Google Chrome deviendra-t-il un nouvel IE6 ?

Classé dans : Dégooglisons Internet, G.A.F.A.M. | 42

Denis Dervisevic - CC byBon ben voilà, c’est fait, le navigateur Google Chrome est passé devant Firefox au niveau mondial la semaine dernière. En France cela résiste plutôt bien, mais pour combien de temps encore  ?

Ce qui avait été prédit ici-même il y a deux ans, alors que Chrome n’avait à peine que 6 % du marché, s’est malheureusement révélé exact  : Google Chrome m’a tuer ou le probable déclin de Firefox si nous n’y faisons rien (avec plus de 200 commentaires à la clé).

Dans cet article on pouvait lire en outre ce passage  : « Pour ne rien arranger, rappelons également la situation schizophrénique et paradoxale des ressources de la Mozilla Foundation apportées à plus de 90 % par l’accord avec… Google  ! Quand vous dépendez financièrement d’un partenaire qui se transforme jour après jour en votre principal concurrent, vous vous sentez légèrement coincé aux entournures  ! »

Or justement, nous y sommes, car une grosse inquiétude plane actuellement sur la reconduction du partenariat, rendant plus compliquée encore la situation[1].

Mais il y a pire. Comme relatée dans la traduction ci-dessous, Google, conforté par sa position de plus en plus dominante, commence à tomber dans le côté obscur de la force pour proposer des services « optimisés » pour Chrome (comprendre qui marche mieux ou qui marche tout court dans Chrome et uniquement dans Chrome). Gmail, Google Docs, Google Maps, etc. et si un jour vous vous retrouviez contraint de surfer sous Chrome pour utiliser pleinement ces services  ?

Ce serait une belle régression et une belle menace pour un Web libre, neutre et ouvert. Et alors la comparaison avec le tristement célèbre Internet Explorer 6 n’est pas si exagérée que cela  !

Pour aller plus loin et continuer à prendre garde, on pourra parcourir les articles du tag Chrome du Framablog.

Google Chrome est-il le nouveau IE6  ?

Is Google Chrome the New IE6 ?

Michael Muchmore – 2 décembre 2011 – PC Mag
(Traduction Framalang  : Poupoul, Goofy, Pandark, Marting, Duthils, Toufalk et Deadalnix)

Laissez moi vous parler d’un navigateur. Un navigateur innovant qui fut le premier à implémenter de nouvelles technologies Web permettant une meilleure interactivité. Un navigateur avec une nouvelle interface étonnante. Chrome  ? Non, Internet Explorer 6.

Il y a une raison pour laquelle le navigateur de Microsoft prit 95 pour cent du marché des navigateurs Web à Netscape (l’ancêtre de Firefox)  : IE6 pouvait faire des choses dont ses prédécesseurs étaient incapables. Il y avait le HTML dynamique, le langage CSS, et même (oui, oui) de nouvelles fonctionnalités en matière de sécurité.

Mais d’années en années, ces fonctionnalités uniques ont montré un tout autre visage. Tous les principaux sites web ont cherché à s’optimiser pour IE, à tel point que ces sites ne fonctionnaient plus correctement avec d’autres navigateurs.

Avançons rapidement jusqu’en 2011. Le nouveau navigateur à la mode s’appelle Google Chrome, qui, d’après StatCounter, vient juste de dépasser l’ex-favori indépendant Firefox en part de marché globale. Chrome peut faire des choses dont les autres navigateurs sont incapables, et Google ne connaît plus que Chrome, ce qui signifie que certains des sites de Google ne fonctionnent intégralement que dans Chrome. Même aujourd’hui, vous pouvez lire sur le blog de Google qu’il existe de nouveaux niveaux d’Angry Birds qui ne fonctionnent que dans Chrome.

C’est perturbant, quand on considère tout ce que Google a fait pour l’ouverture du Web  ; Google n’existerait pas si de vrais standards ouverts n’existaient pas sur le Web. Mais de plus en plus, Chrome devient un portail vers les services Google, jusqu’à la mise au ban d’autres navigateurs.

Bien sûr, tout le monde peut faire un site web qui fonctionne sous Chrome, donc il est, d’une certaine façon, ouvert. Mais si ces sites fonctionnent uniquement sous Chrome et plus sous les autres navigateurs, nous avons un manque d’ouverture dans l’écosystème du Web. De même, tout le monde pouvait produire un site qui fonctionnait parfaitement avec IE6, mais nous avons aussi le même problème  : le site ne fonctionnera pas complètement dans les autres navigateurs.

