Pourquoi je retourne à Firefox

Classé dans : Libres Logiciels | 30

Les statistiques font foi, nombreux sont les lecteurs de ce blog à avoir adoré le navigateur Firefox, pour cependant, progressivement, parfois la mort dans l’âme, opter pour le choix pragmatique de Google Chromium, ou pire Google Chrome.

Sauf que depuis Firefox a progressé techniquement et Mozilla s’affirme chaque jour davantage comme une libre boussole du Web, ce que ne sera jamais Google.

Cela vaut le coup de reconsidérer la question, non ?

Keng Susumpow - CC by

Pourquoi je suis (re)passé à Firefox

Why I’m Switching (Back) to Firefox

Cameron Paul – 10 mars 2013 – Blog personnel
(Traduction : Jeff_, biglittledragoon, Agnes, MFolschette, Plop, Tom, Pouhiou, quack1, jtanguy, Rudloff + anonymes)

Dès septembre 2008, j’ai commencé à en avoir assez de Firefox. Il avait été mon navigateur de prédilection pendant des années mais la merveille du monde open source commençait à me décevoir. J’ai utilisé la version bêta de Firefox 3 dès le premier jour où elle a été disponible et je n’ai cessé de la trouver lourde et lente tout au long de mon utilisation. J’ai toujours été un adorateur des conceptions minimalistes et Firefox était en train de rapidement devenir tout sauf minimaliste.

Puis, quelque chose d’inattendu est arrivé. Google a annoncé la sortie de son propre navigateur. J’étais bientôt face à ce qui semblait être à l’époque le logiciel le plus incroyable que j’aie jamais vu. Google Chrome a initié une qualité de navigation formidablement épurée et aboutie soutenue par WebKit. Je pouvais enfin profiter de la vitesse de Safari avec une interface utilisateur bien conçue. Avec le temps, les choses n’ont fait que s’améliorer. Les outils de développement de WebKit sont devenus plus puissants que Firebug et avec la sortie de V8, Google a modifié notre conception des performances de JavaScript.

Cinq ans ont passé et les choses ne sont plus aussi roses. Plus que jamais, j’ai des problèmes de lenteur du navigateur. L’utilisation mémoire dépasse l’entendement et j’ai fréquemment des onglets qui ne répondent plus du tout. De plus, il semble y avoir une lacune générale de contrôle qualité ces derniers jours. Cocher la case « Désactiver le cache » dans les outils développeur semble ne pas avoir d’effet et, occasionnellement, des erreurs JavaScript disparaissent dans la nature au lieu d’apparaître dans la console. Chrome commence à beaucoup ressembler à ce qu’était Firefox en 2008.

Revenons-en maintenant à Firefox. Cela fait cinq années que je n’ai pas utilisé le navigateur de Mozilla pour autre chose qu’une vérification rapide, afin de m’assurer qu’une page web que je construisais avait un rendu correct. Dans ce laps de temps je n’ai pas prêté attention au travail qui avait été effectué. Firefox est devenu rapide. Comparé à Chrome, j’observe des chargements de pages visiblement plus prompts. SpiderMonkey semble avoir rattrapé V8 également. Mes propres tests (non scientifiques) m’ont montré que V8 était toujours légèrement plus rapide mais la différence était trop mince pour être perçue par des humains.

Puis il y a les outils de développement. Les outils de développement de WebKit ont toujours quelques fonctionnalités qui ne sont pas présentes dans Firefox, mais pour 95 % de mon utilisation, les outils de Firefox sont en fait meilleurs. Dans l’inspecteur, un meilleur contraste et une meilleure disposition permettent à l’œil de parcourir ce pavé qu’est le DOM non rendu. Sur la page, les éléments sélectionnés sont surlignés avec des pointillés subtils mais visibles au lieu d’une boîte bleue qui masque la page. Il y a également le mode de sélection au survol qui me permet de me déplacer rapidement à travers les éléments de la page jusqu’à arriver là où je le souhaite. Non seulement les outils de développement de Firefox sont plus agréables mais ils me font également gagner du temps lors de la sélection et la manipulation d’éléments sur la page.

