Mon Université m’offre ma licence Microsoft Windows

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 25

James Wheare - CC byLorsque vous vous rendez sur le site de Microsoft, vous pouvez lire ceci : « MSDN Academic Alliance (MSDNAA) est une offre logicielle destinée à l’enseignement supérieur. Les établissements ayant souscrit à MSDNAA bénéficient des logiciels Microsoft pour la pédagogie (salles de cours, de TP, libre-service pour les étudiants,…) incluant de nombreux produits tels que Windows Vista, Windows XP, Windows Server 2008, Visual Studio 2008, Virtual PC, Visio… Ces logiciels peuvent également être installés sur les machines personnelles des étudiants et enseignants chez eux ! Le tout sans payer les licences des produits. »

Un étudiant d’un de ces établissements peut donc installer sur sa machine personnelle l’offre logicielle contenu dans cet accord, en particulier le logiciel d’exploitation Windows. Mais que se passe-t-il s’il cet étudiant compte s’acheter un nouveau PC pendant son cursus universitaire ? Il ira comme tout le monde dans un magasin spécialisé et achètera un ordinateur avec, encore trop souvent, un Windows préinstallé dedans[1]. Or il n’a aucune raison de le payer puisque son établissement peut le lui fournir gratuitement suite justement aux termes de l’accord MSDNAA !

C’est ce léger « bug dans le système » que souhaite exploiter l’équipe Racketiciel, dans sa dernière campagne Mon Université m’offre ma licence Microsoft Windows.

L’objectif est non seulement d’informer les étudiants pour qu’ils ne se retrouvent pas à payer deux fois leur système d’exploitation, mais aussi de continuer à alerter l’opinion sur la question de la vente liée afin de maintenir la pression sur les constructeurs.

Soutenant cette opération, nous relayons bien volontiers l’appel à la communauté ci-dessous.

Pour les libristes

URL d’origine du document

25 septembre 2009 – Racketiciel.info

Cher(e) Linuxien(ne), cher(e) BSDiste,

Nous, libristes, avons besoin d’une concurrence saine sur les systèmes d’exploitation.

C’est pourquoi nous, équipe racketiciel, nous nous battons contre la situation actuelle où la vente du matériel informatique est subordonnée à celle de la licence des logiciels préinstallés.

Aujourd’hui, nous sommes en train de lancer une campagne mondiale qui devrait marquer un pas de plus dans ce combat, et nous avons besoin de votre aide à tous.

Les actions

Sur le terrain juridique, plusieurs procès ont obligé les constructeurs à rembourser celui qui n’avait pas l’usage des logiciels, en partie grâce au guide du remboursement et à notre équipe accompagnement. Toujours sur le terrain juridique, quelques procès, initiés par l’UFC Que Choisir ou par le Ministère Public, ont obligé les constructeurs à afficher le prix de Microsoft Windows préinstallé. Sur le terrain politique, plusieurs questions au gouvernement ont été présentées par des députés, grâce au précieux travail d’explication de quelques membres de la communauté du libre. Sur le terrain administratif, les contacts sont réguliers avec la DGCCRF.

Le résultat

Ces derniers temps, vous avez peut-être noté l’apparition d’étiquettes dans le rayon informatique de certains magasins, annonçant une possibilité de se faire rembourser Microsoft Windows auprès du constructeur. C’est sans doute en grande partie le résultat de toutes ces actions.

Pour autant, c’est encore totalement insuffisant : l’affichage du prix de la licence n’est pas effectif auprès de l’appareil.

Néanmoins, cette possibilité de remboursement, présente pour certains constructeurs seulement, est irréversible : tout retour en arrière de leur part mettrait trop fortement en lumière la question de la vente subordonnée. Nous entendons profiter de cette évolution irréversible pour mettre la pression d’une manière différente.

