Commons & Knowledge : l’avenir selon Framasoft

Classé dans : Libr'en Vrac | 23

Les lecteurs assidus du Framablog le voient bien, Framasoft est en pleine mutation.

De nouveaux projets viennent régulièrement enrichir la galaxie Frama, afin d’amener un public toujours plus large à plus de liberté d’utilisation dans l’univers numérique. Des projets qui nécessitaient des moyens à la hauteur de nos ambitions. Ces moyens, vous le savez bien, nous avons jusqu’à présent peiné à les trouver, d’où les campagnes d’appels aux dons qui pouvaient susciter la controverse. Il nous a fallu des mois d’inventivité et d’ouverture d’esprit afin de trouver le partenaire idéal d’un développement durable..

Aujourd’hui, l’association Framasoft est fière d’annoncer l’aube d’une nouvelle ère, le début d’un projet de grande envergure nommé « Commons & Knowledge ». Mais laissons à Christophe Masutti, notre Président, le soin de tout vous dévoiler de l’avenir selon Framasoft.

Framablog : Christophe, explique-nous de quels besoins est né le projet Commons & Knowledge ?

Christophe Masutti : Le logiciel libre a fait ses preuves. Il est vrai que Framasoft s’adresse d’abord à un large public. On ne peut donc continuer à proposer des logiciels difficiles d’accès et dont l’efficacité dépend surtout de la bonne volonté de quelques jeunes passionnés dans leurs chambres d’étudiants. Nous devons avant tout au public des garanties de fiabilité et de sécurité.

F : C’est évident. Mais qui, dans notre communauté faite de bénévoles plus ou moins amateurs, est capable d’assurer de telles garanties ?

CM : Pour arriver à trouver un tel niveau d’exigence et d’excellence, nous avons dû chercher hors des sentiers battus. C’est ainsi que nous avons eu l’idée d’approcher Microsoft. Après des mois de tractations, nous pouvons fièrement annoncer qu’un partenariat privilégié sera signé dès le 15 avril 2013.

F : C’est en effet une bonne nouvelle. Mais de quel ordre sera l’apport de la firme de Redmond ? Et celui de Framasoft ?

CM : Ce partenariat permettra de voir comment il est possible d’implémenter la dynamique communautaire de Framasoft dans la base de connaissance Microsoft à destination des utilisateurs. Ce projet, intitulé C&K (Commons and Knowledge), nous permettra d’assurer l’embauche de 4 salariés : deux Community Managers, un Finance Officer et un Project Manager. Leur formation sera assurée et/ou financée par Microsoft France. Nous avons pensé avant tout à nos salariés, vu que c’est surtout grâce à leur travail que nous avons pu conclure ce partenariat en présentant de bonnes garanties. Bien entendu, c’est Alexis Kauffmann qui sera en charge des projets. Étant sur Paris, il entamera un stage de formation chez Microsoft France dès le 15 avril. Plus qu’un partenariat, c’est donc véritablement un accord gagnant-gagnant.

F : Ce sont, en effet, de gros moyens mis à notre disposition. Mais quelle est la finalité du projet C&K ?

CM : Le but est celui même qui est à la source de Framasoft, rien de moins ! L’annuaire que nous allons ainsi mettre en place comportera trois volets. Un volet Logiciels où les usages et appropriations des logiciels Microsoft – et affiliés – seront présentés et analysés sans complaisance. Un volet Culture où nous tâcherons de regrouper des données permettant aux utilisateurs de s’informer sur l’innovation logicielle. Enfin, un volet Cloud où nous présenterons toutes les solutions Cloud offertes aux professionnels comme aux particuliers, avec un accent particulier sur la sécurité des données, chiffrées et conservées sur les serveurs de notre partenaire.

F : Quid de Framapad, Framacalc, Framapack et les Framakeys ? Cela signifie-t-il la fin des projets phares de Framasoft…?