Si l’on met de côté les problèmes techniques, il existe un autre élément qui me trotte dans la tête depuis déjà un petit moment. Je crois sincèrement que Mozilla s’engage sur les questions de liberté et de vie privée sur le Web. Google quant à lui s’engage à faire de l’argent et à savoir tout ce que je fais. Firefox m’accueille avec une page détaillant mes droits en tant qu’utilisateur de logiciel libre. Chrome m’accueille avec… pfffff… Chrome m’accueille avec une putain de publicité pour un Chromebook.

À l’heure où je parle je me sens un peu nostalgique. Le Firefox d’aujourd’hui me rappelle le Firefox tel qu’il était lorsque je l’ai découvert. Une fois de plus, Mozilla a délivré un produit techniquement supérieur tout en respectant totalement mes droits en tant qu’usager. Firefox c’est la liberté.

Crédit photo : Keng Susumpow (Creative Commons By)

30 Réponses

  1. J’aime bien ce genre de prise de conscience de la onzième heure. La progression du texte est très parlante : d’abord il se rue sur le nouveau machin de Google parce que c’est Google, c’est nouveau-donc-mieux, c’est joli (pitiéé les traducteurs, épargnez-nous « l’expérience de navigation », bouhouhou). Ensuite il met en avant les inconvénients techniques de l’un et de l’autre, et c’est lesdits inconvénients techniques qui vont le conduire à changer de crèmerie. Et puis enfin, tout au bout du compte, une vague rationalisation pseudo-éthique.

    Non pas que des gens comme lui n’aient pas leur place dans le monde, hein. Mais s’il n’y avait _que_ des gens comme lui, on serait tous esclaves de Billou et d’OS/2, je dis ça je dis rien. (Bon, je retourne déplanter mon GNU/Hurd, moi.)

  2. @vvilleunave: pas d’accord avec vous. Firefox n’était pas aussi performant que Chrome à sa sortie. Et Chrome a apporté un haut de fenêtre minimaliste repris entre temps par tous les autres. Beaucoup de gens ont switché pour ça à l’époque, et pas seulement pour des questions de « nouveau-donc-mieux ».

    Pour ma part, je confirme que j’apprécie toujours autant Chrome pour sa capacité à gérer plusieurs fenêtres vraiment indépendantes, par utilisateur. Le fait aussi que je n’ai pas besoin de réfléchir si je tape une recherche ou une url dans la barre en haut, etc. Et aussi, parce que je suis un utilisateur de Gmail, et du coup, que ce soit dans Firefox ou dans Chrome, Google sait quand même tout ce que je fais.

  3. Ginko

    Je plussoie @vvillenave.

    Bon, je sens (très forte, l’odeur) que ce billet va partir en sucette de troll sous peu, mais bon, allons-y.

    Firefox lent ça a peut-être duré 6 mois au lancement de chrome. Sérieux. Tous les benchmarks qui ont rabâché jusqu’à saturation que chrome est plus rapide que firefox étaient tous faits sur un test avec moins de 5 onglets ouverts. Firefox a **TOUJOURS** été plus économe en mémoire que chrome au dessus de 20 onglets (et encore, je mets une bonne marge de sécurité, en moyenne chrome doit dépasser firefox dès 7-8 onglets…).

    De toute façon, comme dirait l’ami Benjamin Franklin, celui qui est prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de performance ne mérite ni l’une ni l’autre, et finit par perdre les deux.

  4. Rocky

    Je suis resté fidèle à (Mozilla) Firefox depuis 2003, j’ai donc suivi l’évolution de ce logiciel. Les premières versions étaient beaucoup plus légères qu’actuellement, c’est certain. Firefox a grandi, en taille, en fonctionnalités, mais n’oublions pas aussi que les PC ont également évolué. Le Web a évolué, plus complexe, donc plus lourd. Je pense que Firefox ne cherche donc pas à être un navigateur ultra-léger qui peut fonctionner sur un PC avec 64 Mo de RAM mais avec des machines dans l’air du temps, pour surfer sur des sites dans l’air du temps.

