J’ai mal à mon mail lu dans Thunderbird

Classé dans : Libres Logiciels | 66

Pandemia - CC byÀ Framasoft, nous sommes attachés au client de messagerie Thunderbird de la Fondation Mozilla. Ainsi nous lui avons consacré notre tout premier framabook et nous l’avons diffusé par centaine de milliers d’exemplaires via notre projet d’applications portables Framakey.

Mais comme nous l’expose ici Glyn Moody, Thunderbird[1] se trouve aujourd’hui dans la difficulté pour ne pas dire dans la tourmente.

Il y a tout d’abord des facteurs internes : Firefox privilégié par la Fondation, version 3.0 qui tarde à voir le jour (avec non intégration de l’agenda), etc. Il y a également des facteurs externes comme la concurrence des webmails dont en tout premier lieu Gmail. Mais il y a aussi et surtout une situation actuelle de plus en plus défavorable à la messagerie en général, tiraillée d’un côté par le spam et de l’autre par les nouveaux usages symbolisés par Facebook et Twitter. Jusqu’à se demander si le mail n’est pas en train de décliner voire de mourir !

Dans un tel contexte, peut-on encore sauver le soldat Thunderbird ? Telle est la question…

Comment peut-on sauver Thunderbird alors que le courrier électronique se meurt ?

How Can We Save Thunderbird Now Email is Dying?

Glyn Moody – 6 avril 2009 – ComputerWorld
(Traduction Framalang : Xavier, Yonnel et Goofy)

J’aime Thunderbird. Je l’utilise depuis des années, même si je l’utilise dorénavant davantage pour sauvegarder mon compte Gmail que comme client de messagerie principal. Il a toujours été considéré comme le Cendrillon de la famille Mozilla, délaissé par rapport à sa grande sœur beaucoup plus populaire qu’elle, Firefox.

La création de Mozilla Messaging, filiale de la fondation Mozilla signifie que des efforts ont été déjà consentis pour y remédier. Mais Thunderbird doit également faire face à un problème beaucoup plus sérieux.

Afin d’augmenter le nombre d’utilisateurs de Thunderbird à court terme, on peut décider d’un certain nombre de mesures. La plus simple consiste sans doute à encourager et promouvoir les extensions pour Thunderbird. Le système d’extension de Firefox est devenu un des arguments qui fait pencher la balance en sa faveur – et qui permet de ne pas être séduit par des nouveaux joujoux qui brillent comme Chromium/Chrome.

J’entends souvent des gens dire qu’ils ne pourraient pas vivre sans une extension particulière de Firefox mais je n’ai jamais entendu dire la même chose pour Thunderbird. Cela doit changer si le client courriel de Mozilla veut gagner la même place de choix – et la même cote d’amour – que son navigateur.

En outre, il reste beaucoup à faire pour le site SpreadThunderbird, qui est en coma dépassé. Une des principales raisons du succès de Firefox a été l’implication d’une communauté d’utilisateurs enthousiastes pour faciliter l’adoption du logiciel, notamment grâce au site SpreadFirefox.

Simplement, cela ne fonctionne pas avec Thunderbird. Il n’est donc pas étonnant qu’en termes d’adoption, il soit un ton en-dessous. Si l’Open Source nous a appris quelque chose, c’est que la communauté des utilisateurs est incroyablement créative et capable de multiplier les pains.

Il y a des choses relativement faciles à essayer. Cependant, Thunderbird doit faire face à un problème plus grave et pas si facile à résoudre. Le courrier électronique se meurt. Je vois de plus en plus de gens qui abandonnent leur boîte de courrier électronique en se débarrassant simplement de leurs messages.

C’est ce qui a contribué au fléau du spam, qui représente maintenant 94% du total des courriers envoyés, selon Postini, la filiale de Google. Résultat, une véritable « tragédie des biens communs » (NdT : c’est le titre d’un article de Garrett Hardin, paru dans le magazine Science en 1968), où quelques individus égoïstes exploitent et finissent par épuiser une ressource disponible pour tous.

Malheureusement, la bataille contre le spam a l’air d’être perdue ; même si des services comme Gmail offrent selon moi un filtrage extrêmement efficace, ils sont loin de remplacer un service de messagerie qui suppose que vous voulez lire tout ce qui vous est envoyé, parce que seules les personnes qui vous intéressent ont le droit de vous contacter.

Plus Facebook et Twitter seront répandus, plus on se tournera vers ces réseaux sélectifs pour communiquer. La conséquence sera le déclin du courrier électronique, qui deviendra un genre de décharge numérique, peuplée en grande partie par ceux qui sont trop pauvres, trop mal informés ou trop paresseux pour faire le pas, et par les parasites spammeurs qui leur tomberont dessus. Je n’imagine pas que Thunderbird veuille devenir le logiciel favoris des uns ou des autres.

Les gens se tournent de plus en plus vers Twitter, Facebook et LinkedIn pour s’envoyer des courriers électroniques. La raison en est simple. Contrairement au courrier électronique, ce sont des services qui permettent d’être contacté uniquement par les gens que vous choisissez.

Ceci implique que Thunderbird doit passer du client courriel à l’application de messagerie qui inclura ces nouvelles formes de communications sélectives. Il faut trouver un moyen d’intégrer les tweets, les messages Facebook, les flux RSS et tout le reste de ce qui apparaîtra ces quelques prochaines années, dans un flux de messages cohérents et où l’on puisse naviguer.

Je m’attends à ce que cela exige de Thunderbird des capacités considérables, afin d’être capable d’afficher des messages en les hiérarchisant selon leur provenance, par exemple en donnant la priorité aux messages directs de Twitter par rapport aux flux RSS. De même, cette approche suppose à la fois que le client de messagerie interprète les actions quotidiennes de l’utilisateur, et qu’il soit extrêmement modulaire, parce que chacun aura ses préférences et ses besoins dans la gestion du flot de messages qui lui est destiné.

Certains s’attaquent déjà à cette fusion des flux de messages, comme Flock ou TwitterGadget, mais ce ne sont que des esquisses. Mozilla doit consacrer beaucoup d’énergie – et peut-être beaucoup d’argent – à des recherches sur la façon dont les utilisateurs souhaiteront recevoir et transmettre des messages.

Qui plus est, c’est un vrai défi, et pas tant une simple remise à niveau qu’une réinvention complète de la signification de la messagerie, à l’époque de Facebook et Twitter. Et ce ne sera pas une opération unique, mais un processus continu, en fonction des nouveaux services, des nouvelles habitudes – sans parler des nouvelles vulnérabilités que l’on trouvera dans le système, et dont il faudra s’occuper.

Parmi les autres problèmes qui devront être résolus, on trouve les questions de standards : un tel regroupement de messages amènera sans doute de nouvelles approches techniques qui se cristalliseront bientôt en standards. La Fondation Mozilla a clairement un grand rôle à jouer, pour s’assurer que ces standards soient ouverts, et non confisqués par une entreprise ou un groupe d’entreprises.

C’est maintenant qu’il faut se mettre à prévoir l’évolution, plutôt que d’attendre et ensuite de réagir face aux initiatives des autres, qui ne se soucient peut-être pas autant du bien-être durable des biens communs du Net.

Voilà donc ce que je pense. Et vous, que pensez-vous que Thunderbird doive devenir ? Quelqu’un qui aimerait avoir votre avis, c’est Mark Surman, directeur exécutif de la fondation Mozilla. Il aura bientôt un entretien avec le responsable de Mozilla Messaging, David Ascher, à propos de l’avenir de Thunderbird, et m’a demandé de vous encourager à faire part de vos idées dans les commentaires.

Notes

[1] Crédit photo : Pandemia (Creative Commons By)

66 Réponses

  1. Moi aussi j’utilise Thunderbird depuis longtemps. Et il est vrai que l’utilisation des messageries change. De mon coté, j’ai plutot tendance à me connecter sur gmail que sur Thunderbird. Ma messagerie servant uniquement à rappatrier et sauvegarder mes messages. .
    Mais il est un domaine ou l’usage de messagerie reste important : en entreprise. Peut-être est-ce dans ce domaine que Thunderbird devrait évoluer. Tenter de concurencer des monstres de lourdeur comme Lotus avec agenda collaboratif.
    Nous sommes en train de migrer de Lotus vers Thunderbird (grosse administration). Et j’espère que d’autres feront ce pas.
    A Thunderbird de se montrer à la hauteur.

  2. Spreadthunderbird, ça cause english ! déjà que les sites autour de Mozilla sont un gouffre sans fond où il est difficile de poser des questions, d’obtenir des renseignements (c’est pire encore pour OpenOffice !, sans parler de Linux, il vaut mieux). Heureusement que les applications sont bonnes. D’ailleurs, Spreadthunderbird, je ne connaissais pas et, pourtant je suis branché sur une foultitude de fils de syndication ! Demander telle ou telle fonctionnalité, signaler ce qui semble un dysfonctionnement, nous aimerions bien, mais quelle galère !

    C’est bien joli toutes ces applications en ligne, jusqu’au jour où l’on prendra conscience de leur fragilité. Certains ont déjà disparu même chez Google ou Apple, d’autres suivront, la crise n’est pas finie. Nous vivons dans une société de plus en plus vulnérable, et l’on voudrait encore accélérer, on va se prendre une de ces gamelles !

    D’autre part, je ne connais personne disposant d’adresse Facebook ou autre qui ne soit pas joignable par courriel, seulement ces adresses ne sont pas publiques. Le courrier électronique est plutôt réservé aux communications sérieuses, par opposition aux usages ludiques des sites communautaires.

    Thunderbird, cela roule comme une Logan, c’est efficace, on n’u fait même plus attention. La possibilité de sauvegarder tout son courrier (je copie l’intégralité du dossier placé sur un disque non-système), le carnet d’adresses, le filtrage des spams et bien d’autres. Seul Sunbird ne m’a pas convaincu, je préfère Rainlender.
    Côté extension, il y a surtout Antidote (mais il faut acheter le soft) et signature. Ce dernier est perfectible.

    En fait, la grosse différence avec Firefox est que le courrier électronique c’est personnel, cela ne se prête pas.

  3. Un petit détail aussi : lorsqu’on à 7 adresse de messagerie différentes, on est bien content de les avoir centraliser dans un logiciel comme thunderbird ^^ Parce que ce connecté à 7 compte Webmails différents, ça prend la mâtiné.

    Mon Thunderbird relève tout au démarage et ensuite toutes les 10 min. Je suis plus facilement joignable par mail que par msn (avec pidgin) !

    J’espère que les client de messagerie et en particulier Thunderbird ne disparaitrons pas, ils sont trop utile !

  4. Pour vv666
    Comme si la capacité à relever les mails de tous les comptes en même temps était une exclusivité Thunderbird.
    Thunderbird est très bien mais Gmail est très bien lui aussi.
    Et puis, en plus de pouvoir rapatrier tous ses comptes mails, il a les avantages d’une messagerie en ligne : disponible PARTOUT

  5. En effet, une des idées serait de coupler la messagerie mail avec les nouvelles venant de facebook, twitter et autres… et donc ajouter un agrégateur RSS… et pour peaufiner le tout, intégrer pidgin dedans.
    Ainsi, on relèguerait Firefox à son rôle premier de navigateur avec aujourd’hui la fonction création (un mode lecture/écriture sul’net en kek’ sorte), alors que thunderbird aurait la mission sonnette et messagerie privée.
    Je suis aussi au taf sur Lotus, qui me gonfle chaque jour un peu plus parce que pas intuitif (l’éditeur de texte est plus compliqué que les éditeurs light des forums internet !!!), parce que trop lourd, parce qu’en 2008 il ne prévient pas si un message est envoyé sans objet ou sans la pièce jointe…

    Une des fonctions qui me parait intéressante, c’est la vérification d’adresse : quand on reçoit un mail disant qu’un contact sur les 10 n’a pas reçu le courriel parce qu’il manque un tiret dans l’adresse, ça me gonfle, alors qu’il semble possible (j’imagine) de vérifier la validité d’une adresse avant d’envoyer un courriel… et ainsi de prévenir l’utilisateur de cette invalidité. Ça éviterait d’envoyer 3 fois à 10 personne un même courriel pour que chacune sache qui était en copie et à qui était destiné le message… Ceci dit, on pourrait aussi proposer de renvoyer le message à la seule adresse invalide en laissant l’indication des autres destinataires.

    La cible de la messagerie, c’est clairement les entreprises, pas les particuliers.

  6. Je ne suis pas inquiet pour Thunderbird (même si je suis d’un naturel inquiet :-) ).

    Thunderbird a connu des difficultés par le passé, mais David Ascher a remonté une équipe formidable qui oeuvre à la sortie de Thunderbird 3 (peu de temps après la sortie de Firefox 3.5, sur lequel il va reposer).

    Après, reste le fait que la situation de l’email est très différente que celle du navigateur. Je vais faire bref (pardonnez mon style télégraphique, je n’ai que peu de temps ce matin) :

    # la plupart des gens qui débutent sur Internet choisissent un Webmail (qui a l’intérêt d’être consultable de partout). Tout le monde a besoin d’un navigateur, alors que le client de messagerie est optionnel pour beaucoup.
    # Le marché de l’entreprise est correctement servi par Microsoft Exchange (oui, c’est propriétaire, cher et pas super compatible avec les standards, mais les entreprises s’en contentent pour la plupart), alors qu’en 2004, tout le monde était super frustré par les problèmes d’IE 6 (lent, buggué, pb de sécu, pop-ups, pas d’onglets et j’en passe).
    # Les jeunes trouvent que l’email c’est ringard. Les textos, l’IM, Facebook, Skyrock.com, ca semble beaucoup plus cool (c’est là qu’on voit que je suis un vieux con, d’ailleurs 😉 )
    # La communication sur Internet s’est grandement diversifiée. Comment suivre une conversation avec une personne alors qu’on échange sur IM, réseaux sociaux, email, SMS & co ? C’est ça, la vraie question de fond, AMHA.
    # Quel intérêt d’avoir un carnet d’adresse alors que les réseaux sociaux ont déjà les données ?
    # Le calendrier partagé n’intéresse que les utilisateurs en entreprise. Faut-il l’intégrer dans Thunderbird en standard ? Probablement pas. Par contre, en faire une extension bien fichue de Thunderbird, ça a beaucoup plus de sens.
    # Le système d’extension "à la Firefox" est probablement ce qui va permettre à Thunderbird de redevenir un "centre personnel de communication", où chacun pourra choisir à quoi l’intégrer (Twitter, Identi.ca, les réseaux d’IM, les réseaux sociaux, comme on a déjà les newsgroups et RSS en plus des mails).

    David Ascher aurait sûrement bien d’autres choses à dire sur Thunderbird (et ça tombe bien, il parle français), mais il est bien trop occupé à préparer la sortie de Thunderbird 3.0 😀

    Donc si vous avez des idées pour Thunderbird, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

  7. Je n’utilise que thunderbird, également couplé à un compte Gmail en IMAP. Mais thunderbird reste indispensable, avec une extension qui à mon avis prendra de l’importance, même si elle est pour l’instant négligée : je parle de enigmail.

    Un email signé numériquement, voire même chiffré pour la correspondance strictement privée, voilà ce que ne permettront pas tout de suite les webmails et qui laisse le champ libre aux clients de messagerie classique.

  8. Cantalou

    Je suis un grand fan de Thunderbird.
    Tous les jours je lis les blogs des membres de Mozilla Messaging
    TB semble vraiment être à un tournant de son histoire.
    La décision d’abandonner l’intégration et le support du calendrier montre à quel point il y a un manque de ressources.

    Les pourriels sont un fléau pour le courriel.
    Je n’ai rien vu de nouveau dans TB v3 qui permettra de combattre cette menace pour nos boîtes courriel.
    Il existe des solutions non libres et payantes qui marchent: MailInBlack,….
    Si MoFo veut libérer l’Internet, elle devrait sérieusement se pencher sur les pourriels qui représentent une grosse partie du trafic.

    Les réseaux sociaux ne répondent pas aux exigences du monde de l’entreprise.
    La panne de GMail montre que les services en ligne ont aussi leur faiblesse.
    Il n’y a pas d’alternative libre au couple Outlook / Exchange alors qu’il y a une vraie attente des utilisateurs.
    Pour avoir un vrai succès en entreprise, il manque à TB:
    – un partage du calendrier
    – un répertoire de contact partagé
    – une synchronisation vers les téléphones et autres pocket pc du calendrier et des contacts

    David Ascher avait de grandes ambitions dans ses 1° posts sur son blog.
    Plus ça va et plus le périmètre de TB v3 se restreint.
    TB v3 sera probablement une base de travail plus saine.
    Mais il manquera à TB v3 des fonctions clés.
    L’équipe de TB est hyper motivée mais semble faire face à un manque de ressource criant.
    MoFo devrait faire quelque chose pour remédier à cette situation.

    TB devrait être le point de convergence des toutes les communications.
    Il manque encore des standards pour les réseaux sociaux, la voix sur IP, …..
    C’est aussi le travail de la MoFo de pousser en avant ces standards avec un TB puissant et efficace.

  9. Thunderbird ? Ça fait des années que je ne peux plus m’en passer.

    Quel plaisir de pouvoir récupérer, lire et répondre aux mails qu’on reçoit sur ces différentes adresses de messagerie !
    J’ai vraiment hâte de pouvoir utiliser la version 3.0.

    Par contre, chose qui fache, je ne trouve jamais les sources de Firefox ou de Thunderbird, quelqu’un peut m’éclairer ? :)

  10. Même si les concepteurs de Gmail ont fait un travail impressionnant (y compris du point de vue d’un utilisateur professionnel), je reste un utilisateur de Thunderbird, ne serait-ce que pour gérer localement la base de mes courriels (notamment lorsque je me trouve loin de tout accès au web, ce qui arrive encore souvent, la planète est loin d’être correctement desservie).
    Deux remarques : (i) la gestion de la base courriel de Thunderbird doit évoluer, elle est encore trop rudimentaire et trop "unipersonnelle", (ii) après quinze ans de Compuserve, abandonné au profit de Gmail, je suis à la recherche d’un service pas nécessairement gratuit mais sécurisé, cryptable/authentifiable, interopérable, pérenne, garanti, hors d’atteinte des aléas industriels, gouvernementaux ou autres. Quand je l’aurai trouvé, Thunderbird ou son successeur me sera plus indispensable que jamais.

