Geektionnerd : Gendarmerie libriste

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 4

geektionerd_152-1_simon-gee-giraudot_cc-by-sa.jpg

geektionerd_152-2_simon-gee-giraudot_cc-by-sa.jpg

Ce n’est pas la première fois que la Gendarmerie Nationale mérite un coup de chapeau des libristes, souvenez-vous de la migration massive vers Ubuntu.

Source :

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.) et doctorant en informatique sur son temps salarié.

4 Réponses

  1. Je tiens à mentionner aussi le fait que la Gendarmerie contribue de manière significative au logiciel LemonLDAP::NG (http://www.lemonldap-ng.org)

  2. NoSaKi

    Sans faire de la gendarmerie un défenseur du libre, je vois cependant que leurs décisionnaires restent intelligents et cohérents, ce qui nous change de nos dirigeants. Ils ont décidé de passer à Linux pour des raisons économiques, et certaines qualités techniques, et quelqu’un s’est posé les bonnes questions lorsqu’on a tenté de leur « imposer » une solution logicielle qui n’était a priori pas compatible avec leurs premiers choix. Contrairement aux gens de l’ugap qui eux ont apparement juste acheté un lot dans un magasin hard discount (si seulement) sans se demander si tout le monde pouvait s’en servir.

  3. Hornblende

    En même temps, même McAfee lui même ne veut pas de son antivirus!!!
    https://www.youtube.com/watch?v=bKg

    Merci à la gendarmerie d’être cohérente dans leurs choix depuis plusieurs années…
    Lorsque l’état français aura des problèmes avec PRISM ou un de ses dérivés, il y aura au moins un organisme de l’état qui ne sera pas touché.

  4. bolos

    Oui, la gendarmerie nationale est un corps d’armée qui possède aussi des compétences à beaucoup de niveau. Étant donné le caractère très sensible et confidentiel des données qu’elle collecte et qu’elle traite, il est crucial pour elle de ne pas être dépendantes de certains logiciels, véritable « boîtes noires », réputés peu sûr; il n’est donc au final pas difficile pour elle de faire les bons choix et de mettre en place assez rapidement ses outils et la formation de ses membres actifs.
    Comparé aux gâteux et gâtés des 2 chambres parlementaires… y a pas photos.