CM : Bien au contraire, ils vont se développer d’autant plus. Les milliers d’utilisateurs de nos services Cloud pourront ainsi en bénéficier dans le cadre d’activités professionnelles et associatives, un créneau largement apprécié par nos amis de Redmond. Quant au développement de nos autres produits, comme la Framakey et Framapack qui sont déjà orientés pour les utilisateurs de Windows, nous allons bénéficier de davantage de compatibilité. Encore une fois, le but est de satisfaire tous les utilisateurs, notamment en prévision du passage à Windows 8 et Windows blue. Plusieurs développeurs Microsoft remontent de multiples bugs que nous étions loin de pouvoir résoudre. Bien entendu, éviter les doublons nous permettra de mettre toute la belle énergie de nos bénévoles sur le projet C&K : nous sommes par exemple en pourparlers avec « le Café pédagogique » pour travailler en synergie avec leurs animateurs. Pourquoi poursuivre le développement de projets numériques dédiés à l’enseignement alors qu’ils assurent très bien ce rôle ?

F : En somme, c’est une révolution, non ?

CM : Oui, et même mieux : une évolution naturelle parfaitement dans la continuité de nos valeurs depuis la fondation de Framasoft . Nous sommes particulièrement fiers de ce résultat, et nous nous réjouissons d’avance de ce que nous pourrons ainsi procurer aux utilisateurs en termes d’offre de services et de connaissances.

Alexis Kaufmann dans son nouveau bureau

Alexis Kaufmann, fondateur historique de Framasoft, inaugure son nouveau bureau

Crédit photo : © Microsoft France – 2013

je lis des livres et mange des nouilles.

23 Réponses

  1. Frangus

    Framasoft sort enfin de l’ombre et ce « président » a bien manoeuvré… Ils reste combien de framasoftiens? 2 ? On aura vraiment tout vu…
    Pas étonnant: on n’a jamais très bien su si vous étiez des libristes ou pas. Maintenant on est fixés. Mais ce n’était pas la peine de dénigrer les « vrais » libristes.
    Je ne suis pas prêt de remettre les pieds sur ce blog :/

  2. vvillenavre

    Une époque s’achève, sic transit libertas mundi. Où l’on voit les ravages de la realpolitik. Il eût mieux valu opérer une révolution (au sens hébertiste et non copernicien) qui fasse retourner aux sources stallmaniennes du libre une association dont les valeurs sont désormais dévoyées.

  3. Quel joli poisson, euh bureau !

  4. poisson d’avril !

    allez, j’y ai bien cru pendant 5 paragraphes !

  5. Un peu de sérieux, je vous prie. Le projet C&K est une _excellente_ nouvelle pour Alexis Kaufmann, ça lui permettra enfin de renouveler ses sous-vêtements et d’augmenter la proportion de moustaches sur cette page : http://is.gd/EeYfYs

  6. Peekmo

    Un beau poisson d’avril ^^

  7. C’est le projet le plus drôle que vous ayez lancé, même s’il sent le poisson à plein nez 😉

  8. WTF ! S’il n’y avait pas eu la photo d’Alexis, j’aurai marché encore plus (deux paragraphes) ! C’est amusant cette tête dans les épaules ; le poids des marques, sans doute. Gimp aurait du placer ce chef-là légèrement plus haut. Et puis, il a raison Valentin : sont pas barbus les mecs de la montagne rouge. D’ailleurs, je suggère qu’on mette aussi Christophe dans la page qu’il propose ; car pour assurer « la continuité de [vos] valeurs », il est semble normal de satisfaire AUSSI celle de vos commentateurs.

    Bisous !
    :-)

  9. Yamakaky

    Excellent, j’ai marché jusqu’au bout, j’aurai posté un commentaire dégouté si je n’avais pas lu les précédents. Ça me paraissait bizarre, mais j’y ai cru ^^

  10. goofy

    @Sebastien C.
    Pour ce qui concerne la photo, elle est absolument authentique et garantie sans autre retouche que le redimensionnement pour qu’elle tienne dans la colonne de texte. Alexis a dû négocier pendant une demi-heure avec les responsables du stand pour avoir le droit de le squatter le temps de la photo.

  11. Trop gros, passera pas! (non mais Framasoft et Microft quoi… bon j’avoue j’étais déjà sur mes gardes!)

  12. Un poisson d’avril qui manqua de me faire mal au ventre ^^
    <3 Frama , keep Freeing computing =)

  13. Ouf j’ai eu peur… Heureusement qu’il y a les commentaires.

  14. J’ai failli <del>gueuler</del> marcher, et puis le doute s’est installé, avant de jeter un oeil sur calendrier. Bon, et bien joyeux premier avril !