  11. Je retiens juste les deux points suivants, car pour moi c’est là qu’il y a un besoin réel de plus en plus criant :

    de Glyn Moody :
    > «Je m’attends à ce que cela exige de Thunderbird des capacités considérables, afin d’être capable d’afficher des messages en les hiérarchisant selon leur provenance, par exemple en donnant la priorité aux messages directs de Twitter par rapport aux flux RSS. De même, cette approche suppose à la fois que le client de messagerie interprète les actions quotidiennes de l’utilisateur, et qu’il soit extrêmement modulaire, parce que chacun aura ses préférences et ses besoins dans la gestion du flot de messages qui lui est destiné.»

    de Tristan Nitot :
    > «Le système d’extension "à la Firefox" est probablement ce qui va permettre à Thunderbird de redevenir un "centre personnel de communication", où chacun pourra choisir à quoi l’intégrer (Twitter, Identi.ca, les réseaux d’IM, les réseaux sociaux, comme on a déjà les newsgroups et RSS en plus des mails).»

  12. Spicalioth

    J’utilise Thunderbird à la fois au travail et à titre personnel. Or, j’observe une évolution divergente de mes pratiques :
    – au bureau, le nombre de courriers électroniques reçus augmente d’année en année : plus de 6000 en 2008, soit une trentaine par jour ouvrable (hors spam, d’ailleurs bien filtré par la sécurité interne),
    – à titre privé : presque plus d’utilisation du courrier électronique, et un envahissement du spam, assez bien filtré par Thunderbird.

    J’aurai tendance à penser que l’avenir de Thunderbird et du courrier électronique en général est dans l’utilisation professionnelle.

    Personnellement, je serai demandeur de fonctions qui facilitent le travail collaboratif : je travaille souvent sur des fichiers de type texte, tableur ou diapo auxquels contribuent des personnes situées sur 4 sites différents. Thunderbird pourrait être une plate-forme légère pour ce type d’activités.

    Je me pose aussi des questions sur l’évolution des pratiques professionnelles sous l’influence des jeunes recrues habituées à employer Twitter, les chats, les réseaux sociaux, etc…

    Comme cela est dit plus haut, Thunderbird pourrait évoluer vers un centre de communication. Mais dans le cadre professionnel, cela demanderait une analyse fine des pratiques.

  13. Grand utilisateur de Thunderbird pendant des années, voilà plusieurs semaines que je ne l’ai plus lancé. Les applications en client lourd sont en train de mourir, je crains que les perfuser ne serve pas à grand chose. De plus en plus, la seule application qui tourne sur ma machine est Firefox, dont je me sers pour l’essentiel de mes tâches de communication. Pour la messagerie électronique, j’utilise un webmail en XUL (fait maison). Il n’a pas toutes les fonctionnalités de TB, mais me suffit largement et est accessible où que je sois.

    Et c’est peut-être une piste a explorer pour TB: comme Navigator a survécu en se ré-incarnant en Firefox, franchir les portes du nuage et devenir un webmail.

    Pour répondre à la distinction perso / boulot dans quelques commentaires ci-dessus, Google est à l’offensive depuis des années avec Google Apps (et Microsoft essaie de lui coller aux basques). De plus en plus de PME ne s’embêtent plus à installer de nombreux logiciels sur les postes, elles utilisent G-Apps et tout se passe dans le navigateur. Donc je ne pense pas non plus que le marché "professionnel" puisse longtemps sauver les clients "lourds".

  14. Je n’ai jamais utilisé Thunderbird parce que j’ai la formatigite aigue, je suis une fan du formatage ! (C’est un Windows 98 qui m’a faite comme ça dans mes jeunes années de ma vie, traumatisme dont je garderai des séquelles à vie O.o bref.)

    Ce que vous dites sur TB m’intéresse grandement en effet, il permet de communiquer, dans ce cas, pourquoi ne pas intégrer tous les moyens de communiquer ?

    – Twitter
    – Facebook la timeline et la messagerie
    – Les commentaires des blogs que l’on peut suivre via flux rss, personnellement je trouve que c’est un calvaire, lire et répondre une fois c’est ok, mais engager un vrai dialogue avec les autres internautes d’un blog c’est la galère, déjà il faut savoir si quelqu’un nous a répondu… x_X
    – Un maxi carnet d’adresses permettant de syncroniser les comptes et les adresses mails des gens avec qui nous communiquons, ainsi on pourrait avoir en un clic accès au twitter, facebook, blog, mail, téléphone, adresse, photos, etc d’une personne.
    – Syncronisation avec un server distant ou une autre machine, en effet les support d’accès à Internet sont multiples pour une seule personne

    Déjà ça serait pas mal, les flux rss je suis moins pour, c’est surtout de la veille donc de la lecture dans un premier temps.

  15. @Plume : "Syncronisation avec un serveur distant" ça existe, ça s’appelle IMAP et c’est supporté par Thunderbird. À condition d’utiliser un service compatible, ce qui est notamment le cas de Gmail.

  16. @spicalioth : tout nu, sans extension, je ne considère pas TB comme un client lourd (contrairement à Outlook et Exchange).

  17. Spicalioth

    @CeD : ce n’est pas moi qui considère TB comme un client lourd, mais Clochix

    @Clochix : au travail, nous avons le choix entre TB et un webmail. Personne n’utilise le webmail, sauf en déplacement : trop lent, trop limité. En revanche, si les webmails font des progrès, tout devient possible.

  18. @Ced: Juste pour préciser, j’utilise l’expression "client lourd" comme synonyme des logiciels s’exécutant directement sur la machine, par opposition aux applications web.

    @Spicalioth: les webmails ont fait d’énormes progrès et sont aujourd’hui pratiquement aussi utilisables que les logiciels de bureau. Pour moi leur principal problème est que tout le monde n’a pas encore les moyens de contrôler son webmail comme on contrôle son Thunderbird (c’est à dire installer un webmail libre de qualité sur son propre serveur) et que pour la majorité des internautes webmail est encore synonyme de gmail ou yahoo. Mais j’ai bonne espoir que les "box" personnelles se démocratisent et que rapidement chacun et chacune puisse installer son webmail sur son serveur comme hier on a appris à installer TB sur sa machine.

  19. D’un point de vue très personnel je pense que l’erreur serait justement de vouloir rendre Thunderbird (ou tout autre logiciel de messagerie, en fait) trop à la mode, sous prétexte que les mails sont délaissés et ainsi de suite.
    Les réseaux sociaux ont des avantages, ça, c’est un fait, mais on a tendance à oublier un peu trop facilement les « problèmes » qu’ils posent, notamment en matière de conservation/utilisation des données personnelles (là, je pense surtout à Facebook). Le simple fait de ne pas pouvoir supprimer définitivement un compte est un gros souci, et utiliser les réseaux sociaux comme « boîtes » principales pour s’écrire des « mails » (donc « messages », maintenant, même si ça veut dire à peu près la même chose) est une erreur que beaucoup de personnes pourront regretter à moyen et long terme, du moins c’est mon avis.

    Le Framablog parlait récemment de la centralisation des données et de sa relative dangerosité ; c’est la même chose avec le présent sujet. Dépendre d’un réseau social pour des échanges normaux voire professionnels est à mon sens risqué, mais comme pour beaucoup d’autres choses, les gens s’en rendront compte un peu trop tard.

    Pour en revenir à Thunderbird du coup, je ne pense pas qu’il soit à l’article de la mort, pas plus qu’un autre client de messagerie. C’est juste que peu de gens y recourent proportionnellement parlant, mais ça, ce n’est pas le seul logiciel à souffrir de ce système.
    Je pose donc de nouveau la question : pourquoi vouloir « vulgariser » (d’une certaine façon) ce logiciel ? Si les gens veulent rester scotchés à Facebook, ils peuvent déjà utiliser Flock, donc en partant de là…

  20. Notons au passage le destin très différent de deux protocoles: HTTP est porté aux nues (c’est dingue ce qu’on fait passer par HTTP, alors qu’il n’était pas du tout prévu pour), alors que SMTP sombre peu à peu, entre le spam, les restrictions imposées par les FAI et la concurrence du webmail..

    C’est dommage, car les mails sont le moyen de communication "naturel" d’Internet. utilisateur@machine.domaine, quoi de plus simple, de plus élégant, de plus universel?

    Alors, par quoi remplacer les mails?
    Lire sur Framablog des comparaisons entre, d’une part les mails, et d’autre part Facebook, Twitter ou MSN, ça fend le coeur!

    Les mails sont envoyés et reçus via des protocoles ouverts, sur une base décentralisée: "n’importe qui" peut héberger un serveur mail, même si les connexions de très mauvaises qualités fournies au grand public par les FAI mettent à mal cette possibilité.

    A contrario, Facebook, Twitter ou MSN nécessitent, afin de communiquer, d’être inscrit au même service, donc d’en accepter les conditions d’utilisation et de lui faire confiance.

    Rien n’est plus pénible qu’un contact qui vous annonce "Heu ouais, ça c’est mon mail, mais je le lis jamais, on se retrouve sur Facebook ou sur MSN?" Hé ho, je ne veux pas m’inscrire à Truc ou Machin, juste communiquer avec toi!

    Si vous tenez absolument à remplacer le mail par un protocole plus moderne, essayez Jabber: messagerie, messagerie instantanée, présence, salon de discussions, personnalisation du message d’état, et surtout protocole ouvert et décentralisé!

  21. @Grunt
    > «A contrario, Facebook, Twitter ou MSN nécessitent, afin de communiquer, d’être inscrit au même service, donc d’en accepter les conditions d’utilisation et de lui faire confiance.»

