La Framakey : 4 ans et quelques enfants ingrats ?

Classé dans : Framasoft | 27

Arturo de Albornoz - CC by-saVoici la deuxième partie d’un article qui, à l’occasion du quatrième anniversaire de la Framakey (déjà !), passe en revue quelques uns des projets qui s’en sont plus ou moins fortement inspirés. Nous en sommes évidemment ravis puisque le but de la manœuvre est justement de diffuser du logiciel libre, qu’il s’agisse d’utiliser la Framakey en tant que telle ou qu’il s’agisse de ses dérivés, créés à partir de nos briques génériques. Qu’il nous soit d’ailleurs permis de remercier une nouvelle fois au passage toutes celles et ceux qui ont rendu cela possible.

Mais si dans la première partie nous baignions quelque part dans une sorte de cercle vertueux, c’est plutôt « le côté obscur de la Force » qui transparait ici[1].

Car la Framakey a également « inspiré », et nous étions au départ ravis de l’apprendre, quelques gros fabricants de clés et de périphériques de stockage :

  • EMTEC, qui a longtemps diffusé (diffuse encore ?) le bureau mobile EM-DESK qui, à l’époque où nous l’avions testé, était très largement basé sur la Framakey.
  • Memup, qui va sortir sous peu sa Student-Key. N’ayant pas encore vu le produit final, je m’avance peut être un peu en prétendant qu’il s’agit d’un dérivé contenant des applications Framakey, nous verrons bien si les lanceurs sont ceux de Framakey (eux-mêmes basés sur ceux de la communauté anglophone PortableApps.com).
  • Enfin, nous savons que d’autres industriels du stockage, dont nous tairons les nom (pour l’instant), réfléchissent à l’implémentation de solutions libres applicatives pour leurs périphériques USB.

Soyons clairs, cela est parfaitement légal : la Framakey est un package 100% libre. Nous autorisons donc explicitement son intégration, y compris pour des usages commerciaux. Nous sommes par ailleurs bien conscients que le succès de la Framakey repose à 99% sur des projets libres préexistants (Firefox, OpenOffice.org, PortableApps.com, etc).

Donc, sur le papier, il n’y a aucune raison de râler. D’autant plus que, répétons-nous, cela permet de diffuser très largement des logiciels libres : lorsque Tata Jeannine ira au supermarché du coin pour acheter sa clé, elle repartira avec une clé USB contenant des dizaines de logiciels libres. N’est-ce pas merveilleux ?

Oui, mais…

Le développement durable et l’écologie sont certes à la mode, et sans doute surexploités par les média et bon nombre d’entreprises (les publicités des groupes Renault ou Total sont d’excellents exemples de « greenwashing »), mais cela ne doit pas pour autant remettre en cause les concepts et principes qui sous-tendent ces mouvements.

De même, dans le milieu du libre, on sent depuis quelques mois une forme de plus en plus exacerbée « d’open source whashing ». De gros industriels récupèrent les valeurs (et les produits) du libre, sachant qu’ils bénéficieront du triple effet kiss-cool du logiciel libre :

  • la possibilité légalement octroyée de pouvoir se baser sur le travail libre d’autrui et de faire du « rebranding » (en gros, y mettre leur logo en laissant croire que c’est eux qui ont réalisé le produit) ;
  • la gratuité (qu’on le veuille ou non, omniprésente dans le libre) ;
  • des valeurs cool-buzz-hype : le partage, l’entraide, la collaboration, etc (allez savoir pourquoi, mais je doute qu’ils mettent l’intéropérabilité dans les valeurs cools, alors que pourtant…), y’a pas à dire « le libre : c’est vendeur, coco ! ».

Du coup, ces entreprises peuvent ajouter de la valeur à leurs produits à moindre frais, enrichir leur catalogue, et accroitre leur chiffre d’affaires d’un coup de baguette magique libre.

Tout cela serait bel et bon si ces mêmes entreprises prenaient la peine de reverser aux communautés à l’origine de la valeur ajoutée de leurs produits. Et attention, je pense bien sûr ici à la Framakey (dont nous sommes humblement conscient que le succès repose sur les épaules d’autres géants), mais aussi et surtout à toutes les communautés qui soutiennent et développent les logiciels embarqués sur leurs clés.

Ainsi, par exemple et pour ce qui nous concerne, l’Université de Poitiers qui s’est fendue d’un mail de remerciements à Framakey (et cela nous suffit amplement), ou la commune de Sainte-Ménehould qui a octroyée une subvention exceptionnelle de 150€ à Framasoft (ce qui nous a chaleureusement touché).