  15. tizef

    Aucune occurrence de l’expression « open source », ungoogleable !

  16. André Cotte

    J’ai quand même marché une demi-minute. Bravo!

  17. Oui, des paroles, des paroles que tout cela.
    On lance comme ça un beau projet innovant, des promesses et encore des promesses et puis « pfuittt »…

    Moi, je ne serai vraiment convaincu que lorsque la Framakey sera enfin DRMisée

  18. tuxmouraille

    Tout bon mensonge/poisson d’Avril comporte toujours une part de vérité:
    « On ne peut donc continuer à proposer des logiciels difficiles d’accès et dont l’efficacité dépend surtout de la bonne volonté de quelques jeunes passionnés dans leurs chambres d’étudiants. Nous devons avant tout au public des garanties de fiabilité et de sécurité. »

  19. mohican

    Oh, P’taing, j’ai marché (devenu vert) jusqu’à voir la photo d’aKa. (Bon j’ai une excuse j’ai lu ça le 2 avril !)

    Ça m’a fait penser à cette association de labelisation du commerce équitable, qui au départ ne diffusait que dans des boutiques spécialisées et puis, prenant conscience d’une demande potentiellement plus importante, s’est alliée avec la grande distribution… Ou bien à l’agriculture bio dont les critères de définition s’allègent au fur et à mesure que sa diffusion augmente. (Heureusement il reste un label sérieux « Nature & Progrès » qui a – nécessairement ? – une diffusion limitée).

    <troll>Bref, faut-il vendre du GNU/Linux en super marché ?</troll>

  20. pouet

    Lu à l’instant, j’ai tiqué sur « C’est ainsi que nous avons eu l’idée d’approcher Microsoft. », et tout le reste confortait mon impression de WTF, puis j’ai pensé mi-texte « ah mais c’était le 1er avril? »

    Et puis c’est plein de troll Windaubien. :p

    Longue vie au libre !

  21. gnales

    J’y est cru un instant, mais quand j’ai vu la mention en rapport avec le café pédagogique j’ai tout de suite douté qu’il y avait un problème quelque part, avant de voir la date du post.
    Je ne me ferais pas avoir l’année prochaine. :p

  22. tizef

    Le « Paris Mozilla Space » (yeah) a tout de même un peu plus de « cachet » (n’est-ce pas ma chère). Il faut dire que Mozilla sait choisir ses « partenaires » 😉

  23. Jean-Marc

    Pour ceux qui sont rassuré par la date (1/4/2013)
    Je leur conseille de repasser ici à une autre date, en 2020, 2025 ou plus tard,

    En espérant qu’ils rieront tjrs en lisant la date (1er avril),
    et qu’ils ne pleureront pas, en trouvant un site dénaturé ou fermé

    c.f. http://www.framablog.org/index.php/

    Je ne dis pas qu’il y a actuellement un risque sur framablog, sur ses membres;
    mais c est dans la société, que le risque progresse, que la culture privative progresse :

    Malgré Aaron Swartz, Snowden et d autres,
    la hausse du nombre d’utilisateurs satisfaits de produits et applis en lignes privateurs… qui finissent par réduire l utilisation de matériel et logiciels libres et même de protocoles ouverts (une appli plutôt qu’un site web), ou par faire plus de pression dessus pour les faire évoluer « dans le bon sens », est bien là.

    (google va-t-il arrêter d aider Mozilla, car jugé moins important que chrome ?
    Mozilla, qui accepte deja les DRM, va-t-il encore plus vendre son âme ?,…)

    p.s. désolé pour mon ton désabusé :
    après de nombreux autres achats de produits informatiques proprio,
    le tout nouvel achat d’une tablette (ultra fermée..) au boulot en est -en partie- la cause ^^
    Cette évolution des achats pro me fait peur
    (précision : je ne travaille pas dans l informatique, nous sommes des simples utilisateurs de bureautique)

    Sur le principe, c est juste fou…
    Utiliser professionnellement des produits dont on SAIT qu’on ne peut pas se fier à eux, que plusieurs boites américaines et agences américaines pourraient avoir accès à nos documents internes, c est juste hallucinant…