    Pour la messagerie instantanée, Jabber/XMPP fonctionne de ce point de vue sur le principe du mail jusqu’à utiliser la même syntaxe : idoric@jabber.org peut parfaitement communiquer avec qq@im.apinc.org ou autreqq@gmail.com (ce dernier étant à la fois serveur mail et jabber)

    Pour le µblogging, «l’OpenMicroBlogging est un protocole ouvert permettant à différent services de microblog d’inter-opérer. Cela ressemble un peu à la manière dont les serveur Jabber communique entre eux» dixit wikipédia. Il est implémenté par le logiciel libre laconica, celui utilisé par identi.ca (framablog est présent sur ce dernier).

    Peut-être quelqu’un peut compléter pour Facebook ? D’ailleurs, est-ce que le service offert a un nom générique comme les deux autres ?

  22. modagoose

    Les gens écrivent moins de longs messages pensés à l’avance et développant des idées. Ils sont englués dans le fanstasme de la communication immédiate qui transforme le moindre pet de cervelle en sms. Twitter est un exemple typique de régression dans ce sens. Mais c’est une erreur de croire que Thunderbird va disparaître à cause de services 2.0-qui-rendent-captifs-en-ligne. On est en train de transformer le téléphone mobile en terminal qui va, pour beaucoup de gens, être le seul moyen de se connecter au réseau. Un canal facile à contrôler pour les annonceurs et un accés au net des plus limités. Tout le problème est là selon moi; L’instantanéité qui donne le sentiment de vivre sa vie à travers l’écran. C’est un problème d’usage de la technologie communiquante qui va tuer le mail et leurs clients.

  23. Patrick

    Comme modagoose, je pense que continuer à utiliser un client comme Thunderbird (mais n’oublions pas qu’il y a d’autres clients de messagerie libre) c’est un peu faire acte de résistance.

    Résistance à Outlook & co, au "mail dans les nuages" contrôlé par des sociétés commerciales, et résistance à l’instantanéité qui va nous transformer en automate tout juste bon à répondre à des stimuli sans la moindre réflexion.

    Est-ce si grave d’avoir appris que l’Hadopi avait été rejetée 5h après les autres ?

  24. > «Les gens écrivent moins de longs messages pensés à l’avance et développant des idées. Ils sont englués dans le fanstasme de la communication immédiate qui transforme le moindre pet de cervelle en sms.»

    Évitons de généraliser («les gens […] ils […]»), le µblogging est une lame et une seule sur le couteau suisse de la communication moderne, il ne remplace pas les moyens existants mais il les complète. Sur CNN, les brèves qui défilent en bas de l’écran sont utiles mais non suffisantes, il en est de même pour le µblogging.

    > «On est en train de transformer le téléphone mobile en terminal qui va, pour beaucoup de gens, être le seul moyen de se connecter au réseau. Un canal facile à contrôler pour les annonceurs et un accés au net des plus limités.»

    Le danger est réel en effet, c’est pourquoi il faut soutenir toutes les initiatives visant à libérer cette extension communiquante.

  25. Yvon Bien

    N’oublions surtout pas l’iPhone qui est en train de tout bouffer sur un mode on ne peut plus propriétaire !

    Regardez cette vidéo de Gmail pour l’iPhone, c’est pas efficace ça ?
    http://www.youtube.com/watch?v=v5J5

  26. @Patrick:

    Sans avoir besoin d’une société commerciale ni de nuages, j’ai appris le rejet de Hadopi 30 minutes après.. sur IRC et Jabber.

    Oui, IRC n’est pas mort, Jabber est promis à un bel avenir: on n’a absolument pas besoin de vendre son âme pour profiter de l’instantanéité.

    Et ça n’empêche pas d’utiliser Thunderbird. Enfin, chez moi c’est Icedove ;+)

  27. Siltaar

    Envie de partager une même config. Thunderbird entre son PC fixe chez soit, le PC du boulot et son mini-portable pour la vadrouille ? Facile !

    Un simple : sshfs -o nonempty vous@votre-machine:.mozilla-thunderbird ~/.mozilla-thunderbird

    Et c’est parti :-)

    Avec ça, vous collez la honte à tous les vieux barbus qui ne jurent que par leur archaïque mutt, qu’est pourtant pas foutu de scruter plusieurs boîtes imap en parallèle.

  28. Gillou

    Grand fan de Thunderbird à ses débuts, je l’ai progressivement abandonné pour gmail en ligne, et evolution qui gère le protocole MS-exchange (malheureusement encore incontournable), qui a un puissant agenda incorporé, etc…
    Selon moi, le problème de thunderbird est surtout un manque de développement. Il n’y a eu aucune amélioration depuis un très long moment. La communication de spreadthunderbird devra venir quand le logiciel aura suffisamment de fonctions pour rivaliser avec outlook et evolution.
    Je pense qu’il faut aussi regarder aux fonctions professionnelles d’un logiciel comme Thunderbird: courriel, calendrier, organisation de réunion, liste de taches à faire, carnet d’adresse évolué, accès à des documents partagés (type google document, ou intranet)…
    Les supports de différents protocoles facebook, twitter et compagnie pourront s’ajouter par greffon.
    Je pense qu’on aura toujours besoin d’un logiciel de messagerie bien fait, et que l’utilisation de la messagerie est loin de disparaitre.
    Il y a grand besoin d’une vraie alternative à outlook. Bonne chance à Thunderbird !

  29. Pascal

    Pour ma part, je pense que l’avenir de Thunderbird chez les particuliers au moins passe par … sa disparition !
    Il devrait devenir une application intégrée à Firefox, l’exemple type est Opera qui intègre le navigateur, le mail, le tchat, le répertoire, les notes, le client bittorrent … manque le calendrier et le partage de toutes ces petites chose, ainsi que la synchro avec les pda, gsm…
    Les webmails comprennent des risques ( piratage des serveurs, pannes .. ex Gmail ) .

  30. Cybereric

    Encourager et promouvoir les extensions ?
    Il y en a déjà un certain nombre !
    Voir ici >>> https://addons.mozilla.org/fr/thund… [Site officiel]
    ou là >>> http://extensions.geckozone.org/Thu… [Geckozone]
    Ou bien encore ici >>> http://nic-nac-project.de/~kaosmos/… [Kaosmos Website]

    Tiens je m’aperçois que mine de rien j’ ai 47 extensions installées dans mon Thunderbird ! 😉

    Pour les fonctions d’agenda, liste des tâches et calendriers, Lightning fait cela très bien je trouve (même s’il y a des choses perfectibles comme la réorganisation de la liste des agendas)
    Avec Lightning il est même possible possible de partager des agendas. Cela marche avec Google Agenda ou un webmail ou groupware maison installé sur son propre serveur.
    On peut également les publier en ligne sous forme de page web.

    Quant à la disparition de Thunderbird pour les particuliers comme évoqué ci-dessus je n’y crois pas.
    Les personnes pour qui j’installe Thunderbird sont en général très contentes de pouvoir gérer plus "efficacement " leur courrier qu’avec leur webmail (Orange pour ne pas le citer)
    Par exemple la gestion des pièces jointes avec l’extension "Attachement Extractor" devient un vrai bonheur.

    De plus n’oublions pas que Thunderbird est portable !
    Donc combiné à un lanceur comme "Portable Apps" ……Oups ! La Framakey je voulais dire :-) je trouve qu’il n’ y a pas photo par rapport à un webmail.

  31. Patrick

    Bonjour à tous,

    en lisant les commentaires je me suis fait la réflexion suivante :
    il y a quelques années de cela existait le navigateur mozilla qui était la renaissance de feu le navigateur netscape. A cette époque beaucoup d’utilisateurs ont plébiscité la séparation du projet en plusieurs entité plus légères qui sont denenues respectivement firefox, thunderbird et nvu.

    Il semble qu’à l’heure actuelle un certain nombre d’utilisateurs veulent de nouveau une convergence, voire une fusion, entre ces diverses entité.

    Je leur répondrais celà existe déjà, il s’agit du projet seamonkey qui est excellent.

    Pour ceux qui veulent avoir accès à leurs outils depuis n’importe où, la plupart de ceux que nous utilisont existent en version portable.

    Pour ma part j’utilise le courriel autant dans un cadre professionnel que particulier.
    Mais je n’utilise pas thunderbird car il lui manque une extension très utile pour moi.

    Cette extension c’est celle qui permet d’accéder à distance au serveur de messagerie et ainsi pouvoir choisir les courriers que je veux relever immédiatement, effacer directement ou concerver une copie chez mon fournisseur de mail comme dans foxmail ou dreammail.

    Patrick

  32. C’est marrant comme l’humain peut tourner en rond dans sa propre quadrature du cercle de la remise en question infernale sans fin pendant que d’autres évoluent. En fait pour moi et au vu de l’auteur de l’article qui s’inquiète de l’avenir de Thunderbird… La réponse est dans la question (comme souvent) soit, que Thunderbird joigne le principe de réseau social à son image de marque comme d’autres en y ajoutant la qualité actuelle de son produit dans le principe du web 2. En français dans le texte, tu prends le tout, le mets dans un sac, secoue bien et… En sort le meilleur avec un plus que les autres n’ont pas encore. A suivre…? Brain storming les gars, brain storming… Pas pleurer, ça sert à rien le monde va à la vitesse de la lumière désormais.

  33. pierre

    Certains passage de cet article me semble contestable :

    <cite>Les gens se tournent de plus en plus vers Twitter, Facebook et LinkedIn pour s’envoyer des courriers électroniques. La raison en est simple. Contrairement au courrier électronique, ce sont des services qui permettent d’être contacté uniquement par les gens que vous choisissez.</cite>

    Ceux qui connaissent twitter savent que ce n’est pas le moyen le plus pratique pour faire passer une information à une personne précise. Et il y a toujours des personnes qui ne sont pas sur Facebook (moi!) alors que tout le monde a une adresse email.

