Khrys’presso du lundi 19 avril 2021

Temps de lecture 19 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial Assange

Spécial France

Spécial média et pouvoir

  • BFM et “l’affaire est close” : Duhamel s’explique (arretsurimages.net)

    Et voilà donc comment Duhamel, absous par cette chaîne qui n’en finit pas de décréter que “l’affaire est close”, va pouvoir continuer, sur BFM, de s’inquiéter des collégiens sans masque qu’il croise dans la rue, de la “transgression grave” du carnaval de Marseille, ou de considérer (le 6 avril dernier, après son déjeuner clandestin, donc) que les repas clandestins sont un “épiphénomène”. Voilà comment la nomenklatura s’auto-absout, en direct, sous vos yeux éblouis.

  • David Pujadas et LCI s’impatientent de la disparition des fonctionnaires (telerama.fr)

    « Les fonctionnaires eux-mêmes sont pénalisés par ce système archaïque, par le système d’indice qui est gelé. » Ils se pénalisent eux-mêmes à rester fonctionnaires. « Y a pas forcément de gains pour les fonctionnaires dans ce système. » Ils devraient tous démissionner pour devenir contractuels et obtenir le gain d’être payés 27 % de moins.

Spécial loi de Sécurité globale

Spécial on gère comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial répression, sexisme, racisme, violences policières…

  • Aurélien Taché : « Le préfet Lallement devrait partir pour le bien de la démocratie » (humanite.fr)

    les entraves à la démocratie, et notamment aux droits des parlementaires de pouvoir circuler librement, sont trop nombreuses en ce moment. Ces empêchements sont souvent le fruit d’un seul homme : Didier Lallement. […] la préfecture de Paris est sans cesse condamnée par la justice et le préfet est quand même maintenu. On dit que la France est un État de droits mais ça devient discutable.

  • Une information judiciaire pour « violences volontaires » ouverte après les blessures d’un photoreporter syrien à Paris (lemonde.fr)

    Les faits concernés remontent au 28 novembre 2020 : à l’occasion d’une manifestation contre la loi relative à la sécurité globale, Ameer Al-Halbi avait reçu un coup de bâton télescopique en plein visage alors qu’il couvrait les affrontements entre une partie des manifestants et les forces de l’ordre

  • « Ils m’ont pris ma main ! » (cqfd-journal.org)

    Un jour, possiblement, vous croiserez dans la rue un homme à une seule main. Et si vous osez lui demander ce qui lui est arrivé, il vous répondra peut- être : « C’est parce que je suis allé manifester pour la hausse du Smic. » La répression du mouvement des Gilets jaunes a été un carnage humain. Des centaines de blessures à la tête, des dizaines d’éborgnements, au moins un décès. Des corps de crève-la-dalle, ça n’a jamais valu grand-chose aux yeux d’un pouvoir aux abois. […] Dans Cinq mains coupées, Sophie Divry donne la parole à autant de manifestants ayant perdu une main dans l’explosion d’une grenade Gli-F4. Quand l’Histoire fera le procès de la Macronie, ce livre figurera en bonne place au rayon des pièces à conviction.

Spécial Résistance(s)

Soutenir

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

  • Atlas of AI (internetactu.net)

    Pour Crawford, l’IA est « à la fois une idée, une infrastructure, une industrie, une forme d’exercice du pouvoir et une façon de voir » (pour ne pas dire une idéologie)… Elle est aussi une manifestation très organisée du capital renforcée par de vastes systèmes d’extraction et de logistique, avec des chaînes d’approvisionnement qui couvrent la planète entière. Elle n’est pas une simple technologie. Elle est un objectif.

  • Pourquoi est-il important d’avoir une égalité femmes-hommes dans le monde de l’IA ? (theconversation.com)

    Alors que dans l’industrie et dans l’armée les robots portent plutôt des noms masculins (Syrano, Barakuda), les IA de type « assistant personnel », comme les GPS, parées d’attributs féminins, rendent service, sont à l’écoute, répondent poliment. Y aurait-il un lien entre ces représentations stéréotypées et le manque d’égalité aujourd’hui dans le secteur de l’IA ?

