Le point médian m’a tué⋅e : Framasoft met la clef sous la porte

Classé dans : Framasoft | 34

Temps de lecture 4 min

image_pdfimage_print

La rumeur courait depuis quelque temps et c’est maintenant confirmé : l’association d’éducation populaire Framasoft dépose le bilan. En cause ? L’effondrement catastrophique du montant des dons au cours des derniers mois, effondrement principalement imputable à un curieux symbole typographique.

Cela fait de nombreuses années maintenant que l’on peut trouver des formes de ce que l’on appelle « l’écriture inclusive » dans les communications de Framasoft. La forme la plus visible de cette écriture est le fameux « point médian » qui permet de détailler les genres lorsqu’un mot inclut des personnes indéterminées (et au genre, par conséquent, indéterminé également). Sauf que voilà, ce point médian est loin de faire l’unanimité. Nous avons rencontré Jean-Mi, président des Promoteurs de l’Écriture Non-Inclusive Systématique (PENIS), en croisade contre le point médian depuis 2017.

« Je crois qu’on ait avant tous des défenseur de la belle langue Francaise » nous écrit Jean-Mi dans un premier mail de contact. « Le point médian agresse l’œil, on a constaté une explosion des frais d’ophtalmologie chez les lecteurs du Framablog ces dernières années, il fallait réagir. » Un problème de santé publique ? Jean-Mi nous répond sans détour :

À 200 %. Les anecdotes se comptent par dizaines. Tu vas lire pépouze un article sur le développement de PeerTube et PAF ! Une saloperie de point médian qui surgit plus furtivement qu’un Rattata dans les hautes herbes. La dernière fois, ça m’a fait un haut-le-cœur, j’en ai dégueulé tout mon dîner sur le clavier, 30€ de dégâts. Mon pote Dédé, l’autre jour, sur l’article sur Mobilizon, il était tout prêt à changer le monde, tout ça, et PAF ! Il retrouve de la propagande de connasse de féministe sur un bon vieux blog de tech où on devrait pourtant pouvoir faire de l’entre-couilles en paix. Deux mois de thérapie pour s’en remettre, qu’il lui a fallu, au Dédé. Ils y pensent, à ça, les framaguignols qui pondent du point médian au kilomètre sans respect pour nos petits cœurs fragiles ?

@framasoft j'aurais bien fait un don, mais franchement le point médian, c'est non, je ferai un don quand vous écriverez correctement

Jean-Mi et Dédé, chevaliers de la liberté et des belles lettres, n’ont jamais caché leur dégoût pour cet odieux symbole typographique et commentent systématiquement les articles incriminés sur le Framablog. Pouhiou, chargé de communication de Framasoft contacté par nos soins, soupire :

Tu bosses comme un fou pour faire des articles bien écrits, avec un ton agréable, tu mets du soin, du cœur à l’ouvrage, et là tu vois le premier commentaire : une remarque insultante sur le point médian. T’as fait 15 000 caractères aux petits oignons et on vient te casser les gonades parce qu’il y en a 3 qui plaisent pas. C’est fatigant.

Les PENIS restent inflexibles :

Si ça le fatigue, qu’il arrête ! Nous aussi ça nous fatigue, leurs conneries, sauf que nous, c’est nous qu’on a raison ! La langue française, y’a des fucking règles, tu les respectes ! #JeSuisAcademieFrancaise

Sauf que cette fois, l’intransigeance a pris un autre détour : le boycott de dons. Jean-Mi nous raconte, ému, la genèse de ce mode d’action :

C’est Dédé qu’a eu l’idée. Un jour je l’ai vu tweeter :

@framasoft j'aurais bien fait un don, mais le point médian, c'est non, je ferai un don quand vous écriverez correctement

J’me suis dit : putain mais c’est du génie !

Depuis, à chaque article point-médiané, Jean-Mi et Dédé soulignent que Framasoft a perdu un donateur :

Bon okay, on n’avait jamais fait de don avant, mais n’empêche qu’on aurait très bien pu en faire un dans un futur hypothermique ! EH BAH NON. Tout cet argent perdu par Framasoft pour une bête lubie féminazie, c’est triste. Mais c’est bien fait pour eux.

L’association, longtemps restée sourde à ces avertissements, paie aujourd’hui lourdement l’addition : le boycott massif du point médian a mené à un écroulement des dons, et ceux-ci ne suffisent plus à rémunérer les salarié⋅e⋅s. Triste retour à la réalité : Framasoft met aujourd’hui la clef sous la porte. « Ça leur pendait au nez » commente Jean-Mi « et à toi aussi, sale petite merde journalope qui vient d’écrire salarié⋅e⋅s, tu crois que je t’ai pas vu ? ! »

Les PENIS se dressent aussi pour la belle langue française à l’Assemblée Nationale (rigolez pas, c’est avec votre pognon)

C’est un triste jour pour l’association qui s’était rendue célèbre par son annuaire de logiciels, ses livres libres, ses services autour du projet Dégooglisons Internet et, plus récemment, par l’initiative Contributopia visant à outiller la société de la contribution. Pierre-Yves Gosset, salarié historique de Framasoft, commente : « ça me fait vraiment mal qu’un truc aussi beau finisse comme ça à cause d’une bande de déglingués de la typo. Ça traite tout le monde de fragile et ça pète une bielle pour trois pixels. » Amer, il arrive malgré tout à en rire : « Enfin au moins, maintenant on sait comment flinguer Google : suffit de leur faire adopter le point médian. »

L’aventure s’arrête donc ici pour l’asso qui avait pour ambition de dégoogliser Internet mais n’aura pas su dépointmédianiser son propre blog. Le jeu en aura-t-il valu la chandelle ? C’est Luc, ancien admin-sys de Framasoft croisé au comptoir de Pôle Emploi, qui conclut : « y’a des poings médians dans la gueule qui se perdent. »

Suivre Gee:

Gribouilleur, scribouillard, docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42), anar, irréaliste & irresponsable, compagnon de route de Framasoft.

Articles récents de

34 Responses

  1. lareinedeselfes

    Salut !
    je suis bien content que cet histoire cesse. D’ailleurs je suis pour le fait qu’on n’écrive plus qu’au masculin. Jean-Mi et Dédé aurait du insister sur ce point ! Car en soi c’est le plus important ! Faut pas faire les choses à moitié. le point médian c’est comme les femmes, c’est d’un brise-gonades et en plus on sait pas où le trouver sur le clavier !
    un lecteur anonyme,

  2. Hercule Panais de la Dernière Pluye

    D’abord on ne dit pas « C’est fatigant. » mais « C’est fatiguant. ».

    C’est en voyant un tel naufrage navrant du Français qu’on pense qu’on se dit qu’on comprend que ce pays va à vau-l’eau. Jean-Mi praysidan !

    D’ailleurs c’est bien simple : médian ont grincé.

    • Gee

      > D’abord on ne dit pas « C’est fatigant. » mais « C’est fatiguant. ».

      Eh non, « fatiguant » c’est le participe présent, mais l’adjectif s’écrit bien « fatigant ».

      Bon, pour couper la poire en deux, je propose qu’on écrive « fatig⋅u⋅ant ».

  3. Jean-Michel Bouchtrou

    En tant que membre honorifique du Syndicat du Logiciel Interactif et Pédagogique, je suis totalement solidaire avec Jean-Mi, et je profite de l’occasion pour l’inviter à notre prochaine fête.

  4. Laurent Besson

    Bonjour a tou·te·s !

    Le point médian me chagrine ! En effet pendant un temps insurmontable (étant nul en langues) je me suis battu afin d’atteindre un niveau juste acceptable en Français MAIS (beaucoup d’entre vous) ont un besoin d’équité et semblent ainsi aussi vouloir que l’écriture Française évolue vers cette nouvelle règle ! Alors soit !

    Je résumerais donc ainsi ! Vive cette nouvelle règle !
    Et que revive très vite Framablog !

    A très bientôt à tou·te·s !

  5. Diidiier

    Cela serait-il un.e point.e d’humour médian en ce 1er avril ?

  6. David_B

    Tout ça, c’est du vent.

    Vous n’avez pas fait faillite faute de dons. Vous ne mettez pas la clé sous la porte. Vous vous barrez dans un paradis fiscal, c’est ça la réalité. La toute toute petite, triste et toute rabougrie réalité qui est étalée, si l’on peut dire, sous notre nez.

