Hadopi dans le formol

Classé dans : Grise Bouille | 12

Temps de lecture 1 min

image_pdfimage_print

Gee et la Hadopi, c’est une histoire d’amour vieille comme le Framablog (ou presque…).

Mais comme la haute autorité n’a toujours pas atterri dans la poubelle de l’histoire à laquelle elle est pourtant destinée, et enfonce encore une fois le clou avec une nouvelle campagne de pub, notre dessinateur remet le couvert également…

Sources :

Crédit : Gee (Creative Commons By-Sa)

Suivre Gee:

Gribouilleur, scribouillard, docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42), anar, irréaliste & irresponsable, compagnon de route de Framasoft.

Articles récents de

12 Responses

  1. David

    J’attends toujours qu’ils nous proposent des outils pour « sécuriser » nos WIFI à la maison. C’était aussi une de leur mission, pour éviter qu’on soit accusé de « délit de non sécurisation de notre connexion » 😀

    • Mathias

      Il faut installer OpenOffice car c’est un pare-feu qui sécurise ton wifi, d’après une politicienne célèbre pour son « anéfé ».

  2. alzorglub

    C’est pour faire de la pub à Emma Leprince et en faire la révélation de 2022 ce strip ? 😅

  3. V0r4c3

    Purée mais je croyais que ça finissait en 2020 cette merde d’Hadopire, ils ont eu une dérogation pour continuer leur connerie ? Avec preuves à l’apuis qu’ils n’avaient aucun résultat positif.

    • Nono

      Il me semble que le conseil constitutionnel a statué en mai que récupérer les données personnelles d’une personne auprès du FAI sans passer par la loi était contraire à la constitution. Ca fait 9 ans qu’Hadopi le fait mais c’est pas grave, les vieux sages sont enfin sortis de leur lethargie.

      Et donc, ils avaient jusqu’au 31 décembre 2020 pour changer la loi. A ma connaissance, ça n’a pas été fait, donc logiquement le couperet devrait bientôt tomber.

  4. NSO

    ca bosse sec ! il n’y a qu’a regarder la pléthore de documents produits en open data

    data.gouv.fr/fr/organizations/haute-autorite-pour-la-diffusion-des-oeuvres-et-la-protection-des-droits-sur-internet-hadopi/

  5. Réchèr

    Même le mot « pirater » est délicieusement désuet.

    La nostalgie présentée dans la BD m’a rappelé quelques jolis souvenirs :

    – Les CD-Roms pleins à craquer de jeux vidéos,
    – les codes de protection des jeux LucasFilm qu’il fallait photocopier,
    – mon petit sentiment de supériorité à l’égard des consoleux qui ne pouvaient pas copier leurs cartouches,
    – la date de l’ordinateur qu’on changeait le temps d’une installation pour avoir droit à 50 ans d’utilisation gratuite.

    Merci de m’avoir permis de me remémorer tout ça. Je regrette pas du tout d’avoir payé #MesImpôts !

  6. Alexis

    Merci pour ce partage…

    Même si je ne suis pas fan d’Hadopi,
    Y’a une petite remarque que je me suis faite, c’est quoi l’intérêt de la remarque: « pour 87000€ d’amandes émises ».
    On est sensé comprendre qu’Hadopi doit atteindre un score positif?
    Il serait peut être plus intéressant de faire remarquer le nombre d’utilisateur pris la main de le sac non?

    Bon c’est bien sur un détails… mais voila quoi

    Sinon très sympa

Répondre à Denis Salem Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *