… c’est beaucoup moins évident… et à ce que j’ai testé de Orca… »
    Teste l’agrandisseur d’écran de Compiz, il est très bien …
    Et accessoirement, rien à cracker, donc pas de virus. C’est bien, d’avoir un lecteur d’écran, mais si ça implique que ton ordi serve à faire des attaques DDoS …
    « qui permet d’ aller sur MSN »
    MSN c’est pas bien, ils filtrent les messages, ils archivent les conversations, le protocole est fermé et propriétaire, et les clients non officiels sont interdit (entre autres défauts).
    Utilisons Jabber !

  13. - Ligne de commande vs pas de ligne de commande

    —> Disponible dans "Démarrer" – "Programmes" – "Accessoires". Pour un shell aussi évolué que celui de Linux, il existe Microsoft Powershell, qui est très complet et très fléxible (sans troll, il l’est presque plus que Linux !).

    - Support en ligne assuré par des groupes d’utilisateurs vs support payant

    –> Euh… Support payant… comme Linux dans les entreprises (et je ne parle même pas de ses "produits dérivés", comme Mysql qui est hors de prix).

    - Accès total vs pas d’accès

    –> Actuellement Microsoft change de stratégie, et pour le noyau de Midori (l’après-Seven), ils vont se baser sur le noyau de Singularity (open source)… donc ça ne m’étonnerai même pas que Midori soit open source (avec licence restrictive pour éviter trop de dérives).

    - " Liberté de licences vs restriction de licences"

    –> Euh.. le concept même de la liberté GPL est à revoir ! La GPL v3 (plus que la 2) est une licence hyper restrictive.

    @Hybrid Son Of Oxayotl
    –> "Utilisons Jabber "… qui utilise le protocole MSN illégalement.

    @Agathe
    –> "le multi-bureaux est un rêve "… disponible aussi sous Windows XP depuis 2001 dans ses Powertools (sur le CD d’installation).

    Note : je suis utilisateur de Linux (Redhat) ET de Windows (XP, Vista), mais je reste neutre : ce n’est pas en mettant des battons dans les roues de Windows (qui selon certains points, dans cet article et plus généralement chez les détracteurs de Windows, est plus de la provocation que des arguments viables) que ça risque d’arranger les choses.

  14. Bonjour a Tous !
    J’apprécie au temps de point de vue sur Tux (Linux).
    Je suis d’accord sur L’article !
    Il y a une diférence énorme entre Windows et Linux.
    Linux c’est compliqué au début et cela devient simple avec le temps !

    Maintenant je peut vous afirmer que c’est très simple !
    On direz que Windows me disait avant "ne tinquiétte pas je m’occupe de tout" fais moi confiance !

    J’ai découvert qu’un simple utilisateur avec le temps devenait un utilisateur avancer dans le domaine qu’il manipuler le plus !

    C’est pour cette raison ,que le jour ou j’ai commencer a poser des questions indiscrète sur Windows ,j’ai ue a faire
    a sa véritable nature !

    En effet Linux dit "je vous donne tout ce que vous demander a savoir et faire ;mais !! prenez-vous en charge !"
    Si ont suit le système qui consiste a dire qu’il existe des professionnel et nous !
    Alors il vaut mieux affirmer ,et dire que de toute façon linux n’est pas donnée au commun des mortel !

    Je suis donc devenu une espèce mystérieuse ,d’extra-terrestres bizarre !

    Comment pouvons nous dire que l’open Source ,ce n’est pas vraiment de l’open Source.

    Es que vous panser raisonnablement ,que Microsoft puisse un jour ,divulguer les sources de sont système a fin d’être profitable pour tous !

    Quand j’été dans la spirale Microsoft ,je trouver normal de passer des heures sur un Pc a fin de défragmenter le disque dur.
    Maintenant ,que je suis un illuminer de Tux ,je trouve ridicule de faire ce que l’ordinateur est sensé faire a ma place.

    C’est vrais que linux a des défauts de fonctionnement ,seulement si vous regardez de plus près ,vous vous apercevrais ,que cela provient de l’hypocrisie des constructeur informatique !

