PeerTube v6 is out, and powered by your ideas !

It’s #givingtuesday, so we’re giving you PeerTube v6 today! PeerTube is the software we develop for creators, media, institutions, educators… to manage their own video platform, as an alternative to YouTube and Twitch.

🩆 VS 😈: Let’s take back some ground from the tech giants!

Thanks to your donations to our not-for-profit, Framasoft is taking action to advance the ethical, user-friendly web. Find a summary of our progress in 2023 on our Support Framasoft page.

âžĄïž Read the series of articles from this campaign (Nov. – Dec. 2023)

The sixth major version is being released today and we are very proud! It is the most ambitious one since we added peer-to-peer livestreaming. There is a good reason for that: we packed this v6 with features inspired by your ideas!

We are so eager to present all the work we achieved that we’ll get right into it. But stay tuned: in two weeks, we’ll take more time to talk about PeerTube’s history, the state of this project and the great plans we have for its future!

Illustration of Videoraptor, an insectoid monster whose three heads bear the logos of YouTube, Vimeo and Twitch.
Click to support us and help push back Videoraptor – Illustration CC-By David Revoy

This year: two minor updates and a major achievement

In 2023, and before preparing this major update, we released only two minor versions… but one of them brought to the table a major technical feature that will help democratize video hosting even more.

March 2023: PeerTube v5.1

You’ll get more details in the news dedicated to the 5.1 release, so to keep it short, this version brought:

  • an « asking for an account » feature, where instance moderators can manage and moderate news account requests;
  • a back-to-live button, so in case you lag behind during a livestream, you can go back to the direct
  • Improvements on the authentication plugin, to facilitate signing on with external credentials

June 2023: PeerTube 5.2…

As you’ll find out in our 5.2 release blogpost, there were some smaller but important new features such as:

  • Adapting RSS feeds to podcast standards, so any podcast client could be able to read a PeerTube channel, for example
  • The option to set the privacy of a livestream replay, that way streamers can choose beforehand if the replay of their live will be Public, Unlisted, Private or Internal
  • Improved mouse-free navigation: for those who prefer or need to navigate using their keyboard
  • And upgrades in our documentation (it’s quite thorough: check it out!)

…with a major feature: Remote Transcoding

But the game changer in this 5.2 release was the new remote transcoding feature.

When a creator uploads a video (or when they are streaming live), PeerTube needs to transform their video file into an efficient format. This task is called video transcoding, and it consumes lots of CPU power. PeerTube admins used to need (costly) big-CPU servers for a task that wasn’t permanent… until remote transcoding.

Remote transcoding allows PeerTube admins to deport some or all of their transcoding tasks to another, more powerful server, one that can be shared with other admins, for example.

It makes the whole PeerTube administration cheaper, more resilient, more power-efficient… and opens a way of sharing resources between communities!

We want, once again to thank the NGI Entrust program and the NLnet foundation for the grant that helped us achieve such a technical improvement!

Drawing of Sepia, PeerTube's octopus mascot. They are wearing a superhero cape, with the initials "6" on his chest.
Click to support us and help Sepia reach their potential – Illustration CC-By David Revoy

PeerTube v6 is Based
 (on your ideas)

Enough with the past, let’s detail the features of this new major version. Note that, for this whole 2023 roadmap, we developed features suggested and upvoted by… you! Or at least by those of you who shared your ideas on our feedback website.

Protect your videos with passwords!

That was a very awaited feature. Password-protected videos can be used in lots of situations: to create exclusive content, mark a step in an educational plan, share videos with people trusted by the ones you trust…

On their PeerTube account, creators can now set a single password when they upload, import or update the settings of their videos.

But with our REST API, admins and developers can take it a step further. They can set and store as many passwords as they want, thus easily give and revoke access to videos.

This feature was the work of Wicklow, during his internship with us.

Video storyboard: preview what’s coming!

If you like to peruse your videos online, you might be used to hover the progress bar with your mouse or finger. Usually, a preview of the frame appears as a thumbnail: that’s called a storyboard feature, and that’s now available in PeerTube!

Please note that as Storyboards are only generated when uploading (or importing) a video, they will only be available for new videos of instances that upgraded to v6…

Or you can ask, very kindly, to your admin(s) that they use the magical npm run create-generate-storyboard-job command (warning: this task might need some CPU power), and generate storyboards for older videos.

Upload a new version of your video!

Sometimes, video creators want to update a video, to correct a mistake, offer new information… or just to propose a better cut of their work!

Now, with PeerTube, they can upload and replace an older version of their video. Though the older video file will be permanently erased (no backsies !), creators will keep the same URL, title and infos, comments, stats, etc.

Obviously, such a feature requires trust between videomakers and admins, who don’t want to be responsible for a cute kitten video being « updated » into an awful advertisement for cat-hating groups.

That’s why such a feature will only be available if admins choose to enable it on their PeerTube platforms, and will display a « Video re-upload » tag on updated videos.

Get chapters in your videos!

Creators can now add chapters to their videos on PeerTube. In a video settings page, they’ll get a new « chapters » tab where they’ll only need to specify the timecode and title of each chapter for PeerTube to add it.

If they import their video from another platform (cough YouTube cough), PeerTube should automatically recognize and import chapters set on this distant video.

When chapters are set, markers will appear and segment the progress bar. Chapter titles will be displayed when you hover or touch one of those chapters segments.

Stress tests, performance and config recommandations

Last year, thanks to French indie journalist David Dufresne’s Au Poste! livestream show and his hoster Octopuce, we got a livestream stress test with more than 400 simultaneous viewers: see the report here on Octopuce’s blog[FR].

Such tests are really helpful to understand where we can improve PeerTube to reduce bottlenecks, improve performance, and give advice on the best configuration for a PeerTube server if an admin plans on getting a lot of traffic.

That’s why this year, we have decided to realize more tests, with a thousand simultaneous users simulated both in livestream and classic video streaming conditions. Lots of thanks and datalove to Octopuce for helping us deploy our test infrastructure.

We will soon publish a report with our conclusions and recommended server configurations depending on usecases (late 2023, early 2024). In the meantime, early tests motivated us to add many performances improvements into this v6, such as (brace yourselves for the technical terms):

  • Process unicast HTTP job in worker threads
  • Sign ActivityPub requests in worker threads
  • Optimize recommended videos HTTP request
  • Optimize videos SQL queries when filtering on lives or tags
  • Optimize /videos/{id}/views endpoint with many viewers
  • Add ability to disable PeerTube HTTP logs

…and there’s always more!

A new major version always comes with its lot of changes, improvements, bugfixes, etc. You can read the complete log here, but here are the highlights:

  • We needed to settle a technical debt: v6 removes support for WebTorrent to focus on HLS (with WebRTC P2P). Both are technical bricks used to get peer-to-peer streaming in web browsers, but HLS is more fitted to what we are doing (and plan to do) with PeerTube
  • The video player is more efficient
    • It is not being rebuilt anymore every time the video changes
    • It keeps your watching settings (speed, fullscreen, etc.) when the video changes
    • It automatically adjust its size to match the video ratio
  • We have improved SEO, to help videos hosted on a PeerTube platform appear higher in the search results of search engines
  • We worked a lot on improving PeerTube’s accessibility on many levels, to streamline the experience of people with disabilities.

Illustration de Yetube, un monstre de type YĂ©ti avec le logo de YouTube Premium.
Click to support us and help push Yetube back – CC-By Illustration David Revoy

What about PeerTube’s future?

With YouTube waging war against adblockers, Twitch increasingly exploiting streamers, and everyone becoming more and more aware of the toxicity of this system… PeerTube is getting traction, recognition and a growing community.

We have so many announcements to make about the future we plan for PeerTube, that we will publish a separate news, in two weeks. We are also planning on hosting an « Ask Us Anything » livestream, to answer the questions you’d have about PeerTube.

Please stay tuned by subscribing to PeerTube’s Newsletter, following PeerTube’s Mastodon account or keeping an eye on the Framablog.

Drawing in the style of a fighting video game, where the octopus of PeerTube and the monster of YouTube, Twitch and Vimeo go head to head.
Click to support us and help Sepia push back Videoraptor – Illustration CC-By David Revoy

Thank you for supporting PeerTube and Framasoft

In the meantime, we want to remind you that all these developments were achieved by only one full-time payed developer, an intern, and a fabulous community (lots of datalove to Chocobozzz, Wicklow, and the many, many contributors: y’all are amazing!)