Contre-exemple : le site officiel EM-DESK d’EMTEC propose des logiciels qui datent de janvier 2008 (bonjour les failles de sécurité pour qui irait télécharger leur pack !). Nous avons tenté plusieurs fois de prendre contact avec eux afin de leur proposer de les aider (bénévolement si nécessaire !) à maintenir leur pack plutôt que donner aux utilisateurs une mauvaise image des logiciels libres.

Mais que cela soit par le forum (fermé pour cause de spams apparemment), par email (nous n’avons jamais eu de réponse), ou sur des salons (la charmante demoiselle du stand EMTEC lors de Solution Linux n’a pas su me dire quelle solution était employée sur leurs clés, ni qui en était responsable), nos propositions sont restées lettres mortes.

De là à dire qu’EMTEC se sert du libre pour promouvoir ses produits et accroitre les dividendes de ses actionnaires plutôt que de l’envisager comme un système gagnant-gagnant, il n’y a qu’un pas, que je franchis aujourd’hui bien tristement. Espérons qu’il en ira autrement pour d’autres projets comme le GDium et sa Gkey….

Pour en finir avec la métaphore écologique, cette situation n’est pas sans rappeler celles des entreprises pharmaceutiques qui surexploitent certaines ressources potentiellement renouvelables (comme la forêt amazonienne, par exemple) sans se soucier réellement d’entretenir l’écosystème sur lequel elles basent pourtant leur modèle économique.

Ainsi, même si Framasoft a actuellement besoin de soutien financier, nous aurions été ravis de recevoir un message du genre « Bonjour, je suis chargé par la société X de réaliser un fork de la Framakey. Dans ce cadre, je vais utiliser vos applications PortableTutu et PortableTiti. Comme on m’a demandé de réaliser PortableToto, qui n’existe pas sur Framakey, je vous le propose ici avec ses sources, afin que tout le monde puisse en profiter ». La société X n’y perdrait rien, au contraire, elle bénéficierait d’un « effet communautaire » qui lui éviterait de forts coûts de recherche et développement. Et elle aurait le mérite de prouver qu’elle comprend son intérêt à ne pas scier la branche sur laquelle elle est assise.

Qu’en pensez-vous ? Sommes-nous ici « mauvais joueurs » ou bien avons-nous quelques raisons de stigmatiser cela en évoquant ce néologisme « d’open source whashing » ?

Notes

[1] Crédit photo : Arturo de Albornoz (Creative Commons By-Sa)

27 Réponses

  1. PillOow

    Evidemment que l’on est mauvais joueur et évidemment que nous avons raisons de stigmatiser puisqu’ "open source washing il y a". On est mauvais joueur car lorsque l’on fait du logiciel libre, on ne peut attendre des autres une gratification quelconque, même non pécuniaire, puisque seul compte la diffusion du savoir. La récupération, l’utilisation du savoir d’une personne, d’un groupe de personne doit être vue comme un remerciement je pense. Mais nous avons raison sur un point, bien qu’il ne faille rien attendre des autres, il ne faut jamais oublier nous de remercier ceux qui nous ont aidé à travers le logiciel libre pour ne pas perdre ce coté humain.

    Bien que des petites associations ,menés par une poignée de personnes aux vertus apparentes, n’oublient jamais le merci, de quelques façons que ce soit, c’est parce que le logiciel libre est encore peu présent sur le marché et qu’il a des allures d’organisation humanitaire. Peut-être plus tard le LL aura complétement implémenté le marché, il ne sera alors peut-être plus nécessaire que des associations, des communautés soient derrière pour lui permettre d’exister et de se diffuser. Nous perdrions alors toute la dimension humaine du LL pour rentrer complétement dans une logique de marché. Comment voyez vous ça vous ?

    C’est parce que le marché du LL est pauvre face à celui du proprio, que EMTEC a à faire à peu de concurrence dans le domaine des LL sur clé USB que celui-ci peut se permettre de ne pas mettre à jour ces softs. En principe, à mesure que le logiciel libre montera en puissance sur le marché, ce type de comportement disparaîtra pour laisser la place au vrai développement. Il y en a déjà et il y en aura d’autres des "open source whashing" en veux-tu en voilà, mais c’est à quelqu’un de s’emparer du marché en constatant la faiblesse de ses adversaires potentiels et de couper cours à tout ce vrai faux libre. Lorsqu’il aura compris ça (Rodolphe ?), il aura déjà gagné une partie du marché, car le public des LL est un public renseigné qui sait ce qu’est réellement le libre.