  • Les robots féminins sont les plus humains. Pourquoi ? (theconversation.com)

    Les femmes sont perçues comme plus humaines que les hommes, globalement et par rapport aux entités non humaines.[…]Alors que les robots féminins sont perçus comme plus humains que les robots masculins sur la plupart des mesures d’humanité perçue, nos résultats montrent que les robots masculins sont perçus comme plus humains (que les robots féminins) sur certaines qualités humaines négatives.

  • May Picquerray, la réfractaire – Autobiographie d’une anarchiste (lundi.am)

    Née en 1898, morte en 1983, May Piqueray a traversé le XXe siècle animée par la révolte. Refusant de serrer la main de Trotski ou fabriquant des faux papiers jusque dans les bureaux des autorités de Vichy, côtoyant Makhno, Emma Goldman, Marius Jacob, elle ne cessera de lutter, réfractaire à toutes les injustices.

  • L’Histoire à l’Endroit (zist.co) « L’histoire est écrite par les vainqueurs. »
  • Sur la pandémie actuelle, d’après le point de vue d’Ivan Illich (lundi.am)
  • Casser la propagation du COVID : quelle est la stratégie optimale ? (ird.fr)
  • Comprendre l’enjeu des “cookie walls” (open-freax.fr)
  • Cryptocurrencies and NFTs are an absolute disaster (everestpipkin.medium.com)
  • Free Software Foundation and RMS issue statements on Stallman’s return (arstechnica.com)
  • Le néolibéralisme est-il mauvais pour la santé ? (theconversation.com)

    la caractéristique principale du néolibéralisme est, non pas l’idéal concurrentiel comme logique supérieure de régulation du monde social mais, plus encore, l’idée que cette concurrence doit être produite par l’État. Dès lors, « la croissance est la raison d’État de l’État ». Cela conduit alors à la diffusion progressive de la logique concurrentielle jusqu’à la gestion des affaires publiques ainsi qu’à un renforcement des autoritarismes. […] « À l’État de droit (rule of law) est ainsi substitué le marché du droit (law shopping), en sorte que le droit se trouve placé sous l’égide d’un calcul d’utilité, au lieu que le calcul économique soit placé sous l’égide du droit. »

  • La livraison rapide, ou comment le capitalisme a fait de nous des bourreaux capricieux (frustrationmagazine.fr)

    On ne dit plus « achat », mais « expérience ». A juste titre : à chaque fois que nous effectuons un achat en ligne avec livraison rapide, nous expérimentons et nous faisons expérimenter à autrui la violence et l’absurdité du système capitaliste. […] Quand on est cadre sup’ en France, on s’inquiète de plus en plus de son empreinte carbone et de moins en moins de son empreinte connard.

  • À quoi est due la fatigue oculaire et comment l’éviter ? (theconversation.com)

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Deux personnages prennent le café. Le personnage de gauche dit : Pfouh toujours aussi dense, le 'presso... - la personne de droite répond : Yep, c'est qu'il s'en passe des trucs, en une semaine !!!
Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

  1. TomTom

    Salut kryss et merci pour le travail ! Et salut la team frama 😉 c’est vraiment un plaisir ce condensé d’articles c’est génial et merci encore pour le travail !

    Je note que depuis quelques temps la charge anti nucléaire a repris et ça se ressent dans les articles qui pointent ici ! Entendons nous bien, cette filière est nocive et nier son impact serait plus que déraisonnable ! C’est juste que je suis quand même hyper dégouté de voir/ lire a quel point on se focalise sur des effets délétères du nucléaire mais pas sur le pétrole, les mine de cobalt, de nickel, les terres rares et bien sûr le charbon… Au fond c’est ce déséquilibre qui me gène le plus. Pour pouvoir réellement décider de ce que nous devons arrêter, dépasser, promouvoir, il me semble que tout cela devrait aussi être étudié sur les autres sources d’énergie. Par exemple la plus grosse catastrophe industrielle française en nombre de morts il me semble que c’est un barrage qui l’a produit au milieu des années 60. Autant que le tsunami au Japon si je ne dis pas de bêtises.

    Continue khrys ! Et longue vie au libre !
    TomTom

Répondre à TomTom Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *