1

Quand le guide « L’Internet sans embrouilles » porte de mieux en mieux son nom

Internet sans embrouilles - couverture

Je rebondis sur un billet du blog de Frédéric Couchet pour signaler la sortie d’une nouvelle version du guide Internet sans embrouilles, un guide réalisé par Science & Vie Junior et la société Calysto et distribué dans le cadre du Tour de France des Collèges à nos chères têtes blondes.

Ce Tour de France des Collèges avait fait couler beaucoup de cyber-encre lors de sa sortie. S’inscrivant dans une "logique DADVSI" et ignorant l’existence du logiciel libre, certains y avaient vu là l’influence des partenaires privés de l’opération (voir à ce sujet la dépêche LinuxFr de l’époque ainsi que notre petit billet d’humeur sur une publi-information de Microsoft adressée aux parents).

Dans ce contexte, on ne peut que se féliciter de constater que la nouvelle version (la très à la mode 2.0) du guide se bonifie d’une double-page sur le logiciel libre (j’en profite pour saluer une fois de plus le travail de l’APRIL directement impliquée dans ces modifications comme en témoignent les remerciements en bas de page). Comme quoi la critique a été constructive et les auteurs à l’écoute.

Vous pouvez parcourir ce guide (et le comparer à sa première version) sur le site officiel de l’opération. Ceci dit on se demande bien pourquoi ce guide n’est disponible qu’au (très insupportable) seul format Flash. Le but n’est-il pas d’en assurer sa diffusion maximale auprès des élèves ?

Internet sans embrouilles - logiciels libres

Toujours est-il que les pages 14 et 15 font plaisir à lire (je vous accorde que faire mention de Framasoft fait également plaisir à lire !).

Internet sans embrouilles - framasoft

Extraits :

Les ordinateurs, Internet et le Web, c’est avant tout l’échange et le partage. Mais quelque chose coince au niveau des logiciels… Impossible, en général, de lire leur contenu et de les modifier, et interdiction de les partager. Heureusement une autre philosophie existe : celle du logiciel libre.

Des développeurs proposent des logiciels libres. Ils sont souvent gratuits, ou moins chers que les autres. Mais surtout, on peut étudier leur fonctionnement. A nous de les copier, de les perfectionner si on a une idée, avant de les remettre en circulation. C’est le partage. Et dans le monde numérique, donner c’est « s’enrichir » ! Car on ne perd rien, et on profite à son tour des améliorations produites par les autres…

Le droit de choisir. Chacun a la droit de choisir entre un logiciel « propriétaire », édité par Microsoft ou Symantec entre autres, et un logiciel libre. Mais actuellement, la plupart des ordinateurs sont vendus avec un système d’exploitation et des logiciels propriétaires des grands éditeurs. On ne peut pas acheter la machine sans eux ! Et du coup, par facilité, on s’en contente.

Internet sans embrouilles - wikipédia

On remarquera également une nouvelle page (la 18) dédiée à Wikipédia, elle aussi tout à fait bienvenue.

Extraits :

Wikipédia compte 4 millions d’articles dont 300000 en français. Elle est écrite par tous ceux qui veulent participer. Elle est gratuite. Elle est libre. Le point sur cette encyclopédie d’un nouveau genre.

Qu’apporte-t-elle de plus ? Cette encyclopédie est fondée sur le principe du partage de la connaissance et de la participation de tous. Chacun peut apporter sa contribution, tout le monde coopère, bref, c’est exactement l’esprit originel d’Internet.

Comment est-elle écrite ? Quelqu’un commence à rédiger un article. En cliquant sur Modifier la page n’importe qui peut modifier ce qui a été écrit ou le compléter. La première version de l’article sur la pomme se résumait à : « La pomme est un fruit » ! Depuis, il a heureusement été bien enrichi par les internautes !

Voilà pour les (grandes) satisfactions.

Pour les (petits ?) bémols on regrettera que pour ce qui est de la musique et du téléchargement cela n’ait pas évolué. Les licences de libre diffusion (telles les Creative Commons) et les sites de musique qui s’en inspirent (Dogmazic, Jamendo…) sont encore passés sous silence. Et je vous laisse juge de cette citation page 13 : « Il est interdit de diffuser de la musique sans payer de droits d’auteur ».

C’est peut-être là encore l’influence des partenaires privés dont la SACEM, Microsoft, Apple et Google (via Live Messenger) qui parviennent encore ça et là à s’immiscer dans le contenu même du guide comme en témoignent les copies d’écran ci-dessous.

  • Microsoft (page 7)

Internet sans embrouilles - microsoft

  • SACEM (page 9)

Internet sans embrouilles - sacem

  • Apple (page 12)

Internet sans embrouilles - apple

  • Google (page 19)

Internet sans embrouilles - google




Le logiciel libre (et Framasoft) dans le Libé du 4 novembre

Libération 4 novembre 2006 Logiciel Libre C’est pas tous les jours que l’on voit un grand quotidien national consacrer deux pleines pages au logiciel libre (avec un édito et une présence à la Une titré "Les logiciels font la paix"). C’était dans le Libération du 4 novembre dernier à l’occasion de l’accord (controversé) entre Novell et Microsoft. On pouvait y trouver, outre un article précisant les termes de cet accord, un article expliquant le modèle du logiciel libre et un article "extension du domaine du libre" (Wikipédia, la musique libre…) plus quelques encarts dont une sympathique mention de Framasoft dans la catégorie "Où trouver des logiciels libres" 😉 Libération 4 novembre 2006 Framasoft Petite séance de rattrapage en PDF ci-dessous pour ceux qui n’auraient pas lu les articles (encore disponible sur le site de Libération avant passage aux archives). PS : J’en profite pour adresser mon soutien au journal qui se trouve en pleine tourmente actuellement.




Piracy it’s a crime

Tranche de vie.

J’habite en Italie (Rome). Quand je loue un DVD au vidéo-club du coin je suis obligé de me taper systématiquement en début de lecture cette annonce (pour le moins agressive et un tantinet démago isn’t it ?) avec bien entendu impossibilité de passer directement au menu.

Je vous ai mis en ligne la version anglaise mais on a aussi la version italienne : "la pirateria è un reato".

Vous ne voleriez jamais une voiture
Vous ne voleriez jamais un sac à main
Vous ne voleriez jamais une télévision
Vous ne voleriez jamais un dvd
Télécharger des films piratés sur internet
C’est du vol
Voler est contre la loi
La piraterie est un délit

Vous voulez que j’vous dise…

<cri>Elle me sort par les trous de nez cette pub contre la piraterie !</cri>

Ah… voilà, ça fait du bien 😉




Du marketing et de la vente liée

Dis papa, pourquoi il ne se diffuse pas plus rapidement le logiciel libre ?
Euh… tu m’en poses de ces questions toi, tu ne vois pas que je suis occupé ! Va écouter Frédéric Couchet sur le Framablog et on en reparle d’accord ?!
Pfff… d’accord.

Cette vidéo est un extrait du Temps du Libre n°1 réalisé par Lionel Allorge.
Elle est sous licence Verbatim, elle peut-être reproduite par n’importe quel moyen que ce soit, pourvu qu’aucune modification ne soit effectuée et que cette notice soit préservée.
Frédérice Couchet est Délégué Général de l’APRIL, Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre.




J’me sens pas belle !

Je vais essayer de ne pas faire trop de hors-sujets sur ce blog mais là franchement j’ai trouvé cette démonstration pour le moins percutante.

L’occasion de saluer ici l’intelligence des campagnes publicitaires de la marque Dove pour modifier notre perception de la beauté féminine.




Etait-ce si indispensable ?

Café Pédagogique Microsoft

Dans la série Qui aime bien chatie bien, je n’ai pas trouvé si indispensable que cela de lire dans mes fil RSS de ce matin cette annonce promotionnelle de Microsoft relayée par le site associatif le Café Pédagogique (qui a une impact certain dans le monde éducatif).

La Café Pédagogique vous dira peut-être que c’est de l’info et que vu le nombre de suites MS Office installées dans les écoles c’est faire preuve de pragmatisme. D’accord mais pourquoi ne pas rappeler à cette occasion l’existence de la suite bureautique libre OpenOffice.org dont on sait bien qu’elle peut désormais constituer une véritable alternative à la suite bureautique propriétaire de Microsoft ?

A l’heure où l’administration française migre en masse vers OpenOffice et son format ouvert OpenDocument, il serait opportun de tout faire pour que l’Education Nationale ne soit pas le dernier de la classe !

Voici en tout cas l’intégralité de la news du Café :

Informatique : Microsoft propose ses "Indispensables Education"

Editeur d’équations, tableau des éléments chimiques, tutoriels pour les logiciels Office, calendriers, outils pour créer des tests : Microsoft propose gratuitement une gamme d’outils spécifiques à l’enseignement. Ils s’intègrent à la suite Office où ils constituent un nouveau menu.
Les "indispensables" s’adressent aux enseignants et aux élèves. A ces derniers, ils proposent des aides à l’apprentissage de la bureautique, des outils pour s’organiser et structurer leur travail.

Avec un lien qui pointe vers le site de Microsoft de l’opération où apparait tout de suite ceci :

Les Indispensables Education pour Microsoft Office peuvent être téléchargés gratuitement. Pour les utiliser, ils nécessitent d’avoir installé Microsoft Office 2003.
Afin de permettre aux établissements un déploiement plus général des Indispensables Education sur le maximum de postes réservés à la pédagogie, nous avons baissé le tarif Microsoft Education d’Office 2003 édition standard et Professionnelle jusqu’au 31 octobre 2006 pour toute commande minimum de 20 licences.

Autrement dit c’est "gratuit" mais uniquement si vous avez déjà la suite MS Office (version 2003, pas les antérieures faut pas pousser) qui elle n’est bien entendu pas gratuite. Heureusement si vous ne l’avez pas vous pouvez l’acheter à un tarif préférentiel, ouf !

On irrite toujours à jouer les donneurs de leçons libristes mais il m’aurait plu que le Café Pédagogique quitte un peu sa neutralité lorsqu’il s’agit de logiciels libres et d’éducation (quand bien même par ailleurs il s’agisse sans nul doute de la meilleure source continue d’information pour les enseignants).

L’un de ses trois objectifs est de faciliter l’intégration des TICE dans l’enseignement.Il n’est pas certain que faciliter l’intégration de Microsoft dans les TICE y participe.




La Framakey dans l’Ordinateur Individuel de ce mois

Framakey OI187 octobre 2006

Dans la série On parle de nous dans les médias, je signale que la Framakey est évoquée dans le numéro 187 d’octobre 2006 de l’Ordinateur Individuel dans un dossier titré Les meilleurs logiciels gratuits pour clé USB.

Outre la description de notre clé USB préférée (voir image ci-dessus), on y trouvera des fiches détaillées de nombreuses applications portables gratuites ou libres.

Et quand c’est libre (Firefox, Thunderbird, aMSN, ClamWin, Scribus, Miranda, OpenOffice.org, FileZilla, Sunbird, Audacity, CDex, VLC… ouf !) c’est vers le site de la Framakey que ça pointe.

Je pense que cela fera plaisir à la très dynamique équipe qui anime et développe le projet 😉