Disparition de notre ami Sobralnet

Classé dans : Framasoft | 6

Sobralnet - Luis Andrade

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris la mort récente et soudaine de Luis Andrade, plus connu ici sous le pseudo « Sobralnet ».

Il avait été l’un des membres de la première heure de notre association en s’impliquant beaucoup dans l’annuaire, le forum (1200 messages) et notre canal IRC.

Outre son passage remarqué chez nous, il reste de signifiantes mais désormais nostalgiques traces de lui sur Internet : comptes Flickr, Wikipédia, OpenStreetMap…

Il reste surtout l’image de quelqu’un de très sympathique et chaleureux, avec un véritable cœur sur le main, aussi généreux avec les autres que pudique avec lui-même.

Nous laissons à son ami « Juraman » le soin de conclure ce triste billet :

Luis était une personne sur laquelle on pouvait toujours compter et qui a su prendre plusieurs chemins dans une vie bien trop courte. Après avoir travaillé plusieurs années durant comme chauffeur routier international, il a changé de voie pour embrasser une carrière de boulanger. Suite à des ennuis de santé, il fut obligé d’arrêter ce métier et commença à s’intéresser de plus en plus à l’informatique en général et, bien sûr, aux logiciels libres en particulier. Luis est parti bien trop vite, au moment même où il avait retrouvé un emploi qu’il effectuait avec envie, plaisir et aussi amour. Il avait une adaptation remarquable. Il a connu de nombreuses périodes difficiles dans sa vie, qu’il a su traverser sans jamais se plaindre. Il était d’une grande discrétion alors je ne sais pas s’il apprécierait que je parle de lui ainsi. Mais je lui dois bien ça.

Sobralnet - Luis Andrade

Photo prise aux Tanneries lors des RMLL de Dijon en 2005 (Luis est en veste bleu, moi en bob, et nous nous étions beaucoup amusés ce soir-là).

6 Réponses

  1. Salut Tonton Luis !
    Je me rappellerais de toi pour :
    – ton air bougon,
    – de mes nombreuses heures à t’appeler tonton Luis sur le canal IRC,
    – de notre amitié qui après de longues années virtuelles est devenue réelle, le jour où je t’ai accueilli en stage et où tu nous as tous laissé un excellent souvenir !
    http://www.kerplouz.com/local/cache
    – de tes compétences informatiques et humaines.
    – de ton coup de téléphone en larmes, suite à l’obtention de ton job dans le domaine que tu souhaitais enfin, et ce quelques semaines après ce stage.

    J’apprends avec tristesse et par hasard, à l’endroit où l’on s’est rencontré, c’est à dire ici, sur Framasoft, ta disparition.
    La boucle est bouclée …

    Je te chante une dernière fois la chanson que je n’arrêtais pas de te mettre à des heures tardive sur l’IRC.

    http://www.youtube.com/watch?v=dM1g

    Salut mon ami !

  2. Wow, ça fait un choc. Ça faisait longtemps que j’avais pas vu luis sur irc, et comme je n’avais pas d’autre moyen de le contacter, je supposait qu’il avait trouvé un travail et qu’il vivait sa vie. J’ai jamais été bon à ce genre de choses, donc à part dire Adieu, je ne sais pas trop quoi dire.

  3. Sobralnet a été l’un des premiers à croire que le canal IRC #framasoft pouvait permettre, plus facilement encore que les forums, la migration des novices vers les logiciels libres, et vers un système Gnu/Linux. Nombreux sont ceux qui, aujourd’hui, pourraient dire que c’est un peu grâce à lui qu’ils ont maintenant (quasi-)débarrassé leur ordinateur de logiciels propriétaires, lui qui a su donner tellement de son temps et de son savoir pour donner aux autres les moyens de leur migration.
    Sobralnet, l’émancipateur, tu nous manqueras tous.

  4. J’ai appris la triste nouvelle par Vincent-Xavier (rencontré sur Wikipédia, l’univers internet est tout petit) et je veux aussi témoigner de tout ce qu’il a apporté au monde du libre, et tout particulièrement sur le chan de Framasoft (même si je n’y vais plus, je n’oublie pas que c’est lui qui m’y a accueillie lors de mon tout premier essai d’IRC en 2005). J’ai eu le plaisir de le rencontrer lors des Journées du Logiciel Libre à Lyon, il y a quelques années, et il était comme je me l’imaginais, convivial, passionné, disponible, et souriant ! Quelqu’un qu’on n’oubliera pas de sitôt, et qui laisse un vide dans la mouvance du Libre. Avec toutes mes amitiés à tous..

  5. ChaGab

    Comme de loin et loin, je fais un tour sur « Framasoft » et découvre son renouveau, superbe, riche, pertinent : beau boulot…

    Puis j’apprends la disparition de Luis avec lequel j’ai beaucoup travaillé, j’ai beaucoup partagé (sans jamais d’ailleurs l’avoir rencontré). Après mon départ de l’équipe de Framasoft, pendant de nombreux mois, nous avons prolongé ce dialogue. Luis je connais ta pudeur, je connais ton humanité, je connais ta gentillesse, je connais ton sens du service, je connais… Je suis bouleversé.

  6. C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la disparition de Luis.

    Dès 2004, année où Framasoft s’est ouvert à la communauté, il a été des premiers participant à cette aventure en s’impliquant notamment dans l’administration du projet d’écriture d’articles de l’annuaire en Portugais (projet d’annuaire multilingue d’une telle ampleur pour Framasoft que l’équipe l’a finalement abandonné par la suite), puis avec quelques autres, la mise en place et l’administration et la modération du canal IRC pour lequel nous avons reçu tant de compliments, et sur Framagora comme le rappelait Alexis…

    J’ai assez peu connu Luis IRL, mais nous nous sommes tout de même rencontrés aux RMLL 2005 à Dijon où j’avais découvert un homme relativement réservé quant à sa vie mais avenant et généreux envers les autres. Et je garderai en mémoire cette incroyable soirée, joyeuse et un peu folle, passée ensemble aux Tanneries.

    Adieu Luis, tu nous manqueras.