Geektionnerd : Rapport Lescure

Classé dans : Geektionnerd | 3

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

3 Réponses

  1. Internet notre ennemi

    Je ne sais pas pourquoi le CSA vous inquiète, vous toute la merde qu’il laisse diffuser sur la télé, Internet n’a rien à craindre.

  2. NoSaKi

    Utiliser et réformer une « institution » comme le csa plutôt que de créer encore un nouvel organe ne me gêne pas, il faudra attendre de les voir en action ou connaitre exactement ce qu’ils auront à faire avant de les juger. L’extension du domaine d’activité du csa à l’internet pourrait juste nous indiquer comment on voit le web en haut-lieu : un simple média, quelque chose pour diffuser du contenu quelconque. Alors oui du coup, pourquoi pas le CSA?
    Et rajoutons encore une taxe, une de plus, à la longue liste de toutes celles qu’on nous pond depuis déjà trop d’années. Décidement les politiques et les conseillers dont ils s’entourent ne sont pas très originaux. Taxons tout! C’est plus rentable que de chercher les coupables. Tiens j’ai une idée : une taxe sur tous les véhicules circulant ou pouvant circuler sur une voie goudronnée, afin de lutter contre ceux qui commettent des dépassements de vitesse. Bon, ça ne concerne qu’une petite part des automobilistes, mais au moins on est sûr de taper les coupables dans le lot. Oui je sais, l’exemple est ridicule, comme l’idée de taxer tout et n’importe quoi.

  3. Ginko

    @Internet notre ennemi,

    Sous couvert d’une pique humoristique, vous validez (involontairement, je l’espère) leur vision de l’Internet comme un simple média de diffusion audiovisuel. Je vois bien le troll qui se cache dessous, mais je n’y peux rien, ça me fait gerber.

    Je voudrais rappeler (pour la 25^12e fois) que l’Internet n’est pas le web, mais bien plus. Qu’il n’est pas régulable comme on régule les importations ou le prix de l’essence. Parce que dans ce cas, on parle de « réguler » de l’information. Il s’agît bien de __censure__.

    L’État est censé être à notre service, pouvoir à nos besoins, rendre possible la vie en commun, non ? L’Internet ne veut pas être régulé. N’en a pas besoin. La régulation, c’est la mise sous tutelle, l’emprise d’un gouvernement, d’une administration sur la chose régulée. Au nom de qui ? Pour quels intérêts ?

    Certainement pas ceux des citoyens de l’Internet. Seulement les intérêt d’un groupe restreint de gens qui se méprennent sur sa nature, qui cherchent à en prendre le contrôle, à se l’approprier pour en sucer la moelle, le convertir, le subvertir en monnaie sonnante et trébuchante.

    Vous ne voulez pas que les gens téléchargent vos morceaux de musique ou vos films ? Ne les diffusez pas !

    Vous voulez tirer du revenu de vos créations ? Allez vers vos fans, rencontrez-les sur Internet, c’est tellement simple. Proposez leurs des goodies, des collectors, des exclus ou même de simples dons. Monsieur tout-le-monde n’est pas un connard (il faut être soi-même un vrai connard pour le penser !). Monsieur tout-le-monde sait dire merci. Et inversement, il n’aime pas lorsqu’on le prend pour le dernier des idiots.

    Vous voulez communiquer ? Internet est précisément fait pour cela.

    Vous voulez nous forcer à regarder ce que vous voulez que nous regardions, à écouter ce que vous voulez que nous écoutions, à lire ce que vous voulez que nous lisions ? Et tout ça en nous taxant au passage ? Allez vous faire voir ailleurs, nous n’avons pas besoin de vous.