  2. pas "mauvais joueurs" du tout, bien au contraire, et cette récupération commerciale du libre sous la bannière "écologique" était à prévoir,

  3. Neo_13

    Il faut garder espoir qu’un jour, les gens comprennent qu’un logiciel ne vaut que s’il est à jour.

  4. Hop, je me permets cette petite digression sur le « Greenwashing » (qui lave plus vert que vert ?) pour présenter cet article fameux intitulé « Petit argumentaire pour en finir avec le développement durable » :
    http://www.avoixautre.be/spip.php?a

    (non, je n’y suis pour rien, j’ai juste pris beaucoup de plaisir à le lire)

  5. Laurent

    EM-DESK, totalement inconnu au bataillon et peut-être même un projet abandonné au vu de la date de dernière mise à jour de la clef (du moins avant ce post qui peut éventuellement les motiver à reprendre les choses en main). Est-ce que ce concurrent se diffuse ? Combien d’exemplaires ? Avec les portables de la société mère ? Gagne t-il des sous ? Comment ? A t’il de la pub ? Est-ce que ça vaut le coup de les montrer du doigt ? Ne vaudrait-il pas mieux se concentrer sur votre produit et chercher des solutions à vos problèmes ?

    Une idée en passant : Si FramaSoft a besoin d’un soutien financier pourquoi ne pas proposer un partenariat ou une sous-traitance (non bénévole) à la maison mère afin de remplacer ce projet par le votre ? Voire d’assurer la maintenance du contenu des packs de logiciels pré-installés sur les ordinateurs portables (de EMTEC ou autres fabricants d’ailleurs). Vous recevez votre nouveau portable avec une sélection de logiciels libres pré-installés ou que vous pouvez choisir d’installer grâce à la clef USB founie avec le portable ou grâce à l’image de la clef déjà présente sur le système. Il y a peut-être des solutions à trouver dans ce domaine ?

    (A noter que FramaSoft et FramaKey sont dans leurs flux RSS sur la droite, c’est déjà pas si mal:).

  6. @Laurent : beaucoup de question, je vais tâcher d’y répondre.

    >Est-ce que ce concurrent se diffuse ?
    Ce qui est certain, c’est qu’il s’est diffusé. Et que dans leur belle brochure EMTEC de janvier 2009, il est toujours largement fait mention de EM-DESK.
    Voir http://img198.imageshack.us/i/broch

    De plus, le site EMTEC renvoie toujours avec lien direct vers EMDESK

    Perso, je ne vais pas acheter une clé EM-DESK juste pour vérifier. C’est pour cela que j’écrivais "EMTEC, qui a longtemps diffusé (diffuse encore ?) le (…)"

    >Combien d’exemplaires ?
    Faut leur poser la question à eux, pas à nous.
    Je mentionne quand même au passage qu’EMTEC est le plus gros vendeur de clés USB en Europe (je ne retrouve plus la source, désolé, mais je ne suis pas Wikipédia, donc Help yourself :) ).
    Ca doit quand même faire quelques centaines de milliers de clés en hypothèse basse.

    >Avec les portables de la société mère ?
    Non, pas que je sache. La GKey est un produit totalement différent, basé sur Mandriva.

    >Gagne t-il des sous ?
    EMTEC ? Evidemment !
    Je te laisse Googler un peu, fainéant :)
    C.A. de la maison mère (Dexxon) en 2008 415M€ (+15M€ / 2007)

    >Comment ?
    Je ne comprends pas la question : ils fabriquent (font fabriquer) des clés. Ils les revendent avec marge. Ca s’appelle le commerce, ça existe depuis la nuit des temps.

    > A t’il de la pub ?
    Non, le bureau EM-DESK ne fait de la pub qu’à lui même. Pourquoi en ferait-il ?

    > Est-ce que ça vaut le coup de les montrer du doigt ?
    La encore, je ne comprends pas la question.
    Comment ça "ça vaut le coup" ?
    Je trouve la pratique un peu borderline, je leur ai envoyé des courriers, ils n’ont pas répondu, je relate les faits. Point barre. Je ne monte pas sur mes grands chevaux pour dire que tout ce qu’ils font est nul. On ne va pas leur faire un procès, non plus :)
    Je l’ai dit dans l’article, c’est parfaitement légal, et il y a même des effets de bord positifs (diffusion aux Tata Jeannine, que Framakey aurait bien du mal à toucher).
    Ce que je critique, c’est qu’il ne mettent pas à jour leur portail (avec ou sans notre aide, on s’en tape) et qu’à ma connaissance, ils ont tiré et tirent profit du libre, sans reverser aux communautés (il n’y a aucun caractère obligatoire, c’est juste contre productif pour eux et prouve soit qu’ils n’ont rien compris au libre, soit qu’ils s’en servent pour faire un "coup" en one-shot).

    >Ne vaudrait-il pas mieux se concentrer sur votre produit et chercher des solutions à vos problèmes ?
    C’est ce qu’on a toujours fait :)
    je pense que sur 4 ans de boulot, on peut aussi s’accorder 1H pour écrire un article, non ?

    >pourquoi ne pas proposer un partenariat ou une sous-traitance (non bénévole) à la maison mère afin de remplacer ce projet par le votre ? (…) Il y a peut-être des solutions à trouver dans ce domaine ?

    Comme je l’ai mentionné dans l’article, ils ne répondent pas (et je crois savoir par commerciaux interposés qu’ils avaient bien reçu nos courriers).
    Aurait-on pu insister ? Oui, probablement. Mais mon boulot n’est pas de harceler les gens au téléphone pour faire des partenariats, c’est de faire un produit libre qui fonctionne :)

    Le fond de ma pensée, c’est qu’ils s’en tapent d’avoir un produit à jour. Ils ont une valeur ajoutée (des logiciels sur la clé), un argument marketing ("c’est du libre, en plus"), et les produits qui se vendent par milliers. Pourquoi veux-tu qu’ils investissent plus encore dans EM-DESK ?

    Moi, à leur place, ça m’aurait parut logique de mette en place une forme de relation symbiotique (http://fr.wikipedia.org/wiki/Symbio…). Ils auraient eu un produit à jour à moindre frais, et la communauté du libre aurait été ravie de pouvoir diffuser en masse ces logiciels. Mais ils n’ont pas voulu.

    Exemple : la semaine prochaine, Framakey va sortir une clé Windows+Mac+Linux bootable (+ machine virtuelle) avec profils Mozilla partagés entre les différents OS. Si on avait été partenaires, ils auraient eu un produit qui aurait cassé la baraque pour zéro. Mais comme ils n’ont pas soutenu le "parasite" (dans le bon sens du terme, hein ;) ) qui les aidait, ben faut pas s’attendre à ce qu’on leur propose notre aide (ils ont mon mail, en tout cas :P ).

    Bref, ne te méprend pas Laurent : on ne crache pas sur EMTEC, et on leur souhaite tout le bonheur du monde, sincèrement.

    On relève juste le fait suivant : l’opensource washing, ça existe.

    L’entreprise se sert de l’image positive véhiculée par le libre (bien), et en profite (bien), mais est trop gourmande (stupide ?) pour comprendre qu’il faut reverser une "juste contrepartie" pour entretenir le cercle vertueux qui lui fait gagner de l’argent (pas bien).

    J’espère avoir été plus clair.

  7. Je ne vois pas bien ce qui vous choque, si on fait du libre c’est pour que ça soit ré-utilisé, s’ils en profitent tant mieux. (et si ça leur permet de gagner leur croûte, tant mieux aussi)
    Ils n’ont pas d’obligation de remercier, c’est dommage qu’il ne le fasse pas mais ça les regarde.
    S’ils ne veulent pas de votre aide ça les regarde aussi, ils ne savent pas ce qu’ils perdent mais tant pis. Quelques vieux logiciels libres sur leur site web ne suffiront pas à ternir l’image du libre.

    Pour moi il faut jouer le jeu, l’avantage du copyleft c’est qu’ils ont l’obligation de faire du libre s’ils reprennent notre travail, c’est donc ce qu’ils font et tant mieux.
    S’ils ne participent pas tant pis, de toutes façons s’ils re-développent un jour une partie ils seront obligés de reverser à la communauté, c’est tout l’avantage du copyleft. (enfin ils seront obligés de reverser à ceux à qui ils donnent le produit, mais pour un produit grand public ça revient au même)