Framasoft being a French not-for-profit mainly funded by grassroots donations (75% of our yearly income comes from people like you and us), PeerTube development has been funded by two main sources:

  • French-speaking FOSS enthusiasts
  • Grants from the NGI initiative, through NLnet (in 2021 & 2023)

If you are a non-French-speaking PeerTube aficionado, please consider supporting our work by making a donation to Framasoft. It will greatly help us fund our many, many projects, and balance our 2024 budget.

Once again this year we need you, your support, your sharing to help us regain ground on the toxic GAFAM web and multiply the number of ethical digital spaces. So we’ve asked David Revoy to help us present this on our support Framasoft page, which we invite you to visit (because it’s beautiful) and above all to share as widely as possible:

Screenshot of the Framasoft 2023 donation bar at 12% - €23575

If we are to balance our budget for 2024, we have five weeks to raise €176,425: we can’t do it without your help!

Support Framasoft

Thanks again for supporting PeerTube,
Framasoft’s team.




PeerTube v6 est publiĂ©, et conçu grĂące Ă  vos idĂ©es !

C’est #givingtuesday (« jour des dons »), donc nous vous offrons PeerTube v6 aujourd’hui ! PeerTube est le logiciel que nous dĂ©veloppons pour les crĂ©atrices, mĂ©dias, institutions, enseignants
 Pour gĂ©rer leur propre plateforme vidĂ©o, comme une alternative Ă  Youtube et Twitch.

🩆 VS 😈 : Reprenons du terrain aux gĂ©ants du web !

GrĂące Ă  vos dons (dĂ©fiscalisables Ă  66 %), l’association Framasoft agit pour faire avancer le web Ă©thique et convivial. Retrouvez un rĂ©sumĂ© de nos avancĂ©es en 2023 sur le site Soutenir Framasoft.

âžĄïž Lire la sĂ©rie d’articles de cette campagne (nov. – dĂ©c. 2023)

La sixiĂšme version majeure est publiĂ©e aujourd’hui et nous en sommes trĂšs fier·es ! C’est la plus ambitieuse depuis l’ajout du streaming en direct et en pair-Ă -pair. Il y a une bonne raison Ă  cela : nous avons rempli cette v6 de fonctionnalitĂ©s inspirĂ©es par vos idĂ©es !

Nous sommes tellement impatient·es de vous prĂ©senter tout le travail que nous avons accompli que nous allons le faire sans introduction... mais pensez Ă  nous suivre ! Dans deux semaines, nous prendrons plus de temps pour parler de l’histoire de PeerTube, de l’Ă©tat actuel de ce projet et des grands projets que nous avons pour son avenir !

Illustration of Videoraptor, an insectoid monster whose three heads bear the logos of YouTube, Vimeo and Twitch.
Cliquez pour nous soutenir et aider à repousser Videoraptor – Illustration CC-By David Revoy

Cette année : deux mises à jour mineures et une avancée majeure

En 2023, et avant de prĂ©parer cette mise Ă  jour majeure, nous n’avons publiĂ© que deux versions mineures
 mais l’une d’entre elles a apportĂ© une fonctionnalitĂ© technique majeure qui contribuera Ă  dĂ©mocratiser encore davantage l’hĂ©bergement de vidĂ©os. 

Mars 2023 : PeerTube v5.1

Vous trouverez plus de détails dans la news dédiée à la version 5.1, donc pour faire court, cette version apporte :

  • une fonctionnalitĂ© « demander un compte », oĂč les modĂ©rateurices d’instance peuvent gĂ©rer et modĂ©rer les nouvelles demandes de compte ;
  • un bouton de retour au direct, qui vous permet de revenir au direct lorsque vous ĂȘtes Ă  la traĂźne lors d’un direct ;
  • AmĂ©liorations du plugin d’identification, pour faciliter la connexion avec des identifiants externes.

Juin 2023 : PeerTube 5.2…

Comme vous le découvrirez dans notre article de blog sur la version 5.2, il y a eu quelques nouvelles fonctionnalités plus petites mais importantes telles que :

  • L’adaptation des flux RSS aux standards de podcast, de sorte que n’importe quel logiciel de podcast puisse ĂȘtre capable de lire une chaĂźne PeerTube, par exemple ;
  • L’option permettant de dĂ©finir la confidentialitĂ© de la rediffusion d’un direct, afin que les vidĂ©astes puissent choisir Ă  l’avance si la rediffusion de leur live sera Publique, Non listĂ©e, PrivĂ©e ou Interne ;
  • AmĂ©lioration de la navigation sans souris : pour celles qui prĂ©fĂšrent ou ceux qui doivent naviguer Ă  l’aide de leur clavier ;
  • Et des amĂ©liorations de notre documentation (elle est trĂšs complĂšte : consultez-la !).


avec une fonctionnalité majeure : le transcodage distant

Mais ce qui a changĂ© la donne dans cette version 5.2, c’est la nouvelle fonctionnalitĂ© de transcodage Ă  distance.

Lorsqu’une vidĂ©aste tĂ©lĂ©charge une vidĂ©o (ou lorsqu’elle diffuse en direct), PeerTube doit transformer son fichier vidĂ©o dans un format efficace. Cette tĂąche est appelĂ©e transcodage vidĂ©o et consomme beaucoup de puissance de calcul (CPU). Les administratrices de PeerTube avaient besoin de gros serveurs CPU (coĂ»teux) pour une tĂąche qui n’Ă©tait pas permanente… jusqu’au transcodage Ă  distance.

Le transcodage Ă  distance permet aux administrateurs de PeerTube de dĂ©porter tout ou partie de leurs tĂąches de transcodage sur un autre serveur, plus puissant, qui peut ĂȘtre partagĂ© avec d’autres administratrices, par exemple.

Cela rend l’ensemble de l’administration PeerTube moins chĂšre, plus rĂ©siliente, plus Ă©conome en Ă©nergie
 et ouvre une voie de partage des ressources entre les communautĂ©s !

Nous voulons, une fois de plus, remercier le programme NGI Entrust et la fondation NLnet pour la bourse qui nous a permis de réaliser une telle amélioration technique !

Drawing of Sepia, PeerTube's octopus mascot. They are wearing a superhero cape, with the initials "6" on his chest.
Cliquez pour nous soutenir et aider Sepia à atteindre son potentiel – Illustration CC-By David Revoy

PeerTube v6 est frais… grĂące aux idĂ©es que vous nous avez soufflĂ©es !

Assez parlĂ© du passĂ©, dĂ©taillons les fonctionnalitĂ©s de cette nouvelle version majeure. Notez que, pour toute cette feuille de route 2023, nous avons dĂ©veloppĂ© des fonctionnalitĂ©s suggĂ©rĂ©es et votĂ©es par
 vous ! Ou du moins par celles et ceux d’entre vous qui ont partagĂ© leurs idĂ©es sur notre site de suggestions (en anglais)).

Protégez vos vidéos avec des mots de passe !

Cette fonctionnalitĂ© Ă©tait trĂšs attendue. Les vidĂ©os protĂ©gĂ©es par un mot de passe peuvent ĂȘtre utilisĂ©es dans de nombreuses situations : pour crĂ©er un contenu exclusif, marquer une Ă©tape dans un parcours pĂ©dagogique, partager des vidĂ©os avec des personnes de confiance…

Sur leur compte PeerTube, les vidĂ©astes peuvent dĂ©sormais dĂ©finir un mot de passe unique lorsqu’iels tĂ©lĂ©chargent, importent ou mettent Ă  jour les paramĂštres de leurs vidĂ©os.

Mais avec notre API REST, les administrateurs et les dĂ©veloppeuses peuvent aller plus loin. Iels peuvent dĂ©finir et stocker autant de mots de passe qu’elles le souhaitent, ce qui leur permet de donner et de rĂ©voquer facilement l’accĂšs aux vidĂ©os.

Cette fonctionnalité est le fruit du travail de Wicklow, pendant son stage chez nous.

Storyboard vidéo : prévisualisez ce qui va suivre !

