L’accès au fichier professionnel des enseignants : l’exemple Microsoft

Classé dans : Éducation, Libr'en Vrac | 13

Microsoft - Lettre aux profsEn juin dernier Microsoft « offrait » sa suite bureautique aux enseignants sous l’aile bienveillante et complice d’associations comme Projetice ou le Café Pédagogique.

J’ai déjà eu plusieurs fois l’occasion d’en parler, je n’y reviens pas. Par contre ce que je n’avais pas évoqué c’est que cette annonce s’était accompagnée d’un courrier publicitaire nominatif adressé à un certains nombres de collègues directement dans leur casier de la salle des profs (autrement dit leur boite à lettres professionnelle).

Combien  ? Aucune idée, mais au moins quelques uns disséminés aux quatre coins de la France si j’en juge par les témoignages reçus par courrier électronique. Et du coup je suppute par extrapolation que beaucoup d’enseignants ont été touchés par cette publicité non forcément désirée (et j’en appelle d’ailleurs aux commentaires pour infirmer ou confirmer cela).

Je précise que pour ce qui me concerne je n’ai rien reçu (faut dire que j’enseigne à l’étranger) mais un collègue lecteur du Framablog m’avait malicieusement mis la brochure entre les mains lors des récentes Rencontres mondiales du logiciel libre de Mont-de-Marsan. Du bel ouvrage, papier A4 glacé tout en couleur, on ne lésine pas sur la qualité et le moyens.

Récidive en ce mois d’octobre, avec les « offres de rentrée Microsoft Office 2007 pour votre établissement ». Cela reste encore un peu compliqué niveau licence (soit une location, soit un prix « attractif » pourvu que l’on dépasse les vingt unités) mais ce qui est certain c’est que la tendance est à la baisse des tarifs, la faute à la concurrence libre qui sait  ? !

Le collègue qui m’a signalé cette dernière info a joint son message avec un scan de la lettre que je vous propose ci-dessous.

Une fois de plus, et c’est là où je veux en venir, la lettre était nominative. Il ne s’agissait d’un courrier générique envoyé aux professeurs de l’établissement X (et que l’administration se chargerait de distribuer dans les casiers) mais bien, comme la fois précédente, d’un courrier directement adressé au professeur Y.

D’où la question naïve suivante  : Comment fait donc Microsoft pour avoir accès au fichier à jour des enseignants  ? Comment la société devine-t-elle que dans l’établissement X se trouve le professeur Y  ?

Ne soyons pas dupe, il n’y a pas que Microsoft qui ait accès au fichier. Il y a aussi les éditeurs de manuels scolaires par exemple qui en fin d’année envoient traditionnellement (et gratuitement) des spécimen dans l’espoir que l’équipe pédagogique porte leurs choix sur eux.

Il n’empêche qu’à l’heure où tout ce qui touche aux données personnelles est un sujet hautement sensible, il me semble étrange que personne ne s’interroge sur les facilités qu’auraient certaines entités commerciales à pénétrer aussi facilement les institutions publiques, qui plus est scolaires, pour diffuser le plus tranquillement du monde leur publi-information.

13 Réponses

  1. Hyathus Bertrand

    Ce qui serait intéressant de savoir si vraiment Microsoft "arrose" tous les profs.

    Et bien entendu QUI leur donne le fichier ? Mais peut-être que comme on est dans le public, le fichier est public ???

  2. Florient

    Tout est fait pour que MS Office conserve sa position dominante et pour que du coup les bahuts se mettent à migrer vers Vista sans se poser de questions.

    Quelle mauvaise foi mielleuse dans cette lettre !

    Depuis que je lis le ce blog, je suis vraiment atterré des choix et du laisser de l’Education Nationale, profs (ô combien) inclus !!!

  3. Concernant l’accès des éditeurs au "fichier" des enseignants d’un établissement : je pense que c’est le proviseur (ou son équipe) qui chaque année déclare aux éditeurs les enseignants/documentalistes dans chaque discipline ce qui leur permet de recevoir les spécimens en fin d’année. Il n’y a pas véritablement de transmission de "fichier".
    L’administration pourrait (devrait ?) cependant demander l’accord des enseignant pour le faire… J’ai aussi vu des enseignants qui allaient se plaindre parce qu’ils n’avaient pas reçu de spécimens suite à un oubli de l’administration…
    Microsoft étant un éditeur (presque) comme un autre, je suppose que c’est aussi ainsi qu’il obtient les infos nominatives sur les profs.
    Je suppose que Générations5 qui diffuse les manuels scolaire libres de sesamths dispose aussi (ou pourrait disposer à sa demande) des mêmes infirmations.

  4. Je viens de lire ton article et je veux préciser quelque chose d’important (peut être) quant aux manuels scolaires. Tous les ans les chefs d’établissement reçoivent de la part d’une société regroupant les éditeurs, un listing des enseignants de l’établissement à mettre à jour, listing qu’ils transmettent aux enseignants documentalistes. Départ, arrivée, niveaux à renseigner pour chaque enseignant (sous forme de tableau à cocher et/ou compléter). Ce listing permet aux sociétés éditrices de manuels d’envoyer par la suite les spécimens en fin d’année. Travail fastidieux au possible et à l’éthique douteuse. Je te rassure, beaucoup d’enseignants documentalistes sont mécontents et moi le premier. Obligé d’y répondre sinon pas de spécimens et là c’est les collègues qui me tombent dessus. J’avoue que je ne m’étendrai pas sur ma méthode très personnelle pour le remplir…

  5. Bonjour à tous !

    J’ai fait hier (Jeudi) la visite du Salon Educatice et j’ai approché le stand Projetice :
    Des slogans accrochés au stand indiquent :

    – Logiciels Libres
    – Acces NTIC aux handicappés
    – Programme "office 2007"

    J’ai demandé à voir les gens qui s’occupent des logiciels libres : Personne !!
    J’ai demandé à voir les personnes qui s’occupent des handicapés : Personne !!
    Par contre les enseignants qui se présentent sur le stand sont gentiment redirigés vers deux commerciaux de Microsoft qui font des démonstrations de e-messenger, office 2007 et qui prennent les coordonnées et les projets . (Microsoft n’a pas de stand sur le salon)

    Quel mélange des genres , quel duperie !!!!!