    Linux c’est a mon point de vue ,comparable a la rivalité
    qu’il a exister entre le bricolage et le proffessionnalisme !

    Les professionnels disez ,si vous nette pas former ,vous ettent des bricoleur !
    Cependant ,de nos jour les bricoleurs ,sont devenu de véritable professionnel du bricolage ;et leur méthode de travail rivalise d’astuce et d’ingéniosité ,vis a vis des professionnels.

    Pour finir ,je suis au courent du contra signet entre Novell
    et Microsoft dans le cadre de l’intéropérabilité !
    Je ne souhaite qu’une chose ,c’est que Microsoft s’inspire de Linux ,pour devenir un véritable OS digne de ce nom !!

    http://blogs.technet.com/porte25/ar
    http://www.pcinpact.com/actu/news/3

  15. un clin d’oeil :
    http://www.microsoft.com/presspass/

    Très étonant mais vrais !!!!!

    Une partie du texte traduit par google.fr :

    En vertu de l’accord, Novell est en train d’établir un leadership clair entre la plate-forme Linux et les fournisseurs de logiciels open source sur l’interopérabilité des environnements mixtes source. Par conséquent, Microsoft recommande officiellement SUSE Linux Enterprise pour les clients qui veulent des solutions Windows et Linux. De plus, Microsoft va distribuer des coupons pour SUSE Linux Enterprise Server de maintenance et de support, de sorte que les clients peuvent bénéficier de l’utilisation d’une version interopérable de Linux avec la couverture des brevets, ainsi que le travail de collaboration entre les deux sociétés.

    "Trop souvent, les entreprises technologiques demandent à leurs clients de s’adapter à eux. Aujourd’hui, nous nous y adaptons à nos clients », a déclaré Ron Hovsepian, président et CEO de Novell. "Microsoft et Novell permettent aux clients de tirer profit des uns et des autres produits pour lesquels elle a un sens dans leur infrastructure d’entreprise. Nous croyons que notre conjointement les entreprises et les accords de brevets permettent d’offrir le plus haut niveau d’interopérabilité avec l’assurance que nos deux entreprises sont derrière ces solutions. "

  16. jonathan

    yeahpe!je ne suis seulement convaincu mais aussi satisfait par le fait que j’ai travailé sur une question du genre…je suis infiniment satisfait et pour cela je te jetes de fleurs!!!!!

  17. jonathan

    c’est encore moi jonathan ,au fait c’est vraiment epatant courage nous attendons encore tes news expositions…merci

  18. hmm… je crois que je vais me mettre à l’informatique

  19. Tout ceci est bel et bon. la superiorite d’Unix sur windows n’est plus a demontrer. On pourrait même ajouter aux dix arguments le fait que Linux est nettement moins gourmand que Windows en ressources matérielles (puissance du proc, ram). Mais il reste que la majorite des utilisateurs n’est composée ni de développeurs ni d’administrateurs systeme. Ce sont des utilisateurs d’applications. Et dans ce domaine, Open Office est loin de Microsoft Office et The Gimp de PhotoShop. Sans compter les applis qui n’existent tout simplement pas, comme une bonne appli de dessin vectoriel. Certes, Linux abrite des niches comme les logiciels de traitement de données d’IRM, mais combien cela represente-t-il d’utilisateurs en face de ceux qui utilisent leur ordinateur comme une machine a ecrire ?
    Pour ma part, j’utilise Windows, Mac OS et Linux Ubuntu sur différentes machines. Bien que mes opinions personnelles me portent sans conteste vers Linux, je n’ai jusqu’à present pas reussi a me passer des deux autres, ni meme d’ailleurs a remplacer Windows par Mac OS.
    Il y a, a mon avis, un grand effort a fournir pour que Linux concurrence un jour les 2 autres sur le terrain des logiciels du commerce.
    yves

  20. dankabé

    On n’est pas loin d’arriver à contenir l’inquiétude de Yves car beaucoup comprennent déjà que le logiciel libre sera bien incontournable dans un bref delai. D’ailleur, cela évolue trés vite avec la présence des acteurs tel que l’AUF…

