Pour que La Quadrature du Net continue à écrire la doc et les pages man d’Internet

La Quadrature va-t-elle jetter l’éponge ? C’est le cri qu’a poussé Benjamin Bayart hier sur son blog.

Rien de tel que de se remémorer alors son intervention, en juillet dernier aux Rencontres Mondiales du Logiciel Libre de Nantes, où il explique pourquoi La Quadrature a besoin de notre soutien.

Et de laisser ensuite la parole à un Jérémie Zimmermann éloquent quant au sens donné à leur action : « S’appuyer sur notre expertise pour écrire la doc et les pages man de l’outil que l’on a bâti et que l’on veut préserver : Internet ».

PS : Et comme on ne peut plus s’en passer, il y a également une vidéo bonus de Stallman en fin d’article 😉

—> La vidéo au format webm

Transcript

Jérémie Zimmermann : Je pense que les sociologues, ethnologues et autres bidulogues se pencheront sur la question, s’ils ne le font pas déjà. De voir que c’est nous, la bande de geeks, qui allons retourner les parlements.

Alors nous la bande de geeks, on est ceux qui connaissons le mieux Internet, ceux qui l’utilisons tous les jours depuis plus longtemps que tout le monde, et ceux qui en quelque sorte l’avons fabriqué. Et donc on peut dire sans se vanter qu’on a une expertise en la matière, un expertise en matière d’Internet et des technologies numériques.

Et c’est intéressant de voir que l’on utilise spécifiquement notre expertise dans quelque chose que l’on a bâti. Pour le préserver tel qu’on le connaît aujourd’hui et tel qu’on aime à l’utiliser aujourd’hui.

Et j’aimerais me livrer ici a un parallèle peut-être un petit peu hasardeux. Je sais que pas grand monde aime la politique, ou en tout cas la politique telle qu’elle existe aujourd’hui, à base de spectacle et de petites phrases, de connards bronzés qui ne connaissent pas leurs dossiers et qui raisonnent à coups de sondages, etc.

Mais la politique, la vraie, c’est pas ça. C’est s’intéresser à la vie de la cité. Et pour s’intéresser à la vie de la cité, pour participer, il faut précisément transmettre son expertise, transmettre sa connaissance.

Et donc notre rôle, ce que l’on fait tous les jours dans ces campagnes, on transmet l’expertise que l’on a de l’outil que l’on veut préserver.

Mais transmettre de l’expertise, c’est un petit peu de la communication, et c’est un petit peu un truc que les geeks ne savent pas bien faire en général.

Et le parallèle hasardeux que je vais faire, c’est dire qu’en gros ce que l’on est en train de faire. c’est faire la doc et faire les pages man qui vont avec l’outil qu’on a développé.

Et que nous les geeks, on sait qu’on n’aime pas faire les pages man, et qu’on n’aime pas rédiger la doc. Et le problème c’est que si on ne les fait pas, le projet ne va pas décoller et il n’ira pas très loin. Et donc voilà, à vos éditeurs de texte quoi !

Benjamin Bayart : On ne peut pas laisser les parlementaires écrire tout seul le manuel d’Internet, ça ça va pas être bon, va falloir qu’on s’en mêle…

Soutien de Richard Stallman à La Quadrature du Net

—> La vidéo au format webm

9 Réponses

  1. ViePrivée.com

    [Post motivé parce que je viens d’être bombardé de liens de soutien Quadrature dans mon reader RSS]

    Je soutiens aussi La Quadrature je précise. Si ils étaient pas là on serait encore plus dans la merde ça c’est sûr. Et no problem pour dire que ceux du logiciel libre sont parmi les mieux placés pour comprendre et parler d’Internet.

    Mais je m’interroge un peu quoi.

    La Quadrature serait donc menacée et c’est la mobilisation générale. En moins de 24h top chrono, ça donne ça.

