Geektionnerd : Chrome vs Firefox et Linux Mint vs Ubuntu

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 11

Google Chrome qui passe devant Firefox (dans le Monde pas en France) et Linux Mint désormais plus « populaire » que Ubuntu, c’est la guerre des chiffres dans le monde des navigateurs et de distrubutions GNU/Linux.

Cela ne pouvait qu’inspirer notre ami Gee…

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.) et doctorant en informatique sur son temps salarié.

11 Réponses

  1. Hybrid Son Of Oxayotl

    À ce compte-là, est-ce que Debian n’est pas trois frois numéro un, tant qu’on y est 😀 ?

  2. typoCorrector

    > Cela ne pouvais que inspirer notre ami Gee…
    Cela ne pouvait qu’inspirer notre ami Gee…

  3. Capitaine Taneleo

    Décembre 2011

    Une crise de confiance sans précédent traverse actuellement le Libre ce qui a conduit dernièrement les agences de libristes à dégrader la note de Firefox. La tension est telle que les rumeurs les plus folles sont prises au sérieux, et une crise systémique n’est désormais plus écartée. La dernière rumeur en date : Linux Mint serait devant Ubuntu.

    Par notre correspondant Capitaine Taneleo, pour Le Capitalisme Numérique, décembre 2011

  4. Osef Michu

    @Capitaine Taneleo : excellent, comme disent les bobos… en tout cas bien meilleur que les dessins qui l’ont inspiré (le commentaire en question).

  5. @Hybrid Son Of Oxayotl
    Mint utilise quand même massivement les dépôts d’Ubuntu, alors qu’Ubuntu n’utilise pas ceux de Debian. Ça fait quand même une différence, à mon sens dist (ubuntu, debian) > dist (mint, ubuntu).
    (Mais je peux me tromper.)

  6. Je dirais :

    Unity et Gnome 3 : 2 Linux killers.

  7. mahikeulbody

    Comparer Distrowatch à Standard & Poor est injuste : Distrowatch ne fait que publier les stats de consultation de pages sur le site. Après, si certains (beaucoup même) veulent absolument y voir des preuves de la domination de leur distribution préférée, grand bien leur fasse, ça n’en reste pas moins à mille lieux de donner une quelconque indication du nombre d’utilisateurs de chaque distribution. En revanche, ça peut effectivement donner une indication sur la mauvaise acceptation d’Unity… parmi les lecteurs de Distrowatch (dont on ignore totalement s’ils constituent un échantillon représentatif de la population utilisant Ubuntu).

  8. PourDire

    Rien à voir avec ce billet en particulier, mais je ne ne trouve pas où poster d’une manière générale. Juste en lien avec vos préoccupations (euphémisme) sur l’évolution de l’Éducation Nationale:
    http://www.scoplepave.org/l-ecole
    Il n’est pas question de logiciel à vrai dire (ou alors au sens de reprogrammation du système) mais la réflexion philosophique d’ensemble devrait vous paire.
    Bonne lecture (écoute) et bonne continuation pour notre liberté (logicielle au moins!) Merci.

  9. salut a tous
    je suis sous ubuntu depuis maverick
    et j a voue qu au debut unity m a pousser a chercher ailleur, mais maintenant je me sent bien dedans, mais ce qui me deplais le plus c est la perte en reactivite que j ai trouver avec la 10.10 par rapport a natty et oneiric

  10. Unity et Gnome 3 : 2 Linux killers ? apparently only cause of bad uses

    ubuntu dissimule moins de procedures systemes que windows laissant a l’utilisateur le soin de se former; mais la plupart des migrants ubuntu proviennent des windows , systeme ou les users sont habitues a croire et comprendre ce qu’ils voient …

    ces migrants passes sur ubuntu ne cherche pas a savoir le pourquoi du comment, donc quand l’interface change , ils sont perdus comme le passage xp/vista/7 ou prochainement xp/8

    pour ffx et chrome c’est exactement identique … les gens qui switchent ne connaissent pas le debut du fonctionnement internet/web … ils desirent un truc qui semblent fonctionner mieux meme en trichant …

    rien a voir avec la qualite intrinseque de chaque logiciel / systeme / os

  11. @Gee. Si Ubuntu n’utilise pas directement les dépôts Debian, envion 75% des paquets ubuntu (Chiffres Lucid) sont repris tels quels depuis Debian (juste recompilés), 15% des paquets Debian patchés, et seulement 7% des paquets non repris depuis Debian. (Source: présentation de Lucas Nussbaum Debian/Ubuntu).