Des cas de services Google utilisables uniquement avec Chrome sont en train d’apparaitre. Très récemment, avec la sortie de Chrome 15, le leader de la recherche sur Internet a changé juste une petite fonctionnalité de l’interface — la page d’un nouvel onglet. Et il l’a fait de manière à promouvoir le « Chrome Web Store » de l’entreprise. Cet « app » store — les apps étant en fait tout simplement des sites Web — ne fonctionne qu’avec Chrome. Avant ça, la société annonçait enfin la possibilité d’utiliser le service de webmail Gmail hors-ligne. Et devinez quoi  ? Ça ne fonctionne que si vous utilisez Chrome.

Ce ne sont pas les seuls exemples de services de Google à ne fonctionner que sous Chrome  ; il y a aussi, parmi tant d’autres, Google Instant Page, Google Cloud Print, le glisser-déposer et l’upload de dossiers dans Google Docs, les notifications des évènements du calendrier et des emails de Google Apps.

Un autre « standard », SPDY, pourrait transformer le Web en Google Wide Web (NdT  : référence au World Wide Web). SPDY est un remplacement à HTTP qui compresse les données d’en-tête et permet des connexions persistantes entre le serveur et les navigateurs. Il s’avère que certains sites de Google utilisent déjà SPDY lorsque vous naviguez avec Chrome. De même que pour les Instant Pages, la technologie est disponible à l’implémentation pour les éditeurs Web, mais encore une fois, Google lui-même est le seul acteur majeur à le supporter. Un bon truc, des interactions Web plus rapides, mais n’oublions pas qu’un accès universel avec n’importe quel logiciel est la raison première pour laquelle le Web a décollé.

Cette stratégie prend l’exemple de Microsoft pour IE6 et l’étend à une échelle beaucoup plus grande. Le client Web Outlook (premier exemple majeur de site utilisant massivement Ajax, proche d’une app) ne permettait d’utiliser la fonctionnalité de recherche dans votre boîte de réception que si vous utilisiez Internet Explorer. C’est exactement ce que Google a commencé à faire  : offrir un service Web qui fonctionne presque dans tous les navigateurs, mais nécessite le navigateur de l’entreprise pour fonctionner complètement. Heureusement, Microsoft a abandonné ces fonctionnalités réservées à IE. Espérons que Google en fera de même.

Lors d’une discussion que j’ai eu récemment avec Hakum Lie, directeur technique du développeur de navigateur Opera Software, le scandinave s’est inquiété de la démarche de Google.

« Il arrive souvent que Google lance des services sans les tester dans tous les navigateurs. On se réveille parfois un matin avec un nouveau service Google dont certains bugs auraient pu être corrigés s’ils avaient travaillé avec nous pendant la phase de developpement » a dit Lie. « Maintenant qu’ils ont leur propre navigateur, ils pensent moins à s’assurer que tout marche pour tout le monde, ce qui est préoccupant parce que Google n’aurait pas existé sans des standards ouverts. Nous serions probablement restés dans le giron de Microsoft ».

Mais Lie reconnaiît que Google a contribué aux standards du Web, « Certaines de ces expériences sont géniales », dit-il. « Nous avons besoin d’expérimentations de ce genre et on ne peut pas exiger que tout fonctionne avec tous les navigateurs. Mais vous devriez tester avec les navigateurs les plus populaires ».

Les Chromebook sont encore plus verrouillés et privateurs de liberté puisque ce ne sont quasiment que des navigateurs dans des boîtes vides. « Ce que nous reprochons au Chromebook c’est qu’il s’agit d’une plateforme très fermée », dit Lie. « Nous avons râlé après Microsoft pendant toutes ces années, mais avec Windows, vous pouviez au moins créer un navigateur concurrent ».

On pourrait dire la même chose pour les machines Apple tournant sous iOS, comme les iPads. Mais bien que les Chromebooks ne soient pas aussi populaires que les iPad, si un jour tous les ordinateurs sont des Chromebooks, le choix du navigateur et l’ouverture seront des concepts appartenant au passé.

Comme toutes les multinationales, Google veut être le premier partout où elle le peut. Elle a déjà réussi dans la recherche en ligne. Ne vous méprenez pas, Google a fait un boulot fantastique. Chrome ne serait pas aussi populaire si ce n’était pas le cas. C’est mon choix en tant qu’éditeur de PCMag parce qu’il est beaucoup plus rapide que ses prédecesseurs. L’arrivée de Chrome sur la scène a obligé tous les autres navigateurs à s’améliorer. J’espère seulement que ces améliorations n’entraveront pas l’ouverture et l’interopérabilité.