    LinuxFr "Il faut sauver La Quadrature de Net !"
    http://linuxfr.org/2010/01/22/26380
    Standblog "Soutenir la Quadrature du Net
    http://standblog.org/blog/post/2010
    Numérama "La Quadrature du Net a besoin de 70.000 euros"
    http://www.numerama.com/magazine/14
    PC Inpact "La Quadrature du Net pourrait jeter l’éponge"
    http://www.pcinpact.com/actu/news/5
    Les Ecrans "La Quadrature du Net cherche des fonds"
    http://www.ecrans.fr/La-Quadrature-
    – ReadWriteWeb "La Quadrature du Net pourrait cesser son combat faute de financements"
    http://fr.readwriteweb.com/2010/01/

    Et donc aussi le Framablog pour compléter le tableau. Tout le monde est là, en rangs serrés. Et justement le problème c’est que tout le monde est là ou presque. Alors vos messages Twitter c’est sympa mais vous n’informez qu’en vase clos. Est-ce que l’appel va sortir de cette communauté là ? Pas sûr du tout, je pense même que non, mais j’aimerais qu’on me fasse mentir.

    Donc question : comment faire pour sortir de cette communauté ? Et c’est pas évident du tout parce que cette communauté elle est très typée et a du mal à parler à la diversité – je sais c’est paradoxal quand on s’intéresse au libre qui est par essence non discriminant. Je suis pas allé à des masses d’évènements du Libre mais j’ai comme l’impression, mais ça n’est qu’une impression hein, que cette communauté elle sait très bien parler au parisien, blanc, mâle, entre 30 et 40 ans, bobo plutôt de gauche, études supérieures, boulot dans l’informatique ou l’enseignement, etc. mais pas forcément aux autres. La ménagère de TF1 c’est même pas la peine d’y penser, ok c’est de sa faute mais si on veut que la greffe de la prise de conscience prenne faudra aussi se soucier de ces gens-là.

    Pas de problème pour donner comme je donne à d’autres. Mais comme on est beaucoup plus petit qu’on a tendance à croire, ce sont toujours les mêmes qui donnent aux mêmes. Parce que là aussi c’est une autre caractéristique, si la communauté n’est pas pauvre, elle n’est pas forcément riche non plus : tous ceux du monde de l’argent vous pouvez toujours leur parler de logiciel libre et de défense des libertés du Net ils s’en contrefoutent royalement, c’est pas là qu’ils investissent de toutes les façons, les deux mondes sont étrangers.

    Réflexion annexe. D’ailleurs, je sais pas si vous avez remarqué, mais Numérama, PC Inpact et Les Ecrans sont champions pour nous pondre exactement la même notice au même moment sur tout ce qui touche de près ou de loin l’Hadopi. Ils s’y mettraient à trois et ils nous feraient une vraie news circonstanciée ou mieux une vraie enquête de fond, mais non c’est la rapidité qui prime – à cause de la pression de Twitter et du référencement Google – et ce sont les internautes qui sont perdants – et qui se retrouvent avec la même info en triple sur leur lecteur RSS.

  2. Il faut soutenir la Quadrature du Net

    À l’heure où plusieurs défis l’attendent cette année (ACTA, neutralité d’Internet, loi Loppsi 2, accompagnement de la mise en œuvre de la loi Hadopi), la Quadrature du Net connaît des difficultés financières et appelle à la générosité…

  3. > cette communauté elle sait très bien parler au parisien, blanc, mâle, entre 30 et 40 ans, bobo plutôt de gauche, études supérieures, boulot dans l’informatique ou l’enseignement, etc.

    Tu as oublié la double domiciliation (Paris/Rome, par exemple) qui est du dernier chic (sur France Culture, ou ailleurs). Pour le reste, il y a belle lurette que le fonctionnement omphalo-centré de la blogeoisie a été décrypté (je te cite, tu me cites, nous nous citons). L’internaute de base a toutefois la liberté de garder son sens critique et de ne pas se laisser aller à l’admiration béate.