  21. schplooff dans le binaire

    salut,
    si je puis rajouter mon grain de sel en tant que windosien je pense que tux est trop fait par des matheux barbus qui sortent jamais des bac+ 15 anglophones qui pensent que nux c’est facile comme faire du velo et que j’ai biberonné a la ligne de commande vous croyez vraiment que les gens ont que ça a foutre a se tapper des encyclopedies de codes, je suis tres critique envers l’apres xp (bah oui xp c’est quand meme ce qu’il ont fait de mieux) VISTA et 7 c’est 2 grosses merdes pour gosses de riches avec des quadricoeurs et 8g de ram,je fait en ce moment du retro engeenering j’installe des version portable de softs si elles sont disponibles et j’installe du libre multiplateforme si dispo la tentation du dual boot win xp/libre me viendra tot ou tard (bah oui va emuler reason 4 dans wine,bon courage) je pense que l’avenir est le decloisonement et la portabilité multiplateforme et puis vive le python c’est vrai ça .py je kiffe (blender,makehuman avec la console tu vois ce qui se passe dans le programme,le truc c’est que si y’a pas de GUI et que du code pour un non matheux tres barbu en physique nucleaire bac plus 15 he bien c’est tout sauf attractif.
    le debat linux bien M$ caca ça me fait chier vous avez vu ubuntu et canonical comme le dit l’eff/GNU et la FSF sur prism break ç’est pas joli de faire croire qu’on est blanc comme neige et qu’on leche le fion a ses ennemis. non je le repette l’avenir c’est du libre multiplateforme sans tiers sans toutes les merdes qui viennent de la silicon valley nous pourrions reprendre le controle si nous etions plus organisés (bah oui jamais vu un raspery pi en vitrine rue montgallet a paris)
    le truc c’est que depuis qu’il ya eu l’arrivée des mobiles (tablettes,smartphones-je-vais-me-prendre-un-poteau-dans-la-tete) avec face de bouc et autres merdes avec les noobs illétrés ça arrange pas les choses.
    et puis comme le dit yves quand on est pas admin ou developpeur et qu’on cherche a faire mumuse sur le net l’os ça peut etre n’importe laquelle du moment que le nescafe connecte a gogol et a face de bouc pour achetez sur ah-ma-zone et i-béeeeh.

    je pense et je considere que steve jobs,paul allen et meme billou,enfin billou c’est surtout un pompeur/adaptateur de R/ je sait plus quoi, sont des mecs qui ont déblayé le terrain dans la fin des 70’s,meme si nous les français on est vraiment des nazes
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bull
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Unida… c’est la ou ça se gatte et devinez grace a qui
    et que c’est nous qui avons inventé une bonne partie l’informatique avant tout le monde avec l’aide de quelques europeens quand meme comme alan turing
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_… mais 20 ans a engraissez FT avec son minitel ça n’a pas arrangé les choses non plus.
    le truc c’est que linux arrive 20 ans plus tard avec 90% des entreprises qui tournent sous win/mac,les particuliers peuvent et doivent/devraient migrer si on explique en vulgarisant mais un parc mondial la migration est beaucoup plus ardu,et puis avec le nasdaq la partie n’est pas gagné car les valeurs virtuelles avec des nanorobots sont une vrai manne a pognon et ça wall street va pas le lacher et je vous parle meme pas de la partie flicage mondiale mais ça vous le savez deja.
    bon désolé c’est brut de decofrage mais ça vient comme ça vient

  22. Ing Chery

    bein,selon moi,je peux dire que Linux est meilleur que windows,car LInux nous offre des possibilites que windows n’offre pas,l’une des possiblilites interressantes de Linux c’est que vous pouvez l’utiliser sans meme l’installer sur votre pc,il est dit qu’avant d;acheter un produit,il faut soit l’avoir deja utiliser ou avoir bcp entendu parler de ce dernier,pour le procurer,mais avant d’installer Linux on peut l’utiliser depuis un cd,juste pour voir si c’est cool.
    et puis avec LInux ma page de bureau et bcp d’autres ne me limitent pas,je fais ma configuracio a mon gout.Windows vous coince,pour modifier qqch en windows,il faut etre une nana de Bill Gates…….