Notes

[1] Crédit photo  : Denis Dervisevic (Creative Commons By)

42 Réponses

  1. Salut,

    Bon article qui résume bien tout ce que google tente de faire. Pour le moment, je suis toujours chez eux pour les mails, mais je fais au mieux pour m’en débarrasser.
    Par contre un point qui m’énerve « un peu »: google chrome plus rapide, c’est finis ça. N’ayant pas d’autres navigateur que Firefox avec qui le comparer, google chrome prend quand même 3 fois plus de mémoire pour les mêmes sites web, et ça sans aucunes extensions dans Chrome.
    Je tourne souvent à plus de 50 onglets et je peux pas me permettre d’utiliser un navigateur tel que chrome qui bouffe plus de 1Go de ram avec à peine 15 onglets.
    Bon faut que je me fasse un petit article là dessus, mais j’ai remarqué ça sur plusieurs pc et sur windaube ou gnu/linux.

    PS: Google « commence » également à faire peur avec son android.

  2. Je veux pas dire, mais faut arrêter le délire avec Google Chrome…

    C’est du webkit derrière, alors on pourrait faire le même article avec rekonq, midori ou encore epiphany.

  3. Je ne suis pas sûr que ces craintes soient fondées.

    Google a toujours été suffisamment habile pour rendre ses services compatibles avec Firefox — ou plus simplement, compatibles avec les standards. Et n’oublions pas que le code source de Chromium est librement consultable, et les « nouveautés » offertes par Google s’accompagnent en général de code source et de protocoles ou format que n’importe qui peut librement implémenter dans ses propres logiciels. Ce qui peut se comprendre : Google n’a simplement pas **besoin** d’enfermer les gens dans son logiciel, puisqu’il peut sans trop de mal imposer **ses** « standards ».

    Parce que bon, reprocher à Microsoft la situation de IE6, c’est un peu facile (d’ailleurs : IE6 « innovant » ? mrfmrfmrfmrf). C’était aussi et avant tout une capitulation sans conditions des autorités publiques anti-monopoles, et une défaite monumentale des organismes de standardisation, W3C en tête.
    Et s’il est une chose que la montée de Chrome souligne, c’est simplement, une fois de plus, la défaite du W3C : depuis une décennie qu’on attend le HTML5, ils se sont fourvoyés une fois de plus en attendant bien trop longtemps pour faire paraître leurs standards : pas étonnant dans ce contexte que les entreprises aient un boulevard pour promouvoir leurs propres nouveautés et en faire des standards de fait.

    Alors certes, Google est une machine énorme, et il n’est guère étonnant, avec son pouvoir de prescription (marketing, image de marque etc.), que Chrome atteigne aujourd’hui une popularité comparable à Firefox (l’effet de nouveauté joue aussi à plein). Mais le verre est _aussi_ à moitié plein : que Firefox se maintienne (malgré quelques choix absolument désastreux ces dernières années) au niveau de Chrome, et continue de s’implanter nonobstant des moyens publicitaires nettement moindres, là est le signe véritablement encourageant.

    (Le principal problème, à mon avis, est que Mozilla s’est laissé imposer l’agenda de Google et semble désormais décidé à jouer les suivistes derrière Chrome, adoptant peu à peu toutes les idées — bonnes ou pas — avec quelques mois de décalage. Et si Firefox doit devenir un clone de Chrome, alors il n’y a _aucune_ raison pour que Firefox continue d’exister à terme.)

  4. rongeurdos

    quid de chromium ?
    je trouve aberrant, dans le monde du libre, d’utiliser google chrome alors que chromium (sa base libre) est présente…

  5. question : Est ce que toutes ces nouvelles fonctionnalités se retrouvent aussi dans la version open source de Chrome, à savoir Chromium ?

  6. Le plus important est à mon avis de ne pas mêler la partie « développement de services/applis » et la partie « respect des standards », ce que fait joyeusement Chrome aujourd’hui, et qui créé des inégalités d’interprétation qui forcent la main des internautes à utiliser un autre navigateur pour accéder à certains sites/services.

    Comme dans bien des domaines, il n’est pas bénéfique pour le citoyen/internaute qu’un acteur important soit à la fois juge et partie !

  7. Note : je n’ai lu que la partie introductive de l’article, l’écran informatique étant un mauvais support pour la lecture, surtout quand les textes sont longs; sans parler de ce ras le bol de ces tailles de police ridiculement petites (et on a de la chance sur Framablog, on a pas trop de guirlandes qui viennent distraire l’oeil durant la lecture)

    Bref…

    « et si un jour vous vous retrouviez contraint de surfer sous Chrome pour utiliser pleinement ces services ? »

    Et si un jour vous arrêtiez d’utiliser ces services pour éviter de vous faire enfermer ?

