À propos du portail ministériel sur les associations

Classé dans : Free Culture | 7

Victoriapeckham - CC byDans la série « le courrier des lecteurs/trices », Isabelle nous écrit pour nous signaler ce qu’elle considère être un problème : la visibilité du Libre sur le site gouvernemental dédié aux associations. « Vous serez à même de réaliser une étude plus poussée que la mienne », nous dit-elle.

Merci pour le crédit et la confiance que vous nous accordez mais nous manquons de temps actuellement (en fait nous manquons toujours de temps) alors plutôt qu’attendre une hypothétique future enquête digne de ce nom, nous avons choisi la voie de la facilité en reproduisant l’intégralité de son message à même ce billet, en espérant que les commentaires viennent enrichir et préciser le propos[1].

J’en profite au passage pour signaler trois ressources intéressantes sur le sujet. Le groupe de travail LibreAssociation de l’April. Le logiciel libre Galette (pour Gestionnaire d’Adhérents en Ligne Extrêmement Tarabiscoté mais Tellement Efficace) qui comme son nom l’indique vous permet de gérer en ligne vos adhérents. Et le livre Réussir un site web d’association… avec des outils libres dans la collection Accès Libre d’Eyrolles (pour l’anecdote ce livre s’appelait avant Réussir un site web d’association… avec des outils gratuits).

Mail d’Isabelle

Bonjour,

Membre de l’association Musique Libre (Dogmazic) et du collectif Gironde Logiciel Libre, je lis avec plaisir et intérêt un bon nombre de vos articles comme par exemple ceux qui décortiquent certains sites à but éducatif.
J’aurais un sujet de ce type à vous soumettre et je pense que vous serez à même de réaliser une étude plus poussée que la mienne. Voilà, lors de mes pérégrinations webesques concernant la gestion d’une association, je suis fatalement tombée sur ce site institutionnel associations.gouv.fr.

Lors de ma (rapide) navigation j’ai pu constater la chose suivante : il semble que le site est en Spip, mais cela n’apparaît clairement quasiment nulle part, en tout cas pas sur l’accueil… il faut cliquer tout en bas sur le petit lien administration.

Il y a beaucoup de rubriques qui parlent de droits d’auteurs et beaucoup de références à la SACEM… rien au sujet des licences ouvertes et libre diffusion… je n’en ai vu aucune, même en faisant une recherche.

Donc pour un site très prompt à rappeler les obligations des associations en matière de droits d’auteur et surtout pécuniaire… je trouve proprement scandaleux que :

  1. Ce site gouvernemental ne respecte pas ces mêmes droits en ne citant pas le logiciel utilisé pour la réalisation du site.
  2. Ce site ne fasse aucune allusion sur la possibilité pour les associations d’utiliser du contenu libre. Il n’existe qu’un seul article datant de 2004 pour promouvoir le logiciel libre où Framasoft est cité (je n’ai pas vu cet article tout de suite : il a fallu que je fasse une recherche sur le mot libre, je crois, il faut dire que pour le trouver on doit faire le chemin suivant pas évident : Accueil > Guide d’informations pratiques > Associations et Internet > Accéder à Internet >). Et puis il y a surtout la rubrique L’association et les droits d’auteur, extrêmement partiale puisque les trois articles qu’elle contient (La propriété littéraire et artistique : le principe, Les sociétés d’auteur, percepteurs des droits, La SACEM) ne font aucune mention de la possibilité d’utiliser des contenus sous licences ouvertes.
  3. Je ne puisse faire toutes ses remarques directement aux responsables de ce site puisque la page contact me donne une page vide.

En espérant que ce sujet retienne votre attention,
Cordialement.

Notes

[1] Crédit photo : Victoriapeckham (Creative Commons By)

7 Réponses

  1. Le code source révèle quelques infos : visiblement le squelette a été créé par http://www.rizom.fr/

    Le moteur n’est pas SPIP mais bien SPIP-Agora – ce qui du coup est à mon sens moins choquant mais démontre pourquoi, entre autres, SPIP-Agora a été abandonné : manque de prosélytisme de ses utilisateurs, incompréhension de mode de fonctionnement du logiciel libre…

  2. D’ailleurs, la page "Contact", toute vide qu’elle soit, n’en présente pas moins deux (en fait quatre) jolis petits logos ; reste à savoir ce que contenait le cahier des charges à ce sujet…

    Dans la rubrique "ça va mieux en le disant", j’aimerais aussi dénoncer le site des Cahiers du cinéma (http://www.cahiersducinema.com) ; dans le genre c’est pas mal non plus…

    Ces bonnes plaisanteries étant dites… le mail d’Isabelle est un petit rayon de soleil.

  3. Bibifri

    Je suis tout aussi sensible qu’Isabelle aux incontestables avantages du Logiciel Libre en milieu associatif (et je m’attache quotidiennement à le démontrer par la pratique), aussi je pense rester objectif en signalant que sur ce site la page http://www.associations.gouv.fr/art… me parait être tout de même assez correcte, non ?

    Il y a certes sur ce site gouvernemental d’évidentes influences "idéologiques" qui ont également le don de m’énerver parfois, mais autant cibler le véritable enjeu : de quoi se mêle l’état lorsqu’il s’ingère dans le fonctionnement des associations ?

    C’est là le point de débat qui me semble prioritaire.

    Lorsque des responsables associatifs utilisent des subventions pour acheter du logiciel "propriétaire" au seul motif "qu’ils savent s’en servir", là je trouve que l’emploi des deniers publics est galvaudé, mais c’est à ces "responsables" (!) d’association en premier que j’adresse mes reproches (et croyez-moi je l’ai fait).

    Pour ce qui est des démarches, OK c’est le rôle de l’administration d’informer.

    Pour les conseils (et là les conseilleurs deviennent en ce moment les plus mauvais payeurs ;) ) il y a suffisamment de sites (sérieux) pour les trouver.

    C’est comme internet, après avoir réussi à y accrocher son wagon, l’état veut se mêler de le régenter. Est-ce légitime ? dans quelle mesure ?

    En résumé, je partage les reproches fait par Isabelle (la page que je cite n’est assez facilement localisable que si on a une idée préconçue en effet) mais le plus "grave" ne se limite pas au droit d’auteur, peu s’en faut.
    Evidemment ici c’est bien le lieu pour en aborder cet aspect là et non se disperser sur l’ensemble (il y a du boulot !), mais je tenais à le signaler.

    Merci Isabelle:)

  4. Je souhaiterais profiter de ce billet pour inviter Isabelle et tous les lecteurs du Framablog intéressés par la thématique logiciel libre et association à rejoindre le groupe de travail LibreAssociation de l’April http://wiki.april.org/w/LibreAssoci… et sa liste de discussion
    http://www.april.org/wws/info/libre

    Amicalement

    JCB

  5. @JCB

    Oublié réparé et ajouté dans le corps du billet ;-)

  6. merci d’avoir publié ce mail et merci à tous pour les info complémentaires : libreassociation… je retiens :)
    Isabelle.

  7. J’ajouterais juste que la page administration annonce une validitée du site aux normes du w3c (xhtml 1.0 et css) qui n’est pas respectée.
    Le respect des standards, c’est la liberté de chacun de créer developper ou utiliser le logiciel de son choix.
    Il me semble que cela fait aussi partie des incontournables.
    (psst, il subsiste d’ailleurs aussi encore quelques fautes dans cette page…)

    Longue vie à la framateam et à sa communautée.