La douce musique de Maya Filipic

Classé dans : Libres Cultures, Musique | 11

Independentman - CC byLe punk hardcore (de préférence californien), c’est pas mal mais c’est pas l’idéal si vous souhaitez tranquillement écouter un peu de musique tout en vous livrant à une activité intellectuelle intense, comme par exemple la rédaction de votre blog quotidien (quand bien même ce ne soit pas véritablement intense).

Dans ce cas précis, la délicatesse du piano de l’album Between two worlds de Maya Filipic (Creative Commons By-Nc-Nd) me convient mieux et je tenais à vous le faire partager[1].

Extrait 1  : « Stories from Emona I » (télécharger au format OGG)

Voici la traduction de la courte présentation de l’artiste sur Jamendo  :

Née à Ljubljana, en Slovénie, Maya a toujours grandi auprès d’un piano. Lorsque à l’âge de 8 ans elle est entrée au conservatoire, elle savait déjà jouer du piano et du violon, mais s’est aperçue dès le début que le piano était pour elle le meilleur moyen de s’exprimer.

Elle s’est initiée à la composition au début de ses études, et a commencé très tôt à composer et interpréter ses propres mélodies. Mais ce qui l’intéresse le plus dans la musique reste l’improvisation.

Très vite, elle s’est rendu compte que l’enseignement académique ne répondait pas à ses attentes, et bien qu’ayant consacré deux tiers de sa vie à l’apprentissage du piano, elle a interrompu ses études à la faculté de musique au bout de deux ans. Elle aspirait à être plus qu’un pianiste jouant de façon machinale, formé pour finir enseignante dans un conservatoire pour le restant de ses jours, en appliquant le style que lui auraient inculqué ses professeurs. Cette perspective ne correspondait pas à sa façon de concevoir la musique.

Après une période passée à voyager de par le monde, à parfaire ses connaissances, à dévouvrir de nouveaux lieux et de nouvelles façons d’appréhender la vie, elle a commencé à intégrer ses expériences à sa musique. Dans son premier album, elle tente d’exprimer les sentiments que lui inspire de revenir sur le moment charnière où son ancienne façon de voir les choses à cédé la place à la nouvelle. D’où le titre, « Between two worlds ».

Extrait 2  : « Stories from Emona II » (télécharger au format OGG)

PS  : Comme c’est de la Creative Commons et que c’est susceptible de bien se marier avec des images, on ne s’étonnera pas de commencer à la retrouver sur pas mal de vidéos YouTube dans le plus pur esprit de la Remix Culture chère à Larry Lessig.

Notes

[1] Crédit photo  : Independentman (Creative Commons By)

11 Réponses

  1. Merci! Et c’est parti pour un weekend de computer programming en musique!
    Pour ceux qui apprécient un poil ce qui se rapproche du punk (mais pas hardcore), le groupe "les vieilles salopes" est très sympathique et leurs albums sont disponibles sur jamendo.
    le bonjoir chez vous

  2. Très agréable en effet… :)

    Et puisqu’on est au partage des coups de coeur musicaux, je suis presque sûr que les admirateurs de maya apprécieront également la musique d’un compatriote à moi (belge): Ehma. Hautement recommandable…

    http://www.jamendo.com/fr/artist/eh

  3. Hybrid Son Of Oxayotl

    Des groupes de Punk, il y en a foule, sur Jamendo, citons entre autre :
    – Bolchoï
    – Talco
    – Distemper
    – Anarcotik
    – Haine Brigade
    – P.O. Box,

  4. Est-ce que la clause ND de la licence n’entre pas en contradiction avec la reprise dans d’autres oeuvres (tu parles de vidéos) ? A priori, cette clause ne parait pas vraiment faire partie de l’esprit "Remix Culture"…

    D’ailleurs, Jamendo a mis en place un système pour "acquérir une licence commerciale", qui indique bien une option "habillage sonore d’une vidéo" [1]. Est-ce qu’on sait si les auteurs des vidéos sur youtube sont passés par là et ont acheté une licence en bonne et due forme ?

    J’aime bien Jamendo, ils essayent vraiment de trouver des nouvelles voies plutôt que de coller des rustines sur une industrie à la masse. Simplement, j’ai l’impression que l’esprit des licences Creative Commons n’est pas du tout compris ni respecté… est-ce que cela finira par changer ou est-ce que ça va se transformer en synonyme de "fait ce que tu veux on s’en fou" ?

    [1] http://pro.jamendo.com/fr/product/v

  5. ça me rappelle beaucoup les musiques de Final Fantasy au piano de Nobuo Uematsu http://fr.wikipedia.org/wiki/Nobuo_… évidemment pas de licence CC by-nc-nd …

  6. Ptigrouick

    Merci pour avoir partagé cette découverte. Ce n’est pas trop mon style de musique, mais ça ne fait pas de mal de se cultiver un peu de temps en temps :-)
    En ce qui me concerne, pour les activités intellectuelles je préfère une musique bien péchue qui me donne le rythme (rapide si possible). Ce genre de musique calme a plutôt tendance à m’endormir et me rendre moins efficace. Comme quoi, chacun sa technique 😉

  7. demonlight

    Merci pour cette découverte…

  8. mouaif, pas convaincu.
    Je préfère écouter tryad, au moins c’est libre 😛

  9. Dans le genre, en libre par contre : http://www.jamendo.com/fr/artist/To

  10. D’anciens punk reconvertis …

    Babylon circus sors son prochain album le 9 mars prochain. Deux premiers single, dont "marions nous au soleil" sont déjà en écoute sur leur myspace officiel : http://www.myspace.com/babyloncircus.

    J’adore ce morceau, il devrait sûrement être le tube de 2009. Babylon Circus avait toujours eu comme ambition de créer de la musique populaire, qui fait danser, intelligente par ses textes. Je crois que là, c’est réussit ! Enfin de la musique populaire de qualité. Depuis les négresses vertes, je n’avais pas eu un coup de coeur aussi prononcé.

    J’attends avec impatience la suite de l’album.

  11. Tristram

    Maya Filipic est vraiment un merveilleux pianiste! Il ya peu d’autres artistes similaires minimalistic piano sur Jamendo, on convient de mentionner est Frozen Silence de la Finlande:

    http://www.jamendo.com/en/artist/fr