    Ah bah oui mais pour ça il faudrait déjà que ceux qui sont censés « propager la bonne parole » ne les utilisent pas; or ils les utilisent massivement.

    Et pour ça il faudrait déjà qu’Internet ne soit pas ce machin hostile où il est plus sûr de vivre sa vie numérique au sein d’un même écosystème de « confiance », ici Google.

    Il faut arrêter de jouer les pleureuses. Nous n’avons jamais autant de pouvoir d’action que nous aimerions, mais toujours plus que nous le pensons. C’est sur ce dernier point qu’il faut vous concentrer.

  8. Non mais merci de mieux distinguer la menace que pourrait poser Chrome sur le web, et votre crainte que Firefox ne disparaisse.

    Firefox est un gros tas de boue pathétique qui bouffe trop de mémoire, plante trop souvent, a un modèle de sécurité pitoyable, casse la moitié de mes extensions à chaque mise à jour, et s’il pouvait crever la gueule ouverte dans le caniveau ça ne me ferait ni chaud ni froid. Et le plus tôt sera le mieux. Comment les millions de dollars de la Mozilla Corporation ne permettent-ils pas de rendre ce navigateur un peu meilleur ?

  9. farfouille

    Pour ma part, je refuse de me laisser entraîner dans l’engrenage de Google. J’ai donc fait des choix :
    – pas de Chrome ni même de Chromium mais Firefox depuis des années parce que 1) Mozilla affiche haut et fort son engagement pour le logiciel libre et 2) Firefox fonctionne très bien pour moi et même de mieux en mieux.
    – aucun service Google tels que Gmail, Google docs, Picasa, Google calendar, etc
    – remplacement du moteur de recherche de Google par IxQuick
    Je continue néanmoins et en toute connaissance de cause à utiliser youtube (sans compte) et Street View.

    Quant à Google et le libre, je pense qu’il s’agit plus d’une culture initiale et d’une économie réalisée au moment ou Google était petit. Puis cette culture s’est transformée en une stratégie de conquête et un différenciateur au niveau de l’image de marque par rapport à Apple et Microsoft. Cela peut effectivement avoir des effets positif sur le libre comme le Google Summer of Code qui permet de financer des projets mais aussi à Google de recruter. Quand il libère WebM et l’impose sur YouTube (qui appartient à Google pour rappel), certes il fait un cadeau à la communauté du libre mais il fait aussi (et surtout?) un croche-pied à Apple et Microsoft qui avaient misés sur le H264.
    Quand on voit les évolutions de Chrome, le forcing de Google+, l’aspect fermé de Chrome OS et d’Android (même si oui IOS est largement pire), on ne peut qu’en conclure que le libre n’est qu’un moyen pour Google de conforter sa position et plus il domine et plus le libre et l’interopérabilité perdent de l’importance.

    Ne soyons pas dupe. Après c’est à chacun de décider jusqu’où il se laisse engoogler !

  10. J’avoue que je ne comprend pas l’inquiétude que génère Google chrome. IE6 était un mauvais navigateur imposé par microsoft avec windows. Chrome c’est imposé par ses résultats aussi bien en performance qu’en possibilité.
    Chrome lance de nouveaux concept, c’est aux autres navigateurs de les suivre (ou pas), et aux webmasters de décider s’ils utilisent ces nouvelles technologies au risque de perdre l’audience résultant des autres navigateurs.

    IE (6 ou pas) ne respecte pas les standards, c’est à dire que pour faire quelques choses il faut se plier à ce que comprend IE. Alors que chrome comprend les standards donc si vous voulez faire quelques chose vous n’avez pas à vous plier au navigateur. Par contre Chrome permet de faire PLUS de chose, ce que les autres navigateur ne propose pas encore.

    Pourquoi taper sur les doigt d’un navigateur qui fait avancer les choses ?

  11. Je reviens sur le message de Gardouille.
    Il ya quelques temps, au bout de quelques onglets ouverts, mon pc ramait fortement. A la sortie de Chrome, j’ai vu une net différence de rapidité et d’utilisation mémoire. C’est ce qui m’a fait lacher firefox.
    Puis, quelques versions de Chrome plutard, j’ai constaté le même phénomène qu’avec firefox et maintenant, je suis retourné sur celui-ci.

