Le fabuleux destin de Windows Vista

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 21

Johnsu01 - CC by-saLa campagne BadVista de la Free Software Foundation est close. Initiée au même moment que la sortie de Windows Vista, il s’agissait d’informer et de mettre en garde contre les dangers du nouveau système d’exploitation de Microsoft. Les arguments éthiques ont fait mouche mais reconnaissons que les piètres qualités intrinsèques de Vista ont bien aidé (surtout après une si longue attente). Toujours est-il que les objectifs ayant été atteints, félicitons-nous et passons à autre chose, tel est le résumé de cette nouvelle traduction[1].

Il faut dire que l’échec est retentissant surtout si on le mesure à l’aune des moyens marketings sans précédents mis en œuvre à l’échelle mondiale par Microsoft pour le faire adopter par les utilisateurs (avec la complicité des constructeurs qui voyaient là une manière de vendre de nouvelles machines puisque Vista, à performances égales que XP, nécessitait bien plus de puissance). Je n’ai pas de chiffres exacts mais j’ai comme l’impression qu’en deux ans, le Mac et GNU/Linux ont pour ainsi dire doublé leurs parts de marché (à la louche, les uns passant de 5 % à 10 % et les autres de 0,5 % à 1 %). Cela aura également mis en avant le caractère nuisible de la venté liée sans lequel Microsoft n’aurait pu éviter le naufrage. Et ne parlons pas du phénomène des netbooks totalement incapables d’accueillir le mammouth Vista et qui aura rallongé d’autant l’existence de XP à la mort maintes fois programmée et maintes fois repoussée. Soit dit en passant, quelle dommage que l’école française ait fait comme si de rien n’était et n’en ait pas profité pour l’étudier de plus près et en tirer quelques salutaires enseignements comme le rapport Becta le suggérait en Angleterre.

Aujourd’hui sortent à la hâte les premières versions bêtas publiques du prochain système d’exploitation de Microsoft, Windows 7, qui donne un peu le coup de grâce à Vista puisque nombreux vont être les utilisateurs restés sous XP à l’attendre sans passer par la case Vista. Nous verrons bien ce que cela donnera mais nul doute que Vista aura grandement contribué à ce que le colosse Microsoft se découvre encore plus vite que prévu des pieds d’argile.

BadVista  : Bref mais intense

Badvista : We hardly knew ye

John Sullivan – 9 janvier 2009 – BadVista.org
(Traduction Framalang  : Don Rico et Goofy)

Le 15 décembre 2006, la FSF lançait sa campagne BadVista.org pour défendre la liberté des utilisateurs, se dresser contre l’adoption du nouveau système d’exploitation Windows Vista de Microsoft, et promouvoir les alternatives libres. Deux ans plus tard, notre campagne a mobilisé près de 7000 partisans enregistrés, aux yeux du public le nom de Vista est synonyme de fiasco, et aujourd’hui nous déclarons victoire.

À l’instar de Joan Benoit Samuelson, championne olympique de marathon, nous considérons les victoires comme des « jalons le long d’une très longue route ». Nous n’avons pas encore convaincu tous les utilisateurs de Windows, ni même les utilisateurs de Vista, de passer à un système d’exploitation totalement libre tel que gNewSense. Nous avons encore beaucoup de pain sur la planche et de nombreuses bornes à franchir. Néanmoins, la campagne BadVista a été initiée avec des objectifs précis, et tandis que nous y mettons un terme, nous tenons à faire connaître et à célébrer ce que cette campagne et ceux qui l’ont soutenue ont permis d’accomplir.

En premier lieu, nous avons réussi à créer un point d’entrée où les personnes intéressées par Vista pouvaient apprendre l’existence de solutions alternatives libres. Les utilisateurs potentiels de Vista qui tapaient « windows vista » dans un moteur de recherche populaire obtenaient et obtiennent toujours BadVista.org sur la première page de résultats. Par sa tentative de forcer les utilisateurs à abandonner les versions antérieures de Windows pour Vista, Microsoft nous a fourni l’occasion de suggérer aux utilisateurs que s’ils étaient prêts à prendre la peine de changer de système d’exploitation, décision contre laquelle la crainte du changement œuvre souvent, alors ils feraient bien mieux d’opter pour GNU/Linux.