C’est l’heure du combat sur le terrain économique

Nous lançons une campagne mondiale :
« Mon Université m’offre ma licence Microsoft Windows »

Les grandes écoles et les universités mettent souvent les licences Microsoft Windows à la disposition de leurs étudiants, y compris sur leur ordinateur personnel. Or, en magasin, les étudiants déboursent tout de même le prix de la licence lors de l’achat de leur ordinateur.

Le but de la campagne est donc d’inciter un maximum d’étudiants dans le monde entier à se faire rembourser la licence (dite OEM) du système Microsoft Windows préinstallé puisqu’ils bénéficient de la licence obtenue via leur institution.

Pourquoi ce type de campagne ?

Pour les étudiants sous Microsoft Windows (et ils sont les plus nombreux), c’est toujours quelques dizaines d’euros de pris. Pour nous, libristes, qui pâtissons à plein de la vente subordonnée, c’est l’effet de masse qui nous intéresse en faisant appel aux étudiants sous Windows. La pression économique sera d’autant plus forte sur les constructeurs, et la pression politique sur l’administration permettra d’imposer la simplification des procédures de remboursement voire de passer à l’optionnalité que nous réclamons.

À terme, l’abolition de la vente subordonnée libérera une place économique pour des offres commerciales autour de GNU-Linux et des autres systèmes libres, avec, nous l’espérons, leur plus large diffusion.

Quel peut être votre rôle ?

Nous cherchons parmi vous des étudiants volontaires pour relayer dans vos facs et écoles respectives l’information sur cette campagne par voie d’affiches, de mails ou tout autre moyen qui vous paraîtra approprié.

Nous comptons sur votre aide sans laquelle cette campagne est inconcevable ! Merci de vous signaler à l’adresse msdnaa@racketiciel.info en indiquant, dans le sujet du message :
Nom_du_Gull/Dépt/Ville/Sigle_Fac_ou_école.

Dans le corps de message, mettez l’adresse complète de votre unité universitaire dans laquelle vous pensez pouvoir relayer l’info (plusieurs si c’est dans vos cordes) et votre email de contact (si différent de celui utilisé pour nous écrire).

Un grand merci !

L’équipe racketiciel.

Notes

[1] Crédit photo : James Wheare (Creative Commons By)

25 Réponses

  1. Très bonne initiative.

    Vous savez si c’est la même chose en Suisse?

  2. Danquebec

    Bonjour,

    Il y a une faute là :
    "Pour les étudiants sous Microsoft Windows (et ils sont les plus nombreux), c’est toujours quelques dizaines d’euros de pris." –> prix*

  3. @Danquebec : c’est "pris" du verbe prendre.

  4. Par contre, c’est « l’offre logiciel_le_ ».
    Et « Les établissements ayant_ ». La faute est chez MSDNAA ici

  5. Un joli coup de pub pour windows… ça me donnerait presque envie de le télécharger gratuitement (presque).

  6. WhiteFoxy

    Je voulais justement vous faire part de ceci.

    Je suis à l’IUT de Blois.
    Il y a une semaine, nous avons eu une réunion pour nous annoncer que nous étions en partenariat avec Microsoft et pouvions ainsi bénéficier de leurs produits (sauf Office).
    Le professeur qui nous a fait le speech nous a lu des extraits de la licence, dont une qui m’a hérissé les poils et qui donnait quelque chose comme : "les étudiants doivent installer les systèmes d’exploitation sur des machines possédant déjà un système d’exploitation (Microsoft ou concurrent) à l’achat de la machine". Or, il est rare d’acheter un GNU/Linux avec un ordinateur…
    Je ne parle même pas des sanctions prises par l’établissement (conseil de discipline pouvant aller jusqu’au renvoi) si l’on monte un serveur pour héberger un site sous Windows 2008 Server par exemple, ni du flicage opéré (un professeur de l’IUT est responsable du partenariat et reçoit ainsi les clés de licence, mais est aussi alerté de chaque activation et de l’usage que l’on fait des machines… ça fait très peur).