    Heureusement qu’il y a de la conccurence! Nous avons le choix! Si Chrome est mieux aujourd’hui, il sera peut-être moins bien demain et nous utiliserons un autre navigateur! N’oublions pas que c’est gratuit pour ces deux cas! (à l’inverse d’IE)

  12. Si Chrome est le futur IE6, y’a juste à attendre le jour où Google lancera chromecountdown.com.

  13. Je ne peux qu’appuyer le commentaire de Sam Hocevar. Firefox est depuis plusieurs années une véritable catastrophe ambulante, et quiconque s’amuse à arguer que Chrome est encore plus lourd n’utilise manifestement jamais soit l’un, soit l’autre. Si le public passe massivement à Chrome, c’est possiblement parce qu’il est de meilleure qualité, pour une fois.

  14. Je pense que Cédric a raison. Tout site ou app Web fonctionnant avec Chrome fonctionnera avec WebKit et donc avec, par exemple, Safari (Mac OS, iOS, Windows).

    Il n’y a que les extensions du Chrome Web Store qui sont restreintes à Chrome. Mais chaque navigateur a son propre format d’extensions.

  15. nvndndrg

    Je crois que certaines personnes ont besoin de prendre du recul …

    Google créé des sites uniquement lisibles grâce à Chrome : et alors ? C’est de l’auto-promo entre autre et une démonstration des innovations proposées par le HTML5. Problems ? Et depuis quand est-ce devenu impossible de créer des plugins FF pour accéder aux services Googles d’ailleur ?

    Bref, sortez votre tête de notepad 2 minutes et regardez un peu autour de vous …

  16. Firefox c du caca lol, en + c pl1 2 gaz

    Daniel

  17. Etonnant de lire un commentaire qui dit que Chrome prend 1Go de RAM avec 15 onglets…
    Etonnant que la même personnne mélange vitesse et mémoire, aujourd’hui WebKit + V8 (moteur JS) sont le couple le plus rapide que nous ayons à notre disposition.
    Etonnant de lire que Chrome soit tant associé au nom « Google » (merci à cédric de parler de Chromium, midori etc… qui se basent sur WebKit – Chrome n’est qu’un Chromium avec des options pour Google)
    Enfin, le souci (justement en parlant de vitesse et de mémoire) est que Firefox souffre beaucoup de son vieux bug de fuite mémoire (aujourd’hui résolu) qui en a fait passé plus d’un à Chrom(e)(ium).

    Enfin, comparer IE6 fermé, qui n’a évolué que dans la mauvais sens et Chrome/Chromium qui pousse aux nouvelles technologies… c’est un peu tiré par les cheveux.

    Perso, j’utilise Chromium ET Firefox…

  18. Marrant, à chaque article sur Chrome dans le Framablog, c’est la même ribambelle de commentaires irrespectueux / HS / irrationnels. Personne n’écoute qui que ce soit. Y’en a même qui commentent sans lire l’article…

    D’ailleurs, je me demande pourquoi je commente…

  19. Donc en gros on reproche aux utilisateurs de prendre un produit mieux qu’un autre oO

    Vous m’excuserez, mais lorsque FF est arrivé à un niveau de popularité la fondation mozilla à juste mis sont gros cul dans un fauteuil à se regarder le nombril.

    Puis est arrivé chrome, navigateur étrange au style ultra épuré qui n’a pas séduit immédiatement.
    Mais diable quelle rapidité au démarrage et au chargement des pages.

    Et tout comme microsoft, mozilla avec FF c’est dit que vu leur part de marché, l’aspect très épuré de ce nouveau navigateur, ils ne risquaient rien.

    Et bien voila, ils en sont au niveau de relégation au profit de chrome.
    Quelle sont les choses que regardent les utilisateurs ?
    Pas que le soft soit un logiciel libre, loin de là.

    La société actuelle veux tout, tout de suite, et chrome le fait. On clique sur son icone et il est immédiatement là.

    J’ai fait découvrir il n’y a qu’un mois chromium à une personne et elle était fébrile à lâcher sont firefox. Résultat du test, elle ne jure plus que par chromium car c’est rapide.

    Firefox est encore loin d’un chrome au démarrage à froid en temps de réponse.

