Geektionnerd : DRM HTML5, c’est fait :(

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 8

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Source  :

Crédit  : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

8 Réponses

  1. Tsigorf

    Aaron Swartz n’aurait jamais laissé passer ça…

  2. J’ai envie d’aller jeter des oeufs sur l’antenne du W3C à côté de mon labo -_- ‘

  3. Blurp : Tu peux en lancer quelques uns de ma part pendant que tu y es?

  4. C’est une excellente nouvelle pour tous ceux qui veulent aller vers le libre ! Ainsi le privateur ne sera plus affichable et le tri des contenus véritablement libres pourra se faire, tout autant que sa production. De la même façon le développement l’adoption et l’utilisation d’une monnaie libre finiront de laisser le principe des lobbys d’une monnaie privatrice dans le seul camp du domaine privateur.

    Ainsi la différence entre le libre et le privateur pourra être effectué dès le fondement !

    Si en effet MS ou Apple n’avaient pas existé, comment aurions-nous pu découvrir le principe du libre ?

    Le DRM nous invite donc à développer une économie libre basée sur une monnaie libre.

  5. C’est peut-être l’heure de la sieste qui fait ça, mais je capte pas le débouche-chiottes et les skis…

    En tous cas, c’est moche pour le web… juste au moment où on pouvait enfin se débarrasser de cette vérue de flash…

  6. Moi je dis _osef_ : toutes les DRM ont été cassée, et le concept même de DRM ne peut fonctionner, c’est aussi impossible que la quadrature du cercle : si tu *vois* la vidéo, tu pourra l’obtenir, de toute façon au pire, dans l’ordre de facilité/désespoir : lire la vidéo, demander au serveur la clé du DRM en se faisant passer pour le logiciel autorisé et l’obtenir, bruteforcer le DRM, casser le DRM, récupérer les clés dans les logiciels par RE et déchiffrer les DRM, récupérer les clés dans la RAM, récupérer la vidéo dans la RAM, récupérer la vidéo dans le cache graphique, récupérer la vidéo à la sortie vers l’écran, filmer l’écran. Et ya pas mal d’étapes qu’on ne peut pas empêcher là dedans (à partir de la RE). Le principe du DRM : on te donne le logiciel qui a la clé pour déchiffrer et on te dit « SURTOUT TU NE REGARDES PAS LA CLÉ !!! » (avec la grosse voix qui fait peur et tout). C’est juste complètement con.

    Au moins comme ça ce sera standard et unifié, et Firefox pourra implémenter le cassage de DRM de manière standard et unifiée…

    Au fond, c’est aussi con et inutile que les brevets logiciels ou la lutte contre le peertage.

  7. Je vais me laisser séduire par les arguments du W3C.
    On implémente une manière propre pour leur laisser poser des DRMs.
    Les questions que je me pose sont plutôt de connaître la réaction des navigateurs (donc du type d’interaction possible avec ces contenus emprisonnés).
    Et aussi, comment seront considérés les sites qui disposeront de tels DRMs par le public. Ce sera sans doute l’occasion de faire passer le message, et de promouvoir le web sans DRM.
    Ca passe par les gens, et par leur volonté de refus. La résistance sera faible, mais là où elle aura lieu, elle sera appréciable.

  8. D’ailleurs, rien n’empêche le boycott en désactivant (j’espère) dans le about:config la lecture de ces DRM (et quid de H265 ?)