Logiciels libres et éducation : la BBC s’y met aussi

Classé dans : Éducation, Libr'en Vrac | 7

Amerune - CC byRestons en Angleterre pour évoquer l’ouverture d’un récent et prometteur projet de la BBC autour du logiciel libre et de l’éducation : le BBC Learning Open Lab (dont nous avons traduit la présentation ci-dessous). On notera qu’ils préfèrent utiliser le terme « Open Source », ce qui leur permet alors d’englober sous ce vocable non seulement les logiciels mais tout ce qui va « autour » : technologies, formats, licences et contenus.

Ils ont raison de faire ces associations. Et j’aurais presque envie d’y ajouter les pratiques voire même la culture commune.

Or c’est notamment là que pour le moment « ça coince un peu » chez nous en France. Si l’influence disproportionnée d’un Microsoft n’avait pour conséquence que de retarder le déploiement de l’alternative libre qu’est OpenOffice.org, ce serait certes contrariant (perte de temps, d’énergie…) mais ce serait non critique. Après tout il ne s’agit que de remplacer un outil par un autre, fut-il libre.

Si par contre cela aboutissait à ce que le modèle et les mentalités « propriétaires » perdurent ou pire se renforcent (comme on peut le voir actuellement sur le site Educnet qui a décidé de ne pas modifier ses édifiantes présentations) alors là oui, effectivement, cela pourrait devenir à la longue plus problématique[1].

Je résume rapidement le petit tour britannique réalisé par le Framablog au cours de ces derniers mois. L’école se bouge avec le Becta qui est capable de pondre un rapport lucide sur Vista et MS Office, d’engager des discussions sur les formats bureautiques (en face à face avec Microsoft) et les formats associés aux tableaux numériques, et de créer un site ambitieux d’enseignants autour du Libre. Ajoutez-y donc également aujourd’hui la BBC et le politique qui pointe le bout de son nez, et vous obtenez le portrait d’un pays en mouvement qui semble se poser les bonnes questions et agir en conséquence.

Je ne désespère pas de vous parler d’une contrée plus proche la prochaine fois…

À propos du BBC Learning – Open Lab

About BBC Learning – Open Lab

(Traduction Framalang : Don Rico)

Le BBC Learning – Open Lab est le fruit d’une collaboration entre BBC Learning, BBC Future Media and Technology et BBC Backstage.

Le terme « Open Source » (OS) désigne la technologie, les logiciels et le contenu que tout un chacun est libre d’utiliser, adapter, améliorer et redistribuer librement. La licence appliquée à l’Open Source est différente de celle qui s’applique au « logiciel propriétaire ». Le logiciel propriétaire est toujours accompagné d’un accord de licence qui en restreint l’utilisation et interdit de le modifier, de le copier et de le distribuer gratuitement.

Le BBC Open Lab est un espace où vous pouvez vous créer un réseau et collaborer avec d’autres utilisateurs en mesure de vous faire profiter de leurs compétences et de vous aider dans un domaine que vous connaissez peut-être mal. Utilisez ce site pour accéder aux derniers matériaux Open Source mis à disposition par la BBC, visionner des projets modèles, partager des idées et des informations concernant l’Open Source, lire des billets de blogs publiés régulièrement, obtenir aide et conseils. Vous êtes enseignant, vous avez trouvé un outil en ligne qui ne correspond pas tout à fait à vos attentes ? Postez un commentaire sur Open Lab afin de partager vos idées de modifications et d’améliorations, et voyez si la communauté peut vous aider.

Travaillant en partenariat avec BBC Backstage, notre but est de soutenir l’engagement de la BBC envers l’ouverture et de…

  • Soutenir le développement de code, d’applications et de projets libres d’utilisation et axés sur l’éducation.
  • Encourager les enseignants, les développeurs et les étudiants à innover grâce à la création et à la distribution d’outils et de contenus ouverts.
  • Faciliter la communication intersectorielle depuis le primaire jusqu’à l’enseignement supérieur, en encourageant la transmission du savoir et la culture de pratiques et de réflexions novatrices.
  • Contribuer à l’essor de l’Open Source au Royaume-Uni.
  • Fournir des ressources pédagogiques nouvelles : backstage.bbc.co.uk/openlab

Notes

[1] Crédit photo : Amerune (Creative Commons By)

7 Réponses

  1. "Charity begins at home" — La BBC pourrait commencer par remplacer son lecteur grotesque avec DRM par qqchose qu’on peut utiliser avec GNU/Linux. Elle prétend que c’est le cas mais je n’ai pas accès aux émissions en rediffusion (Listen Again) sur les stations de radio.

    Avant ce lecteur on avait droit à un Realplayer qu’on pouvait utiliser avec MPlayer pour les programmes en rediffusion et avec MPlayer en ligne de commandes on pouvait enregistrer une émission. C’était simple et pour moi qui n’ai pas les ronds pour séjourner en GB la seule façon de garder mon niveau d’anglais (je ne capte rien avec la radio). Enregistrer n’est pas télécharger et France-Culture avant la mode des podcast interdisait le téléchargement mais autorisait l’enregistrement avec par exemple un magnétophone. MPlayer en faisait office.