    Moi qui utilisent plusieurs machines, chrome m’est très utile pour sa syncro entre bookmark et addon. Le sytème de firefox peut être ultra sécurisé tient plus du masochisme que d’une fonction réellement portable.
    Combien de fois j’ai pas ralé sur le fait qu’il faut aller sur le premier firefox entrer une clé donnée par le second et que si on a pas accès il faut alors une clé au préalable sauvegardée ou alors carrément réinitialise tout le bouzin (niveau clés)

    Même si j’ai encore firefox (canal beta), je ne l’utilisa plus que rarement. Je suis comme tout le monde, je n’aime pas attendre qu’un soft se lance en 20sec. (imagé)

    A coté de ca, la base du code de chrome->chromium est dispo et libre.

    Le seul soucis c’est la mise en avant de chrome par rapport à chromium. Si cela avait été l’inverse, tout ceci n’aurais pas lieu d’être.

  20. Purée mais si les features de GMail ou d’autres services en ligne à la con ne fonctionnent qu’avec Chrome, la chose à faire c’est d’arrêter d’utiliser GMail ou d’autres services en ligne à la con, pas d’arrêter d’utiliser Chrome !

    Tout cela me donne l’impression que vous avez peur de vous retrouver à choisir entre utiliser Firefox et utiliser GMail. Eh bien je ne tiens pas du tout à sauver Firefox pour que vous conserviez votre petit confort personnel. Qu’ils crèvent tous les deux.

    Je n’arrive pas à concevoir qu’on puisse confier toute sa correspondance e-mail, son calendrier ou ses documents à Google, et encore moins lorsqu’une entreprise fait de même. Alors qu’on ne vienne pas me casser les couilles parce que j’utilise le navigateur de Google, qui finalement est le seul truc opensource du lot.

  21. … du lot de produits Google (je précise mon message précédent).

  22. Cette article est un bon essai d’analyse croisée, contradictoire et d’analogie entre Chrome et IE 6 et la thèse est détaillée et fouillée. En suite, les commentaires de spécialiste ..là ça part un peu en live mais il faut bien que les langues se délient ! Chacun peut se faire son opinion en mesurant et relativisant les arguments des uns et des autres.

    Je m’empresse quant à moi de télécharger Chromium car malgré que je sois un grand utilisateur de Firefox, il est vrai que depuis les 2 dernières versions ça plante régulièrement et c’est fatiguant à la longue !

  23. J’allais oublier !!

    Firefox reste malgré tout un outil indispensable pour le développement de sites internet grâce aux plugins Firebug , Web Developer et aussi qu’il respecte les standards du W3C.

  24. deadalnix

    @Sam Hocevar > Tu sais très bien, et si tu ne le sais pas, l’exemple de IE6 est flagrant, que si un navigateur est populaire et qu’il apporte son lot de fonctions non standard, cela mène à de grave soucis sur le web.

    Rappelle toi qu’en son temps, IE6 étant vraiment, sur le plan technique, le meilleur navigateur, et de loin ! On en est arrivé à un situation très pénible, tant pour les utilisateurs du web que pour les webmasters.

    Cela ne remet pas en cause les qualités de chrome en tant que navigateurs. Mais si ces choix sont pris pour son évolution, cela va sans nul doute polluer l’écosystème qu’est le web.

    Les problèmes liés à firefox sont complètement orthogonaux. Je crois que tu mélange ton ressentis personnel face à ce navigateur, les intentions que tu prêtes au framablog et le contenu de l’article.

    Firefox n’est d’ailleurs pas du tout abordé dans l’article et ne sert que de point de départ à la réflexion. Tu es libre de ne pas aimer firefox. Mais ça n’a rien à faire dans les commentaires ici.

  25. Il me semblait que le sujet de l’article était le danger du à l’hégémonie des services d’une entreprise, Google, qui petit à petit grignote tous les usages du web en les concentrant et en les faisant devenir interdépendants, et tellement interdépendants que la liberté et l’écologie du web pourraient en être menacée. Non ?

    Non ? Je me suis trompée ? On n’est que dans un banal troll Firefox / Chrome ? Merdalor…

  26. @deadalnix: IE6 n’était pas le meilleur navigateur uniquement de par ses qualités intrinsèques ; c’est aussi parce que la concurrence était, sinon inexistante, du moins médiocre. Quand la concurrence est médiocre il ne faut pas s’étonner de gagner des parts de marché. En quoi la situation de Chrome est-elle différente ? Je crois que j’illustre très bien la raison pour laquelle — et je ne crois pas être le seul — il y a peu d’exhortations pertinentes à se passer de Chrome (ou Chromium).

    Je le redis, si vous voulez un web neutre, libre et ouvert, cessez d’utiliser des applications qui ne le sont pas. Et je parle bien entendu de Gmail et compagnie, pas de Chrome.