    Le soucis c’est les entreprises qui utilisent l’effet de mode "logiciel libre" pour faire vendre des produits non-libres (en utilisant le terme open-source ou autre novlangue)
    Les entreprises qui font du libre parce que c’est vendeur, c’est tout bénef. (même si parfois elles n’apportent rien, elles contribuent à répandre le modèle et à l’étendre à d’autre entreprise/associations qui, elles contribueront)
    En tous cas celles ci ne peuvent pas faire de mal au libre. (à part effectivement cette histoire de logiciels pas à jour, mais bon…)

  8. @McMic :
    > Je ne vois pas bien ce qui vous choque
    Ben je dois pas parler Français :)
    Rien ne nous "choque", on pointe juste du doigt que certains industriels scient la branche sur laquelle ils sont assis (par stratégie ou stupidité, peu importe). Et qu’ils utilisent l’image véhiculée par le libre sans réellement sans préoccuper.

    >Ils n’ont pas d’obligation de remercier, c’est dommage qu’il ne le fasse pas mais ça les regarde.
    Tout à fait d’accord (et je n’ai pas dit le contraire)

    > Quelques vieux logiciels libres sur leur site web ne suffiront pas à ternir l’image du libre.
    Pas d’accord ***du tout***.
    EMTEC est un poids lourd du marché.
    Si (note le conditionnel et cf ma réponse à Laurent) cette société continue à vendre des clés avec EMDESK pas à jour dessus, c’est une énorme faille de sécurité pour l’utilisateur (au moins pour le temps qu’il applique les mise à jour). Et c’est pas bon pour l’image du libre ("quoi, je croyais qu’OOo ouvrait les .docx ? C’est nul l’intéropérabilité !" ha ben forcément avec OpenOffice 2.1 sur la clé…)
    Evidemment, toi et moi (et les lecteurs du Framablog) on s’en fout : on sait où aller télécharger un OpenOffice à jour et l’installer. Mais Tata Jeannine, non. Donc, elle reste avec OOo 2.1, et l’image qu’il peut véhiculer.

    Je me répète : on ne dit pas "Ouin, EMTEC vend des clés largement basées sur Framakey dessus et on est juste cité dans un coin des crédits". Ca fait plus d’un an que ça dure, c’est légal, et il y a de vrais effets positifs.

    Ce que je dénonce, c’est le fait qu’ils n’aient pas souhaité reverser (c’est leur choix), alors que ça aurait été bien plus positif – en terme de marchés, d’images, et de C.A. – pour eux (c’est mon opinion). Et le fait que le libre est utilisé comme argument marketing, sans qu’ils adhèrent à la philosophie (là encore, c’est leur choix, pas une obligation).

  9. Harpadero Mac

    Quelle article idiot.

    Au départ vous saviez que n’importe qui pouvait reprendre votre travail pour le réutiliser comme bon lui semble.

    C’est une pure perte de temps que d’enfoncer des portes ouvertes.

    Bonne continuation.
    Poursuivez votre route, sans vous préoccuper de ce genre d’attitude méprisante, d’où qu’elle vienne.

  10. >Quelle article idiot.
    Merci ;)

    >Au départ vous saviez que n’importe qui pouvait reprendre votre travail pour le réutiliser comme bon lui semble.

    Oui, et le problème ça n’est pas qu’ils le réutilise, on est tout à fait d’accord :)

    Allez, copier coller du message 2 lignes au dessus du tien :
    =========
    Je me répète : on ne dit pas "Ouin, EMTEC vend des clés largement basées sur Framakey dessus et on est juste cité dans un coin des crédits". Ca fait plus d’un an que ça dure, c’est légal, et il y a de vrais effets positifs.

    Ce que je dénonce, c’est le fait qu’ils n’aient pas souhaité reverser (c’est leur choix), alors que ça aurait été bien plus positif – en terme de marchés, d’image, et de C.A. – pour eux (c’est mon opinion). Et le fait que le libre est utilisé comme argument marketing, sans qu’ils adhèrent à la philosophie (là encore, c’est leur choix, pas une obligation).
    ========

  11. Samuel

    Petit rappel : la licence GPL et son concept de réciprocité "copyleft" offre des droits et impose des devoirs. Par contre la licence BSD n’impose aucun devoirs… donc faut bien réfléchir au départ au choix de licence.

    Je comprends l’agacement de pyg : c’est comme travailler aux restos du coeur et voir débarquer des riches qui viendraient faire gratuitement leurs courses. C’est pourtant légal. Par contre, çà devient illégal lorsque ces "riches" utilisent l’alimentation des restos du coeur pour ouvrir leur propre restaurant payant dans un quartier voisin.