Si vous aimez regarder vos vidĂ©os en ligne, vous avez peut-ĂȘtre l’habitude de survoler la barre de progression avec votre souris ou votre doigt. Habituellement, un aperçu de l’image apparaĂźt sous forme de vignette : c’est ce qu’on appelle le storyboard, et c’est maintenant disponible dans PeerTube !

Veuillez noter que comme les storyboards ne sont gĂ©nĂ©rĂ©s que lors du tĂ©lĂ©chargement (ou de l’importation) d’une vidĂ©o, ils ne seront donc disponibles que pour les nouvelles vidĂ©os des instances qui sont passĂ©es Ă  la v6…

Ou vous pouvez demander, trĂšs gentiment, Ă  vos administrateurs d’utiliser la commande magique npm run create-generate-storyboard-job (attention : cette tĂąche peut nĂ©cessiter un peu de puissance CPU), afin de gĂ©nĂ©rer des storyboards pour les anciennes vidĂ©os.

Téléchargez une nouvelle version de votre vidéo !

Parfois, les créateurs de vidéos veulent mettre à jour une vidéo, pour corriger une erreur, offrir de nouvelles informations
 ou simplement pour proposer un meilleur montage de leur travail !

DĂ©sormais, avec PeerTube, elles peuvent tĂ©lĂ©charger et remplacer une ancienne version de leur vidĂ©o. Bien que l’ancien fichier vidĂ©o soit dĂ©finitivement effacĂ© (pas de retour en arriĂšre !), les crĂ©atrices conservent la mĂȘme URL, le titre et les informations, les commentaires, les statistiques, etc.

Il est Ă©vident qu’une telle fonctionnalitĂ© nĂ©cessite de la confiance des vidĂ©astes et des administrateurs, qui ne veulent pas ĂȘtre responsables de la « mise Ă  jour » d’une adorable vidĂ©o de chatons en une horrible publicitĂ© pour des groupes de discrimination contre les chats.

C’est pourquoi une telle fonctionnalitĂ© ne sera disponible que si les administratrices choisissent de l’activer sur leurs plateformes PeerTube, et affichera la date oĂč le fichier a Ă©tĂ© remplacĂ© sur les vidĂ©os mises Ă  jour..

Ajoutez des chapitres à vos vidéos !

Les vidĂ©astes peuvent dĂ©sormais ajouter des chapitres Ă  leurs vidĂ©os sur PeerTube. Dans la page des paramĂštres de la vidĂ©o, ils obtiendront un nouvel onglet « chapitres » oĂč ils n’auront qu’Ă  spĂ©cifier le timecode et le titre de chaque chapitre pour que PeerTube l’ajoute.

S’ils importent leur vidĂ©o depuis une autre plateforme (*tousse* YouTube *tousse*), PeerTube devrait automatiquement reconnaĂźtre et importer les chapitres dĂ©finis sur cette vidĂ©o distante.

Lorsque des chapitres sont dĂ©finis, des marqueurs apparaissent et segmentent la barre de progression. Les titres des chapitres s’affichent lorsque vous survolez ou touchez l’un de ces segments.

Tests de charge, performances et recommandations de configuration

L’annĂ©e derniĂšre, grĂące Ă  l’Ă©mission « Au Poste ! » du journaliste français David Dufresne et Ă  son hĂ©bergeur Octopuce, nous avons eu droit Ă  un test de charge du direct avec plus de 400 spectateurices simultanĂ©s : voir le rapport ici sur le blog d’Octopuce.

De tels tests sont vraiment utiles pour comprendre oĂč nous pouvons amĂ©liorer PeerTube pour rĂ©duire les goulots d’Ă©tranglement, amĂ©liorer les performances, et donner des conseils sur la meilleure configuration pour un serveur PeerTube si un administrateur prĂ©voit d’avoir beaucoup de trafic.

C’est pourquoi cette annĂ©e, nous avons dĂ©cidĂ© de rĂ©aliser plus de tests, avec un millier d’utilisateurs simultanĂ©s simulĂ©s Ă  la fois dans des conditions de direct et de diffusion de vidĂ©o classique. Nous remercions Octopuce de nous avoir aidé·es Ă  dĂ©ployer notre infrastructure de test. 

Nous publierons bientĂŽt un rapport avec nos conclusions et les configurations de serveurs recommandĂ©es en fonction des cas d’utilisation (fin 2023, dĂ©but 2024). En attendant, les premiers tests nous ont motivĂ©s Ă  ajouter de nombreuses amĂ©liorations de performances dans cette v6, telles que (prĂ©parez-vous aux termes techniques) :

  • Traiter les tĂąches HTTP unicast dans les worker threads
  • Signer les requĂȘtes ActivityPub dans les worker threads
  • Optimisation des requĂȘtes HTTP pour les vidĂ©os recommandĂ©es
  • Optimisation des requĂȘtes SQL pour les vidĂ©os lors du filtrage sur les directs ou les tags
  • Optimiser les endpoints /videos/{id}/views avec de nombreux spectateurs
  • Ajout de la possibilitĂ© de dĂ©sactiver les journaux HTTP de PeerTube


et il y en a toujours plus !

Une nouvelle version majeure s’accompagne toujours de son lot de changements, d’amĂ©liorations, de corrections de bogues, etc. Vous pouvez lire le journal complet ici (en Anglais), mais en voici les grandes lignes :

  • Nous avions besoin de rĂ©gler une dette technique : la version 6 supprime la prise en charge de WebTorrent pour se concentrer sur HLS (avec P2P via WebRTC). Les deux sont des briques techniques utilisĂ©es pour diffuser en pair Ă  pair dans les navigateurs web, mais HLS est plus adaptĂ© Ă  ce que nous faisons (et prĂ©voyons de faire) avec PeerTube
  • Le lecteur vidĂ©o est plus efficace
    • Il n’est plus reconstruit Ă  chaque fois que la vidĂ©o change ;
    • Il conserve vos paramĂštres de visionnage (vitesse, plein Ă©cran, etc.) lorsque la vidĂ©o change ;
    • Il ajuste automatiquement sa taille en fonction du ratio de la vidĂ©o ;
  • Nous avons amĂ©liorĂ© le rĂ©fĂ©rencement, pour aider les vidĂ©os hĂ©bergĂ©es sur une plateforme PeerTube Ă  apparaĂźtre plus haut dans les rĂ©sultats des moteurs de recherche ;
  • Nous avons beaucoup travaillĂ© sur l’amĂ©lioration de l’accessibilitĂ© de PeerTube Ă  plusieurs niveaux, afin de simplifier l’expĂ©rience des personnes en situation de handicap.

Illustration de Yetube, un monstre de type YĂ©ti avec le logo de YouTube Premium.
Cliquez pour nous soutenir et repousser Yetube – CC-By Illustration David Revoy

Qu’en est-il de l’avenir de PeerTube ?

Alors que YouTube fait la guerre aux bloqueurs de publicité, que Twitch exploite de plus en plus les vidéastes et que tout le monde est de plus en plus conscient de la toxicité de ce systÚme, PeerTube est en train de gagner du terrain, est de plus en plus reconnu et voit sa communauté grandir.

Nous avons tellement d’annonces Ă  faire sur l’avenir que nous prĂ©voyons pour PeerTube, que nous publierons une annonce sĂ©parĂ©e, dans deux semaines. Nous prĂ©voyons Ă©galement d’organiser un direct, afin de rĂ©pondre aux questions que vous vous posez sur PeerTube. 

Vous resterez au courant en vous abonnant Ă  la Lettre d’information de PeerTube, en suivant le compte Mastodon de PeerTube ou en surveillant le Framablog.

DessinĂ© dans le style d'un jeu vidĂ©o de combat, oĂč s'affrontent la pieuvre de PeerTube et le monstre de YouTube, Twitch et Vimeo.
Cliquez pour nous soutenir et aider Sepia Ă  repousser Videoraptor – Illustration CC-By David Revoy

Merci de soutenir PeerTube et Framasoft

En attendant, nous voulons vous rappeler que tous ces dĂ©veloppements ont Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©s par un seul dĂ©veloppeur rĂ©munĂ©rĂ©, un stagiaire, et une fabuleuse communautĂ© (beaucoup de datalove Ă  Chocobozzz, Wicklow, et les nombreuses, nombreux contributeurs : vous ĂȘtes toustes incroyables !)