  23. Rova

    Tout à fait d’accord avec les critiques de Linux! Pour moi l’élite ici n’est pas le peu de gens qui peuvent accéder à Windows mais les personnes qui utilisent Linux comme s’ils pensaient que c’était la chose la plus simple du monde. Soyons réaliste, si c’était si bien que ça ( et comme c’est gratuit ), tout le monde le voudrait.

    Le fait de combattre Windows uniquement sur des points techniques poussés démontre parfaitement ce coté élitiste à la RTFM (Read The Fucking Manual: le man de Linux qui est pour moi l’une des choses les plus désinformative que j’ai jamais vue de par sa présentation). Le monde Linuxien a beaucoup critiqué les systèmes Windows riches en interfaces graphiques qui demande par conséquent beaucoup de mémoire. Ils viennent tout juste de s’apercevoir que c’était ce qu’attendaient la plupart des gens qui utilisent l’informatique non pas pour chercher dans le code source des programmes mais pour organiser des photos, aller sur internet, etc… et ce, sans taper une commande « facile ». Résultat, Linux sort maintenant des interfaces graphiques de plus en plus évoluées aussi buguées qu’inefficaces d’utilisation, sans compté qu’au final, elles prennent autant de mémoire que celles de Windows.

    Linux est personnalisable, d’accord, mais quel utilisateur lambda a envie de se faire ch… pour bien configurer son interface? Linux, pensez aux petites mamies (ce stéréotype regroupe l’ensemble des gens fébriles avec l’informatique ) qui savent à peine cliquer sur un bouton de navigateur internet pour parler avec leur petits enfants. Windows offre une présentation qui peut ne pas convenir à tout le monde (quoi qu’au final elle est aussi personnalisable) mais qui fonctionne bien et qui est fluide d’utilisation (c’est ce qui compte après tout, on ne passe pas des heures à admirer son bureau).

    Pour installer un programme, je ne me souviens pas avoir eut des problèmes majeurs sur Windows. Par contre sur Linux comme tout est libre, cela laisse place à toutes les configurations les plus folichonnes les une que les autres (et le paquet de conflit qui va avec : les Linuxiens noteront le jeu de mot ^^). Pauvre petite mamie qui devra modifier la configuration d’un programme, faire une extension mémoire, gérer les conflits d’accès du multithreading, … (J’exagère un peu mais un problème sur Linux peut rapidement s’envenimer !), juste pour pouvoir éditer son livre de recettes de cuisine !

    Certes Windows est payant, certes ont ne peut pas accéder à tout. Cependant, qui est assez hautain pour prétendre que les gens de Windows n’auraient pas le droit de vivre de leur travail? (Les gens de Linux peut être ;-) ?). Que le code source soit illisible et que les développeurs soient payés, c’est aussi un moyen pour éviter que tout le monde apporte son truc et que le système devienne rapidement un capharnaüm binaire. Tant que Linux n’offrira pas cette atout de simplicité et de distraction (les jeux vidéos aussi sont très utilisés… sur Windows), Windows répondra mieux aux besoins des utilisateurs de base qui sont majoritaires dans le monde.

  24. jerome

    @Rova

    Il y a longtemps que tu n’as pas testé une distribution GNU/Linux grand public ? Où as-tu fait ton commentaire juste pour le plaisir de troller ?

