Geektionnerd : Debian Squeeze

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 14

L’un des trolls classiques et récurrents de la communauté consiste à se gausser de l’hypothétique date de sortie de la prochaine version de la mythique distribution GNU/Linux Debian.

Certes, mais ne vaut-il pas mieux arriver en retard qu’arriver en corbillard ?

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.) et doctorant en informatique sur son temps salarié.

14 Réponses

  1. modagoose

    Une nouvelle version tous les six mois ?
    C’est pour mieux faire participer la communauté au débugage mon enfant :)
    C’est comme les bagnoles, maintenant, elles sortent déja en panne des chaînes de montage, comme ça on fait vivre tout un réseau derrière et on économise sur les tests. C’est le béta-test permanent. Notons tout de même que certains sortent des Os fermés tous les deux ans, voir plus, qui sont bugués et qui restent bugués. "J’dis ça, je ne vise personne…" :)

  2. Alors, pour les non-initiés : VDM, c’est « vie de merde » et FML, c’est « fuck my life ».
    Mais bon il y a imposture : un vrai geek n’écrit pas « kilo-octet », mais « kibi-octet » !

  3. Le film Toy Story 3 propose de nouveaux personnages… dont Ken et Barbie : alors une Debian Ken ou Debian Barbie un jour ? 😉 Une histoire de format, encore http://formats-ouverts.org/blog/201

  4. olivier

    Je tiens à rappeler, qu’il n’y a pas que Debian, qui sort une version stable, « when it’s ready ». On peut notamment citer la plus ancienne des distributions encore en activité, Slackware (Patrick Volkerding ne planifie aucune sortie, contrairement à toutes les autres distributions).

    Ha, la jeunesse, elle est toujours plein de fougue.

  5. Debian n’en est pas encore à un planning sur six mois, mais il s’en rapprochent :
    http://www.freesoftwaremagazine.com

  6. "un vrai geek n’écrit pas « kilo-octet », mais « kibi-octet » !"
    Le véritable geek sait qu’en informatique kilo se doit d’être 2¹? et qu’autrement c’est 10³.

  7. Oui, et puis surtout, la blague venait du fait qu’il y a parfois écrit « kilo» sur des poids (qu’on assimile souvent au kilogramme en omettant le « gramme »). Donc bon si j’mets kibi, ça ne veut plus dire grand chose…

  8. Le "véritable geek " peut aussi être très con, parfois.

  9. Des noms de toy story ? J’avais jamais fais gaffe (en même temps, j’ai regardé y’a longtemps (j’étais petit)).

  10. wisepng

    Bouarf, ils viennent donc de là les petits noms des versions de Debian !?

    Je vais peut-être aller chez Ubuntu alors.
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    .
    Mouarf !

  11. "Une nouvelle version tous les six mois" : ubuntu s’appuie sur la squeeze (avant c’etait pas la squeeze, sid je crois)…

    "when it’s ready" : ouais, en meme temps c’est un peu contraire au type de developpement du libre == release le plus tot pour avoir autant de retours que possible… bon dans ce cas c’est pas destine aux debutants a moins que ca ne l’est si on considere que les utilisateurs d’aujourd’hui sont assez matures pour faire leur propre choix…

    est-ce que ca voudrait dire le contraire de ce que dit tout le monde ?
    ie ubuntu c’est pour les experts, et debian pour les noobs ? 😉

  12. @J
    Sid est le nom de la version unstable de Debian, donc toutes les versions de Debian ont été des Sid avant
    pour la petite histoire dans Toy Story, Sid est le nom de l’enfant qui casse ses jouets (ça colle assez bien aux version unstables 😉 )

  13. Pendant longtemps j’ai pensé que Sid = Still In Development … je finirai ma journée moins stupide !

  14. oui oui, ubuntu s’appuie sur la squeeze, et avant (lucid) s’appuyait sur sid… pour maverick ubuntu se reappuie sur sid… etc jusqu’a la prochaine stable de debian qui portera quel petit nom ?

    mon ptit troll du haut concernait des gens qui disait avoir commence avec ubuntu, et ensuite migre sous debian… perso, ai debute par slackware, puis un peu de redhat, teste mandrake, joue avec knoppix, finalement je reste sur ubuntu… qui avec un peu d’effort et de perspicacite peut facilement redevenir aussi malleable que debian ….

    il est tres etrange a lire et entendre certains gnulinuxiens (de plus en plus nombreux?) rabattre ubuntu jusqu’a terre tout en encensant debian, et ce sont quasi d’anciens "ubunteros" ayant migre sur d’autres gnulinux (fedora, mandriva, centos, archlinux, ….)