Geektionnerd : GnuPG

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 4

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Source  :

Crédit  : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

4 Réponses

  1. Loin de moi l’idée de minimiser l’intérêt de cet indispensable logiciel, mais dans le contexte actuel justement, je voudrais aussi en rappeler la limite principale, à savoir que les méta-données du mail ne sont elles pas chiffrées, ce qui inclut le titre du mail, ainsi que la liste des destinataires. C’est pour cette dernière raison que Lavabit, le service utilisé par Snowden pour faire ses révélations, s’est sabordé, afin de protéger les contacts de Snowden. C’est pourquoi j’espère ardemment voir le projet suivant aboutir :
    http://darkmail.info/ (oui oui, Phil Zimmerman :))
    http://arstechnica.com/business/201

  2. Mais… mais… la version 1.4.13 est obsolète depuis le 25 juillet 2013 :-)

    [Announce] GnuPG 1.4.14 released http://lists.gnupg.org/pipermail/gn

  3. Depuis que je chiffre mes courriels, ça fait plus de 10 ans maintenant, seuls quatre (4) de mes contacts échangent des messages chiffrés avec moi.

    Et des contacts j’en ai des milliers, venant de tous les horizons (tant géographiques, que professionnels).

    Je penses que celà tient à la « complexité » des manipulations, apparemment pas du tout intuitives pour un non-informaticien, quand aux informaticiens la paresse y est pour beaucoup. Et ça c’est mon constat personnel.

  4. @rh

    Je partage ce constat, et c’est une deuxième très bonne raison pour voir le projet que je signale dans mon précédent post réussir pleinement. J’avais eu l’occasion d’utiliser la messagerie instantanée de Silent Circle, et le chiffrement était transparent pour l’utilisateur lambda.