  25. jipe

    Bonjour,
    Et bien et bien vous m’avez  »scotché ». Il n’y a pas de combat entre windows et linux ! Je ne veux pas prendre l’un pour tuer l’autre non plus. Il y a des avantages pour les deux et bien sur des inconvénients aussi. Linux est stable et vous n’allez pas le croire windows aussi. Et oui. Le hic de windows c’est je sais les temporaires la défragmentation les écrans avec des code 0x8000… etc.
    Tous ceux que je viens de lire (anti linux) pensent qu’un utilisateur qui n’a jamais mais alors jamais utilisé un pc aura plus facile avec windows ! Désolé mais non. Celui qui ne connaît rien va chez un revendeur acheter un pc ou dans une grande surface. Là en grande surface il n’aura pas le choix que de prendre windows 8.1 et donc d’avoir un téléphone sur son pc. Chez un revendeur il aura le chois entre plusieurs options ! Et une démo entre l’un et l’autre. Par exemple moi je ne sais pas ou je dois aller pour écrire une simple lettre que bien sur je veux envoyer par le truc là… la poste… Alors sous windows je simplifie Démarrer -> programme -> Microsoft Office -> Word. (WAW il faut le savoir que Word est un traitement de texte) Sur linux Démarrer-> bureautique -> libreoffice writter (traitement de texte). Oui c’est beaucoup plus clair pour moi car démarrer je me doute bureautique aussi et franchement traitement de texte, je capte clairement ! Voyons les coups de l’opération pour envoyer ma lettre hors achat du matériel mais juste des logiciels. Windows 7 ou 8 ou 9 ou 10 hein 130€ Microsoft office le plus petit des moins chers que j’ai pu voir 100€ donc 230€ juste pour envoyer une lettre par an. Sous linux gratuit puis gratuit puis voilà. Avec mes 230€ je m’offre quoi… Yes une tablette Android ho merde c’est encore un linux, je vais vite téléphoner pour me plaindre avec mon S3 4 5 et bientôt 6 merde encore Android. Bon j’aurais pu avoir un nokia avec windows 8.1 et un pc avec windows 8.1…. Mais pourquoi payer ? J’ose finir ma missive sur ce site par j’ai utilisé tous les systèmes qui ont pu exister depuis le ZX80, les 1er pc les DOS win3.x win 95,98,ME,2000,XP,Vista,Seven,8,8.1, debian, mandrake, mandriva, ubuntu, kubuntu,Mac,OS2 etc…j’en oublie… depuis le début (oui je suis vieux) j’ai essayé beaucoup vraiment beaucoup de systèmes et vous l’aurez compris j’en vois tous les jours car mon job est justement dépannage informatique. Alors l’avis d’un  »pro » je n’en suis pas un hein j’ai juste commencé avant internet le minitel et tout ce bordel, pire il n’y avait pas de gsm a l’époque et pas de télé couleur ni rien de rien en fait. Donc non je ne suis pas un  »pro ». Juste je suis tombé dedans qd j’étais petit et j’ai pu vivre l’évolution de tout ce truc machin devenu indispensable. Les gens que je vois tous les jours qui sont sur windows ils ont les mêmes problèmes virus spywares publicités, messages 0x800… Et oui ! Et ceux sous linux ben… jamais sauf pour faire aller une connerie style Skype ou silverlight. Ouais ça marche aussi sous linux. Et oui il faut parfois une ligne de commande pour installer silverlight. Mais sachez que linux ne plante pas, n’utilise pas 100% du cpu pour faire je ne sais quoi. Tiens un exemple puis je me casse mon cpu est a 4% j’utilise 1.74Gb de ram a l’instant même… Quoi pq autant ???? J’ai vlc ouvert pour mon babyphone :) je télécharge avec jdownloader et j’ai skype qui traine ! Bonne soirée a vous

  26. Bonjour,

    Un essai très convainquant pour démontrer la supériorité de Linux:

    - pc tournant sous windows, avec deux ou trois applications: débrancher brusquement la prise, puis la remettre et allumer le PC… aïe, écran bleu, défrag, checkdisk, etc…

    - pc tournant sous linux, avec deux ou trois applications. idem,
    puis rebrancher et mettre l’appareil en marche : aucun problème.

    pratique en cas de coupure intempestive de courant si on n’a pas d’onduleur…
    Bon linuxage!

  27. Bonjour
    C’est me i tux
    Alors j’aime bien linux c’est normal je suis tux le pinguin xd et j’en profite pour vous dire jadoooooorrrreeee moviestarplanet troooop cooool dédicace a msp 123 viva algerie dedi o bled a la famille wesh tout sa pour vous dire xd salut les linuxiens