    La GPL est trés bien construite juridiquement. Le seul problème de la GPL, c’est qu’il n’y a pas la police de surveillance et de répression qui va avec. Je pense que c’est un problème culturel au sein de la communauté libriste, on a du mal à assumer l’idée qu’il faudrait une vraie police pour assurer notre liberté. Personnellement, je ne connais que http://gpl-violations.org/ qui fait ce travail-là (j’allais dire ce "sale boulot" …)

  12. Bof moi ca ne me derange pas, au contraire, si cela permet au gens de decouvrir que informatique != microsoft, alors c’est bien.

  13. Je comprends la frustration que vous éprouvez, mais à mon sens le problème vient de Framasoft et pas de EMTEC : Si vous ne vouliez pas que de vieilles versions continuent à être diffusées après une mise à jour, il ne fallait pas utiliser de licences trop permissives, mais utiliser ou créer une autre licence libre qui faisait obligation de maintenir à jour les produits dérivés de la Framakey ou de les supprimer à la promotion et au téléchargement.

    On en revient sur un débat de licence, mais ça me semble le noeud du problème sur cet article. Si vous aviez diffusé la framakey sous CC-By-NC-SA, toutes les personnes concernées par votre article sur "les bons élèves" auraient pu créer leurs produits, et le méchant EMTEC aurait du négocier une licence commerciale avec le bon Framasoft, qui aurait à ce moment là été en situation de force pour dicter ses conditions de bon sens : mises à jour obligatoires et éventuellement soutient financier à la cause.

    Mince : CC-By-NC-SA est considérée comme non libre par certains! Pourtant elle donne pas mal de libertés, et maintient même celle de l’auteur de contrôler l’utilisation commerciale de son œuvre.

    Bref je suis désolé que certaines des utilisations de votre framakey, par ailleurs excellente, ne vous satisfasse pas. Certes vous avez raison de vous élever contre l’utilisation marketing des mots magiques "open source" et "libre", mais vous êtes aussi mauvais joueurs car vous avez choisi il y a longtemps la licence que vous vouliez, je suppose en connaissant ses avantages et défauts…

  14. Expérience d’un utilsateur qui sait où est son intérêt :
    Il y a deux mois, je cherchais uen clé USB de 2 Gb pas trop cher. Bon, la moins cher était un Em-desk, je l’achète. Je me rends compte que y a plein de logiciels libres dessus, wa-hou ! les mêmes que la Framakey. Oui mais euh… j’ai trouvé l’ensemble pas super bien organisé difficile de s’y retrouver et d’être sûr que les softs étaient à jour.
    Que faire ? je n’ai pas réfléchi plus de 30 secondes : clic droit sur la clé, formater l’espace disque, "complètement ?", "oui oui formater complètement", télécharger la framakey (dernière verion), l’installer sur la clé USB vide. Voila, tout marche bien !
    :D

  15. @Chua: le souci c’est qu’une partie des programmes (Firefox, OOo, …) sont sous GPL. Et la GPL n’interdit pas de se faire du blé sur les modifications que tu as apporté aux programmes. Je ne suis pas sur que la LGPL ou la licence de mozilla le permet (si quelqu’un peut me confirmer).
    Après je ne vois pas cet article dans le sens:
    "On veux notre argent" mais plutôt
    "Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?? Une mise à jour c’est pas compliqué, non ?
    Et puis si vous avez de bonnes idées pourquoi pas nous en faire part."

  16. @Vu
    Je te confirme que la MPL (Mozilla PL) et la LGPL n’interdisent pas de se faire de l’argent sur des éventuelles modifs que tu fais au logiciel, au contraire ! Toutes les licences libres "dignes de ce nom" autorisent à la fois les modifications et à la fois l’utilisation (redistribution) commerciale. En fait, si j’ai bien compris la MPL et la LGPL sont plus permissive pour les "modificateurs" du logiciels car elles ne lui imposent pas de diffuser sous licence libre la pierre qu’il a ajoutée à l’édifice (donc le nouvel édifice construit). Après niveau fric, tout le monde peut s’en faire en revendant un logiciel GPL, MPL ou LGPL même si les deux dernières n’imposent pas le Copyleft.
    Pour la suite de ton com : "Après je ne vois pas… faire part." Je suis totalement d’accord avec toi, c’est aussi comme ça que j’interprète l’article.

  17. @samuel : belle métaphore que celle des restos ;)

    @chua : non, on ne regrette pas le choix de la licence. On l’assume même complètement :)
    Par contre, on "reverse" aux communautés qui ont rendue la Framakey possible : on aide les utilisateurs de portableFirefox, on fait des tutos pour OpenOffice, on informe autour du libre, etc.
    Bref, on profite de l’écosystème *donc* on y participe bien volontiers, sans être forcé. C’est ce cercle vertueux non entretenu *volontairement* par EMTEC que je pointe du doigt.

    @Jorm : c’est exactement ce que je voulais démontrer :) Ceux qui savent mettent à jour, mais les autres (qui ont eu une mauvaise expérience) c’est tant pis pour eux ?

    @Vu : les licences GPL ou MPL n’empêche pas l’utilisation commerciale (sans ça EMTEC ne pourrait pas vendre de clés sans accord). Et c’est très bien comme ça.
    Sinon, tu as parfaitement résumé ma pensée :)

  18. @pyg
    Meuh non voyons ! Ne me crois pas cynique au point de dire "tant pis pour eux" !
    Ceux qui savent mettent à jour et alertent les autres en les aidant à mettre à jour.
    Tu remarqueras que ma manière de "mettre à jour" la clé consiste à tout virer et à aller faire un tour sur framakey.org pour avoir des applis sûres. (j’ai même expliqué très brièvement la procédure dans mon premier commentaire sous cet article pour ceux qui ne savent pas faire).
    Bon bien sûr ce serait plus sympa que Em-Tec se bouge un peu pour éviter de fournir des trucs pas stables sur leur matériel, c’est la moindre des choses envers le client mais s’ils n’arrivent pas à comprendre ça… :-O

  19. Crocolano

    @ Chua – Mouais, arrêtez 2 secondes avec les licences ! Là n’est pas le problème, quelle que soit la licence choisie, c’est quand même particulièrement irresponsable de diffuser des logiciels pas à jour, et il faut le clamer haut et fort.
    On ne parle pas de droit ici, et quand bien même la licence aurait interdit cette utilisation de la framakey, je ne crois pas qu’il y aurait eu une quelconque procédure engagée, vu les frais que cela représente.
    Il y a plein de trucs qu’on a le droit de faire et qui sont particulièrement cons et dommageables pour autrui. Mais ça reste permis parce que l’interdiction à tous serait plus dommageable encore que la connerie de ces quelques uns. Ce n’est pas une raison :
    1 – pour ne pas dénoncer cette connerie.
    2- pour dire que c’est la faute de celui qui n’a pas assez interdit.

  20. Hello,

    L’article de Pyg met le doigt là où ca fait mal à mon avis dans la GPL.

    Il est très clair: il ne s’agit pas de râler parce que des entreprises comme EMTEC utilisent la Framakey, il s’agit de dénoncer le fait que ce type d’entreprise ne sont pas fairplay. Car c’est bien le fairplay qui domine depuis toujours le mouvement du logiciel libre.

    La GPL a été créé, entre autre, pour faire face à la pénurie de code qui minait la communauté des programmeurs lorsque la majorité d’entre eux décidèrent de plonger le logiciel dans le monde propriétaire. Auparavant, le partage était de mise.
    Si bien que dans la GPL, il y a la volonté de diffuser le plus possible du libre mais il n’y a pas de limite à cela. Or, je pense qu’il en faudrait une car la nature huamine est par définition mauvaise :
    il faudrait dans la GPL une clause d’obligation de suivit. Cette clause dirait : "si vous utilisez/modifiez du logiciel libre et que vous diffusez un logiciel libre que vous n’avez pas créé, vous devez absolument suivre ses éventuelles mises à jour ou expliquer, pour chaque mise à jour, pourquoi vous ne le faites pas. Tout manque de communication sur ce point doit être interprété comme un arrêt de vos activités concernant ce/ces logiciels."

    Cela favoriserait, je pense, la coopération. Cela limiterait les occasions de jouer trop perso. Cela mettrait les distributeurs face à leurs responsabilités. Cela assurerait aux utilisateurs d’avoir des logiciels à jour. Cela limiterait le nombre de re-distributions bidon de logiciels libre.

  21. "mais utiliser ou créer une autre licence libre qui faisait obligation de maintenir à jour les produits dérivés de la Framakey ou de les supprimer à la promotion et au téléchargement."
    Sauf que ce ne serait pas une licence libre justement!!
    Même réponse à totophe, la GPL ne serait plus libre si elle obligeait les MAJ!