Framasoft étant une association française à but non lucratif principalement financée par des dons (75% de nos revenus annuels proviennent de personnes comme vous et nous), le développement de PeerTube a été financé par deux sources principales :

  • les francophones sensibilisĂ©es aulogiciel libre
  • Les subventions de l’initiative Next Generation Internet, par l’intermĂ©diaire de NLnet (en 2021 et 2023).

Si vous ĂȘtes un afficionado non francophone de PeerTube, merci de soutenir notre travail en faisant un don Ă  Framasoft. Cela nous aidera grandement Ă  financer nos trĂšs nombreux projets, et Ă  Ă©quilibrer notre budget 2024.

Cette année encore, nous avons besoin de vous, de votre soutien, de vos partages, pour nous aider à reprendre du terrain sur le web toxique des GAFAM, et multiplier les espaces de numérique éthique.

Nous avons donc demandĂ© Ă  David Revoy de nous aider Ă  montrer cela sur notre site « Soutenir Framasoft« , qu’on vous invite Ă  visiter (parce que c’est beau) et surtout Ă  partager le plus largement possible :

Capture d'Ă©cran de la barre de dons Framasoft 2023 Ă  12% - 23575 €

Si nous voulons boucler notre budget pour 2024, il nous reste cinq semaines pour rĂ©colter 176 425 € : nous n’y arriverons pas sans votre aide !

 

Soutenir Framasoft

 




Reprenons du terrain sur le Web toxique ! – Bilan 2023 de Framasoft

Il y a un an, nous vous prĂ©sentions « Collectivisons Internet, Convivialisons Internet » notre feuille de route 2022-2025. L’objectif : favoriser l’adoption d’outils web conviviaux par des collectifs solidaires qui partagent les valeurs du Libre.

🩆 VS 😈 : Reprenons du terrain aux gĂ©ants du Web !

GrĂące Ă  vos dons (dĂ©fiscalisables Ă  66 %), l’association Framasoft agit pour faire avancer le Web Ă©thique et convivial. Retrouvez un rĂ©sumĂ© de nos avancĂ©es en 2023 sur le site Soutenir Framasoft.

âžĄïž Lire la sĂ©rie d’articles de cette campagne (nov. – dĂ©c. 2023)

Un an plus tard, nous sommes fiers et heureuses de vous prĂ©senter ce premier point d’Ă©tape complet de nos actions, qui sont (comme toujours) financĂ©es par vos dons.

dessin de Coin-coin, le canard mascotte de la campagne de Framasoft. Il est en position de karatéka
Cliquez sur Coin-Coin pour soutenir Framasoft – Illustration CC-By David Revoy

Changer le monde, un coin(coin) de web Ă  la fois

Dessin du Datavöre, un monstre dĂ©goulinant composĂ© de 5 tĂȘte portant chacune un logo des GAFAM
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser le Datavöre – Illustration CC-By David Revoy

Rappelons que les actions de Collectivisons Internet / Convivialisons Internet (alias « Coin-coin », d’oĂč la mascotte) complĂštent et s’ajoutent au maintien de nos actions historiques : services en ligne et outils logiciels, partages d’expĂ©rience, contributions et collaborations variĂ©es.

Comme nous l’exprimions l’an dernier sur ce blog, l’objectif reste le mĂȘme : faire en sorte de multiplier les coins de Web Ă©thiques, afin de reprendre du terrain sur le numĂ©rique toxique occupĂ© par les gĂ©ants du Web.

Si cet article rĂ©sume trĂšs rapidement notre bilan-campagne de fin d’annĂ©e, c’est pour vous donner une idĂ©e globale de ce Ă  quoi servent vos dons. Pour les intĂ©ressé·es, nous dĂ©taillerons les actions phares de ce bilan sur ce blog, chaque mardi (si-tout-va-bien©), d’ici la fin de l’annĂ©e.

Soutenir Framasoft

Framaspace, les collectifs solidaires apprivoisent ce cloud convivial

Nous l’affirmions dĂ©jĂ  en 2022 : Framaspace est notre projet le plus ambitieux de cette nouvelle feuille de route. En effet, l’objectif est de fournir, d’ici fin 2025, jusqu’Ă  10 000 espaces de cloud collaboratifs, basĂ© sur le logiciel Nextcloud, Ă  de petits collectifs solidaires.

Les infos Framaspace que nous détaillerons la semaine du 21 novembre :

Illustration de DemonDrive, un monstre fantomatique orné du logo de Google Workspace
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser Demon Drive – Illustration CC-By David Revoy

  • PremiĂšre annĂ©e de Framaspace
    • Un besoin fort, dĂ©jĂ  prĂšs de 700 espaces Framaspaces ouverts ;
    • …et plus encore si vous en demandez un ici pour votre collectif ;
    • des enseignements tirĂ©s de cette sortie en bĂȘta ;
    • les premiers besoins exprimĂ©s par les bĂ©nĂ©ficiaires ;
    • des optimisations techniques, mises Ă  jour, maintenance, etc.
  • Dans les cartons pour la suite
    • la prĂ©paration d’outils facilitant la prise en main par de nouveaux arrivants ;
    • des idĂ©es de « tuto dont vous ĂȘtes le hĂ©ros » (ou « combine dont vous ĂȘtes l’hĂ©roĂŻne » ?) ;
    • des explorations Ă  venir : possibilitĂ© de publier des pages web, voire de gĂ©rer ses membres & sa compta…?

Soutenir Framasoft

PeerTube : une v6 réalisée à partir de vos idées

Voilà six ans que nous éditons ce logiciel qui, une fois installé sur un serveur, permet de créer une alternative éthique à YouTube, Twitch, Vimeo, etc.

Les possibilitĂ©s techniques qu’offrent PeerTube ont un mĂȘme but : permettre d’hĂ©berger et diffuser ses vidĂ©os et ses directs, mĂȘme (et surtout) lorsque l’on n’a pas l’argent de Google ni les fermes de serveurs d’Amazon.

Les fonctionnalités que nous détaillerons la semaine du 28 novembre, ont été choisies parmi vos idées :

Illustration de Videoraptor, un monstre insectoĂŻde dont les trois tĂȘtes sont ornĂ©es des logos de YouTube, VimĂ©o et Twitch
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser Videoraptor- Illustration CC-By David Revoy

  • Version 5.1 (mars 2023)
    • ModĂ©ration des demandes de comptes ;
    • Retour au direct.
  • Version 5.2 (Juin 2023)
    • Gros travail sur le transcoding dĂ©portable sur un serveur distant ;
    • VisibilitĂ© des replay ;
    • Flux RSS adaptĂ© aux podcasts.
  • Version 6 (fin novembre 2023)
    • AmĂ©lioration de l’accessibilitĂ© ;
    • PrĂ©visualisation de l’image dans la barre de progression ;
    • Chapitrage des vidĂ©os ;
    • TĂ©lĂ©chargement d’une nouvelle version d’une vidĂ©o ;
    • Protection des vidĂ©os par mot de passe ;
    • Tests de charge pour le live (publication d’un rapport Ă  venir).

Soutenir Framasoft

Mobilizon, c’est la lutte version finale…

…pour Framasoft !

En effet, nous estimons qu’aprĂšs 4 annĂ©es de dĂ©veloppements, nous arriverons au bout de la vision que nous avions pour Mobilizon. Une fois cette v4 sortie, nous espĂ©rons que vos groupes auront les fonctionnalitĂ©s nĂ©cessaires pour s’organiser autour de vos Ă©vĂ©nements, et ainsi vous Ă©manciper de Facebook ou Meetup.

C’est pour cela que la semaine du 5 dĂ©cembre, nous parlerons en dĂ©tail de :

Illustration de Face Ghoûl, un monstre dégoulinant et griffu orné du logo de Facebook
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser Face GhoĂ»l – Illustration CC-By David Revoy

  • La version 3.1 (mars 2023)
    • PossibilitĂ© d’entrer une adresse non rĂ©pertoriĂ©e ;
    • Outils de lutte contre le spam.
  • La version 4 (dĂ©cembre 2023)
    • Import des Ă©vĂ©nements depuis d’autres plateformes (MeetUp, Facebook, etc.) ;
    • Message des organisatrices d’un Ă©vĂ©nement vers les participants.
  • L’avenir
    • Nous assurerons les mises Ă  jour de sĂ©curitĂ© ;
    • Nous maintiendrons l’instance francophone Mobilizon.fr ;
    • Il y a des projets d’Ă©volution de Mobilizon avec des ambitions nouvelles…
    • …et de la place pour votre vision Ă  vous !

