Geektionnerd : Diaspora

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures, Libres Services | 13

Six mois après nous avoir présenté Movim, Gee nous parle aujourd’hui du prometteur projet Diaspora, que nous avions, entre autre, déjà évoqué ici :

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

13 Réponses

  1. Francois

    La licence de diaspora ne pose de problème à personne ? Ils ont régler cette tache dans leur projet ? Parce que dans le cas inverse, difficile de les soutenir.

  2. C’est quoi cette affaire de license ? J’en ai entendu parler il y a environ deux mois mais je n’ai jamais vraiment réussi à savoir ce que c’était concrètement.

  3. Hell Pé

    Pas besoin d’installer son serveur perso pour utiliser Diaspora. Il suffit de s’inscrire sur un serveur tiers, comme lorsqu’on veut créer une adresse mail ou XMPP.
    Par contre, je vois mal comment va se concrétiser le billet d’intention de la page d’accueil : « Vous conservez la propriété de tout ce que vous partagez sur Diaspora ». Mais que ce soit bien clair, la visée finale du service, c’est d’être au moins aussi user-friendly que Facebook.

  4. modagoose

    Super, on a créé un Facebook décentralisé \o/

    Excusez-moi de ne pas me réjouir. A la base, je ne comprends pas qu’on ait besoin de Facebook, donc une version décentralisée…

    Le mail, c’est pas la même chose, un truc qu’on partage avec ses amis et connaissances, que l’on peut héberger sur son propre serveur et dont on peut crypter le contenu ?

    Est-il nécessaire ( il semblerait ) que la Terre entière voit que vous avez des amis ?

    De plus, nulle part n’est mentionné qu’il s’agit d’un logiciel libre.

    http://blog.joindiaspora.com/what-i

  5. Hell Pé

    modagoose : la licence de Diaspora, ne serait-elle pas celle-ci ? https://github.com/diaspora/diaspor

  6. modagoose

    Quel lien as-tu suivi depuis leur site ? J’ai du passé à côté.

    Pourquoi ne communiquent-ils pas sur le fait que c’est un logiciel libre ? C’est dingue ça.

  7. modagoose

    Bon, j’ai trouvé. Mais franchement, je ne comprends pas que ce ne soit pas mis en évidence dans leur communication.

    Ce genre de discours, on l’a aussi avec un système privateur :

    « Diaspora is the social network that puts you in control of your information. You decide what you’d like to share, and with whom. You retain full ownership of all your information, including friend lists, messages, photos, and profile details.

    Share what you want, with who you want. »

    Ca me dépasse qu’on mette au point un logiciel libre et qu’on ne dise pas que c’en est un.

    Merci pour le lien en tous cas.

  8. Hell Pé

    « Ca me dépasse qu’on mette au point un logiciel libre et qu’on ne dise pas que c’en est un. »

    Bienvenue dans le monde de Mme Michu. Va sur Firefox.com et cherche la mention « open source », tu vas adorer la formulation choisie.

  9. S’ils n’en parlent pas, c’est forcément pour une bonne raison. Ca fait peur aux gens ? Vous avez une idée ?

  10. modagoose

    >>>>>>>>( citation Hell Pé ) »Ca me dépasse qu’on mette au point un logiciel libre et qu’on ne dise pas que c’en est un. »

    Bienvenue dans le monde de Mme Michu. Va sur Firefox.com et cherche la mention « open source », tu vas adorer la formulation choisie.<

    Oui, c’est vrai, à force de l’installer de façon automatique, je ne lis plus la page d’accueil. La formulation « logiciel sans OGM » qui n’évoque rien chez moi concernant le logiciel libre arrive avant Logiciel libre.

    Bien. Si les concepteurs de logiciels libres à large diffusion comme Firefox ne communiquent pas sur la spécifité Libre de leur logiciel, qu’ils aillent se faire voir.

    Pas étonnant qu’après la seule grille de lecture d’un logiciel soit sa gratuité et ses performances chez les technophiles qui se prennent pour des geeks et vouent aux gémonies Chrome.

    Je ne vois aucune raison de ne pas expliquer d’entrée de jeu ce qu’est un logiciel libre, ce n’est en rien un frein à son adoption, ça ne le rend pas moins sexy.

    Sauf si bien sûr, chez Firefox et d’autres on décide qu’il est préférable que l’internaute lambda adopte un logiciel libre même sur un malentendu ( c’est autant de pris à IE ) plutôt que par un choix assumé.

    Mais dans ce cas, il ne faudra pas venir se plaindre que le libre est assimilé au gratuit.

  11. Hell Pé

    Incontinentia Buttocks : facile, pour la plupart des gens (le « marché cible » selon le projet), le logiciel est un bien de consommation avant tout. Il faut en priorité qu’il juste-marche ; si le « marché cible » est une Mme Michu, c’est pas mal de rendre le logiciel gratos aussi -en général, la base d’appréciation sera l’existence ou non d’un équivalent fourni gratuitement dans Windows, sauf si le logiciel en question est un truc de geeks comme un codec pack ou un émulateur.

    Le « open source », pour ceux qui savent vaguement ce que ça veut dire, ce n’est qu’un petit plus, comme le café commerce équitable ou les frites sans sel au Quick. D’où le « Firefox sans OGM » qu’a probablement imaginé un marketeux de chez Mozilla.

  12. Ce qui m’étonne le plus dans Diaspora ce sont les technologies retenues. Qui va installer ça sur son serveur ? C’est limite s’il ne faudra pas réserver l’usage d’un serveur uniquement pour Diaspora.

    A croire qu’ils n’ont pas envie que des utilisateurs l’installent sur leurs propres machines. Il fallait utiliser les technologies les plus répandues : Apache + PHP + MySql

  13. Bon, en même temps, ne pas utiliser un langage aussi dégueulasse que le PHP ne peut être une mauvaise chose.