    <cite>Le courrier électronique se meurt. Je vois de plus en plus de gens qui abandonnent leur boîte de courrier électronique en se débarrassant simplement de leurs messages.</cite>
    Je fais le constat inverse à l’université où ceux qui n’utilisaient jusqu’alors pas (trop) les courriels sont aujourd’hui obligés de se mettre au pas. Les listes de diffusion fournissent un outil à mon avis inégalable pour prévenir un groupe de personnes (de tout âge) d’un événement.
    La réponse de Tristan Nitot me semble aussi être (en partie) contestable :
    <cite>Les jeunes trouvent que l’email c’est ringard. Les textos, l’IM, Facebook, Skyrock.com, ca semble beaucoup plus cool (c’est là qu’on voit que je suis un vieux con, d’ailleurs 😉 ) </cite>Ceci est incontestable, mais peut-on en déduire une baisse de la popularité des emails. Si on regarde un peu en arrière, on s’aperçoit que les ados (non geeks) n’ont jamais vraiment utilisés l’email. Ils n’en ont en effet pas le besoin, les objets de leurs échanges étant flous, relationnels et non pratique. Le concept de courriel entraîne celui de sujet précis tandis que le tchat, les blogs, twitter, facebook, … peuvent être utilisés sans avoir vraiment quelque chose à dire.

    L’avenir de Thunderbird ne me semble donc pas dépendre de sa prise ne compte des dernières innovations à la mode (même si c’est un plus). D’ailleurs on peut douter de l’avenir de certaines (twitter ?).
    Je n’utilise pas Thunderbird mais claws-mail pour une seule raison : ce dernier est beaucoup plus léger que Thunderbird tout en étant extrêmement complet et extensibles.

    Peut-être que si Thunderbird faisait le pari de la légèreté, les internautes le soutiendraient plus ?

  34. Pigeon sur IP

    C’est simple : les autres, qui concurrencent Thunderbird, ils proposent un "service". Ils proposent tout simplement un "service" de communication… pas besoin de se "prendre la tête".

    Alors qu’avec Thunderbird, c’est un "client" ! Un "client" pour un, ou plusieurs protocoles informatiques. Donc, si on veut faire certaines choses : il faut déjà savoir qu’on peut les réaliser avec ce "client" (ce qui demande des connaissances en informatique), ensuite, ça demande de souscrire et de faire tout un tas de démarches (par exemple : si on veut avoir son certificat numérique, si on veut créer une mailing-list, si on veut héberger un gros fichier parce qui ne passe pas par courriel, etc.)

    Pour résumer : d’un côté un "service", et de l’autre un "produit" (Thunderbird).

  35. Pigeon sur IP

    Par contre, je réalise que le monstrueux, l’immense, le gigantesque avantage du courrier électronique… c’est (tout simplement) sa "compatibilité" ! À l’heure d’aujourd’hui, on ne se rend pas compte de ça. Une simple adresse. On peut être chez des fournisseurs différents, et ça passe. Rien qu’en prenant l’exemple de la messagerie instantanée, même avec l’existence de Jabber…

  36. ScouBidou

    Dans les entreprises, il y a :
    – des personnes sédentaires qui veulent relever leurs messages avec un client lourd (Outlook ou Thunderbird), avoir un calendrier et des contacts partageables.
    – des personnes mobiles qui veulent à la fois avoir leurs messages en local sur leur portable mais aussi consulter leurs messages depuis un webmail convivial (Ajax).
    Dans mon entreprise, nous allons donc nous orienter vers une solution ZIMBRA (bonne ergonomie, les utilisateurs ne seront pas désorientés) avec un client ZIMBRA sur les portables.
    L’idéal serait d’avoir aussi la vidéo-conférence intégrée à ZIMBRA (idéalement un système de vidéo-conférence à plusieurs personnes).

  37. @Pigeon sur IP:
    Commentaires très justes.
    Il faut remarquer que Firefox est un "client", tout comme Thunderbird. La différence se fait finalement au niveau des services proposés via les protocoles que ces clients gèrent: pas grand chose de populaire via les mails, et des "applications Web" à foison pour le Web… y compris des webmails.
    S’il n’avait pas été possible de lire ses mails depuis un navigateur, et si au contraire on pouvait faire passer des pages Web via les mails, c’est l’inverse qui se serait produit: tout le monde utiliserait Thunderbird et Firefox tomberait dans l’oubli.

    Concernant la messagerie instantanée, et le besoin d’immédiateté que les mails ne parviennent pas à combler, Jabber est en effet un digne successeur des mails: c’est un protocole ouvert et standardisé.
    Malheureusement, alors que des protocoles historiques comme HTTP, SMTP, IMAP, POP, ont eu la chance de naître dans un Internet encore peu atteint par la marchandisation, aujourd’hui ce sont des services propriétaires et fermés qui mènent la danse: on crée un serveur, on offre un service, le tout accessible via navigateur (même si c’est, en y réfléchissant bien, très SALE de tout faire passer par HTTP), et en avant la collecte de données personnelles.

  38. C’est marrant, je viens juste d’abandonner TB au profit de gmail…
    Je ne suis pas chez moi en ce moment et le fournisseur d’accès que j’utilise bloque l’accès au serveur smtp que j’utilise d’habitude. Plutôt que de reconfiguer TB encore une fois, j’en ai profité pour paramétrer Gmail pour qu’il aille relever mes les couriers de mes différents comptes.
    En plus j’y gagne en rapidité (sous linux TB est beaucoup plus que Gmail pour afficher les messages).

  39. J’installe et j’utilise Thunderbird de manière équivalente à la maison et au travail.

    Quelques remarques personnelles, et réactions à ce que j’ai lu ici :
    – Flux RSS. TB intègre déjà la lecture de flux RSS/Atom. Mais c’est vrai que l’ergonomie pourrait être bien améliorée. Entre autre, l’ajout de nouveaux flux est un peu pénible. En fait, je voudrais pouvoir ajouter des flux dans Thunderbird directement depuis Firefox.
    – Calendrier partagé. L’extension Lightning devrait faire partie intégrante de TB. Elle permet d’avoir un calendrier, mais surtout d’utiliser des calendriers distants (format iCalendar sur du HTTP en lecture, sur du WebDAV en écriture). C’est simple et ça fonctionne. C’est compatible avec iCal et GoogleAgenda.
    – Carnet d’adresses partagé. C’est la grosse lacune. Et il a fallu que je cherche longtemps pour finalement trouver l’extension MoreFunctionsForAB, qui me permet juste d’intégrer des vCards dans TB. Pour avoir quelque chose d’automatique et de partagé, il n’y a pas de salut hors du serveur LDAP (c’est quand même lourdingue).

    Mes suggestions :
    1. S’inspirer de Postbox. Il y a de bonnes idées dans ce logiciel.
    2. Faire en sorte d’afficher de manière transparente les informations, qu’elle proviennent d’une boîte IMAP, d’un flux RSS, d’un Twitter, de l’historique Facebook, de la messagerie LinkedIn, etc. (de nouveaux services arriveront bientôt, il faudra pouvoir les ajouter facilement).
    3. Intégrer la messagerie instantanée Jabber directement dans l’interface principale.
    4. Permettre des passerelles entre les technologies. Ainsi, on devrait pouvoir très facilement retrouver un fichier en pièce-jointe, et l’envoyer à un contact Jabber. Ou transmettre un commentaire Facebook par email. Ou reprendre tout le fil d’une discussion Jabber, et l’intégrer comme pièce-jointe d’un email.
    5. Pour le carnet d’adresses, j’ai 2 suggestions :
    5.1. Pouvoir gérer un répertoire distant rempli de vCards, et s’y syncrhoniser par WebDAV (un peu comme ce que fait Lightning pour les iCal). On pourrait ainsi mettre très facilement en place un carnet d’adresse partagé dans une entreprise.
    5.2. Faire en sorte que le carnet d’adresses de TB se synchronise automatiquement avec plusieurs sources de données, depuis le carnet d’adresses de GMail jusqu’à la liste de contacts MSN, en passant par la liste d’amis sur Facebook (un peu comme ce que proposera le Palm Pré). Ainsi, les carnets d’adresses de toutes ces sources de données seront toujours à jour les unes par rapport aux autres, et cela grâce à Thunderbird.

  40. Oh, j’ai oublié deux trucs :
    – Pouvoir tagguer ses données (principalement ses messages), comme avec les labels de GMail.
    – Pouvoir relire l’historique des discussions Jabber, comme des fils de messages.

  41. Quelques commentaires en vrac:

    1) Internet semble (et est) dominé par les applications synchrones: navigateurs, messageries instantanées, twitter & cie, etc. mais les applications asynchrones ont un avantage qu’il faudrait mettre en valeur: ce n’est pas la source de l’information qui décide à ma place du moment où je suis disposé à en prendre connaissance…

    2) les applications asynchrones telles que Tb en plus de l’avantage sus mentionné permettent aussi de prendre le temps de réfléchir et cela est AMHA essentiel lorsqu’il s’agit par exemple de discussions de nature techniques. Par exemple lorsqu’il s’agit de poster un billet sur un blog et qui est autre chose qu’une réaction à chaud sur une question d’actualité, un buzz, ou une montée soudaine d’adrénaline… Idem pour d’autres applications asynchrones dont le NNTP/s trop négligé AMHA…

    3) Améliorations à apporter à Tb? En faire un véritable client NNTP et redonner à Usenet la place qu’il convient pour des discussions techniques. J’estime que les fonctions NNTP/s de Tb sont … inqualifiables et indignes d’une application telle que Tb.