    Et pourtant, Firefox je le trouve toujours aussi léger. Il ne consomme pas tant que ça, il n’est pas si lent que certains voudraient le faire croire, et il est vrai qu’il y a eu beaucoup de trolls avec Chrome pour descendre Firefox.

  5. @Firefox > lent ça a peut-être duré 6 mois

    C’est une plaisanterie, c’est clair que quand je suis passé de Firefox à Chrome, pour moi ca à été le jours et la nuit (du lancement de l’application chrome au surf). Je ne me suis pas fier au benchmarking, mais au resenti visuel. Si Firefox s’est amélioré, tant mieux, mais c’est peut être aussi grâce à Chrome qui lui a mis peut être mis un coup de pression !

  6. ptitoine

    J’ai fais exactement la même chose il y a un mois. J’avais lâché Firefox il y a deux ans, pour Chrome, léger, rapide. Mais depuis il n’y a aucune différence perceptible entre les deux. J’ai juste un petit bémol sur Firefox Sync qui ne synchronise pas les réglages des extensions entre les différents ordinateurs. L’aspect vie privée à compté énormément dans ma décision, Firefox Sync crypte les données au moins je suis sûr qu’elles ne sont pas réutilisées …

  7. Comme on dit : « Il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis ». Le changement est une chose normal, et je pense que même Mozilla est ravi que ses propres utilisateurs n’utilisent pas QUE Firefox 24h/24. La concurrence Chrome – IE – Firefox est nécessaire. L’arrivée de Chrome a peut-être accéléré la façon de faire de Mozilla et motiver les équipes de développement à faire mieux. Pas sûr que Firefox soit ce qu’il est, si Chrome n’était pas venu mettre le bordel avec sa façon d’utiliser nos données personnelles.

  8. Pour les aspects techniques au niveau des moteurs JS je ne prononcerai pas, mais pour l’utilisation de FireBug, je plussoie !

  9. J’ai eu un parcours similaire avec Opéra, depuis sa sortie payante (et gratuite conter un bandeau publicitaire, je vous parle de ça, c’est une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas comprendre…)

    Bref aujourd’hui le navigateur Opéra adopte un virage énorme en se ralliant à la cause WebKit. En abandonnant son propre moteur de rendu Presto, c’est internet qui perd dans la diversité de ses outils, tandis que certains intégrateurs web se frottent les mains (ahhhh… la fin des galères de l’import des polices via @font-face…)

    Mais je ne me suis jamais restreint à un seul outil, métiers du web oblige, et mis à la part l’investissement de base (prise en main de certains fonctionnalités et outils) je ne vois que des avantages à utiliser indifféremment Chromium, Firefox ou même Internet Explorer (je ne suis pas revanchard, IE6 m’a bien blanchi mes nuits mais IE9 donne des rendus intéressants, tout comme DragonFly possède des fonctions sympa pour l’intégration web en plus de l’indétrônable Firebug…)

    Bref : oui à la diversité !

  10. Havok Novak

    Intégrateur : « Bref : oui à la diversité ! »

    +1 000. ;)

  11. Contant Sitard

    Mi, jeu sui restay sur failleure phoquesse.
    Car Chrome était moins distribué sous Linux, et qu’il faisait trop son « outsider », avec ses numéros de version et tout ça, je trouvais ça bizarre pour un programme, donc hormis la petite innovation esthétique il avait d’autres manques à ses débuts… J’ai quand même donné sa chance à Chromium car il est dans Debian, mais pas longtemps. J’ai vu mon entourage adopter Chrome, je trouvais ça beauf, ça m’aurait presque pas étonné que ce soit un logiciel propriétaire. Yiiiihaaaah !

  12. Blues

    Il est vrai que Firefox a meilleure mentalité, même si il est grandement dépendant de Google côté financement.
    (Bon, il y a Chromium, mais bon…)
    Bien plus riche et adaptable aussi.
    Maintenant, si la question est d’aller vite sur un open source, il y a QupZilla : http://www.qupzilla.com/?lang=fr
    (Je ne suis pas actionnaire, sourire….)