Soutenir Framasoft

PeerTube (oui, encore ! mais…) en 2024 : nous misons gros sur son succĂšs

La toxicitĂ© de YouTube, Twitch et compagnie devient de plus en plus visible… Ainsi, de plus en plus de collectifs, d’institutions et de crĂ©ateurices de contenus dĂ©couvrent et utilisent PeerTube. En 2023, nous avons beaucoup travaillĂ© en interne afin de mieux accompagner ce succĂšs naissant, et de donner toutes ses chances Ă  PeerTube.

C’est pour quoi la semaine du 12 dĂ©cembre nous parlerons prĂ©cisĂ©ment de :

Illustration de Yetube, un monstre de type YĂ©ti avec le logo de YouTube Premium.
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser Yetube – Illustration CC-By David Revoy

  • La feuille de route vers PeerTube v7 (fin 2024)
    • Outil d’export et d’import de son compte ;
    • Audit d’accessibilitĂ© et intĂ©gration des recommandations ;
    • Outil de modĂ©ration des commentaires (pour admins et vidĂ©astes) ;
    • Outil de modĂ©ration par liste de mots-clĂ©s ;
    • SĂ©paration des flux audio et vidĂ©o (ouvre de futures possibilitĂ©s) ;
    • Ajout d’une rĂ©solution « zĂ©ro pixels » (recevoir uniquement l’audio) ;
    • RecatĂ©gorisation des contenus sensibles (plus dĂ©taillĂ©e que SFW/NSFW) ;
    • Refonte de l’espace de gestion des vidĂ©os ;
    • Re-design de l’interface suite Ă  un audit de l’expĂ©rience d’utilisation (UX).
  • S’investir plus encore dans PeerTube pour lui donner plus de chances d’Ă©largir son audience, dĂšs 2024
    • Promotion de l’Ă©cosystĂšme PeerTube (newsletter, mĂ©dias sociaux, etc.) ;
    • Travail sur une instance « vitrine » de PeerTube ;
    • Embauche d’un deuxiĂšme dĂ©veloppeur (depuis septembre 2023) ;
      • Triple objectif : maĂźtriser 270 000 lignes de code, animer la contribution, mais surtout…
  • Application mobile officielle PeerTube (fin 2024)
    • Conception d’aprĂšs un travail en design (enquĂȘte, maquettes, etc.) ;
    • Pour android, iOS (đŸ€ž)… et dans l’idĂ©al AndroidTV ;
    • PremiĂšre version : dĂ©couvrir et regarder des vidĂ©os (recherche, playlists, abonnements, notifications).

Soutenir Framasoft

Émancip’Asso : la formation, le MOOC, le site web…

Conçu en partenariat avec Animafac, le projet Émancip’Asso vise Ă  former les hĂ©bergeurs de services Ă  comprendre et accompagner les associations dans leur transition vers des outils web Ă©thiques.

Un énorme travail a déjà été accompli cette année, dont nous parlerons la semaine du 19 décembre :

Illustration de Toxicloud, un monstre vaporeux et toxique avec le logo de Amazon Web Services
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser Toxicloud – Illustration CC-By David Revoy

  • Organisation de la formation en prĂ©sentiel (janvier 2023)
  • Publication du MOOC « DĂ©velopper une offre de services pour accompagner les associations dans leur transition numĂ©rique Ă©thique », la version enrichie de la formation en prĂ©senciel Ă  destination de toutes les personnes qui souhaitent se lancer ou s’amĂ©liorer en matiĂšre d’accompagnement.
    • MOOC en participation libre et autonome ;
    • Pour comprendre le monde associatif et ses usages numĂ©riques ;
    • Pour maĂźtriser les mĂ©thodes de l’accompagnement associatif ;
    • Pour concevoir une offre de services adaptĂ©e Ă  cet Ă©cosystĂšme et la faire connaĂźtre ;
    • Sans oublier la mise en rĂ©seau, pour mieux travailler dans la complĂ©mentaritĂ©.
  • Conception et publication du site web Émancip’Asso
    • RĂ©pertoire de prestataires pouvant accompagner les associations dans leurs dĂ©marches de transition ;
    • Espace d’entraide communautaire entre associations ;
    • AccĂšs Ă  des ressources complĂ©mentaires ;
  • La suite pour 2024
    • DĂ©veloppement du nombre d’offres d’accompagnement recensĂ©es ;
    • Campagne de promotion du dispositif auprĂšs des associations ;
    • Animation active de la communautĂ©.

Soutenir Framasoft

L’Ă©mancipation numĂ©rique, avec des outils concrets

Afin de finir l’annĂ©e en beautĂ©, nous comptons bien parler du travail de fond que nous poursuivons sur les outils pratiques et concrets que nous proposons.

Qu’il s’agisse des services « DĂ©googlisons Internet » ou de notre historique annuaire de logiciels libres ; ces outils permettent, chaque mois, Ă  plus d’1,5 million de personnes de s’Ă©manciper un peu plus des gĂ©ants du Web et de leurs outils toxiques.

La semaine du 26 décembre, si vous avez été (pas) sages, nous annoncerons :

Illustraiton de MS Blue Scream, monstre de type blob, bleu, orné du logo de Windows
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser MS Blue Scream – Illustration CC-By David Revoy

    • Framalibre, l’annuaire du logiciel libre
      • Refonte complĂšte de l’annuaire suite Ă  des enquĂȘtes de design ;
      • Toujours collaboratif, avec modĂ©ration a priori (pour lutter contre le spam) ;
      • (sous le capot) Nouveau moteur statique, notices facilement exploitables ;
      • Interface fluide et simplifiĂ©e, adaptĂ©e aux mobiles ;
      • Recherche facilitĂ©e (barre de recherche, tags) ;
      • Recommandations de logiciels ;
      • Outil « mini sites » : crĂ©ez vos pages de logiciels libres Ă  recommander.

Illustration de Hydroffice, un monstre serpentin Ă  cinq tĂȘtes avec des crocs, ornĂ©es des logos des outils de la Google Suite
Cliquez pour nous soutenir et aider Ă  repousser Hydroffice – Illustration CC-By David Revoy

  • Services « DĂ©googlisons Internet »

    • BientĂŽt 10 ans d’existence !
    • Nos statistiques annuelles d’utilisation ;
    • Travail de maintenance, sauvegardes, mises Ă  jours ;
    • Gros travail de lutte contre les spams ;
    • SuccĂšs de Framagroupes…
    • …et de la campagne de rĂ©novation des services (on a plein d’idĂ©es !)

Soutenir Framasoft

Tout le travail qu’on ne pourra pas dĂ©tailler en 7 semaines…

Si vous avez mis le nez dans les 94 pages de notre rapport d’activitĂ©s 2022, vous vous en douterez : c’est trĂšs difficile de rĂ©sumer tout ce que fait notre petite association.

Or, ce n’est pas parce que nous ne consacrerons pas une semaine pour chacun des projets suivants qu’il ne s’est rien passĂ©…

Voici donc ce que nous n’aurons pas le temps de dĂ©tailler d’ici la fin de l’annĂ©e :

  • Collectif CHATONS (hĂ©bergeurs de services web Ă©thiques)
    • DĂ©jĂ  6 ans que Framasoft consacre du temps salariĂ© Ă  animer le collectif ;
    • Organisation du camp CHATONS (aoĂ»t 2023) ;
    • C’est notre derniĂšre annĂ©e de coordination du collectif ;
    • Gros travail de transmission et d’accompagnement ;
    • Des dĂ©bats internes auto-gĂ©rĂ©s ont dĂ©jĂ  eu lieu ;
    • Framasoft reste membre du collectif, en le laissant s’autonomiser.
  • ECHO Network (projet europĂ©en d’Ă©changes sur l’accompagnement au numĂ©rique Ă©thique des citoyen·nes)
    • Co-organisation du sĂ©minaire d’ouverture Ă  Paris (Janvier 2023) ;
    • Visite d’Ă©tude de Berlin (mars 2023) ;
    • Visite d’Ă©tude de Bruxelles (juin 2023) ;
    • Visite d’Ă©tude de Rome (septembre 2023) ;
    • Visite d’Ă©tude de Zagreb prĂ©vue pour dĂ©but dĂ©cembre 2023 ;
    • En 2024, mise en Communs des expĂ©riences partagĂ©es, dans des outils pratiques.
  • Peer.Tube (vitrine de contenus de qualitĂ© diffusĂ©s sur PeerTube)
    • Priorisation du dĂ©veloppement de PeerTube en 2023 ;
    • Travail prĂ©vu pour 2024 (promotions de contenus, instance vitrine, communautĂ© de curation…).

