Vente liée : Un reportage exemplaire de France 3 Bretagne

Classé dans : Libres Logiciels | 10

Lu sur le site de l’AFUL  : Éric Magnien, qui a gagné deux fois en justice contre le constructeur ASUS (lire le commentaire détaillé de la décision de justice par Me Frédéric Cuif), s’exprime dans le journal télévisé 19-20 de France 3 Bretagne le 21 décembre 2009  : Un Morbihannais en lutte contre Windows, par Géraldine Lassalle.

—> La vidéo au format webm

Transcript

Voix off  : C’est un combat semblable à celui de David contre Goliath. Dans le rôle de David, Éric Magnien, régiseur de théâtre lorientais, dans le rôle de Goliath, le fabricant d’ordinateur Asus. Tout commence en mai 2008 quand Eric décide de s’acheter un ordinateur.

Éric Magnien  : Je voulais acheter un ordinateur, mais je ne voulais pas des logiciels qui étaient installés avec, parce que j’utilisais déjà avec un autre ordinateur des logiciels libres, donc sous Linux.

Voix off  : Pourtant Éric n’a pas le choix. il doit acheter l’ordinateur avec avec le système d’exploitation de Microsoft déjà installé. Il décide alors de demander au constructeur le remboursement des logiciels Windows dont il n’a pas besoin.

Éric Magnien  : Il me demandait à ce que je renvois l’ordinateur à mes frais, à leur service après-vente à Paris, pour effacer totalement le disque dur et enlever l’étiquette de Windows. Donc c’était totalement inacceptable, pour un remboursement de 40 euros alors que dans le commerce ces mêmes logiciels coutaient 205 euros.

Voix off  : S’engage alors une bataille juridique qui va durer plus d’un an. Avec l’aide de l’Association Francophone des Utilisateurs de Logiciels Libres (AFUL), Éric rassemble tous les elements demontrant l’abus dont il est victime. Face à lui une armée d’avocats experts, un combat inégal mais Éric sait qu’il est légitime. En août 2009 la justice condamne le constructeur.

Éric Magnien  : C’est une procédure longue, difficile mais nécessaire, et qui vaut le coup parce que c’est notre droit. On a le droit d’obtenir réparation de ce genre de choses, on a le droit d’obtenir le remboursement de ces licences. Et donc c’est aussi pour une certaine idée du droit, de la justice, que j’ai été jusqu’au bout de la démarche.

Voix off  : La décision de justice rendu par le tribunal de Lorient pourrait bien décider d’autres consommateurs à faire valoir leurs droits. Le 2 décembre dernier, la société Acer a été condamnée pour la cinquième fois pour des faits similaires.

10 Réponses

  1. C’est une bonne idée de récupérer le format pourri .wmv de Microsoft pour en faire un format .ogg. Je comprends pas pourquoi le service public persiste avec ce format.

  2. Bravo à Eric pour sa patience, son courage et sa ténacité. Bravo aussi à l’Aful pour son aide apportée. Mais on voit quand même que c’est la croix la bannière pour obtenir une juste réparation.

    Le jour où l’on pourra faire des class action, il en ira tout autrement et alors toutes les boites feront dans leur froc face à la révolte de leurs clients. On comprend très bien pourquoi la France de Sarkozy freine des quatre fers pour mettre réellement cela en place.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Recour

  3. Intéressant. Je trouve dommage que le reportage soit titré "…en lutte contre Windows", puisque ce n’est pas tout à fait l’idée. Mais je suppose que ce titre était plus parlant.

    En tout cas merci Eric, la jurisprudence de cette décision devrait maintenant faciliter les démarches similaires. La fin de la vente liée sera-t-elle la grande victoire du libre en 2010 ? Espérons…

  4. Bonjour,

    Dans le même ordre d’idée :
    http://openvideo.dailymotion.com/vi

    Par l’association Gulliver :
    http://gulliver.eu.org/wiki/FlashCo

    Amicalement,
    Gaëtan.

  5. Je trouve que tibo a raison.

    Le problème, c’est de permettre à l’individu de faire ce qu’il a envie de faire. J’attends, pour ma part le clone du iphone qui me permettra d’aller où je veux (iphone et i-tunes, windowsphone et windows-tunes, googlephone et google-tunes …. beurk)

  6. Depuis 2005 (Chirac) avait promis de mettre en place la plainte à l’américaine qui consiste à réunir toutes les plaintes en une seule ‘class action ?'(UFC que choisir amenant des camions entiers de dossiers, plaintes forfaits internet et autres) je m’en rappelle, mais les lobbies qui ont du poids dans tous médias n’en voulaient pas. Sarkozy avait promis, je m’en rappelle, mais les Bouygues, et autres télé, radio, journaux ont fait pression et tout élu a besoin du média pour sa campagne et sa popularité. Malgré le fait que tout le monde sait, c’est immoral, indécent, malhonnête, un client a le droit de choisir sa marchandise, c’est illégal mais une seule personne ne peut se battre contre des trusts, et ils comptent là-dessus comme les fournisseurs internet et forfait mobil, ils ne pourraient rien faire contre une association ou un regroupement de plaintes, c’est l’ère du copinage, du favoritisme à outrance et passe-droit, les précédents rappelez-vous sous Mitterrand une loi d’auto-amnistie votée à minuit en plein juillet concernant des ministres et autres, et rebelote sous chirac, tout ceci n’a guère changé depuis cro-magnon isn’t it ????

  7. Au lieu de la Class Action, Sarkozy a quand même réussit une promesse de Chirac : la Tva à 5.5 % pour les limonadiers avec le succès que l’on sait et un avantage énorme pour les petits consommateurs que nous sommes …

  8. CoudCoud

    Quel maigre réconfort que cette vidéo, après la défaite en cour d’appel de l’UFC que choisir contre Darty. Mais c’est quand même une pierre apportée à l’édifice.

  9. zabelle

    Salut !

    Bravo à Eric pour ce combat gagné !

    Les consommateurs seraient plus fort s’ils étaient à plusieurs et épaulés par des représentants. Des idées de lieux d’échange en ligne sur cette questiion ? Un petit coin de framasoft ?

    Zabelle

  10. @zabelle : http://www.racketiciel.info/ et la liste de distribution associée.