  13. joey404

    @ttoine : le premier navigateur minimaliste (du moins dans les principaux), c’est Safari. Voilà à quoi il ressemblait il y a 10 ans :
    http://www.bowdoin.edu/~ltoma/teach

    @vvillenave (vie privée) : Firefox va tout juste mettre à jour sa politique de cookies au niveau de celle de Safari. Enfin même pas tout à fait en fait, elle restera un peu plus permissive. Et c’est Safari qui le premier a proposé un mode de navigation privée.

    Sur le plan technique, Apple est à la base de Webkit, le second « gros » moteur HTML (chonologiquement), bien mieux travaillé pour l’intégration, qui sert maintenant dans de nombreux autres navigateurs sur de nombreuses plate-formes. Certes, c’est une base KHTML mais qui peut croire que KHTML aurait évolué à ce point sans Apple ?

    C’est aussi Apple qui a donné un bon gros coup de fouet sur les performances et la consommation mémoire alors que Firefox évoluait pépère, la préparation de l’iPhone n’y étant sans doute pas pour rien.

    Toujours pour mémoire, Firefox en était encore à l’état Phoenix alors que Safari 1 était déjà distribué. Et un nom revient pour les deux : Dave Hyatt qui est passé chez Apple avant de finir Firefox.

    J’aime bien Firefox, je trouve ça plutôt bien d’avoir un navigateur totalement libre. Mais j’en ai un peu ma claque du bullshit habituel : « la vitesse et la simplicité c’est grâce à Chrome » et « sans Mozilla il n’y aurait que IE, le web n’aurait plus évolué, et c’est les champions de la vie privée ». Un bullshit répété à l’envie par la direction de Mozilla qui a un eu tendance à dénigrer les concurrents et revendiquer la paternité des avancées des autres (genre « l’Awesome Bar » repompée d’Opera et marketée comme une idée purement Mozillienne)

  14. joey404

    P.S. : à leur manière, les premiers navigateurs aussi étaient plutôt épurés. En fait, à part les errements de IE7 / IE8, l’interface bien chargée de Netscape 6 et le coté visuellement toujours un peu bordélique d’Opera, les navigateurs ont toujours été dans l’ensemble assez simples.
    Ca reste quand même Safari qui le premier a fait la chasse active aux pixels superflus, d’autant plus facilement que les fenêtres des applis n’ont pas de menu.

  15. Pour le coup, firefox a bel et bien rattrappé son retard sur certains points. Mais reste qu’il est loin des outils de dev de chromium.
    D’ailleurs, l’auteur de l’article crache sur chrome, et non chromium qui est totalement open source comme firefox, et surement moins dependant de google. Le meilleur des 2 mondes.

  16. « Je pense que Firefox ne cherche donc pas à être un navigateur ultra-léger qui peut fonctionner sur un PC avec 64 Mo de RAM mais avec des machines dans l’air du temps, pour surfer sur des sites dans l’air du temps. »

    A ce propos, je ne sais si je suis un cas particulier, mais je suis resté jusqu’il y a peu (debut 2013, eh oui) sous FF3.X, de peur de migrer vers un navigateur récent qui mettrait à genoux le disque dur et le Celeron monocoeur 1,4GHz de la machine sur laquelle je l’utilise; quand j’y suis passé (pour accéder convenablement à outlook/hotmail) la première chose qui m’a littéralement déconcerté est que j’avais l’impression d’avoir *gagné* en rapidité; ça m’aurait sans doute fait la même chose sous un quelconque brouteur moderne, mais ça dit à mon sens la maturité technique, probablement homogène, de ces outils. La distinction a vocation à s’étendre, ou se relocaliser, aux valeurs .