Soutenir Framasoft

Dessin dans le style d'un jeu vidĂ©o de combat, oĂč s'affronte un canard karatĂ©ka et un monstre affublĂ© des logos des GAFAM.
« Coin-Coin VS Datavöre » – Illustration CC-By David Revoy

Sept semaines pour nous aider Ă  boucler notre budget 2024

Si Framasoft peut employer non plus 10, mais dĂ©sormais 11 personnes, louer prĂšs de 57 serveurs, se dĂ©placer dans toute la France (et au delĂ ), et Ă©lever dans les communs numĂ©riques tout ce qu’elle fait… C’est, encore et toujours, grĂące Ă  vos dons.

Vos dons sont, et restent, notre principale source de financement et celle qui nous permet d’agir librement, en toute indĂ©pendance. L’association Framasoft Ă©tant reconnue d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral, un don Ă  Framasoft de 100 €, peut revenir Ă  34 € aprĂšs dĂ©ductions fiscales (pour les contribuables français·es).

Cette année encore, nous avons besoin de vous, de votre soutien, de vos partages, pour nous aider à reprendre du terrain sur le Web toxique des GAFAM, et multiplier les espaces de numérique éthique.

Nous avons donc demandĂ© Ă  David Revoy de nous aider Ă  montrer cela sur notre site « Soutenir Framasoft« , qu’on vous invite Ă  visiter (parce que c’est beau) et surtout Ă  partager le plus largement possible :

Cliquez pour nous soutenir – Illustration CC-By David Revoy

Si nous voulons boucler notre budget pour 2024, il nous reste sept semaines pour rĂ©colter 200 000 € : nous n’y arriverons pas sans votre aide !

Soutenir Framasoft

Nous espérons, sincÚrement, que ce bilan et ces perspectives vous enthousiasmeront, et (si vous le pouvez), vous rendront fier·es de soutenir Framasoft.




Échirolles libĂ©rĂ©e ! La dĂ©googlisation (5)

Voici aujourd’hui le 5e et dernier article que Nicolas Vivant consacre Ă  la dĂ©googlisation de la ville d’Échirolles (si vous avez ratĂ© les Ă©pisodes prĂ©cĂ©dents). Maintenant que les outils sont en place, il est temps d’envisager comment la mutualisation et la dĂ©centralisation conjuguĂ©es pourraient ouvrir de nouvelles perspectives aux citoyens et citoyennes de l’agglomĂ©ration.


Le grand absent de ce rĂ©cit est le travail important entamĂ© sur la rĂ©duction de l’impact environnemental du numĂ©rique. C’est un fil conducteur permanent pour notre action. De nombreuses choses sont faites, mais d’autres dĂ©crivent beaucoup mieux que nous les enjeux, les outils et ce qu’il convient de faire pour avancer. Leur travail nous sert de guide. J’y reviendrai dans un article (modeste et) dĂ©diĂ©.

Voir plus loin pour viser juste

Une vision pour l’avenir, ce n’est pas une prĂ©diction, ni mĂȘme une prĂ©vision. C’est simplement un axe, une direction. C’est ce qui permet, quand deux chemins existent, de faire un choix. Ce n’est Ă©videmment pas une garantie que ce choix soit le bon mais si, Ă  chaque carrefour, une direction existe qui aide Ă  se dĂ©terminer, alors nous gagnons en cohĂ©rence, en rapiditĂ© de dĂ©cision et, finalement, en efficacitĂ©.

Dans un monde oĂč la dĂ©googlisation serait une rĂ©alitĂ©, oĂč les logiciels libres seraient dominants et oĂč transparence et partage des donnĂ©es s’imposeraient comme une Ă©vidence, quel pourrait ĂȘtre l’étape suivante ? Et quelles pierres poser, dĂšs aujourd’hui, qui tendraient vers cet objectif et pourraient orienter notre action ?

La décentralisation comme facteur de résilience

Historiquement, l’internet public est une architecture dĂ©centralisĂ©e. C’est mĂȘme l’une des raisons de sa crĂ©ation : l’interconnexion de rĂ©seaux divers, dans un but de coopĂ©ration. MĂȘme si le rĂ©cit d’un internet construit comme un rĂ©seau permettant de rĂ©sister Ă  une attaque nuclĂ©aire est une lĂ©gende urbaine, les Ă©vĂ©nements rĂ©cents ont permis de vĂ©rifier que la dĂ©centralisation Ă©tait bien l’une des clĂ©s de la rĂ©silience des systĂšmes d’information.

En France, la plupart des accĂšs rĂ©sidentiels reposent sur Orange, Free, Bouygues et SFR. Quatre infrastructures qui, si elles Ă©taient attaquĂ©es, affecteraient durablement nos communications. Une Ă©tude du RIPE a montrĂ© comment l’internet ukrainien rĂ©sistait au black-out gĂ©nĂ©ral malgrĂ© les nombreuses dĂ©gradations de l »infrastructure. Le secret ? Une structure distribuĂ©e, dĂ©centralisĂ©e, et des fournisseurs d’accĂšs locaux partout dans le pays.

L’exemple le plus connu (et l’un des plus anciens) d’un systĂšme fĂ©dĂ©rĂ© est la messagerie Ă©lectronique. Les fournisseurs d’adresses e-mail sont innombrables mais, parce qu’ils ont choisi d’utiliser des protocoles standard, interopĂ©rables, chaque utilisateur peut Ă©changer des messages avec tous les autres. Si l’un des prestataires techniques disparaĂźt (c’est arrivĂ© plusieurs fois), il ne met pas en danger l’intĂ©gralitĂ© du systĂšme. La domination d’un acteur, en revanche, parce qu’elle repose sur la centralisation des ressources (pensons Ă  Gmail), peut fragiliser cette construction.

Mais l’angle de la rĂ©silience n’est pas le seul qu’il est intĂ©ressant d’interroger.

DĂ©centralisation et mutualisation

Dans l’esprit de la plupart de nos dĂ©cideurs, mutualisation et centralisation vont de pair, l’un des objectifs d’un effort de mise en commun des moyens Ă©tant de rĂ©aliser des Ă©conomies d’échelle. Pour un certain nombre d’applications centrales, cette promesse est tenue. Cependant, quelques inconvĂ©nients sont associĂ©s Ă  ce type de projet :

  • Ă©loignement des organes de dĂ©cision
  • perte d’autonomie dans les choix techniques ou politiques
  • moindre connaissance de l’environnement des utilisateurs
  • moindre rĂ©activitĂ© dans la mise en Ɠuvre des projets

Comment articuler coopĂ©ration (pour une plus grande efficacitĂ© dans les projets transversaux) et autonomie (pour conserver une certaine libertĂ© de choix et d’action) ?

En coopĂ©rant, des structures indĂ©pendantes peuvent crĂ©er des rĂ©seaux au service de projets d’envergure, tout en conservant leur autonomie de gestion, d’évolution et d’action. Des moyens techniques existent, et elles sont trĂšs largement implantĂ©es dans les solutions libres. ActivityPub a Ă©tĂ© officiellement publiĂ© comme recommandation du W3C le 23 janvier 2018.

Ce standard, qui permet d’interfacer des solutions diverses, est prĂ©sent dans plusieurs des logiciels utilisĂ©s par la ville d’Échirolles : Nextcloud (plateforme collaborative), Peertube (hĂ©bergement de vidĂ©os), Mastodon (rĂ©seau social) et WordPress (crĂ©ation de sites web). Ces quatre outils sont de plus en plus utilisĂ©s par les collectivitĂ©s territoriales, les ministĂšres et les partenaires de la ville, mais les fonctionnalitĂ©s de fĂ©dĂ©ration sont rarement mises en Ɠuvre, en interne comme en externe. Pourtant, les applications pourraient ĂȘtre nombreuses : partage d’annuaires/de dossiers entre collectivitĂ©s (Nextcloud), meilleure visibilitĂ© de la communication des structures associĂ©es (Peertube), crĂ©ation de sites dans le cadre de projets intercommunaux (WordPress), mise en avant des actions d’un territoire (Mastodon), etc.

