2011 : année Mozilla Firefox ou année Google Chrome ?

Classé dans : Logiciel Libre | 17

Laihiu - CC byEn mai dernier, nous publiions un billet au titre ravageur : Google Chrome m’a tuer ou le probable déclin de Firefox si nous n’y faisons rien.

De nouveaux chiffres sont arrivés depuis dans le monde des navigateurs. Et si l’on peut légitimement faire la fête et se réjouir de voir Firefox dépasser aujourd’hui Internet Explorer en Europe, on constate comme prévu qu’un nouvel invité est arrivé et qu’il est particulièrement glouton.

Entre les deux, le coeur de Glyn Moody ne balance pas et il sait, tout comme nous, où placer sa confiance. Encore faudrait-il que, techniquement parlant, Firefox ne se laisse pas trop distancer et c’est aussi pourquoi la sortie de la version 4 est tant attendue[1].

2011 : L’année de Firefox ou de Chrome ?

2011: The Year of Firefox – or of Chrome?

Glyn Moody – 4 janvier 2011 – ComputerWorld
(Traduction Framalang : Penguin et Barbidule)

Tout le monde sait qu’il y a les mensonges, les mensonges énormes et les statistiques concernant le Web. Mais ces dernières peuvent néanmoins vous donner une vague idée de la situation. C’est le cas des récents chiffres sur les parts de marché des navigateurs en Europe.

L’événement principal est immédiatement manifeste : comme le graphique le montre, la part de marché de Firefox a dépassé celle d’Internet Explorer, avec 38,11% contre 37,52% (même si les deux dernières décimales ne m’inspirent qu’une confiance limitée voire nulle).

Maintenant, il est vrai qu’il s’agit uniquement de l’Europe, qui a toujours été pionnière dans ce domaine, mais il faut tout de même savourer l’instant. Après tout, lorsque Mozilla puis Firefox furent lancés, peu leur donnaient des chances de réussir à renverser le géant Microsoft. Il n’y avait tout simplement pas de précédent pour un courageux nouvel arrivant, et encore moins un arrivant open source, de partir de zéro et d’arriver à supplanter une entreprise qui semblait inarrêtable sur ses marchés clés. Il est vrai qu’au niveau du serveur, Apache est devant Internet Information Server de Microsoft, mais Apache était arrivé en premier, et était donc celui à battre : la situation du côté du client était très différente.

Évidemment, ce n’est pas la seule chose que nous dit ce graphique. Firefox a en fait légèrement régressé l’année dernière, c’est surtout qu’Internet Explorer a reculé encore plus. Et cette baisse a presque entièrement bénéficié à Google Chrome, dont la part de marché est passée de 5,06% à 14,58% pendant cette période.

C’est vraiment étonnant à tout point de vue, et cela confirme l’ascension de Chrome au Panthéon des navigateurs. La question est évidemment de savoir si cette ascension vertigineuse va se poursuivre, et ce qui va arriver aux autres navigateurs.

Naturellement, cela dépendra beaucoup des fonctionnalités qu’auront les nouvelles versions de Firefox, et dans une moindre mesure, d’Internet Explorer, mais je ne vois pas de raisons qui empêcheraient Chrome de s’élever au-dessus des 20% à court terme. Cela veut dire bien entendu que les parts de marché de Firefox et d’Internet Explorer vont continuer à baisser. Mais comme je le notais il y a quelque temps, ce n’est pas vraiment un gros problème pour Firefox, alors que ça l’est pour Microsoft.

La raison est assez simple : Firefox n´a jamais eu pour objectif la domination du monde, il combattait pour créer un Web ouvert, où aucun navigateur n’occuperait une position dominante d’où il pourrait ignorer les standards ouverts et imposer à la place des standards de facto. C’est plus ou moins la situation actuelle, désormais, Internet Explorer devenant de plus en plus conforme aux standards, et, de façon étonnante, l’affichant avec fierté.

Avec l’ascension continue de Chrome jusqu’au point où les trois navigateurs auront plus ou moins la même part de marché, nous aurons une situation parfaite pour une compétition amicale à trois, ce qui est même mieux qu’une simple rivalité à deux. Je suis presque sûr que le Web va devenir de plus en plus ouvert grâce à cela (c’est dommage qu’il reste menacé par d’autres actions : ACTA, censure, etc.).

Mais cela ne veut pas dire que Firefox et Chrome ont les mêmes buts, et qu’il ne faut pas s’inquiéter des parts de marché de Firefox. Il est important de se rappeler pourquoi Google a créé Chrome, et pourquoi il a libéré le code. C’est simplement parce qu’il sait que libérer le code, et permettre à d’autres de construire par dessus, est le moyen le plus rapide de donner une place à un produit dans un marché concurrentiel. En faisant cela, il est vrai que Google promeut les standards ouverts et l’open source, mais seulement jusqu’à un certain point.

La différence principale est que Google voit l’open source comme un moyen de générer davantage de revenus, alors que Firefox voit les revenus générés par la barre de recherche comme un moyen de favoriser son travail de protection et d’amélioration d’un Web ouvert. Entre les deux, je sais où je préfère placer ma confiance pour l’avenir.

Notes

[1] Crédit photo : Laihiu (Creative Commons By)

17 Réponses

  1. arachnapatamulphe

    Chrome ( rappelons qu’il s’agit de Chromium avec du beurre par dessus ) est glouton peut-être mais on peut commencer à croire qu’en situation de position dominante google n’irait pas non plus inventer un nouveau poison avec l’idée de vendre l’antidote. Quant à facebook, les paris sont lancés ( le poison est plus lent ).

  2. « La raison est assez simple : Firefox n´a jamais eu pour objectif la domination du monde, il combattait pour créer un Web ouvert, où aucun navigateur n’occuperait une position dominante d’où il pourrait ignorer les standards ouverts et imposer à la place des standards de facto. »
    J’ai toujours été d’accord et un promoteur de cette idée. Néanmoins, voir Firefox stagner, voir régresser dans les statistiques puis « ressortir » cet objectif n’est-il pas une manière de nous rassurer face à un « obstacle » pour lequel il n’y a pas encore de solution ? D’après moi, la solution est la remise en cause complète de Firefox, un vrai travail de fond. Et c’est ce qu’est en train de faire la Fondation avec Firefox 4. Cependant, il est très difficile aujourd’hui de conseiller l’utilisation de Firefox face à Chrome par exemple.

    Merci encore pour cette excellent traduction.

  3. mydjey

    Pour ma part, je ne vois pas de différence entre Chromium et Chrome. Bien que l’un ai un code source ouvert et l’autre pas. Chromium n’est pas destiné à devenir un navigateur grand public et restera un navigateur de très petite niche. Et je dois dire que je suis un peu écœuré de voir une partie des libristes le promouvoir. En faisant ça, ils ne font que jouer le jeux de la véritable identité de Chromium qui n’est autre que Chrome.

    Et puisque en cette fin de matinée je sens une pointe de médisance monter en moi, je dirais même que Chromium n’aura bientôt plus d’utilité, sont rôle initial étant, pour Google, de ne pas se mettre les défenseurs de la vie privée, les geekos-libristes et autres early-adopter à dos. Cette étape étant largement dépassé, Chrome peux maintenant s’envoler sur le marché des navigateurs avec la bénédiction des libristes.

    Ceci dit, j’ai beau être un supporter de Firefox, je suis bien obligé de me rendre compte des qualités indéniables de Chrome. Au final c’est vrai que tout ça est plutôt bon pour l’utilisateur. Et je suis persuadé que si Chrome n’était pas arrivé, Firefox se serait mis à stagner, comme IE l’as fait en son temps.

  4. MrTom:

    >Cependant, il est très difficile aujourd’hui de conseiller l’utilisation de Firefox face à Chrome par exemple.

    Parle pour toi!

    Je n’ai aucune difficulté à le faire! L’intégration et le nombre de plugins font toujours la force de Firefox. Chrome fait des progrès (surtout au niveau de l’intégration en intégrant (sic) directement certaines choses (firebug, greasemonkey, …), mais c’est pas encore ça.

    Firefox a les Personas, que les gens aiment bien aussi (les gens aiment bien la personnalisation, mais faut pas qu’il y ait trop de clics ou des choses à comprendre, et c’est exactement ce que fourni Personas: la personnalisation en un clic avec de jolies images).

    Enfin, un petit laïus sur les motivation des 2 organismes n’est pas mal. Rappeler que le navigateur est le composant central de l’expérience utilisateur du web et donc les enjeux qui en découlent.

    Ensuite, ça marche pas à 100%, la force de la marque est toujours très pregnante chez certaines personnes, le fait qu’il y ait des « pros » (argument très très contestable, naturellement) derrière peut en rassurer certains. Et il y a ceux qui voient les 10ms de différence entre Chrome et Firefox (je ne sais toujours pas comment ils font).

    M’enfin, de toute façon, tant que Firefox a au moins 15% de parts de marché et une communauté active, le web ne peut pas l’ignorer et dégénérer en trop de technos propriétaires et c’est bien ça qui compte. (En plus d’avoir un navigateur aux petits oignons, bourré de plugins géniaux).

  5. Personnellement, ces deux navigateurs me sont complémentaires au quotidien. Plugins d’un côté, extensions de l’autre.. je trouve que le combat n’est pas forcément là.

    Le niveau de personnalisation des 2 navigateurs satisfait globalement les utilisateurs. Côté ressources, si en apparence Chrome est plus rapide, il est en revanche un peu moins stable que FF.

    J’espère que le combat portera sur ces critères de satisfaction évident : rapidité et simplicité !
    Google met le paquet en market’/pubs pour combler l’écart…

    Firefox (+traditionnellement) et Chrome (notoriété du moteur de R) sont tous deux majoritairement associés au web dans l’inconscient collectif :
    2011 sera surtout une mauvaise année pour IE 9/8/7/6.. !

    Quid des parts de marché des navigateurs mobiles (Safari, Opéra, Chrome, …) ?

    Excellent billet en tout cas.

  6. Ce billet est fort intéressant mais il manque un point essentiel : 90% des revenus de Firefox le sont grâce à Google… Firefox a besoin de Google pour exister… mais Google avec 60% de parts de marchés, avec un logiciel pseudo open-source n’aura plus besoin de Firefox…

    Dommage, mais seul l’avenir nous dira ce qu’il arrivera :(

  7. 2011, c’est pas l’année où Mozilla renouvelle son contrat de soutien avec Google ?
    Ce qui va être intéressant avec Firefox 4 c’est la version mobile pour android qui va sortir avec Sync mis par défaut.
    Si la version mobile a les mêmes supports des standard que la version desktop, Firefox va coiffer au poteau tous les navigateurs mobile: (grosse différence entre safari et sa version iphone, chrome et le navigater d’android, Opéra et sa version mobile, on ne parlera pas d’IE qui est déjà mauvais à la base sur desktop et qui est une version IE7/IE8 sous windowsphone 7)

  8. Daniel37

    Firefox 64 bits devient nécessaire devant la sortie des nombreux PC en 2010 avec un OS 64
    pour avoir plus de chance de rester dans la course
    Libreoffice a le même problème selon moi

  9. @tree : pour avoir firefox4 beta mobile installé avec sync sur Android, c’est clair que c’est une vraie tuerie, je le trouve très bien foutu, largement + complet que le navigateur par défaut, et pas – rapide.

  10. @ tree : firefox comme Safari et Opera ont l’air d’avoir le même moteur en version desktop et mobile
    http://www.we-are-gurus.com/blog/21

  11. et une version plus récente ici, de décembre http://www.we-are-gurus.com/blog/39
    En fait Opera est bien dégradé en version mobile contrairement à ce que j’ai écrit plus haut.
    Seul Firefox est sans concession en version mobile (mais il n’est pas au top dans ce test*)
    Safari et Chrome ont une expérience pas trop éloignée en version desktop ou mobile

    *ce n’est pas le meilleur test pour se rendre compte de la conformité au standards quand on regarde le détail. Par exemple l’absence de support H264 enlève des points…

  12. Moi qui ai migré sous Firefox en 2005 quelques mois après avoir commencé à rentrer dans le monde informatique, remplaçant donc le vieux Internet Explorer 6, mes motivations étaient plus que justifié : J’avais gagné entre autre la gestion des onglets, le bloqueur de pop up, la barre de recherche, une interface un peu plus fine, et surtout une extension en particulière qu’était Adblock plus.