  17. Je suis un ex-fan de Firefox, mais pour des raisons de productivité (développement Web), je suis bien obligé de constater que Chrome a une bien meilleure gestion des processus en parralèle. Après quelques onglets, Firefox se « noie » littéralement, et le curseur d’attente est notre peine. L’insupportable étant d’avoir ce curseur d’attente y compris quand vous fermez un onglet. Un test simple que vous pouvez faire aussi, c’est ouvrir 20 onglets sous Firefox, puis les fermer. Vous ne récupérez pas votre mémoire. Bilan, vous êtes obligés de quitter Firefox et de le relancer plusieurs fois par jour.
    Je ne compte plus non plus les crash (environ 2 à trois par jours). Depuis que j’utilise Chrome, je n’ai jamais planté encore.
    Alors je suis très favorable à Firefox pour des raisons idéologiques et ceci ne va rien arranger à mon rejet croissant de Google ( http://www.01net.com/editorial/5887… ).
    Mais il faut bien que je travaille… Et pour le moment Firefox est clairement moins « productif » que Chrome.

  18. Ginko

    @dway,

    >D’ailleurs, l’auteur de l’article crache sur chrome, et non chromium qui est totalement open source comme firefox, et surement moins dependant de google.

    Lol. C’est sur que -5%, c’est « moins » ; m’enfin, 100% – 5%, ça fait toujours 95% (dépendance de Chromium à l’égard de Google, à vue de pif™ ).

    @hiko,

    En fait les 2.X sont les versions les plus lentes (consommatrices en mémoire). Mozilla a commencé à chasser les fuites mémoires en 3.X et la battue a abouti en v7.

    Aujourd’hui, les principaux risques viennent d’extensions mal codées.

    @seb,

    >Je ne compte plus non plus les crash (environ 2 à trois par jours). Depuis que j’utilise Chrome, je n’ai jamais planté encore.

    Bizarre, j’ai l’expérience inverse : beaucoup de crash sous Chrome, peu sous Firefox. Certes un crash Chrome n’affecte qu’un onglet…

    >je suis bien obligé de constater que Chrome a une bien meilleure gestion des processus en parralèle

    En même temps Chrome = 1 processus / onglet ; Firefox = 2 processus : 1 pour les plugins, 1 pour le reste. C’est même pas comparable… Et puis a priori c’est plutôt ton OS qui « gère » la parallélisation. Je vois pas bien ce que tu essaies de dire par là.

  19. Chromium est extrêmement dépendant de Google:
    – extensions sur un «store» chez Google, qui plus est sans indication de licence
    – pareil pour les thèmes
    – synchronisation chez Google
    – développement dirigé par Google en très grosse partie
    – etc

  20. Chromium est extrêmement dépendant de Google:
    – extensions sur un «store» chez Google, qui plus est sans indication de licence
    – pareil pour les thèmes
    – synchronisation chez Google
    – développement dirigé par Google en très grosse partie
    – etc

    Il faut remarquer que Firefox n’est pas super respectueux de la vie privée par défaut, avec services Google etc activés par défaut. Mais avec deux-trois réglages, c’est parfait.

    Pour les performances, je ne vois pas la différence.

  21. @ginko: Dans mon dossier Firefox, j’ai environ 300 reports de crash. Cela ne compte pas les « Forcer à quitter » que j’ai été bien souvent obligé de faire.
    Pour la parallélisation, j’entendais justement la gestion du multithreading/processus.
    Si tu fermes un onglet avec Firefox, tu es bloqué pendant quelques secondes. Idem si tu ouvres un nouvel onglet et que tu déclenches une URL. Tu ne peux rien faire pendant un long moment (pas de nouvel onglet etc…). Ceci ne se ressent pas avec Chrome. Je ne me soucie pas du fait qu’il y ait un processus par onglet avec Chrome ou un processus multithreadé avec Firefox. Ce sont des choix d’architectures, et au bilan, les deux consomment (peu s’en faut) autant de mémoire (mesuré). Au final, le choix de Chrome a de meilleurs résultats sur la fluidité et sur les crash (s’il y en a je ne les ai donc pas ressentis).

  22. Il faut reconnaitre que Mozilla oeuvre pour Le Web et que Goggle oeuvre pour Son Web, là est la grande différence, d’autant que j’ai vu passer que la volonté de moteur unique (webkit) revenait dans les tuyaux lobbyisé par « Gargantua ». Bref, j’aime moyen les « tourne-veste » mais si cet article pouvait mener des utilisateurs à une réflexion sensée avant d ‘opter/changer de logiciel, alors pourquoi pas.
    Ma belette des glaces préfère les lueurs du matin ;)

  23. Lennart

    La concurrence à du bon c’est un aiguillon pour les développeurs qui cherchent à faire mieux.