    Des malins arrivent à convertir les liens des émissions mais je ne suis pas arrivée à enregistrer quoi que ce soit.

    Je ne sais pas pourquoi la BBC a des sites que l’on peut consulter même si on n’est pas citoyen ou résident de la GB car elle empêche par ses sortes de DRM aux aliens de profiter des émissions car ces aliens ne payent pas de redevance (c’est ainsi que la BBC se justifie elle-même).

    Tout ceci pour dire que je ne vois pas comment la BBC peut vanter l’Open Source et s’entourer de barricades pour que les barbares qui ne vivent pas dans leur pays ne puissent pas profiter de leurs émissions.

    PS: Pourquoi traduire "redistribuer gratuitement (NdT : « freely » en anglais)" alors que freely veut dire "librement", autrement on mettrait "free".

  2. 4ngelius

    Les outils dans l’éducation doivent rester accessible à tous. Pouvoir les étudier et ne pas faire dépendre le corps enseignant d’un produit sont des bons points pour le libre.

    Le problème reste toujours le même, ces outils sont présents et leur bienfait reconnus. Mais il y a toujours des groupes qui ont leur intérêt personnels ( doivent ils primer sur l’enseignement des enfants ? ), et beaucoup sont attachés au logiciel propriétaire car il refuse de changer leur habitude par paresse ou manque de temps/énergie ce qui est bien dommage, car les enfants se le voit alors imposer.

  3. Pat Blanchard

    @libre fan

    Je vis hors de France (Irlande) et il m’est impossible de lire les émissions en direct que diffusent de temps en temps France Télévisions.

    La BBC est une pieuvre énorme. Je ne sais pas si elle se vante par rapport à l’Open Source mais ce qui est sûr c’est qu’elle s’y intéresse comme par exemple avec le fameux projet de codec vidéo libre Dirac :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dirac_

    Est-ce que France Télévisions justement en fait de même ?

  4. @Pat Blanchard

    Oula ! France télévision faire de même ??? C’est de la science fiction malheureusement !!!
    Ils utilisent les codecs MS (wmv) et sont blindés de DRM, donc lisibles qu’avec WMP10 et +… Bref, c’est honteux, je suis sous Linux, et je ne peux pas lire les émissions de FR2, FR3, FR4, FR5, etc…. Même ARTE est blindé de DRM comme ça, mais il y a une astuce pour les émission rediffusé pendant 7 jour. C’est du flash que l’on peut intercepter :
    http://forum.ubuntu-fr.org/viewtopi
    Mais ça ne marche pas pour la VOD payante. Sniff

    De toute manière, c’est pas prêt de changer chez nous, on a 20 ans de retard sur la pensé mondiale… Quand le reste du monde se remet des ces échec et réfléchi à faire mieux, nous nous commençons à peine à aller vers ces politiques qui ont mené les autres pays à l’échec… Bref, c’est pas gagné !

  5. @vv666 http://www.generation-linux.fr/inde

    Je n’ai pas la TV et la TV sur le web ne m’intéresse pas. Donc je ne parlais que de la BBC côté radio et e Pat Blanchard pourra nous dire s’il peut télécharger les podcasts de France-Culture ou France-Musique par exemple.

    Avec la radio DAB (relié à un satellite que la BBC vantait il y a qqs années) c’était pareil: le satellite reconnaissait la Manche et ne la traversait pas. C’est une manière de dire les choses naïvement mais c’était la réalité car je leur ai écrit et ils m’ont répondu que le satellite était fait pour les Britanniques uniquement car ils payent une redevance (pour la radio aussi?).

  6. Aux dernières nouvelles les émissions de BBC world peuvent être regardés en ligne mais ne peuvent être enregistrées, ce qui impose des développements couteux que toutes les salles de cours ne peuvent s’offrir, alors que s’il était possible de télécharger un simple lecteur DVD bas prix suffit. Voyons si son ouverture au libre change sa politique.
    Cordialement

  7. from aKa:

    "Je ne désespère pas de vous parler d’une contrée plus proche la prochaine fois…"

    Belgique? Allemagne? Suisse? Italie? Espagne?

    Parce que bon, dans le coin ça n’avance pas beaucoup…

    from VV666:

    "De toute manière, c’est pas prêt de changer chez nous, on a 20 ans de retard sur la pensé mondiale…"

    Je parle de la PAC (Politique Agricole Commune) parce que je l’ai un peu étudiée… et en effet, on s’engage actuellement dans la voie qu’à prise les États-Unis il y a 10 – 15 ans. Et vous savez quoi? Il font actuellement machine arrière…
    Refaire les erreurs des autres, je veux bien si on est pas au courant des conséquences… mais refaire les mêmes erreurs lorsque l’on en connait les conséquences, je trouve ça déplorable.
    Je pense que la fuite des cerveaux découle directement de ce retard permanent des la France. Les "cerveaux" français ne s’atardent pas dans ce pays en retard!

    Tout ça pour dire que le monde anglo-saxon bouge en innovant, tandis que la France bouge en essayant de régler ses problèmes avec des logiques datant d’il y a 20 ans (HADOPI?).