Nous avons ainsi réussi à transformer le pilonnage marketing sans précédent de Microsoft en occasion de faire découvrir le logiciel libre à des milliers de personnes. La preuve en est, sur notre page Free Software Free Society, un appel publié dans le cadre de notre campagne contre Vista qui a été signé par plus de 1600 particuliers, mais aussi par des organisations extérieures au monde du logiciel, tels le Green Party, Friends of the Earth International, People & Planet, New Internationalist et Legambiente.

Nous avons également contribué à dénoncer les restrictions que Vista impose à ses utilisateurs. Dans notre section Vista Watch, nous avons regroupé plus de 250 articles de presse évoquant le nouveau système de Gestion des Restrictions Numériques Digital Restrictions Management de Vista, ses failles de sécurité, ainsi que les multiples problèmes inhérents à son statut de logiciel propriétaire. Outre rassembler ces articles, nous avons joué un rôle de source d’informations aux journalistes qui écrivaient sur Vista, leur fournissant des réponses franches concernant ses restrictions qu’ils n’auraient jamais obtenues de Microsoft.

Les actions menées lors de cette campagne, parmi lesquelles des manifestations dans Times Square à New York et près du Fenway Park à Boston, on contribué a maintenir ces inquiétudes au cœur de l’actualité et à contrer la propagande servie à ceux qui assistaient aux évènements organisés par Microsoft. Grâce aux opérations organisées d’étiquetage que nous avons menées sur Amazon, ceux qui envisageaient d’acquérir une copie de Vista sur ce site ne pouvaient passer à côté des renseignements concernant les restrictions qu’il impose.

Deux ans plus tard, il est évident que Vista a manqué le coche pour bénéficier d’une adoption massive. Particuliers, gouvernements, grandes entreprises, universités et organisations, tous ont massivement fait l’impasse sur Vista, voire carrément abandonné Microsoft. Une étude récente, par exemple, indique un taux d’adoption de 6 % seulement par les entreprises. Le fait que Microsoft ait à maintes reprises repoussé la fin de la commercialisation de XP et publie déjà une bêta publique de Windows 7 constitue la preuve irréfutable de l’échec de Vista. Pour les entreprises qui ont adopté Vista, elles l’ont souvent fait contraintes par des contrats de support coercitifs imposés par Microsoft. Il va falloir du temps aux utilisateurs pour se libérer de ces accords, et c’est un aspect de notre mission à long terme que de les y aider.

Merci à tous pour avoir fait de cette campagne un succès. Nous retirons à présent le site du Web et mettons un terme à cette campagne pour consacrer nos efforts et nos ressources à de nouvelles campagnes qui nous permettront d’atteindre les prochains jalons sur la route menant à un monde où tout un chacun pourra choisir sans risque le logiciel libre. Galvanisés par cette réussite, nous aurons besoin que vous continuiez à nous prêter votre énergie et votre créativité afin que nous puissions ensemble empêcher les logiciels propriétaires d’empiéter sur nos libertés. BadVista.org aura non seulement permis de faire avancer cette cause mais également permis de mesurer nos forces pour les actions à venir.

Notes

[1] Crédit photo  : Johnsu01 (Creative Commons By-Sa)

21 Réponses

  1. Angelius

    Ce qui me donne envie de vomir, c est qu’une entreprise ayant le statut de microsoft se révèle si aveugle par rapport aux tendances et à l’avenir. L’avenir il y a deux ans était il aux machines demandant des performances comparables à des PC de joueur juste pour utiliser un traitement de texte et un navigateur ?