  24. tizef

    Encore une photo d’illustration/accompagnement/propagande fort judicieusement choisie… Mâle de base, le Framablog te manipule :-)

  25. Je n’ai jamais quitté firefox et je compte pas me barrer. J’ai un peu peur de tout le reste, mon côté parano qui voit l’intruisif partout.

  26. Jedai

    @seb
    C’est bizarre ce que tu racontes… Personnellement j’ai 88 onglets ouverts sous Firefox au moment où je tape (répartis en divers groupes thématiques nommés, ce qui est très pratique) et je n’arrête pas d’ouvrir et de fermer des dizaines d’onglets sans aucune interruption dans ma navigation.

    Je pense que soit tu parles d’une ancienne version, soit tu reportes ce qui arrive de temps en temps (généralement à cause d’un plugin qu’il faut lancer pour le nouvel onglet) comme quelque chose de fréquent.

    J’ai moi même essayé Chrome à cause d’un bug ennuyeux de mon Firefox (j’utilise Aurora la version de développement donc de temps en temps il y a des problèmes…) et c’est un très bon navigateur mais à mon sens moins personnalisable que Firefox et avec moins de fonctionnalités de base. J’apprécie la possibilité de régler le moindre détail de configuration dans Firefox malgré son interface minimale par défaut.

  27. aragon

    Pour ma part, j’ai toujours apprécié Firefox. Bien que depuis 3 ans environ, j’utilise Seamonkey qui est dans la même famille. Le jumeau quoi ! Il est vrai que Firefox a connu quelques ratés et lenteur mais cela n’a pas durée longtemps.

    Que dire de Chromium ! Je l’utilise comme deuxième navigateur pour certain chose spécifique. Comme par exemple la lecture en steaming ( il me parait plus rapide ) et pour sa traduction automatique. Bien que Seamonkey a également la traduction, ce n’est pas aussi bien que sous chromium.
    Une chose que je n’aime pas de chromium est qu’il n’a pas la stabilité de Firefox. Il freeze régulièrement ( Je suis sous linux et BSD). Le pire est sous BSD faut être maso. Comme bien d’autre produit Google, j’ai souvent l’impression d’utiliser une application toujours BÉTA… On a qu’à penser à Gmail, Android etc… c’est souvent lancé comme stable mais dans la réalité on est avec du BÉTA sous capot. Donc je n’aurais certainement pas un ChromeBook * bien trop chère * bientôt et si j’en avait un, je procéderais à l’installation d’une vrai Distro. Pas d’une patente à pub et qui me dicte ce que je dois pensé et faire avec mon PC.

    Voilà mes salutations..

  28. shokin

    Depuis que j’ai commencé à utiliser FireFox, je ne l’ai plus quitté, car j’avais décidé de ne plus utiliser de logiciels propriétaires.

    Bon, la semaine passée, je viens de passer de Linux Mint 13 (avec FireFox installé par défaut) à Trisquel 6.0 (avec Abrowser installé par défaut).

    Abrowser présent l’avantage de ne pas proposer de logiciels propriétaires (en plugin, addon). Je ne sais pas s’il est utilisable sous Windaube et la pomme empoisonnée.

  29. @Jedai
    Je pense que seb utilise Firefox sous Mac OS X, et c’est vrai que ça marche nettement moins bien que sous Windows. Chrome semble nettement mieux adapté à OS X. Ceci dit, ça ne m’empêche pas d’utiliser Firefox sous OS X, pour une question de principe.

  30. Salut, cela fait maintenant des mois que google a fait la fusion de g+ avec youtube et depuis ce jour il ne m’est plus possible de commenter sur youtube. Rien ne fonctionne. Suis je le seul ? (la plupart de mes recherches ont mené vers qqchose qui semblait temporaire)

    Si quelqu’un a une explication technique au pourquoi il est possible de commenter via chrome/chromium et pas avec firefox ça m’intéresse.