    Sur une promotion de 72 élèves, 12 se sont inscrits (ces étudiants se sont inscrits uniquement pour remplacer leur Vista par un Seven gratuit…). Je me suis moi-même inscrit pour recevoir la licence que l’on doit signer et vous la faire parvenir. Le CLUF MSDNAA m’a l’air beaucoup plus contraignante que le CLUF normal.

  7. Témoignage intéressant WhiteFoxy.

    J’ai cherché un peu à voir combien d’écoles en France étaient inscrites au programme :
    http://www.msdnaa.net/search/School

    On ne peut pas dérouler pays par pays mais ville par ville apparemment.
    Pour Paris, ça donne une liste impressionnante qui dépasse la centaine.
    Exemple avec la prestigieuse Ecole des Mines :
    http://msdn20.e-academy.com/elms/St

    Sinon j’ai plus l’impression que ce sont les grandes écoles, IUT, BTS que les universités en tant que telles comme il est dit dans le titre.

  8. Je ne suis plus étudiant depuis un bail, mais je vais imprimer quelques affiches que j’irai coller dans les établissements de mon coin.

    Un jour Microsoft payera. Et les autres aussi.

  9. Richard87

    Bonne opération de comm’ mais vous pensez vraiment que l’étudiant va fait tout cet effort pour se faire rembourser ? J’y crois pas une seconde quand on voit le parcours du combattant que cela représente. Faut être sacrément sacrément motivé !

  10. Bin nous on a droit à des licences Seven et pas mal de trucs, mais on nous file des PCs portable aussi, donc on risque pas d’en acheter ^^

  11. @korbé,
    Oui c’est la même chose en Suisse. L’EPFL figure notamment dans la liste chez Microsoft. Tu peux rechercher les écoles concernées par cette licence sur http://www.msdnaa.net/search/School

    À mon avis d’autres écoles et universités qui ne sont pas sur cette liste bénéficient aussi d’autres accords qui permettent le téléchargement et l’installation de logiciels propriétaires pour les étudiants sur leur ordinateur personnel. C’est notamment le cas à l’Université de Genève (qui ne semble pas être sur la liste de Microsoft).

    Finalement, dans le cadre du projet détaxe (http://detaxe.ch) dont je fais partie, ce genre d’initiative sera également reprise en Suisse (i.e. il est prévu d’organiser des séances d’informations dans les écoles).

  12. Pour information, voici ci-dessous le contrat de licence qui m’est apparu sur le site MSDNAA lorsque j’ai téléchargé à l’époque (début été 2006) Windows XP (j’ai pu aussi avoir Vista par le même biais). Je ne suis plus étudiant depuis.

    —————————————–

    Contrat d’utilisation étudiant

    En sa qualité de membre de MSDN® Academic Alliance, le département auquel vous êtes inscrit est autorisé à vous fournir des logiciels à utiliser sur votre ordinateur personnel. Vous devez respecter les instructions d’utilisation générales de MSDN Academic Alliance citées précédemment, ainsi que les termes et conditions du Contrat de Licence Utilisateur final (CLUF) MSDN, l’Amendement du Contrat de Licence MSDN Academic Alliance et les conditions imposées par votre département.

    L’administrateur du programme MSDN Academic Alliance de votre département devra consigner toutes les données relatives à l’utilisation des étudiants, fournir des données consolidées à Microsoft® sur demande et s’assurer que tous les utilisateurs, notamment les étudiants, les membres du département et le personnel technique, respectent strictement toutes les conditions du programme. Par l’installation, la copie ou toute autre utilisation des logiciels, vous acceptez de vous conformer aux termes et conditions stipulés dans le CLUF et l’Amendement du Contrat de Licence. Si vous refusez de vous y conformer, il vous est interdit d’installer, copie ou utiliser les logiciels.

    == Instructions relatives à l’installation ==

    - Pour pouvoir installer des logiciels sur votre ordinateur personnel, vous devez êtes inscrit à au moins un cours dispensé par le département abonné.

    - Votre département peut soit vous donner accès à un serveur de téléchargement, soit vous prêter une copie des logiciels de façon temporaire afin que vous l’installiez sur votre ordinateur personnel.

    - Dans le cas de certains produits, une clé de produit vous sera remise pour installer les logiciels. Il est interdit de divulguer cette clé à un tiers.

    == Instructions relatives à l’utilisation ==

    - Vous n’avez pas le droit de donner à un tiers des copies des logiciels empruntés ou téléchargés. Les autres étudiants autorisés doivent se procurer les logiciels conformément aux procédures définies par l’administrateur du programme MSDN Academic Alliance.

    - Vous pouvez utiliser les logiciels à des fins non lucratives, notamment à des fins d’enseignement, de recherche et/ou de conception, de développement et de test dans le cadre de projets associés à un cours ou personnels. Il est interdit d’utiliser les logiciels MSDN Academic Alliance pour le développement de logiciels à but lucratif.

    - Lorsque vous n’êtes plus inscrit à aucun cours dispensé par le département abonné, vous ne pouvez plus vous procurer des logiciels MSDN Academic Alliance. Toutefois, vous pouvez continuer à utiliser les produits précédemment installés sur votre ordinateur, à condition de vous conformer toujours aux instructions du programme MSDN Academic Alliance.

    - Si vous contrevenez aux termes et conditions stipulés dans le CLUF et l’Amendement du Contrat de Licence, l’administrateur du programme MSDN Academic Alliance exigera la confirmation de la désinstallation des logiciels de votre ordinateur personnel.

  13. Quelqu’un peut-il nous dire combien coûte à l’État — donc à l’agriculteur de la Creuse et à l’ouvrier du Havre — ces contrats MSDNAA ? À mon avis, c’est nettement plus rentable qu’une publicité à la télévision que l’éditeur en question aurait dû payer et non — ô ironie de l’opération — se faire payer !

  14. Jje suis en complet désaccord avec tout campagne de communication demandant l’installation de logiciels privateurs ( remboursables ou pas).

    http://www.gnu.org/philosophy/schoo

  15. Même si je comprends le but de cette campagne (faire un peu de buzz sur la vente liée et montrer la côté complexe voire absurde des licences propriétaires), je rejoins Claude.

    Il aurait peut-être mieux valu faire campagne auprès de tous ces "établissements supérieurs" qui foncent tête baisée sur les accords Microsoft, alors que les alternatives libres sont bien plus à conseiller quand on est dans l’éducation.

  16. Moi aussi je serais plutôt contre une campagne qui demande l’installation de logiciels privateurs. Mais ce n’est pas le cas.
    Là le but est de ne pas payer deux fois pour le même produit.
    On suppose que le choix a déjà été fait en amont par l’étudiant. On demande simplement aux libristes de relayer l’information à ceux qui choisissent Windows.
    Rien n’interdit de parler des vendeurs de pc sans OS ou de pc préinstallés linux en plus, si on sent que c’est un choix s’est fait plus par habitude que par réelle maîtrise du sujet.

  17. vous oubliez toutes les sociétés qui achetent des pc avec windows. quand elles veulent uniformiser leur parc en prenant une licence en volume (la meme clé pour 1000 postes) elles doivent acheter a nouveau une licence. elles ont donc 2 licences, celle lier au poste et celle acheté par la suite.

    et ca fait des années que ca dure

  18. Dans mon école d’ingénieur, les clés MSDNA sont **offertes** par Microsoft au club Microsoft.

  19. JujuLand

    Pour refaire un PC à une étudiante dont le Windows était completement vérolé (étonnant, non :-))
    je suis allé sur le site Acer et au cours de ma recherche des drivers, je suis tombé sur cette page concernant le remboursement de la licence de Windows.

    http://www.acer.fr/acer/service.do?…

    C’est quand même opaque notamment concernant le prix, mais peut-être que tous n’ont pas la même config. Et il faut en faire la demande dans les 30 jours suivant l’achat.

    Reste à savoir si l’info est bien donnée dans les magasins, mais malgré ces points, il me semble qu’on va dans le bon sens.

    Continuons.

    Bon, pour cette étudiante, je vais lui faire en dual boot, histoire qu’elle ne se sente pas contrainte, mais j’espère et je pense la convaincre (je lui ai prêté un portable sous Ubuntu 9.04) de laisser tomber Windows. Malheureusement, elle n’avait pas l’info lors de son achat (peut-être que çà n’existait pas encore), mais en plus, comme elle ne voulait pas de Vista, elle a payée deux licences (Vista + XP PRO). Balèze, non …

    A+

  20. @davandg : Dans la mienne, elles l’étaient, mais comme Microsoft en profitait pour nous traiter légèrement (vous n’êtes que des partenaires spéciaux, vous ne payez rien, on ne va pas se casser la tête pour vous), on a décidé de payer, finalement. C’est de l’ordre de mille euros par an, ce qui n’est rien par rapport aux prix habituel de licences.

  21. Pour ma part je suis à ma 2 ème licence Windows donnée par MSDNA !!
    C’est sur il font de la pub mais bon ils ont déjà le monopole ;) le vrai coup de pub c’est de former les informaticiens à travailler sous windows :D Et ils font sa depuis des années, mais bon faut croire que windows est en perte de vitesse même si pour l’utilisateur Lambda seul Windows existe dans ce monde d’informatique.

  22. hubert

    Bonjour,

    Tout monde crois que le marché est celui de l’offre et de la demande.
    Que l’on vend ce qui est demandé par le client.

    FAUX : le client achète ce qu’on lui vend, et uniquement cela.

    VENDEZ du Linux
    Et les gens achèterons Linux.

    Vendez le à n importe quel prix.
    VENDEZ !

    C’est simple non ?

    @+

    Hub

  23. À quelques différences près, j’ai le même contrat que Ner0lph entre les mains.
    J’apprécie beaucoup le "utilisation des logiciels à des fins lucratives" qui est assez vague. Peut-on y réaliser des visuels pour un client, par exemple, en utilisant des logiciels libres mais sur un Windows ?
    Dans ce cas, l’ordinateur utilisé à des fins pédagogiques (réalisation d’affiches) perdrait ses fonctions une fois sur l’étudiant sur les marché du travail (il faudrait utiliser ces logiciels sur un autre ordinateur/OS).
    Donc, je ne pense pas qu’il s’agisse d’une opportunité pour nous, les limitations sont trop importantes pour que l’on ait un usage pleinement satisfaisant.
    Il reste néanmoins quelques questions : comment ferra le responsable du partenariat s’il découvre que l’on a activé la clé sur deux machines différentes mais que nous avons quitté la formation ? Et comment sont collectées les fameuses "données d’utilisation" ?

  24. cebelab

    Ce n’est pas l’université, qui offre la licence de Windows, c’est Microsoft.

  25. wokerm2012

    d’abord il y’a pas de vente liés si tu veut acheter un pc avec BSD ou linux tu peut en trouver cherche sur amazon google ou bing et tu trouvera ton bonheur , ensuite si les gens utilise les produits microsoft c’est parcequ’il sont pratique pour les non informaticien comme pour les informaticiens , oui je suis d’accord que microsoft est pas très permissif lorsqu’il s’agit de licence mais les chose sont entrain de changer deja il ont créer une division open source et croyez moi ou non l’avenir de l’open source depend de microsoft c’est la seule a pouvoir l’imposer et mettre au point un model economique a la fois rentable pour l’utilisateur et les informaticiens de métier
    et j’ai entendu parler de bouche a oreil que microsoft s’apprête a faire sa propre distribution libre sous bsd ou linux et une autre sous midori