    Quand le jour viendra où les utilisateurs de xp et de vista vont faire le saut vers windows 7, je pense et j’espère que beaucoup y réfléchiront. Après avoir tant batailler pour avoir un système stable sur ces deux versions, pourquoi devrais il changer ? sous quel prétexte ? Leur traitement de texte, leur navigateur sera le même et rien ne garantit la stabilité des logiciels lors de la migration.
    Les utilisateurs se reprendront peut être compte qu’a coté, il y a des alternatives qui sont loin de toute cette vente forcé et qui peuvent posséder un système qui fonctionnera comme au premier jour de son installation. Le mécanisme vicieux de windows risque bien de s’enrayer ! Est ce qu’un système fait pour les utilisateurs lambda se doit d’évoluer à un tel rythme ? demander de tel changement ? et une telle dépense pour ne gagner que quelques belles fenêtres ?

    L’avenir est devant nous alors que celui de microsoft s est toujours limité à l’instant présent à l’aide d’un passé outrageusement gagné.

  2. Mais, il semblerait Angelius, que Microsoft se soit réveillé de ce côté là avec un Windows Seven clairement orienté performance. Et je me dis que bien qu’un échec à court terme, Vista, ou plutôt la mort de Vista pourrait provoquer un enthousiasme et une migration de masse vers le nouvel OS de microsoft comme jamais vu auparavant.
    En tout cas, ces prochains mois risquent d’être fort intéressant au niveau marketing et "opinions du peuple", ainsi que les tendances en terme de part de marché (consolider ou fondre comme neige au soleil?).

  3. Bien, que les utilisateurs migre en masse vers Windows 7 ce n’est pas un problème tous le monde est libre de choisir son OS et d’en assumer les . Le problème c’est que la vente liée est toujours là et ça, c’est un problème et un de taille !

  4. Nouvelles campagnes ?! Genre Windows Seven ? Une prison dorée très moderne mais… Ca reste toujours une prison.

  5. Hybrid Son Of Oxayotl

    Ce qui m’amuse, c’est cette autocongratulation, alors que malheureusement, les utilisateurs ont juste canonisé Windows XP comme «le meilleur système au monde» …
    Malheureusement.

  6. Ben non, on a rien canonisé du tout: on a acheté un ordi avec Windows XP pré-installé, et comme on est des nuls en informatique, on se voyait pas faire autre chose que de s’en servir. Quand Vista est sorti, on a pas changé. C’était plus simple de continuer, on a entendu dire des choses pas sympa sur Vista, et aussi, un peu, on avait mauvaise opinion de Microsoft et on avait pas envie de leur filer ENCORE du fric.

    Je sais pas si je traduis bien la pensée du pékin moyen, en tous cas c’est la mienne. Et comme mon fils me tanne pour passer au libre, comme j’ai déjà l’habitude de quelques Mozillas, OpenOffice et autres, je vais peut-être bien tenter le coup. Faut être gentil avec les vieux, zont le cerveau lent.

  7. Angelius

    Ce qui m’horripile, c’est que les gens pinaille toujours pour acheter une voiture qui ai toutes les qualités, un grille pain 10€ moin chère ou même gagner 1€ sur leur liste de course avec des bons mais qu’il se font plumer par microsoft !

    Le choix d’un système d’exploitation est important, car il permet d’organiser nos données, de les protéger et de les partager ! Je ne me risquerais plus à aller sur windows à ce titre …

    Un kubuntu, mandriva, suse ou autre distribution ne sont pas si différente que windows niveau utilisation mais au combien plus efficase ! Alors pourquoi ce priver :p ?

  8. Introduction de l’article :
    "Initiée au même moment que la sortie de Windows Vista, il s’agissait d’informer et de mettre en garde contre les dangers du nouveau système d’exploitation de Microsoft. Les arguments éthiques ont fait mouche mais reconnaissons que les piètres qualités intrinsèques de Vista ont bien aidé."

    Voilà ce qui me gène avec certaines campagnes de la FSF. Dans cette formulation, on voit bien que la campagne a été lancée sans avoir de véritables arguments (qui ont été apportés par la suite, certes) : c’était une opposition à Vista "par principe", parce que c’est estampillé Microsoft, etc. Comment être crédible avec ça ?