    S’il y a un vieux OpenOffice.org tant pis, il faut espérer que ça se voit suffisamment pour que les gens s’en rendent compte.
    Si tata jeanine utilise un PC vendu avec Windows XP elle va pas râler "ouiii c’est nul ça ouvre pas les .docx blabla blabla" parce qu’elle a cru que c’était Vista, elle voit bien que c’est une vieille version.
    De la même manière je pense que la différence entre OpenOffice.org 2.1 et 3.1 est suffisamment flagrante.
    Si la version proposée et la dernière ne sont pas suffisamment différente, alors c’est pas vraiment la peine de mettre à jour :D
    Reste le soucis des correctifs de sécurité, mais si je n’m’abuse ça ne concerne que les logiciels réseau non? Firefox se met à jour tout seul en général mais je ne sais pas si ça vaut pour la version portable.

  22. Pour EMTEC, ça peut être vite vu. Je suis en train de télécharger leur EM-DESK <http://www.em-desk.com/fr/telecharg… pour voir s’il est effectivement complètement pas à jour. S’il ne l’est pas : je vais m’en plaindre (l’adresse électroniquer est donnée en bas de la page), et n’hésitez pas à faire de même, tous ceux qui possèdent une clef EMTEC.

  23. Maxou

    Oui, évidemment que les sociétés commerciales vont pomper le code pondu par de généreux développeurs, ces idiots utopistes…. C’est trop tentant de se servir gratuitement du travail, de la réflexion et de la connaissance des autres.
    Après, la Framakey, ce n’est pas vraiment un gros développement, ça prend quelques heures à créer. Et ce n’est pas non plus l’idée du siècle (j’avais déjà ce genre de chose fait maison sur ma clé USB). On ne peut rien leur reprocher là-dessus. Même les menus sur les CD-Rom de magazines partent de cette idée.

    Non, le plus gros est évidemment les logiciels inclus sur la clé. Mais là, on ne peut rien leur reprocher non plus car leurs développeurs proposent le fruit de leur travail en libre. EN LIBRE ! Ils n’auront ni merci, ni argent car on suppose qu’ils sont tout contents de voir leurs logiciels utilisés et distribués gratuitement par une grande société.

    J’ai envie de dire "les baisés, comptez-vous"…

    Personnellement, si c’est pour voir ça, je préfère continuer à développer en gratuit, pas en libre.

  24. > Personnellement, si c’est pour voir ça, je préfère continuer à développer en gratuit, pas en libre.

    Alors, la LiberKey semble parfaitement adaptée à tes produits.

  25. @ Maxou,

    Pourtant, cela fait des centaines d’années que les scientifiques distribuent leur théorie "en libre", sans rencontrer aucun problème de "pillage".

    L’informatique s’est tout d’abord bâtie comme une discipline commerciale. Le Libre ne fait jamais que de prétendre que les codes et algorithmes font partie du bien commun (à l’époque où l’accés à internet est considéré comme un droit, cela me parrait logique), et de les considérer au même titre que les sciences.

    L’histoire des sciences regorgent de personnes ayant fait des avancées déterminantes uniquement grâce à la possibilité de s’appuyer sur les travaux des autres (les fameuses "épaules de géants" sur lesquels sont "juchés les nains"). Pourtant, les conflits de paternité sont rares, et les chapitres "acknowledgements" sont monnaie courante (même si aucune "loi" n’oblige leur présence).

    Si EMTEC avait été un scientifique, il aurait perdu toute crédibilité en refusant de reconnaitre les mérites de ceux de qui il est redevable. Pourquoi un comportement blamable dans le monde scientifique ne pourrait-il plus l’être dans l’informatique ?

  26. @Maxou
    Ce n’est pas dans les commentaires du blog que tu arriveras à comprendre les motivations et les buts de la Framakey et du logiciel libre plus globalement. Si tu jette un coup d’oeil aux forums de Framagora (notamment celui de la Framakey), tu y trouveras les developpeurs qui pourront répondre à tes a priori sur les logiciels libres et la FK. Par contre, évite de troller comme tu le fais ici, s’il te plaît. :)

  27. dedenimes

    "Après, la Framakey, ce n’est pas vraiment un gros développement, ça prend quelques heures à créer."

    Ben écoute Maxou, je te propose de venir nous rendre visite sur le forum, et de nous aider à développer la Framakey 2 en quelques heures… Chiche ?