    Cela date donc de 5 ans, Firefox commençait seulement à se faire connaitre … Depuis quelques temps, j’entends à tout vas : « utilises Firefox tu verras il est mieux, plus rapide ». Et ce que je constate, c’est que quasiment à chaque cas les gens qui en parlent ne savent même pas qu’il existe des extensions. Bref honnêtement Firefox sans extension n’apporte rien de plus qu’un Internet Explorer 8.

    Pour moi la conclusion, c’est que l’expansion de Firefox est en grande partie dû à un effet de mode. Tout comme l’est et le sera d’avantage Chrome.

    Mais Chrome a un avantage de taille sur Firefox : Tout d’abord il est proposé sur la page d’accueil du moteur de recherche, imaginant combien d’utilisateurs utilisent cette page, avec en complément la publicité énorme produites, et pour finir la proposition de l’utiliser sur des logiciels gratuits ( exemple : Avast ! ) sachant que la case est coché par défaut et que les installateurs ont tendance à bien prendre le temps de lire ce qui est affiché lors des installations de programmes … Bref le combat est perdu d’avance en ce qui concerne les parts de marché.

    Toutefois, une chose est sûr, c’est que les vrais utilisateurs qui ne suivent pas simplement les effets de modes, ceux ci ne quitterons pas si facilement Firefox, surtout pour ceux comme moi qui ont migré de IE 6, car aujourd’hui les différences entre Firefox et Chrome sont très minimes.

  13. @ antistress: Désolé je n’ai pas mis ma source: http://www.caniuse.com/ J’avais testé l’émulateur de firefox 4 mobile et je n’avais pas trouvé de différences.

    Firefox n’est pas au top, mais il n’y aucune différences entre la version desktop et la version mobile. Avec firefox ce qui marche sur le dektop marchera sur le mobile.

  14. Il y a aussi SRWare Iron… Basé sur Chromium, c’est Chrome sans les atteintes à la vie privée rajoutée par Google :
    http://www.srware.net/en/software_s

    Un bon complément à Firefox ;-)

  15. Pourquoi pas une année Firefox et Chrome ? Chrome a indéniablement changé la donne au niveau des navigateurs, il a frappé fort et plutôt dans le bon sens. Le matraquage médiatique orchestré par Google l’a bien aidé mais c’est surtout la qualité du produit qui fait qu’il en ait là. Le soucis pour Firefox ? il a éveillé la curiosité et peut être plus que ces propres qualités, il a mis en avant des défauts de Firefox (vitesse de lancement, performances en navigation…). Néanmoins, Firefox bénéficie de l’image du libre et reste en terme de personnalisation et extensions le plus complet, si on ajoute à ça une version 4 qui corrigent les défauts mis à en avant par Chrome; on a un navigateur qui est excellent et devrait permettre à Firefox de bien rester dans la course.
    Bien sur, il se peut que des parts de marchés baissent, peut être (surement) au profit de Chrome mais Chrome n’a je pense pas intérêt à vouloir détrôner Firefox. Le navigateur est encore jeune puis je pense que Google aurait tort pour son image…On le sait déjà vivement critiquer, moi même ce qui me repousse alors que je ne nie pas apprécier et utiliser pas mal de services Google, se serait de voir toutes mes activités liés au web sous la main de Google et déjà qu’il domine une grosse partie, avoir une concurrence de qualité peut être intéressant….et on sait qu’il soutienne aussi la fondation Mozilla.

    Si le dernier paragraphe me semble juste, concernant la différence Google/Firefox; je me pose une question par rapport à cette phrase :
    « Entre les deux, je sais où je préfère placer ma confiance pour l’avenir. »
    Oui, donner sa confiance à du libre fait bien moins peur qu’à n’importe quelle entreprise (on cite Google car c’est surement le plus dangereux en raison de la qualité de ce qu’ils font mais les autres ne font pas mieux…) mais Firefox sans les 90-95% de revenus via Google pourrait-il en être là et nous permettre de placer notre confiance pour l’avenir en lui ?

  16. GG Chrome est le meilleur navigateur, il me permet notamment de regarder la télévision en direct sur internet sans avoir besoin de télécharger de player ou autres pluggin. Et je ne vous raconte pas le confort pour regarder les chaines de TV en direct !

  17. Incontinentia Buttocks

    Assez convainquant, le bot ci-dessus. Ya juste que son message et le lien sont utilisés pour essayer de faire remonter dans les résultats de google le lien vers son site…