    On peut comprendre qu’elle vous fasse honte, mais nous sachons.

    Avouez donc que vous avez été rachetés par Google. Avouez votre trahison, car faute avouée n’est qu’à moitié passée au bucher.

    Avouez que les ponts d’or ont emporté vos jolis idéaux loin, bien loin. Avouez que vous aviez seulement besoin d’une diversion efficace, le temps d’empocher vos chèques juteux et de convertir en bitcoins sonnantes et trébuchantes les épaisses piles d’actions reçues en bonus.

    Oh oui, je le reconnais, l’idée d’agiter devant un public incrédule ces ridicules Promoteurs de l’Écriture Non-Inclusive Systématique était brillante. Et ces andouilles, toujours trop heureuses de prendre la grosse tête ont parfaitement joué le jeu. Ça marche à chaque fois. D’ailleurs, ça ne m’étonne pas du tout qu’un représentant du Syndicat du Logiciel Interactif et Pédagogique ait pris leur défense dans les commentaires, ici même. Ces deux-là sont inséparables.

    Ca a failli marcher, Framasoft. Failli.

    Mais votre plan si bien dressé a été dévoilé et s’affaisse dans un flop mou qui n’impressionne personne.

    Nos regards se détournent du pitoyable membre des Promoteurs de l’Écriture Non-Inclusive Systématique, qui git tremblotant et recroquevillé de honte dans les bras accueillants de son acolyte du Syndicat du Logiciel Interactif et Pédagogique. Il a compris que vous le caressiez dans le sens du poil pour abuser de son enthousiasme. Il a compris qu’il a été soigneusement manipulé entre vos mains expertes. À présent nos regards se portent sur vous, Framasoft, les mains encore pleines de bitcoins.

    Nous pouvons oublier cet écart de conduite, Framasoft. Nul n’est parfait. Mais vous devez rendre ses deux sous à Google, sans tarder. Et par pitié, remettez ces Promoteurs de l’Écriture Non-Inclusive Systématique là d’où vous les avez tirés, et d’où ils n’auraient jamais dû sortir. Ainsi exposés à la vue de tous, nus et ridicules, ils risquent de ne jamais plus se relever et aussi de prendre froid — d’ailleurs, je me trompe ou Jean-Mi a déjà le nez qui coule ?

    (Je sors. En fait, je suis déjà loin.)

    • Jem Lafrod

      🤣🤣🤣🤡👻💐🌹😂😂😂❗🦾
      Ça, c’est tapé. Quelle révélation ! Au fait, si vous connaissez des paradis fiscaux, je suis preneur. Je saurai vous exprimer ma gratitude (au black, de la main à la main, bien entendu !)

  7. CEBO

    🤣🤣🤣😂😂😂❗👏👏👏🌹🌹🌹💐💐💐 Trop bien ! Bon 1er avril à Jean-Mi, à ses acolytes et aux vaillants chevaliers du PENIS !

    • Soutenons Stallman !

      Framasoft signataire (numéro 20 ci-dessous) de cette odieuse campagne de diffamation de la big tech contre Richard Stallman, défenseur de l’inclusivité, visant à mettre leurs marionnettes au contrôle de la FSF :

      https://rms-open-letter.github.io/

      Réfutation des calomnies :

      https://www.wetheweb.org/post/cancel-we-the-web

      Pétition de soutien à Richard Stallman :

      https://rms-support-letter.github.io/

      Si vous Framasoft n’êtes pas réellement compromis et qu’il ne s’agissait que d’une tragique erreur de votre part, je vous supplie de vous rétracter publiquement et de défendre l’honneur de Richard Stallman contre ces attaques venant de nos ennemis.

  8. Christophe

    C’EsT vRaI qUe C’EsT cHiAnT à LiRe LeS tExTeS aVeC dEs PoInTs MéDiAnTs ; VoUs Ne PoUvEz PaS éCrIrE lIsIbLeMeNt, CoMmE tOuS lE mOnDe ?

  9. Gap

    Merci d’avoir souligné que le PENIS était inflexible. Du coup j’ai fait un don parce que c’était ma meilleure lecture de la journée. 🙂

  10. Clint

    L’association C.L.I.T (Contre Les Intransigent Transphobes) à fait un appel à don afin de vous sortir de la faillite et à exposé le P.E.N.I.S dans la presse (scandales de malversation (en liquide), abus de pouvoir, trafic d’influence, etc), du coup il se prennent un redressement fiscal. On espère qu’il vont pas s’en redresser.

    • Gee

      Ils auraient pu s’y attendre, ce n’est pas la première fois que le CLIT hérisse…

    • .

      Vous avez omis le second front d’action de cette association : il s’agit de l’association Contre Les Intransigents Transphobes Ou Revendicateurs d’un Immense Sexisme.

  11. Miraty

    C’est bien fait pour elleux. Iels faisaient vraiment n’importe quoi au niveau de l’écriture inclusive. Faut pas s’étonner de ne plus recevoir de dons quand on commence à confondre le point médian (·) avec l’opérateur point (⋅).

  12. Clint

    Le C.L.I.T.O.R.I.S (Collectif Litteraire Inspirant des Textes Ouvertement Revolutionaires Inclusifs et Solidaires) soutient Framasoft dans sa démarche d’écriture inclusive.

  13. Clint

    Les F.E.M.M.E.S. (Femmes Emancipées Mécontantes Manifestantes Et Solidaires) soutiennent Framasoft.

  14. Kiki

    Ben merdre alors!
    À qui on s’adresse pour le remboursement des dons ? Vous faites un remboursement prorata temporis ? Ça va pas, non ?
    Eh les gens, déconnez pas…

    Euh, en fait, si : déconnez !
    Longue vie à nous!

  15. Lucifer Archange de la Connaissance

    Le mot inclusive est de la propagande, l’écriture ne peut pas être inclusive ou non, cela tient à sa définition même.
    L’écriture inclusive, c’est de l’idéologie, de la propagande, un slogan publicitaire, sans aucun rapport à la grammaire, ni même à l’écriture.

    « Non inclusive » est tout autant de l’idéologie, ainsi deux extrêmes droites qui s’affrontent ; aux USA l’une est, depuis peu, appelée : Woke, mais peut-être devrions-nous l’appeler Shadok !

    Écriture : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ecriture-notions-de-base/

    Grammaire : https://www.universalis.fr/encyclopedie/grammaire/

    Il est tout autant mensonger de mettre sur le compte d’une extrême droite la fait de la faillite Framasoft, étant donné que la majorité des internautes n’en ont jamais entendu parlé. C’est vraiment de la mystification, niveau Trump, Soral, Zemmour, Valeur actuelle.

    « Médian » est tout autant une escroquerie en bande organisée en usage dans l’économie et la statistique pour signifier de manière policée que l’on a truqué les comptes ; ainsi dire que l’âge médian pour les hommes est de 78 ans, c’est éviter d’indiquer que pour faire partie du calcul, l’on a retiré tous les hommes morts avant 60 ans.

    L’âge médian permettant de reformer les retraites par plusieurs mensonges :
    – retirer les morts d’avant 60 ans.
    – mélanger les riches et les pauvres.

    Car l’âge moyen de décès pour les hommes ouvriers est en réalité 65-67 ans et des hommes plus riches c’est au-delà de 90 ans ; la réforme des retraites grâce au trucage comptable, dit : âge médian, vise seulement à payer la retraite des plus riches, les hommes plus pauvres étant massivement morts avant.

    C’est la même chose avec le revenu médian ou dans la comptabilité publique l’on y ajoute les millionnaires et les milliardaires ; ainsi l’on peut affirmer que la pauvreté a baissé en France.

    « inclusive » « non inclusive » « médian » que des mots de propagande d’extrême droite que l’on tente de faire passer pour du progrès social ; mais il reste des Universalistes, eux aussi toujours debout !

  16. Marc Br

    Bon poisson d’avril. Cela dit comment fait on pour représenter l’inclusif de porc, à savoir truie avec un point médian ? J’ai eu beau m’y essayer je n’ai pas trouvé !

    Je trouvais porc.truie tout à fait inadapté !

Répondre à Kiki Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *