La vidéo francisée des 20 ans du noyau Linux

Classé dans : Libres Logiciels | 6

Le noyau Linux a 20 ans. C’était en effet le 25 août 1991 que Linus Torvalds (qui fait justement l’objet de la librologie de la semaine) a en effet posté son célèbre message.

Pour l’occasion la Linux Foundation nous a proposé un petit clip anniversaire que nous avons non seulement sous-titré (merci Framalang) mais également doublé en français (merci Padoup-Padoup).

La vidéo en VO STFR

—> La vidéo au format webm
—> Le fichier de sous-titres

La vidéo en VF

—> La vidéo au format webm

Sur le même sujet, on pourra également lire la très intéressante interview donnée par Torvalds à LinuxFr.

Transcript

URL d’origine du document

L’histoire de Linux (à l’occasion de son 20e anniversaire)

Notre histoire commence il y a vingt ans. Boris Elstine prenait ses fonctions, Jay Leno remplaçait Johny Carson au Tonight Show et les téléphones portables étaient très très gros.

C’est en août 1991 qu’un étudiant en informatique de 20 ans nommé Linus Torvalds s’est assis devant son écran à Helsinki pour envoyer un des plus célèbres messages de l’histoire de l’informatique

« Salut tout le monde… Je suis en train de faire un système d’exploitation libre (c’est juste un passe-temps, rien d’aussi professionnel ni énorme que GNU) il ne prendra sûrement jamais rien d’autre en charge que des disques durs AT puisque c’est tout ce que j’ai »

Et bien, son annonce de projet open source a vite fait le tour du monde et des développeurs de tous les coins ont contribué au code.

Linus a baptisé le noyau de son système d’exploitation Linux en choisissant un manchot comme mascotte après un petit incident au zoo.

Il a pris assez vite une décision qui allait être déterminante pour l’avenir de Linux autant que sa technologie. Il a choisi la licence GPL, créée par un visionnaire nommé Richard Stallman.

Le noyau Linux, accompagné de la licence GPL et d’autres composants GNU, ont révolutionné l’industrie informatique avec une liste de libertés très simples mais très importantes : La liberté d’utiliser le logiciel à son gré. La liberté de modifier le logiciel pour l’adapter à ses besoins. La liberté de partager le logiciel avec ses amis et ses voisins. Et la liberté de distribuer les modifications qu’on a faites

Ces principes radicaux ont propulsé la diffusion de Linux partout dans le monde et de façon un peu paradoxale Linux qui était une expérience d’amateur est devenu la base d’un vaste écosystème commercial qui se développe.

Des entreprises ont basé leur activité sur Linux. En 1999 le cours de l’action de Red Hat a triplé en devenant la première entreprise à utiliser Linux sur le marché. Cette même année IBM a dépensé un milliard de dollars pour améliorer et promouvoir Linux

(Et comment il s’appelle ? — son nom est Linux)

Rapidement, Linux a bousculé les poids lourds de l’industrie et a permis le développement accéléré d’Internet avec ses logiciels libres.

Bref : Linux a révolutionné le monde de l’informatique.

Bien sûr, dès qu’un phénomène aussi novateur s’impose, il essuie un feu croisé de critiques mais Linux ne s’est pas contenté de survivre, il a pris de l’ampleur. Aujourd’hui la communauté de développement du noyau compte des milliers de membres, et des centaines d’entreprises qui collaborent ensemble au développement de Linux. Tous les trois mois une nouvelle version de Linux voit le jour.

Donc où en est Linux aujourd’hui ? Il permet 75% des transactions boursières dans le monde, Il fait tourner les serveurs d’Amazon, de Facebook, de Twitter, d’eBay, et de Google. Vous vous servez de Linux littéralement à chaque fois que vous allez sur internet. C’est dans votre téléphone, votre télé, sur 95% des superodinateurs, et dans beaucoup d’autres appareils que vous utilisez tous les jours. Linux est partout.

Et qu’est devenu le programmeur d’Helsinki qui a tout commencé ? Il orchestre le travail de cette armée mondiale de développeurs depuis le bureau de sa maison à Portland en Oregon, en tant que membre de la Fondation Linux.

Alors que nous célébrons les 20 ans de Linux, nous pouvons nous retrouver dans cette histoire.

Merci d’avoir contribué à cette saga tout au long de ces 20 ans.

6 Réponses

  1. Sur le même sujet, je conseille cet article assez complet (et un peu moins en mode kikoolol…) :
    http://www.h-online.com/open/featur

  2. Taneleo

    Nous vivons trois fantastiques révolutions :

    - l’informatique pour tous
    – l’Internet
    – l’avènement du «Libre» au sens large (Libre, Creative Commons, etc…)

    Je rappelle ici que le droit de publication n’a pas toujours été des plus évidents, que l’information a longtemps été un marqueur de classe sociale et que la connaissance, les savoirs, la culture ont longtemps été eux aussi une «propriété privée» (ces trois points ne sont d’ailleurs pas encore du passé).

    Dans ce contexte, Linux semble incontournable.

  3. linuxunderground

    Très bonne initiative que d’avoir mis une version webm. Les anti-flash vous en remercie grandement.

  4. Il est certain que Linux a révolutionné le monde de l’informatique, mais je pense qu’il n’en est qu’à ses balbutiements. Son influence sur les équipements mobiles sera déterminante pour les prochaines années.

  5. C’est l’interopérabilité de Linux avec son interface de virtualisation HyperV qui amène la société de Redmond à fournir du code au noyau open source Linux. La liste exhaustive des nouveautés peut être consultée sur kernel.org. Rappelons également que Linux fête son vingtième anniversaire cette année.

  6. Une petite erreur : « AT-disk drive » se traduirait mieux par « disque dur IDE » que par « disques de la marque AT » qui est un peu un contresens (il ne s’agit pas d’une marque, mais d’une norme, plus souvent nommée IDE (ou PATA, mais ce serait un anachronisme, ce sigle étant apparu à la naissance du SATA) que AT (qui fait allusion au PC-AT par opposition au PC-XT).