La fédération comme horizon

Au sein d’Alpes NumĂ©rique Libre, le collectif de DSI de la rĂ©gion grenobloise autour des logiciels libres, le sujet est en train de naĂźtre, sans concrĂ©tisation pour le moment. La mise en place d’une fĂ©dĂ©ration des acteurs au sein d’un mĂȘme territoire gĂ©ographique pourrait ĂȘtre une premiĂšre pierre posĂ©e, une expĂ©rience intĂ©ressante du point de vue de l’action publique dont nous pourrions, peut-ĂȘtre, tirer des enseignements plus larges.

Les EPCI (Ă©tablissements publics de coopĂ©ration intercommunale), comme le SITPI ou Grenoble Alpes MĂ©tropole dans notre rĂ©gion, pourraient jouer un rĂŽle moteur dans ce type d’initiative : idĂ©alement positionnĂ©s au centre des rĂ©seaux communaux, ils disposent d’une architecture parfaitement adaptĂ©e.

L’instance Mastodon colter.social, crĂ©Ă©e, hĂ©bergĂ©e et maintenue par le SITPI est, Ă  ce titre, un prĂ©curseur intĂ©ressant de ce que pourraient ĂȘtre ces fonctionnements fĂ©dĂ©ratifs. Mise Ă  disposition de l’ensemble des collectivitĂ©s territoriales, sa modĂ©ration est assurĂ©e par les agents de collectivitĂ©s qui ne sont pas forcĂ©ment adhĂ©rentes du syndicat, mais qui ont choisi de coopĂ©rer. Des outils comme Zammad ou Signal (pour des instances plus importantes, pourquoi pas un serveur Matrix ?) permettent d’organiser efficacement ce travail.

Plusieurs autres systĂšmes de mutualisation innovants pourraient ĂȘtre imaginĂ©s, alliant la mise Ă  disposition de ressources pour les petites collectivitĂ©s (un serveur PeerTube partagĂ©, par exemple) et une fĂ©dĂ©ration avec les structures de taille plus importante, chacune maintenant sa propre solution.

Nous n’en sommes pas lĂ  pour le moment, et nombreuses sont les collectivitĂ©s qui reposent sur des solutions hĂ©bergĂ©es (en mode SaaS), souvent chez des grands acteurs amĂ©ricains (Google, Microsoft, Amazon…), parce qu’elles n’ont pas les compĂ©tences ou les ressources financiĂšres permettant un autre fonctionnement.

Pas toujours trÚs bien structurées, focalisées sur leur transformation numérique, choisie ou subie, ce type de projet peut paraßtre bien éloigné de leurs préoccupations quotidiennes. Mais il me semblait intéressant de faire ce travail de prospective, comme un horizon vers lequel nous pourrions, individuellement et collectivement, choisir de tendre.

→ L’épisode 1 (structuration)
→ L’épisode 2 (transformation)
→ L’épisode 3 (solutions)
→ L’épisode 4 (inclusion)
→ L’épisode 5 (vous ĂȘtes ici)

***

Retrouvez-moi sur Mastodon : https://colter.social/@nicolasvivant




Le Fediverse n’est pas Twitter, mais peut aller plus loin

Maintenant que Mastodon a suscitĂ© l’intĂ©rĂȘt d’un certain nombre de migrants de Twitter, il nous semble important de montrer concrĂštement comment peuvent communiquer entre eux des comptes de Mastodon, PeerTube, Pixelfed et autres
 c’est ce que propose Ross Schulman dans ce billet de l’EFF traduit pour vous par Framalang…

 

source : The Breadth of the Fediverse

Traduction Framalang : CLC, Goofy, Henri-Paul

 

L’Ă©tendue du Fediverse

par Ross Schulman

Le Washington Post a rĂ©cemment publiĂ© une tribune de Megan McArdle intitulĂ©e : « Twitter pourrait ĂȘtre remplacĂ©, mais pas par Mastodon ou d’autres imitateurs ». L’article explique que Mastodon tombe dans le piĂšge habituel des projets open source : Ă©laborer une alternative qui a l’air identique et amĂ©liore les choses dont l’utilisateur type n’a rien Ă  faire, tout en manquant des Ă©lĂ©ments qui ont fait le succĂšs de l’original. L’autrice suggĂšre plutĂŽt que dĂ©passer Twitter demandera quelque chose d’entiĂšrement nouveau, et d’offrir aux masses quelque chose qu’elles ne savaient mĂȘme pas qu’elles le dĂ©siraient.

Nous pensons, contrairement Ă  Megan, que Mastodon (qui fait partie intĂ©grante du Fediverse) offre en rĂ©alitĂ© tout cela, car c’est un rĂ©seau social vĂ©ritablement interopĂ©rable et portable. ConsidĂ©rer que Mastodon est un simple clone de Twitter revient Ă  oublier que le Fediverse est capable d’ĂȘtre ou de devenir la plate-forme sociale dont vous rĂȘvez. C’est toute la puissance des protocoles. Le Fediverse dans son ensemble est un site de micro-blogging, qui permet de partager des photos, des vidĂ©os, des listes de livres, des lectures en cours, et bien plus encore.

Comme beaucoup de gens se font, comme Megan, une fausse idĂ©e sur le Fediverse, et comme une image vaut mieux qu’un long discours, voyons comment l’univers plus large d’ActivityPub fonctionne dans la pratique.

Parlons de PeerTube. Il s’agit d’un systĂšme d’hĂ©bergement de vidĂ©os, grĂące auquel les internautes peuvent en suivre d’autres, tĂ©lĂ©charger des vidĂ©os, les commenter et les « liker ».
Voici par exemple la page de la chaĂźne principale du projet open source Blender et c’est lĂ  que vous pouvez vous abonner Ă  la chaĂźne


fenĂȘtre dans la page de peertube.tv oĂč l'on peut s'abonner au canal blender en utilisant son compte activityPub, ici un compte de mastodon

Dans cet exemple nous avons crĂ©Ă© un compte Mastodon sur l’instance (le serveur) framapiaf.org. Une fois qu’on clique sur « S’abonner Ă  distance », nous allons sur le compte Mastodon, Ă  partir duquel il nous suffit de cliquer sur « Suivre » pour nous permettre de
suivre depuis Mastodon le compte du PeerTube de Blender.

fenĂȘtre de mastodon dans laquelle on peut confirmer vouloir suivre un canal peertube (de Blender dans cet exemple) en cliquant sur "Suivre"

Maintenant, dĂšs que Blender met en ligne une nouvelle vidĂ©o avec PeerTube, la mise Ă  jour s’effectue dans le fil de Mastodon, Ă  partir duquel nous pouvons « liker » (avec une icĂŽne d’Ă©toile « ajouter aux favoris ») la vidĂ©o et publier un commentaire.


 de sorte que le « like » et la rĂ©ponse apparaissent sans problĂšme sur la page de la vidĂ©o.

un commentaire-réponse posté sur mastodon apparaßt sur le canal peertube

Pixelfed est un autre service basĂ© sur ActivityPub prenant la forme d’un rĂ©seau social de partage de photographies. Voici la page d’accueil de Dan Supernault, le principal dĂ©veloppeur.

On peut le suivre depuis notre compte, comme nous venons de le faire avec la page PeerTube de Blender ci-dessus, mais on peut aussi le retrouver directement depuis notre compte Mastodon si nous connaissons son nom d’utilisateur.

capture : aprĂšs recherche du nom d’utilisateur « dansup », mastodon retrouve le compte pixelfed recherchĂ©

Tout comme avec PeerTube, une fois que nous suivons le compte de Dan, ses images apparaßtront dans Mastodon, et les « likes » et les commentaires apparaßtront aussi dans Pixelfed.

capture d'écran montrant une photo du chat de Dansup publiée sur pixelfed mais qui s'affiche ici sur le compte mastodon que l'on "suit".