    D’accord, c’est pour promouvoir les logiciels libres, et comme Vista est propriétaire ça faisait déjà un certain nombre d’arguments. Mais alors on profite de la sortie d’un nouveau produit pour le décrédibiliser et se faire un place plus grande ? Les pratiques commerciales de Microsoft sont discutables, mais le militantisme de certains l’est aussi.

    Je ne pense pas que Vista soit un mauvais produit en soi. La migration d’un système à un autre entraine quasiment systématiquement des problèmes d’adaptation, qui sont eux aussi présents si on passe de Windows à Linux. Je pense que les utilisateurs ont eu du mal à s’adapter au nouveau système et un effet de mode a fait le reste pour que tout le monde se retourne contre Vista.

    Si on mise sur la mode et l’effet de masse pour que le grand public adopte les logiciels libres, que fera-t-on quand la mode sera passée ?

    Bon, ceci dit, je n’ai jamais quité Ubuntu pour aller essayer Vista, donc peut-être que Vista est réellement une bouze. Mais je ne le pense pas.

  9. @wetneb

    "La migration d’un système à un autre entraine quasiment systématiquement des problèmes d’adaptation, qui sont eux aussi présents si on passe de Windows à Linux."

    Il y a une nuance de taille : Je migre de Windows à Linux parce que je l’ai choisi et au moment où je l’ai choisi.
    Personnellement, ma quantité de temps libre est très élastique. Il y a des moments où ça me fait plaisir de bidouiller un peu parce que j’ai le temps et l’envie. Il y a d’autres moments où j’ai vraiment autre chose à faire.
    La dernière fois que j’ai changé de machine, c’est parce que la précédente avait rendu l’âme. J’avais accumulé quinze jours de retard dans mon boulot sur machine au moment où j’ai récupéré la nouvelle. Si en plus de la récupération de mes données, j’avais du m’occuper d’apprendre un nouveau OS, ça aurait été la goutte d’eau. Heureusement, j’avais déjà migré sous GNU/Linux, et ça s’est fait beaucoup plus en douceur.

  10. Je suis très très sceptique sur la prise de nouvelles part de marchés par les systèmes d’exploitations libres. En effet leurs "chevaux de trois" étaient jusqu’ici (et c’est surtout pour cela) les netbook car, comme il est cité plus haut dans l’article, Vista le "gros mammouth" ne tenais tout simplement pas.

    Le problème est ici ! Microsoft a dégraissé le mammouth (pour reprendre une expression assez connue d’un ministre que je citerais point), Seven est très léger par rapport à son prédécesseur et connaissant le force de frappe du géant de Redmon l’adoption de ce nouveaux système risque aussi d’être importante (en gros, ont signe des contrats avec la majorité des constructeurs et on laisse le bouzin "conquérir le marché" – ou plutôt reconquérir -).

    Nous verrons donc (et j’en suis quasi-certain) fleurir des nouvelles offres alléchantes liés (bien sur, la vente liée est toujours la) au nouvel OS "révolutionnaire" Microsoft (c) Windows (c) Seven (c). Repoussant dans les bas-fond les "Linux plus légers mais moins biens que Windows (ce n’est bien sur pas ma avis)".

    Il faut donc frapper fort et éviter de s’éparpiller ! Notre force c’est la communauté ! Hé bien utilisons la ! Montrons qu’on existe et que l’on souhaite que cela change, discutons avec nos élus pour relancer le débat sur la vente-liée (qui semble s’être évanouie avec la nouvelle année… surprenant non ?). Démontrons réellement que nos distributions et logiciels sont aussi simple (voir mieux) et plus puissant que les solutions privatrice offertes. Libérons des projets, continuons l’innovation et l’avancée des autres.