  27. « Firefox n’est d’ailleurs pas du tout abordé dans l’article »

    Si ce n’est pour déplorer avec force trémolos dans la voix que Chrome lui taille des croupières, ce qui est tout à fait logique puisqu’il l’enfonce dans les grandes largeurs en termes de rapidité, stabilité, efficacité, légèreté, et plein de choses en -té.

  28. Don Rico

    @Aa : Tiens, ça fait plaisir de voir qu’avant de commenter, quelqu’un a lu (et compris) le billet du blog !

  29. @Aa, @Don Rico : désolé, mais je pense avoir très bien compris le billet, j’ai d’ailleurs aussi lu l’original, et ce qu’il en ressort c’est qu’on utilise un argumentaire anti-Gmail (ma foi non dénué de pertinence) pour… tirer à vue sur Chrome. Si ce n’est pas le cas, alors merci de changer le titre de l’article, de supprimer l’introduction larmoyante sur la disparition de Firefox, et de trouver d’autres témoignages que celui… du directeur technique d’un navigateur concurrent ! Je ne les ai pas trop vus râler quand Opera supportait une feature sur Gmail qu’aucun autre navigateur n’offrait (http://my.opera.com/dbloom/blog/200…), ça les faisait même plutôt marrer.

    La pire phrase n’est d’ailleurs pas dans l’article original. Il s’agit de « et si un jour vous vous retrouviez contraint de surfer sous Chrome pour utiliser pleinement ces services ? ». Elle est où la contrainte, à part chez celui qui s’oblige à utiliser ces services ? Ça ne vous fait pas grave flipper la nuit, les dangers que fait peser l’hégémonie de Google sur les standards SMTP et IMAP ?

  30. Dommage que le mal aimé Opéra n’ait pas eu la pub ni les moyens de Google Chrome.
    Ce dernier pour les perfs vaut Chrome et respecte à fond les standards.
    Personnellement, j’utilise Firefox pour le dev et pour certaines extensions comme Chatzilla. Opéra c’est quand le chargement est un peu long et que je veux voir si c’est dû au navigateur. J’utilise Chrome quand je veux voir des démos « html5″ (poussée par Google, dites HTML 5, en attendant le W3C) ou pour certaines fonctions du debugger.
    Je précise que j’utilise Chrome, Firefox, Opéra et IE.
    Pour Firefox, le syndrôme « addons cassés » a moins lieu si on n’installe pas la dernière version mais une version « stable » (la v8 pour le moment)
    Pour ne pas ramer à cause des extensions dans Firefox, n’oubliez pas d’utiliser les profils en fonction de la manière dont vous allez surfer (un profil, dev, un profil SEO, un profil « light »,…)

  31. deadalnix

    https://bugzilla.mozilla.org/show_b

    SPDY dans FF11 . Et pour IE (lol) ? Safari ? Opera ? Konqueror ? Epiphany ?

  32. Batisteo

    Tiens, personne ne parle de Dart (ou Dash) !? Le « nouveau » javascript façon Google, conçu en huis-clos. Une bonne façon de faire chier les concurrents…

    L’annonce date du 11 octobre et a reçu un accueil très froid.

    https://linuxfr.org/news/dart-va%E2
    http://www.numerama.com/magazine/20

  33. >>> Etonnant de lire un commentaire qui dit que Chrome prend 1Go de RAM avec 15 onglets…
    Etonnant que la même personnne mélange vitesse et mémoire, aujourd’hui WebKit + V8 (moteur JS) sont le couple le plus rapide que nous ayons à notre disposition.
    <<< Metal3d

    Les performances du navigateur avec 3 onglets et plus de 15 onglets ouverts sont totalement différentes.
    Contrairement à ce que tu pourrais penser, la quantité de RAM utilisée et les performances du navigateur sont directement liées passé un certain seuil : quand le navigateur te fait swapper comme un malade, met trois plombes à réouvrir tes onglets précédents et perd largement en réactivité, c’est une baisse de performance/vitesse. Forcément, le seuil ne s’atteind pas pour les personnes habituées à peu d’onglets, mais dans d’autres cas d’utilisations c’est très gênant.

  34. Maître Taneleo

    Les internautes ont délocalisé leurs contenus sur Google, qui se trouve à présent en position de force. Google, c’est un peu la Chine de l’internaute.

    Ce n’est pas étonnant finalement pour cet outil capitaliste qu’est Internet. Dans le capitalisme, les entreprises sont sur un plan horizontal; sur Internet, ce sont les internautes et les sites Web qui sont sur un plan horizontal. Et dans les deux cas, pour exister, il faut faire preuve de créativité pour tirer son épingle du jeu de la concurrence.