  4. Tiens, ça me rappelle d’autres histoires de collectifs qui se financent/soutiennent en "circuit fermé" : les militants qui se font arrêter en manifestation ou ailleurs et payent leurs procès à coup de concerts de soutien. Devinez quoi : c’est toujours les mêmes qui viennent aux concerts. En gros, les copains et ceux qui suivent un peu. Pour les autres : "ah bon, vous faites des concerts ?" "ouais mais moi j’en ai marre des concerts punk" (ou reggae, ou… mais c’est vrai que c’est souvent les mêmes groupes). Et effectivement dans le public y a pas mal de gens fauchés à qui ça pose pas mal de problèmes : "j’ai envie de venir pour montrer mon soutien en étant présent, mais vu que je peux rien donner, en fait je fais que prendre, ça fout la honte". (Avec le libre c’est pareil, tu profites, et en même temps tu vois les bandeaux d’appel aux dons, là t’es mal et tu te mets à rêver du jour où tu pourras aider un peu, en attendant faut déjà pouvoir manger avec tes 2/3 de SMIC). Il y a une espèce de cercle vicieux en plus, parce que les mecs de la Quadrature du net qui sont salariés et qui vont se retrouver à temps partiel ils vont galérer pareil.

  5. sans-culotte

    Le travail de la Quadrature est formidable, tout le monde en convient, mais une convergence avec l’initiative française du Forum Mondial Sciences et Démocratie permettrait au Libre français de sortir du néant social dans lequel il s’enferme…

    http://fm-sciences.org/
    http://www.fmsd-france.org/
    http://bienscommuns.org/blog/?p=269

  6. makidoko

    Effectivement, comme vu plus bas, tout ceci est bien joli et fonctionne en vase clos, sans autre communication que "au secours".

    Depuis cette semaine, j’entends un appel au secours, mais dont je ne connais pas la provenance…. Et étant donné que je ne sais pas de qui il émane, je ne suis pas plus motivé que ça pour porter assistance.

    Alors je lis ici, que la Quadrature ce sont ceux qui ont écrit les pages man d’internet… Je clique sur le lien qui m’envoie sur la page wiki de man… mais les pages man d’internet c’est quoi? si ce sont des pages man en ligne, bon ça fait quintuple emploi avec tout ce que l’on trouve, mais il faut au moins le préciser.

    Bon, je lis par ailleurs que ce sont des gars qui luttent pour la liberté et neutralité du net… Ok, c’est sympa, mais quelles sont leurs victoires concrètes? Parce que quand je lis ça, je me dis qu’alors ils sont pas super efficaces, puisque toutes les lois à la mords-moi-le-net sont toutes passées ces dernières années.

    Et quand pour tenter d’en savoir plus, je fais l’effort d’aller sur leur site, je tombe sur une chose : "au secours"…. Bon, je me dis "je vais voir le contenu, avant de porter asssitance"…. Mais non, si je clique sur un lien du menu, je reste désespérement sur l’appel au secours… Et tant que je n’y aurai pas répondu, hors de question que l’on me dise de quoi il retourne.

    Et bien, après toutes ces considérations, je suis navré, mais j’attends les obsèques de l’association maintenant. Peut-être qu’à l’occasion de sa nécro, j’aurais accès à quelques infos sur ce qu’elle faisait, et en quoi elle était concrètement essentielle.

  7. davandg

    Comme on dit dans la communauté libre : si personne l’a fait, fait le toi même.
    Donc c’est bien beau de dire "l’info ne sort pas", mais allez contactez les journalistes, parlez-en sur des forums de non-geek, à force peut-être qu’un gus dans un garage mettra une petite news. Et encore sa, c’est juste pour les actions online, on peut aussi agir IRL !

  8. De mon côté j’espère juste qu’on utilisera phpDocumentor. 😉

  9. toto

    C’est difficile à expliquer, mais je me sens mieux d’avoir envoyé un petit chèque ces jours-ci.

    Penser que les petites gouttes font les grandes rivières…