    Je soutiens que la meilleure application NNTP est une application Windows, closed source et abandonnée (malheureusement) par son auteur Marcus Moening: 40tude Dialog. http://www.40tude.com/dialog/

    J’utilise cette application depuis des années sous Wxp et Linux (via Wine) et je n’ai jamais trouvé d’équivalent. Non seulement je prétend que c’est la meilleure application NNTP (je vous suggère de l’essayer et d’en explorer les caractéristiques …) mais que c’est cette application et ses caractéristiques qui devraient servir de modèle aux fonctions NNTP/s de Tb (pas moins).

    4) Les fonctions d’agenda devraient être intégrées à Tb et développée par la même équipe…

    5) Enigmail ne devrait pas être une option mais intégré dans la version "basic" de Tb.

    6) Les fonctions Atom/Rss laissent aussi à désirer: elles doivent être pleinement intégrées aux programmes par défaut des flux rss dans Firefox. (Est-ce que les gens de Ff et Tb se parlent? Parfois j’en doute…).

    De plus les fonctions Atom/Rss(/Rdf) doivent s’inspirer par exemple de RssOwl dont les avantages sont AMHA "plombés" par l’utilisation d’Eclipse et par le fait que sous Windows c’est IE (InterNUT Expl’horreur) qui est le navigateur interne et par défaut! (Pour une application open source c’est… :-((( ).

    7) les fonctions courriel/agenda/carnet d’adresses/Atom-Rss/NNTP-s devraient pouvoir être lancées d’une façon autonome via un commutateur de la ligne de commande.

    8) la fonction de contact de messagerie instantanée limité à AIM (truc américain totalement dégueu AMA) devraient permettre le lancement de la M.I. du choix de l’utilisateur tel que Pidgin (Open Source) ou Skype (Closed Source): laissez les utilisateurs décider de cela s.v.p.

    Voilà. Pas d’autres idées pour le moment. Bien cordialement.


    Claude LaFrenière [climenole]
    Qc city, Canada
    Profil & Contact:http://www.google.com/s2/profiles/1
    Nota Bene: Commentaire republié sur Google Notebook, FriendFeed et … Twitter. 😉

  42. Si je ne devais garder qu’une seule extention, elle ne serait pas pour Firefox mais pour Thunderbird. Je ne pourrais pas vivre sans SmtpSelect qui permet de choisir à chaud le serveur smtp d’envoi (ce qui est très pratique avec un portable connecté à de multiples endroits).

  43. Bonjour,
    J’utilise TB professionnellement et personnellement depuis qu’il existe, et je n’ai JAMAIS trouvé de logiciel équivalent pour traiter efficacement le courrier que je reçois (et qui est abondant). Même un logiciel très complet comme KMail est incapable de gérer de gros volumes de courriels, les autres ont une ergonomie insuffisante, etc.
    Voici mes extensions préférées :
    1) Enigmail => il FAUT la mettre en standard (elle y est sur certaines distributions Linux) !
    2) ShowInOut, très pratique
    3) RemoveDuplicateMessages
    et il manque
    4) Lightning, actuellement insuffisant mais dont j’aurais VRAIMENT besoin. Pour l’instant je me sers de Korganizer qui est très bien et je synchronise mon agenda avec celui de Google avec un logiciel externe (GCALdaemon) mais tout ça n’est pas très pratique.
    et pendant que nous y sommes je trouve que le carnet d’adresses est moyen, celui de KDE est mieux pensé. Bref, un petit lifting ne ferait pas de mal…

    Cela dit :
    1) j’attends la fonction d’archivage avec impatience
    2) et je NE peux PAS me passer de TB !!!!

    alors merci à la Fondation Mozilla !!!

  44. J Courant

    @Tristan : quelques suggestions Thunderbird

    IMHA, un des premiers problème du mail est qu’il ne s’intègre pas bien avec les autres logiciels :
    # intégration avec le système de fichiers : lorsque je mets des documents papiers dans un dossier, peu importe que ce soient des courriers / des documents qui m’ont été envoyés, ou que j’ai créé moi-même. Ce n’est pas le cas en version électronique : je suis obligé de garder une hiérarchie de boîtes mails pour tous mes dossiers, plus une hiérarchie pour tous mes documents. Et quand je cherche le document X envoyé par machin il y a trois semaines, c’est dans les mails ou dans les dossiers de documents ? Pour améliorer les choses, il serait bien de pouvoir gérer indifféremment des dossiers contenant des mails et des fichiers, d’avoir un drap&drop ou copier-coller qui marche partout et dans tous les sens (par exemple sur une pièce jointe que j’ai reçue dans un mail vers un mail que je suis en train de rédiger). Après, reste à voir s’il faut transformer thunderbird en navigateur de fichiers ou les navigateurs de fichiers en lecteurs de mails mais clairement, il y a quelque chose de pas cohérent dans la façon dont fonctionne le mail.
    # carnet d’adresses : le problème n’est pas d’avoir un carnet d’adresses intégré à thunderbird mais qu’il y ait des carnets d’adresses et des logiciels de courriel qui interagissent correctement. Or à ma connaissance, à peu près chaque logiciel de courriel a son propre carnet d’adresses, qui sauve ses données sous son propre format (pour ma part, j’aime bien changer de logiciel de courriel régulièrement pour aller voir ce qui se fait ailleurs ; à chaque fois je dois rentrer toutes mes adresses de nouveau), et qui a ses insuffisances (par exemple, j’aime bien avoir mon carnet d’adresses sur moi ; j’ai perdu mon palm il y a quelques années et n’en ai pas racheté depuis mais je n’ai pas trouvé d’appli de carnet d’adresses qui puisse récupérer mes adresses et m’en faire une impression potable). Donc oui à un nouveau carnet d’adresses à condition qu’il soit indépendant de thunderbird, et que son format soit ouvert et documenté.
    # agenda : même problème. Je ne veux pas d’un agenda pour thunderbird mais d’un agenda interopérable avec thunderbird, sous un format ouvert. Un agenda sur lequel il soit facile de lier des documents ou mails pour chaque événement, et sur lequel on puisse avoir une impression papier correcte).

  45. Autant je suis un fervent défenseur des logiciels libres, autant j trouve que la façon dont les dev de thunderbird on été mené depuis longtemps laisse carrément à désirer.

    Pour attirer des fonds et des développeurs, il est bon que les logiciels puissent être utilisé dans les entreprises. Ce n’est plus un problème pour firefox, ca le reste pour thunderbird à cause de l’omniprésence de serveur exchange.

    La compatibilité de thunderbird avec les serveur exchange est au mieux passable. On peut l’utiliser si le support imap est ajouté coté exchange mais le fonctionnement est tout de même problématique à cause de la corruption lors d’envois ou de la réception de pièces jointes. Certes le problème est du au nom respect de la spécification par exchange mais pour l’utilisateur final, le résultat est le même: il ne peut pas toujours lire ou forwarder des piéces jointes. Il y a un "workaround" connu via la config mais elle n’est pas activé par défaut. Que dire ensuite des crash quasi systématique avec les mail envoyé en HTML via des copy/paste de word dans ootlook (sous Linux. sous Windows, ca marche)

    Ensuite le support du calendrier exchange via ITIP/IMIP a été une catastrophe avec l’interruption des développement sur la branche 2.x alors que la version 0.9 est gravement buggée (impossible de souscrire à une invitation envoyée via une mailing liste par exemple).

    Lors de post dans les mailing listes de dev ou via bugzilla, l’arrogance des dev issus de l’équipe Sun nuisait à tout progress dans a sélection des priorités. J’ai eu droit pas exemple à:
    – La compatibilité avec exchange c’est pas une priorité. La plupart des utilisateurs utilisent thunderbird à la maison (ce qui, au vu du post ayant amené à ce fil laisse rêveur. La communication faite sur le support d’exchange lors de la publication sur la dernière version d’evolution laisse aussi réveur),
    – Les vieux bug on s’en moque me si le nombre de votes est important,

    Bref, je pense que les projets thunderbird et lightning était assez mal orienté en terme d’objectifs pour séduire les utilisateurs professionnels. En ce qui me concerne c’était la seule solution libre disponible sur windows et sur linux permettant de passer d’un environnement à un autre tout en conservant son historique de mail. Ce n’est plus le cas aujourd’hui maintenat que KDE est disponible sur windows. Le choix serait à refaire aujourd’hui, je pense que je partirais plutôt sur la base de kontact…

    — eric

  46. maclag

    Les grandes modes des réseaux sociaux ne sera pas, à mon humble avis, éternelle, et ce pour plusieurs raisons:
    – un début de prise de conscience par les utilisateurs que ces sites ne sont pas "des copains" mais bien des entreprises qui vont devoir monétiser les informations privées de leurs utilisateurs pour être rentables
    – au fur-et-à-mesure que facebook va prendre de l’ampleur, le spam va s’y développer ; au lieu d’avoir 100 mails dans sa boîte, on aura 100 requêtes pour être "ton pote" (une grande quantité d’adeptes de facebook accepte en réalité n’importe qui dans sa liste…)

    Par contre, il devrait y avoir une convergence entre messagerie "classique" et "instantanée". Pourquoi pas un client xmpp intégré à TB? On pourrait ainsi tenter de rentrer en communication avec le/les destinataires (au choix: à l’écrit, à l’oral, en visio), et s’il ne sont pas en ligne, basculer automatiquement sur le mail.

    D’ailleurs, TB n’a pas besoin de gérer ça lui-même: il "suffirait" d’une bibliothèque adaptée à la communication entre les applications.

    A terme, un jeu d’applications "communicantes" permettrait beaucoup de souplesse: entre les communications instantanées (écrit, audio, vidéo, tableaux blancs, etc.) et mail traditionnel.

    Exemple: discussions en groupe à plusieurs
    – un ou plusieurs absents notés "invités à la discussion" dans le logiciel de messagerie
    Le client hôte fait un appel à TB pour envoyer un mail aux absents dans lequel toute la conversation est retranscrite, y compris les éventuels dessins sur tableau blanc en pièces jointes, ou un mail pour signaler la disponibilité des pièces jointes sur un serveur distant (enregistrement audio/vidéo de la conférence).

    Ce genre de technique est en cours de développement sous Linux (le projet "telepathy"), mais ça devrait pouvoir être porté sur d’autres environnements.

    L’avenir de TB peut aussi effectivement passer par l’éditeur hors ligne à destination des blogs et autres micro-blogs, ce qui inclue de pouvoir mettre en page des photos etc.

    Je ne crois pas, par contre, que la MoFo puisse résoudre le problème du spam à elle seule: c’est d’abord une question de politique.
    Quand les entreprises feront comprendre à nos politiques, à l’échelle internationale bien sûr, que recevoir des spams a un coût, nous aurons peut-être un début de réponse (sanctions pénales partout?).

    Enfin, bon courage à l’équipe TB, ce ne sont pas les possibilités d’évolution qui manquent, mais sûrement les moyens de tout faire!

  47. "accéder à distance au serveur de messagerie et ainsi pouvoir choisir les courriers que je veux relever immédiatement, effacer directement ou concerver une copie chez mon fournisseur de mail"

    @ Patrick : tiens c’est marrant, j’ai l’impression d’utiliser cette fonction depuis belle lurette…

  48. Patrick

    @plf : j’aurais plutôt dû employer le terme d’administrer mes comptes à distance.
    C’est à dire que je travaille sur le serveur de mon fournisseur avant de rapatrier mes messages sur mon pc.
    Si TB sait faire celà, sans relever seulement les en-têtes de message et effacer ensuite ce qu’on ne veut pas, je suis intéressé de savoir où et comment on le configure dans TB.

  49. J’utilse TB (en version portable) avec différents plugins : synchro avec gmail (et gmail synchro avec mon iphone) par exemple. Couplé à digsby c’est redoutable.

    Et pour info j’ai 8 boites mails.

    Ce qui manque à TB ? antispam (genre spamassassin) efficace, lecture RSS, configuration du SMTP plus simple pour les novices… Bref tout pourrait etre ajouté sous forme de plugins.

  50. cyph3r

    Je trouve que maclag a de très bonnes idées. Je veux dire aujourd’hui nous sommes dans un monde interconnecté et donc il est raisonnable de penser que nous devrions pouvoir utiliser un seul et même outil pour nos mails mais aussi pour facebook, msn, linked, skype et j’en passe …

    Ca ça serait une réelle nouveauté, on le voit déjà un peu apparaître sur les smartphones capables dans les dernières versions de faire le le lien entre email, sms et historique d’appels pour un même contact.

    Çà s’appelle la convergence et je trouve malheureux qu’il n’y en n’est pas plus car c’est loin d’être ce qu’il y a de plus difficile à développer ….

  51. Quand on donne son adresse à n’importe qui, il ne faut pas s’étonner que n’importe qui vienne sonner chez toi.

    Et oui, il faut, en plus d’une adresse mail normal, une adresse mail poubelle pour les inscriptions en ligne et connaissances sur un mauvais OS et qui ne savent pas l’administrer. Et une adresse mail pour l’administration de son espace publique sur internet.

    Je ne pense pas que le mail va disparaitre, il va peut-être changer de forme pour corriger ses défauts. En soit twitter et facebook concurencent plutôt MSN et les autres réseaux de chat. Sur mon blog, si on veut commenter on m’envoie un mail. Conséquences, je ne reçois plus de commentaires de type «c’est cool», à part sur jabber ou IRC. Par contre je reçoit de vrais commentaires, et attention, la vraie lettre de plusieures pages. Le mail est fait pour la conversation de fond. Twitter et le chat pour le bruit. Pour facebook, ce serait plutôt un groupware dédié organisation de soirée.

    @Tristan : Purée 23 ans et déjà un vieux con. Enfin, jeune vieux con heureux d’être grabataire du langage SMS.

  52. Je me fais aucun souci pour Thunderbird.
    De meme qu’il y a eu un mouvement "Take back the Web", il y aura un mouvement "Take back your mails !".
    Des idées pour que ca aille plus vite peut être ?
    – Un systèmes de Synchronisation à la Wave ?
    – L’intégration complete de Sunbird avec compatibilité exchange (dur dur)
    – L’intégration de la messagerie instantanée (Jabber par ex) ?

  53. La seule chose qui manque vraiment à Thunderbird, c’est un support LDAP correcte. Le LDAP est la seule solution interopérable pour un carnet d’adresse partagé. Mais pas un carnet d’adresse "à la mozilla" avec leur schéma, mais basé sur un vrai schéma inetOrgPerson qui comble une grand partie des besoins (avec possibilité de l’étendre et de le dire à Thunderbird).
    Actuellement devoir mettre en place une interface Web pour avoir la fonctionnalité "ajouter un contact" dans un annuaire LDAP, c’est pas le top.
    C’est actuellement le plus grand point faible d’Internet, on a tout pour communiquer, mais rien pour entretenir une liste de contacte cohérente entre les différentes places physiques. LDAP est la solution, mais le support est mauvais dans tous les clients (sauf claws-mail qui est au point à ce niveau là (et aussi Evolution dans une moindre mesure)).

    Il faut pas recréer un fois de plus la roue, les annuaires partagés et interopérables sont une réalité depuis les années 90, il faudrait commencer à l’utiliser maintenant.

  54. Libre comme le logiciel

    Bonjour,

    Il me semble que la réalité soit différente pour moi, comme quoi la réalité est plurielle 😉 En effet, là où je travaille la mise en place d’un service anti-spam efficace (test de la validité de l’expéditeur des SPAM) à supprimé ce gros soucis illico-presto ! Sur le coté plan personnel, heureusement que j’ai Thunderbird pour filtrer les messages, même si les SPAM restent en effet un tout petit soucis, mais la vie sans contraintes je n’y crois pas.
    Donc Thunderbird reste indispensable que ce soit dans la vie professionnelle ou personnelle.

    Sinon les modification à apporter à Thunderbird !

    -Primo changer de nom et passer à BIRD plus simple pour les ex d’Outlook and co.
    -Deuzio améliorer le produits je pense aux petits bug sur les filtres et à leur manque d’ergonomie, à la difficulté de récupérer un message, à l’ergonomie décevante pour la signature (création d’un fichier avec Notepad sous Windows et chemin d’accès !)
    – Tertio avoir la possibilité de sauvegarder ses mail de façon ergonomique
    – Quarto une connivence avec la suite libre OpenOffice plus aboutie !
    PS et supprimer la page d’aide en ligne, car ceux qui utilisent un proxy ont droit à un message d’erreur, ça fait mauvais effet pour les néophytes, l’installation aussi pourrait être améliorée…

    En tout cas ce soft comme beaucoup d’autres soft libres est une merveille ! MERCI
    Libre comme le logiciel

  55. MinistOOn

    Salut à tous,

    De mon point de vue, la messagerie par mail reste universelle. Oui car on peut être sous twitmachin, facetruc ou autre, il faut que TOUS ses contacts/amis soit sur ce même réseau.
    Le mail reste un moyen de communiquer même si on reste absent d’un de ces trucs sans oublier toutes les messageries instantanée tout protocole confondu.

    Pour ma part, thunderbird (je peux proposer "TBird" au vu du post de libre comme le logiciel) est un confort indéniable pour récolter mes différentes boites en un click. Cumulant hotmail, free, club-internet (toujours vivante pour l’instant même si j’ai changé de FAI) et y’a pas si longtemps ma boite mail étudiante; je n’ai qu’a lancé thunderbird pour récolter toutes les boites et gérer mes mails.

    Une évolution serai une version online. A la sauce 2.0, ce qui est commode sur les réseaux sociaux, c’est qu’ils sont sans installation et dispo en ligne presque 100% du temps. La version portable permet déjà de le trimballer sans installation fastidieuse mais demande de pas oublier sa clé Usb. Maintenant, je dirais, et la sécurité dans tout ça.

    Viva ThunderBird et quand on aime on soutient ^^.

  56. yoko.san

    Bonjour,

    Quelques informations sur Thunderbird.

    Après avoir rencontré David Asher, il ne faut pas attendre Thunderbird 3.0 avant la sortie du prochain Firefox car ils s’appuient tous les deux sur le même plate-forme Gecko. => Thunderbird 3.0 = date sortie Firefox + au moins un mois !
    Pour ceux qui veulent un Thunderbird qui en fait toujours plus ; allez donc voir le projet SpiceBird !
    Enfin pour ceux qui veulent un usage plus sécurisé, plus professionel de Thunderbird, je vous invites à aller voir le projet Trustedbird : http://www.trustedbird.org. Il devrait y avoir quelques nouveautés intéressantes sur ce site sous peu (moins d’un mois) : Surprises à la clef !