    Microsoft n’est pas l’unique ligne de mire ! Il est souvent représenté comme la "grand méchant" mais Apple(c) c’est la même chose, regardez : les derniers iPods/iPhones ne sont même plus reconnus sur les distributions Linux (et autres BSD…), iTunes est obligatoire pour faire un simple transfert de musique ! Si je n’appel pas ça de la venté liée hé ben c’est de la deletion de libertés !

    Prouvons que nous sommes ici et que nous existons !

  11. Anonyme

    vous me faites bien rire avec votre Vista c’est de la #!?"@ je suis sure que la majorité d’entre vous ne se sont même pas forcé pour l’essayer plus d’une heure. Pour se qui est de la vente lié des PC avec windows pré-installer dessus a se que je sache ont ne pouvait installer windows comme on voulait sur un Apple Mac jusqu’à tous reçement (avènement des processeur intel sur les Apple). En terminant le problème de GNU/Linux a mon avis c qu’ils n’y a pas 2 version pareil donc si ont n’a un problème se n’ai jamais la même cause.

  12. Stephane

    Fin du deuxième paragraphe, il me semble que l’on écrit "Quel dommage que l’école française…" et non pas "Quelle dommage que l’école française …"

    Sinon, c’est la première fois que j’entends parler de badVista. Mais je dois avouer que je n’ai pas fait beaucoup de recherche sur Vista.

  13. @Anonyme :
    Si j’avais trouvé un live-CD Windows Vista pouvant tourner sur une de mes machines, c’est avec plaisir que j’aurais essayé. Malheureusement, Microsoft ne propose pas de live-CD, et aucune de mes machines n’est assez puissante pour me permettre d’utiliser ce système. Je me contente donc de ce que j’en entends dire, et, en l’occurrence, c’est la première fois que je vois une utilisation massive du terme « downgrade ». :-)

    Quant à la vente liée, je ne vois pas le rapport avec le fait que Windows n’est pas disponible pour PowerPC.

  14. Frilouz

    A propos de part de marché et de niche pour les OS libres, j’en vois une autre qui me parait plus importante que les ultra-portables, qui sont à mon avis un peu un gadget: c’est de casser le cycle infernal de l’obsolescence matériel/logiciel, orchestré depuis des années par l’industrie, en offrant une seconde vie à des matériels réputés obsolètes. De centaines de milliers de PC partent à la casse avec les conséquences que l’on sait sur l’environnement, alors que qu’avec une carte réseau ou wifi (10€) et un pack de logiciels libres adapté, ils pourraient retrouver de l’usage dans des associations, des maisons de retraîte, des projets humanitaires. Pas besoin d’une bête de course refroidie à l’hélium liquide pour avoir accès à l’internet, lire ses mails, et vider son appareil photo. Voir par exemple : http://fr.wikipedia.org/wiki/Intern

  15. Linux de 0,5% à 1%, c’est bien même si c’est très peu ; Apple passant de 5% à 10%, là il y a de quoi s’inquiéter. Apple, est non seulement aussi dangereux que MS, mais je dirais l’est même beaucoup plus. Il y a juste à voir iPod, iPhone, DRM et bien sûr les Mac. Non seulement Mac est lié avec OSX, mais OSX est lié également avec Mac. En effet, Apple attaque tous ceux qui osent vendre un ordinateur muni de OSX avec du matériel non Apple. Avec Apple c’est la main mise, non seulement sur le logiciel, mais également sur le matériel. C’est l’ultra monopole…. Bien plus dangereux qu’un simple monopole logiciel à l’instar de MS… Sans parler des prix exorbitant auquel est vendu tout ce qui est estampillé Apple : il y a mieux, mais c’est moins chère ! Certes il faut condamner la politique de Microsoft mais il me faut pas remplacer MS par quelque chose de bien pire et s’en réjouir…

  16. En ce moment sur les murs de Paris, on est inondé par la publicité "Offrez Office à votre PC pour 79 euros".

    On remarquera que les mots "Microsoft" et "Vista" sont totalement absents de l’affiche. On remarquera également la petite astérisque qui précise en miniscule "79 euros c’est seulement pour l’achat d’un PC neuf chez nos revendeurs partenaires, sinon c’est 139 euros".