  35. IE6 fut-il le plus avancé des navigateurs ? En 2002, un an après la naissance d’IE6, arrivait Netscape 7 qui incorporait -déjà- quelques fonctionnalités bien utiles, en provenance de nos amis de Mozilla (onglets, blocage de pop-ups…). Et Netscape filait bon train avec les machines de l’époque (des pentium III ou IV) et la bande passante disponible (plus souvent des modems 56k que l’adsl 512 d’ailleurs).
    Voilà pour le petit point d’histoire, loin des détails techniques ultra sophistiqués -et bien utiles- de nos amis développeurs.

  36. deadalnix

    @Batisteo

    Dart : http://blogs.perl.org/users/rafael_

    Note que Google à fait le même coup pour foutre le bronx entre Go et D.

  37. pour la sécurité des navigateurs voici un article

    http://applications.developpez.com/

  38. Firefox est revenu au niveau de Chrome en terme de performances depuis la version 7.0. Faut arrêter de dire que c’est une merde et re-tester.

  39. perso je compare la politique de google pour son navigateur comme de la propagande quand je li certains commentaires ici et ailleur j’ai l’impression que avant chrome c’etait le néant alors qu’ avant l’arrivé de chrome opera safarie et firefox avaient deja pris le chemin de la standardisation mais aussi celui du html5 et du css3 pour google il fut simple d’arrivé dans le monde des navigateurs en creant un clone de safari en reprenant en premier lieu le moteur webkit qui etait deja le moteur le plus rapide mais aussi une partie de l’interface de safarie je pense a l’icone en forme d’engrenage servant de menu principale de la est née chrome un navigateur qui pariait beaucoup sur la simplicité reprise de la page d’accueil de google qui est une des raison du succes de google mais croire que chrome est l’instigateur de l’evolution du web est faux il faut tout de meme reconnaitre qu’il on influencé les autres navigateurs au niveau de l’interface et de la rapidité du javascript mais sa faisait partie d’une politique de prise du marché la rapidité et le coté épure on dailleur été leurs principaux slogant publicitaire autour de chrome .

    revenons en a la comparaison face a ie6 que je trouve interessante google comme microsoft son toute deux des big societé qui ne vivent que pour faire des benefices et c’est legitime et des grosses boite ce que je retient c’est que quand elles on un produit et quelle on le monopole de ce produit et donc pas de concurence elles font evolué leurs produit tres lentement sa leurs permet de sortie le meme produit avec amelioration dans un lapse de temp tres grand et donc de se faire plus d’argent, on peut aussi ne pas faire evolué son produit tant qu’il n’y a pas de concurence et c’est ce qui est arrivé avec ie6 et qui j’en suis certain arrivera si chrome avait le monopole il ne faut pas rêver. c’est a comparé a ce qui est arrivé au communisme en russie tout le monde roulaient en lada le plus important c’est que sa roule le reste c’est a dire la consommation d’essence les vitre electrique la direction assisté pourquoi les cree vu qu’on a le monopole (vive la concurence)

    pour finir je vais m’en prendre directement a chrome j’ai pas mal developé de truc qui utilise le html5 et le css3 j’ai donc pus comparé les default des un des autres et de conclure que comme les autres navigateurs chrome n’est pas exempt de defaults je dirait meme qu’il m’aggace car il a quelques default qui dures et qui ne sont pas corrigé je prendrait pour exemple la balise video et sa barre de progression depuis le debut il y a un bug quand on deplace la position de la video on se rend compte que la progression n’est plus correcte et cela dure depuis environ deux ans alors que si je prend firefox et la je fait de la pub il y a le support de la balise video n’etait pas parfait au debut mais toujour un suivi au niveau des bugs et maintenant il est devenu le navigateur supportant le mieux la balise video aucuns bug tout simplement. pourquoi pour moi contrairement a google et microsoft mozilla est une societe qui a comme objectif le developpement d’un navigateur.alors que pour des societe comme google et microsoft un navigateur c’est quelque chose qui leur sert a ateindre leurs objectif sans aucunes compassion a par faire de l’argent ce qui reste légitime

    ps:si sa continue je vait ecrire un livre

  40. @kem: malgré de titaniques efforts j’avoue ne pas avoir compris grand chose à ce que vous tentiez de dire ; avant d’écrire un livre, essayez peut-être d’en lire ?

  41. Sam Hocevar a complètement raison. Cet article est ridicule.

  42. Maitre Capello

    A propos de Kem…
    Ah les gars, vous êtes durs avec les illettrés !