    Cordialement/kore

  57. xinos03

    Je dirais que mis à part le problème des nouveaux outils de communications.
    Il y a tj le problème de la correspondance avec Outlook.
    L’intégration de sunbird à thunderbird serait donc le bienvenu.
    Après cela, les outils d’IM et puis les réseau sociaux.

  58. piemchie

    Je n’ai aucune confiance à tous ces webmail en ligne, toutes vos données encore plus vulnérables que sur votre ordi!
    Et cette manie actuelle de vouloir être joint et de joindre tout le monde partout et tout le temps!
    Mais comment faisait t’on avant? On ne vivait pas?
    Tous les Gmail et Twitter du monde ne me feront pas renoncer à mon thunderbird avec son extension lightening (ben en voilà une dont je ne peux pas me passer…).
    Non, le mail n’est pas et ne sera jamais mort. La majorité de gens et les pro en particuliers l’utilisent quotidiennement.
    Pierre

  59. zarbatrip

    Nous utilisons Thunderbird en Entreprise. ce qu’il manque selon moi :
    – Une meilleure intégration de Lightning
    – Un support amélioré des extensions (Funambol)
    – La possibilité d’utiliser les flèches pour passer au message suivant quand il n’est pas ouvert
    – Un serveur Webdav, Caldav ou que sais-je fiable pour le partage des Calendriers
    – La possibilité de gérer les couleurs pour les évènements dans chaque Calendrier.
    – Une plus grande souplesse de paramétrage pour les options Transférer et Répondre (Impossible d’ajouter la signature au dessus dans le cas d’un transfert.

  60. Le corbeau

    J’ai découvert cet article il y a déjà quelques jours et je partageais les visions de l’auteur dès la première lecture. Enfin, le logiciel qui contient le gros de ma "plateforme de communication" un client IRC (c’est vrai). Au fil des années, j’ai découvert une foule d’application bien conçue pour intégrer l’IM, les news, des fils rss ou une interface google dedans. Je n’y avais jamais songé, mais en gros il me manquait plus que le mail pour répondre à mes besoins quotidiens.
    Je me suis donc mis à coder un mailBot.
    Quelques centaines de lignes de code plus loin, la lecture d’un ou l’autre rfc et d’une documentation obscure, quel désenchantement! Personne ne respecte les standards et même quand c’est le cas le format mail est un des plus archaiques et crasseux qu’il m’a été donné de voir! A chaque mail, quand c’est pas l’encodage qui est foireux vous pouvez être certain que soit le header est à rallonge, que le mail est écrit uniquement en html ou qu’il y a un problème de section.
    Depuis lors, je suis d’avis que le mail devrait mourir. (et les gens qui n’ont pas de second degré aussi).

  61. @Le corbeau:
    les mails ont été assassinés par des multinationales douteuses, aidées par une masse d’utilisateurs ignorants et bornés.
    Tous ces gens qui démarrent leur webmail et tapent un mail sans même se demander s’il sera envoyé correctement en respectant les standards l’ont détruit.

    Il semblerait qu’il n’y ait actuellement pas la possibilité d’avoir un protocole ouvert, décentralisé, respecté correctement et populaire. Je m’explique:
    – si un protocole est ouvert et populaire, les hotmail.com et autres gmail.com auront tôt fait d’y ajouter des headers pourris, des codes mime, du HTML, du tout et n’importe quoi, rendant le protocole inutilisable correctement,
    – si un protocole est ouvert et strictement respecté, il ne sera jamais popularisé par une société commerciale, qui n’a pas envie d’apprendre à ses clients à être libres. Microsoft ne va pas proposer un client Jabber par défaut, si ce client permet d’être connecté à n’importe quel serveur,
    – si un protocole est strictement respecté, et populaire, alors la société qui l’a popularisé va le fermer afin de rendre captifs ses utilisateurs. Exemple, Skype, MSN..

    Aujourd’hui, il est tout simplement impossible de communiquer avec madame Michu.
    Madame Michu envoit des mails via Hotmail, qui sont pleins de caractères foireux. Et il n’est pas possible d’envoyer un mail sur Hotmail depuis un serveur auto-hébergé.
    La messagerie instantanée, alors? Non plus: madame Michu est sur MSN, et ne connaît pas Jabber ni IRC.
    Les services en ligne? Facebook, non merci.

    La démocratisation de l’informatique s’est accompagnée d’un véritable pourrissage de ses conditions d’utilisation, et personne ne fait le moindre effort pour faire respecter les règles d’Internet: la "netiquette", l’intéropérabilité, le respect des standards, tout le monde s’en fout.

    Un geek qui se balade sur Internet aujourd’hui a de quoi être effaré.
    Imaginez un instant si la démocratisation des automobiles ne s’était pas accompagnée d’un code de la route imposé: les pionners de l’auto seraient effarés de voir tout le monde rouler à gauche ou au milieu, avoir des éclairages fantaisistes, une conception aléatoire des priorités..

    Avez vous seulement vu la tête effarée d’un "poney du Web" quand on lui explique que sa pièce jointe est dans un format fermé, que son mail est en HTML, que les headers contiennent n’importe quoi, que son serveur mail n’est pas joignable depuis une ligne particulière, et que d’ailleurs c’est bizarre qu’il utilise le serveur mail de quelqu’un d’autre, et pas le sien?

    Allez, j’arrête là, et je quitte ce site qui n’est pas conforme aux standards, lui non plus:
    http://tinyurl.com/derk5u 😛

  62. Un logiciel de messagerie, comme Thunderbird, c’est bien pratique en entreprise pour déplacer les mails dans des dossiers (par clients par exemple) et surtout pour pouvoir les archiver sur un autre support. Mes dossiers d’archives que je grave sur DVD contiennent toutes les données d’un projet et notamment toutes les discussions par mail (les mails s’exportent en format .eml) Ajoutez à cela Lightning pour l’agenda et Thunderbird est le logiciel phare de mon PC (avec Firefox). Je lui ai installé SmartSave, pour exporter plusieurs mails à la fois et XNotes qui est bien pratique pour écrire des annotations sur des mails. Thunderbird devrait donc s’orienter vers la vie professionnelle, comme le fait MicroSoft avec Outlook (qui est payant…)

  63. Vive Thunderbird !

    D’autant que Lotus Notes a vraiment un langag et une sémantique à part (cf. ma chronique humoristique http://nouvellesbrevesdecouloir.blo…)

  64. Heu…
    UN truc pour améliorer Thunderbird … intégrer une solution du type mailinator ?

  65. Le Web est un écosystème qui se complexifie de jour en jour… Et cela est encore plus vrai si des startups comme Touiterr’ ou FesseBouc provoquent des bons évolutifs dans les habitudes des espèces de ce grand jardin… Il y a sûrement autant d’habitudes et de besoins qu’il y a d’utilisateur du Web !

    Les nouveaux produits de type Web2.0 tentent tous de tirer la couverture de leur coté en oubliant que les gens sont de plus en plus sollicités dans ce monde de buzz et de modes Internet … L’interopérabilité est trop souvent ignoré et les utilisateurs sont cloisonnés dans ces "communautés"; alors contraints de gérer plusieurs comptes Web2.0 …

    En plus, je trouve que le développement du Web dit "social" ne tient pas assez compte des gens que je pourrais qualifiés "d’analphabètes numérique" … ces gens qui à cause d’une certaine pression sociale se sont engagés dans l’air numérique, ces gens qui n’ont pas grandis avec une console Atari ou Coleco ou Nintendo dans les mains … ces gens pour qui la courbe d’apprentissage informatique ressemble d’avantage à un virage à 180 degré, tant les choses vont vites… Je crois que ces gens devraient faire l’objet d’une attention particulière de la part de la communauté "open source", car c’est en les incluants, que les termes "ouvert", "libre", "social", "communauté" prendront sens et racines … C’est en les accompagnant, en facilitant leur usage du Web que le logiciel libre et les standards du Net. feront autorités.

    En ce qui concerne le courriel, personnellement je le trouve encore très pertinant. J’ai de la difficulté à croire ces gens qui disent que les services de microblogage vont avoir sa peau… Et pour Thunderbird je crois qu’il doit inclure des plugIns pour les services à API ouvert utilisant les standards !

    Je crois que la force de Thunderbird pourrait être dans l’importation, l’exportation et la gestion des contacts … C’est-à-dire développer un super carnet d’adresse multi-protocole … Permettre (peut-être avec l’aide de FF) la récupértation des hCard-vCard-FOAF intégrés sur les pages Web par µFormats ou RDFa; les événements avec icalendar; etc. Céer un seul compte avec plusieurs sous-formulaires de connexion pour les services "2.0" ainsi on pourrait envoyer un message multi-protocole par courriel, XMPP, microblogage (Si dépasse pas 140 caratère), etc. … tout ça en prenant soin de pas envoyer des doublons à nos contacts, car nous ne voulons pas que ceux-ci recoivent 2 ou 3 fois le même message par trois protocole différent.

    Donc simplifier au maximum la gestion de nos contacts et la façon de communiquer avec eux.

  66. Franchement, je n’ai même pas encore entendu parler de Thunderbird. J’utilise gmail et je pense que je n’ai pas besoin d’autre adresse de messagerie. Mais qu’est-ce qui fait la particularité Thunderbird par rapport aux autres adresses de messagerie? Je pense que pour attirer les gens, il faut faire briller Thunderbird par son desing et ses fonctionnalités. Et lui donner quelque chose de nouveau par rapport aux autres messageries.