1

Nos mots croisés : premier roman de Daphné Kauffmann

Nos mots croises - Daphné KauffmannSeriez-vous choqués si, profitant éhonteusement de cette tribune, j’évoquais rapidement le futur premier roman de ma… sœur, quand bien même il ne soit pas sous licence libre ?
Non, dites-vous ? Fort bien. La famille, émue, vous remercie de votre compréhension.

Les plus anciens lecteurs du Framablog se souviennent peut-être de Daphné la musicienne ? La voici donc qui nous revient écrivain avec ce premier roman « Nos mots croisés », que j’ai hâte de lire (et pas seulement parce que, parait-il, j’y figure dedans).

Il sortira le 18 avril prochain mais, en attendant, Daphné maintient avec passion le petit blog du livre dont voici le pitch (du blog pas du livre) :

Je viens de terminer l’écriture d’un premier roman. Il s’intitule « Nos mots croisés » et sortira en avril 2009 aux éditions Intervalles[1]. A travers deux présents entremêlés, ce texte construit des passerelles entre des époques très différentes et pourtant si peu éloignées : le présent d’un narrateur qui avait 20 ans en 68, confié à une narratrice qui en a 30 aujourd’hui. C’est l’histoire d’une vie faite de rencontres mais aussi l’histoire d’une rencontre pleine de vie. Une histoire de transmission, de passion, de partage d’émotion et d’énergie. Aujourd’hui je voudrais continuer à mettre en mots : Que se passe-t-il quand le livre est terminé ? Et après l’écriture, comment poursuivre l’aventure ? Au jour le jour, je vais essayer de raconter…

Et voici l’autre pitch (du livre pas du blog) :

Dans Nos mots croisés, Daphné Kauffmann raconte l’histoire d’une vie faite de rencontres et de voyages, mais aussi l’histoire d’une rencontre particulière, celle avec Michel Besmond, l’actuel maître de cérémonie du 62 rue Mazarine, le célèbre Alcazar. Entre ce témoin de mai 68 et cette jeune femme rêvant d’un autre monde, que d’affinités !

Entre le Paris bohème, les rencontres, Rome, le Mexique, les routes qui ne finissent jamais, la musique, les rêves en bandoulière… de cet échange naît peu à peu une relation forte et singulière entre deux idéalistes aux parcours si différents et aux rêves si proches.

Nos mots croisés est un roman qui mêle deux présents, celui d’un narrateur qui avait 20 ans en 68, confié à une narratrice qui en a 30 aujourd’hui. De ces deux routes qui se croisent sous la verrière de l’Alcazar surgissent peu à peu quelques dates et des mots. Des mots comme les titres d’une aventure sans cesse recommencée, comme des nouveaux départs, des vies superposées. Des titres de chapitres, déjà.

Chère sister, je te souhaite bien moins le succès des critères de l’Industrie Culturelle que celui de simplement trouver tes lecteurs

Notes

[1] Les Éditions Intervalles proposent un très intéressant catalogue d’auteurs étrangers à découvrir soit dit en passant.