    Voilà encore une excellente mais très pernicieuse manière de faire adopter Vista sans le dire.

  17. omega003

    Bonjours
    J’ai un vista premium et comme tout le monde j’ai été obligé de prendre vista d’office, y a t’il un moyen de faire changer par son fabricant, pour mois il s’agit de hp, gratuitement bien surcar je n’aime pas le vista que j’ai du prendre.
    merci beaucoups de me repondre

  18. Idem à omega003, les coûts de souscriptions par FAI comme orange entre autres… pour un OS non propriétaire est assez restreint, moi non plus je ne supporte de me faire baillonner, les idées et tout ce qui fait que je suis moi, un OS libre est certe plus technique à domestiquer, mais tellement plus performant, le vent du changement peut souffler, je suis prêt à m’envoler, alors qui m’aime me suive, nous pouvons à condition de tous le vouloir, n’attendez plus l’emboucannement il est propriétaire, à vous de changer en prenant le moyen de Nous rassembler encore et toujours…

  19. angelin

    arreter de dire vista et horrible ou blabla ses vaux ordinateur qui ne sont pas a la auteur des ses competancer oui , enerver vous , je m’enfoux moi j’ai windows vista depuis sa sorti jamais eu aucun beug alors stoper vos imbesiliter car microsoft travaille beaucoup

  20. jerome

    Toi, tu devrais travailler beaucoup l’orthographe…..

  21. L’expérience m’apprend qu’il est très dur de changer les habitudes des gens,
    Même changer de navigateur semble pour certains trop difficile car "il faut installer quelque chose sur l’ordi" (un point sur lequel Linux et la bibliothèque de logiciel est beaucoup mieux conçu que Windows), imaginez bien que pour ces gens là installer un OS est trop complexe et la vente liée est un frein majeur. Effectivement le plus simple serait de devoir obligatoirement proposer nu l’ordinateur à la vente avec l’OS en option à l’image du système actuel où l’on propose systématiquement une extension de garantie 3 ans, un antivirus, microsoft office ou autres saloperies du genre (excusez ma grossièreté à l’égard de ces produits).
    Voici mon expérience personnelle: depuis la maternelle je n’ai jamais utilisé que Windows, 95 ou 98 d’abord quand j’avais… 4/5 ans. Puis XP, Vista (trois à quatre ordinateurs équipés de ce système dans ma famille) puis 7 que j’ai acquis pour 150€ récemment et que je regrette maintenant d’avoir acheté mais avec le changement de carte mère je pouvais pas garder ma licence Vista OEM et j’ai du repasser à la caisse. Vista et 7 m’ont laissé une bonne impression quoique Vista nécessite une puissance relativement importante. Ces 6 derniers mois mes compétences en informatique se sont fortement accrues et j’ai donc même monté un ordinateur d’où la carte mère évoquée plus haut, je constate les bienfaits du logiciels libres ou au moins open source (au risque de me faire taper sur les doigts mais ceux-ci profitent au niveau des performances autant que le logiciel libre malgré une licence moins… plus restrictive) et je n’utilisait presque plus qu’eux sous Windows: ne me restait plus qu’à adopter un pingouin! Je l’ai fait très récemment et Ubuntu Karmic Koala et voilà une semaine que je n’ai pas utilisé Windows, je compte installé Kubuntu ou Ubuntu Lucid Lynx sur un autre ordinateur il ne me reste plus que deux ou trois péchés hérité du logiciel privateur: Opera que j’affectionne particulièrement (mais pas encore disponible sur Linux en version 10.5: encore une preuve du désintérêt des entreprises pour le Linux), le protocole MSN bien que je l’utilise sous aMSN ou Pidgin (bien mieux intégré à Ubuntu que à Windows),Flash Player et puis je devrai régulièrement utiliser WIndows car je possède un iPod offert et choisi par mon père.
    Et pour clôturer:

    LONGUE VIE AU LOGICIEL LIBRE!