    Les persones de projetice nous expliquent qu’ils n’ont pas de honte à travailler avec des industriels qui financent leurs déplacements et leurs prestations de formation qui sont donc gratuites pour les établissements scolaires (sur des produits Microsoft) !
    C’est sur qu’avec les formations gratuites , le logiciel gratuit et la complicité du Ministère de l’éducation Nationale , les établissements vont réfléchir avant de sortir de Microsoft !

    A noté aussi sur ce salon , la vente d’un manuel OpenOffice.org pour le prix de 10 Euros extrêmement bien conçu par des professeurs (à coté du stand sesamath

  6. les agissements décrits dans le commentaire de Cricri me révoltent encore plus que ceux décrits dans ce billet
    beurk

  7. j’ai oublié de terminer mon commentaire précédent :
    Projetice=immondice
    merci

  8. petit HS : tiens il y a un salon de l’éductaion qui arrive
    http://www.blogeee.net/2008/11/29/l

  9. Stephane

    Bonjour,
    je suis prof en collège. Concernant les specimens de manuels scolaires, responsable du CDI (Centre de Documentation et d’information = bibliothèque du collège) transmet aux différents éditeurs (sauf Generation5) chaque année la liste des professeurs, le niveau et les disciplines dans lesquels ils interviennent. Leur fichier est donc directement mis à jour ainsi, à l’erreur près d’une éventuelle mutation, dans ce cas, le professeur remplaçant récupère les livres du professeur remplacé. J’ai en effet vu des profs réclamer aux éditeurs un manuel car l’éditeur les avait oublié, j’ai fait partie de ces profs : en effet, il peut être "utile" pour un enseignant d’avoir le même livre que ses élèves.
    Concernant Generation 5, ils envoient un seul livre specimen par établissement (il suffit à un prof de s’inscrire sur le site et le collège obtient le specimen.
    Ces éclaircissements faits, quid de Microsoft ? La documentaliste m’assure ne pas avoir envoyé la liste de tous les profs à Microsoft.
    Comment ont-ils donc eu la liste des profs Y du collège X ?
    Je précise que dans mon collège, comme dans de nombreux autres, on utilise une distribution Linux, OpenOffice, Firefox et on en est très satisfaits. Nos arguments sont généralement financiers, éthiques et empreints d’un souci de qualité.

  10. Microsoft répondra peut être à l’appel d’offre pour la surveillance des profs sur internet :)

    En tout cas , il se monte certainement un beau fichier (hébergé à l’étranger pour ne pas avoir d’ennuis avec la CNIL ) .

  11. technorof

    Bonjour,

    j’ai, moi aussi, reçu ce courrier nominatif, sans sollicitation aucune de ma part. Utilisateur d’Open Office principalement, je suis aussi utilisateur de la suite bureautique de Richmond (que j’ai légalement et gratuitement téléchargée) mais imposée sur les postes de l’établissement ou je suis majoritaire en heure, sur le second sont installés à part presque égale Star Office et Open Office. Deux choses l’une, soit Crosoft utilise des données recueillies sur le net (lors de téléchargement de la suite 2007 offerte si généreusement et sans aucune arrière pensée) soit a récupéré une liste (exhaustive ou non) des profs via une source (ministérielle ou non) … que devons nous en penser ?…

    Pour rebondir sur un autre commentaire, il est parfois extrêmement difficile d’avoir un livre spécimen, par contre pour des publicités de ce genre pas de problème …

    Je souhaite ajouter autre chose : étant prof de technologie en collège, je tiens à orienter mes élèves au maximum vers des logiciels libres, dans la majorité des situations, et le plus souvent gratuits.

  12. Bonjour,

    Cette offre existe bel et bien puisque notre administration en fait la publicité. J’ai moi même téléchargé la suite uniquement pour voir si c’était pas une blague car j’utilise uniquement openoffice (ubuntu).
    Par contre cette licence n’est pas valable sur les ordinateurs d’un établissement (c’est uniquement perso).

    Petite question à technoprof : "tu dis que tu utilises les logiciels libres avec tes élèves en techno. Je note que beaucoup de nos collègues apprécient microsoft pour Publisher car il est facilement pris en main par les élvèes ! Utilises-tu une alternative libre à Publisher comme Scribus ?

  13. technoprof

    Bonsoir,

    Polonet, je ne me souviens pas avoir écrit que je l’utilisais avec eux (pour la bonne raison que l’on me laisse peu le choix des logiciels installés, seuls ceux spécifiques que je réclame et que l’on m’autorise si ils sont gratuits…).

    En fait, lorsqu’un élève me fait une demande de logiciel pour telle ou telle application, j’essaie de l’orienter principalement vers du libre, si possible gratuit, car leurs finances sont ce qu’elles sont (càd comme celles de beaucoup de gens à l’heure actuelle), leur budget logiciel est limité voire inexistant.

    Technoprof (et non pas technorof comme j’ai pu le laisser l’autre jour 😉 )