VoilĂ  seulement quelques exemples de la façon dont des protocoles communs, et ActivityPub en particulier, permettent d’innover en termes de mĂ©dias sociaux, Dans le Fediverse existent aussi BookWyrm, une plateforme sociale pour partager les lectures, FunkWhale, un service de diffusion et partage de musique ainsi que WriteFreely, qui permet de tenir des blogs plus Ă©tendus, pour ne mentionner que ceux-lĂ .

Ce que garantit le Fediverse, c’est que tous ces Ă©lĂ©ments interagissent de la façon dont quelqu’un veut les voir. Si j’aime Mastodon, je peux toujours y voir des images de Pixelfed mĂȘme si elles sont mieux affichĂ©es dans Pixelfed. Mieux encore, mes commentaires s’afficheront dans Pixelfed sous la forme attendue.

Les personnes qui ont migrĂ© de Twitter ont tendance Ă  penser que c’est un remplaçant de Twitter pour des raisons Ă©videntes, et donc elles utilisent Mastodon (ou peut-ĂȘtre micro.blog), mais ce n’est qu’une partie de son potentiel. La question n’est pas celle du remplacement de Twitter, mais de savoir si ce protocole peut se substituer aux autres plateformes dans notre activitĂ© sur la toile. S’il continue sur sa lancĂ©e, le Fediverse pourrait devenir un nouveau nƓud de relations sociales sur la toile, qui engloberait d’autres systĂšmes comme Tumblr ou Medium et autres retardataires.

 




#Framastats – Framasoft en chiffres, Ă©dition 2022

Vous aimez les chiffres ? Ça tombe bien, nous aussi ! Framasoft sert Ă  combien de personnes ? Combien de Framadate, Framapads, d’emails envoyĂ©s par Framalistes ?

Nous reprenons dans cet article les données fournies récemment dans un long fil Twitter (« thread » en anglais), ce qui explique sa forme de rédaction un peu particuliÚre.


« Collectivisons Internet / Convivialisons Internet 🩆🩆 »Les actions de notre nouvelle feuille de route Ă©tant financĂ©es par vos dons (dĂ©fiscalisables Ă  66 %), vous pouvez en trouver un rĂ©sumĂ© complet sur le site Soutenir Framasoft.

âžĄïž Lire la sĂ©rie d’articles de cette campagne (oct. – dĂ©c. 2022)

[đŸ’„ Attention Mega Thread đŸ’„]

Framasoft est en campagne de dons pour pouvoir vous offrir de nouveaux services et maintenir l’existant. Vous trouverez plus d’explications dans cet article bilan :

Framasoft 2022 : une tambouille mijotĂ©e grĂące Ă  vous, grĂące Ă  vos dons

 

Mais au fait, Framasoft : ça donne quoi en chiffres ?

L’idĂ©e de cet article n’est pas (que) de montrer qu’on a de gros bras.
Mais aussi qu’on est peut-ĂȘtre lĂ©gitimes Ă  accueillir vos dons. Non pas parce qu’on les mĂ©riteraient plus qu’une autre asso, mais parce qu’un tel rĂ©sultat ne peut s’obtenir qu’avec beaucoup de temps, d’Ă©nergie, voire d’amour ❀

Les mascotte des actions de Framasoft (Un chatons, la licorne Frama.space, Sepia de PeerTube, Rose de Mobilizon, un canard) sont rĂ©unies autour d'un Ă©criteau. Elles font la fĂȘte, avec grands sourires et confettis. Sur l'Ă©criteau il y a marquĂ© : "Merci Ă  nos donateurs et donatrices de rendre toutes nos actions possibles - L'Ă©quipe de Framasoft".
Merci – Illustration de David Revoy – Licence : CC-By 4.0

Commençons par les services les plus connus.

#Framastats #Framadate

  • 623 000 sondages hĂ©bergĂ©s (les sondages sont automatiquement supprimĂ©s au bout de 6 mois au plus).
  • 200K sondages de + qu’en fĂ©vrier dernier.
  • Et environ đŸ’„ 30 millions de visites en 2022. Et ça continue de monter


→ https://framadate.org

#Framastats #Framapad

  • Quasiment đŸ’„ 500 000 pads hĂ©bergĂ©s Ă  l’instant t
  • Plusieurs millions de pads hĂ©bergĂ©s depuis le lancement du service
  • đŸ’„ 250k comptes MyPads

De ce fait, Framasoft hĂ©berge sans doute l’un des plus gros services https://etherpad.org au monde ! 🌍

→ https://framapad.org

#Framastats #Framalistes

  • đŸ’„ 56 400 listes ouvertes
  • + de đŸ’„ 1 million d’utilisateurs
  • ~ 120 000 mails envoyĂ©s par jour ouvrĂ©

Sans doute l’un des + gros services de listes de discussions (hors big tech, Ă©videmment) au monde 🌍

→ https://framalistes.org

#Framastats #Framaforms

  • +700 000 visites / mois
  • đŸ’„ 150 000 formulaires crĂ©Ă©s cette annĂ©e
  • ~70 000 nouveaux utilisateurs en 2022
  • une base de donnĂ©es de +50GB

→ https://framaforms.org

#Framastats #Framacalc

  • 4 millions de visites en 2022
  • đŸ’„ 200 000 calcs hĂ©bergĂ©s

Peut-ĂȘtre la plus grosse base https://ethercalc.net au monde 🌍 (?)

→ https://framacalc.org

#Framastats #Framateam

  • 133 195 utilisateurs
  • đŸ’„ 27 329 Ă©quipes
  • 150 438 canaux
  • đŸ’„ 37 millions de messages
  • 4 240 users quotidiens
  • 11 151 users mensuels

On se demande si on n’est pas une des + grosses instances https://mattermost.org du monde 🌍 đŸ€”

→ https://framateam.org

#Framastats #Framagit

  • đŸ’„ 65 261 projets hĂ©bergĂ©s !
  • 41 788 users
  • 4 686 groups
  • Forks 7 204
  • Issues 138 063
  • Merge requests 82 984
  • Notes 1 691 000

Là encore, probablement un des + gros https://gitlab.org de France (Europe ? Monde ? 🌍 )

→ https://framagit.org

#Framastats #Framacarte

  • 2,7 millions de pages vues en 2022
  • 5 444 users
  • đŸ’„ 137 369 cartes hĂ©bergĂ©s

On doit ĂȘtre encore assez loin des stats du service https://umap.openstreetmap.fr/fr/ mais ça chiffre dĂ©jĂ  pas mal.

→ https://framacarte.org

#Framastats #Framatalk

  • 450 000 visites en 2022
  • đŸ’„ ~ 4 700 visioconfĂ©rences crĂ©Ă©es
  • đŸ’„ ~ 15 000 personnes accueillies sur l’annĂ©e

Merci Ă  https://jitsi.org/ <3

→ https://framatalk.org

#Framastats #Framindmap

  • – ~300 000 visites en 2022
  • đŸ’„ 1 206 433 cartes hĂ©bergĂ©es
  • đŸ’„ 522 667 utilisateurs

→ https://framindmap.org

#Framastats #Framavox

  • – 175k visites en 2022
  • đŸ’„ 15 319 groupes principaux (93 494 groupes/forums au total)
  • đŸ’„ 109 030 users (17 413 coordinateurs)

→ Merci Ă  https://loomio.org pour cet excellent logiciel, dont https://framavox.org doit ĂȘtre une des plus grosses instances existantes

#Framastats #Framapiaf

  • đŸ’„ 2,21 millions de Toots/Pouets/Messages
  • environ 10 000 comptes sur la plateforme, mais

  • 
 seulement 800 utilisateurs rĂ©guliers (actifs les 7 derniers jours)

→ https://framapiaf.org

#Framastats #Framalibre

  • – 800 000 visites en 2022
  • đŸ’„ plus de 1 000 notices logicielles dans l’annuaire
  • đŸ’„ 1 (!) bĂ©nĂ©vole pour modĂ©rer/animer le site :-/ (😘 et đŸ’Ș @GavyNum )

→ https://framalibre.org

#Framastats #Framablog

  • – 222k visites en 2022
  • đŸ’„ 2 758 articles (dont đŸ’„ 106 en 2022)
  • 31 000 commentaires

→ https://framablog.org

#Framastats #PeerTube

Notre alternative Ă©thique aux YouTube, Twitch, Vimeo & co.

  • ~ 400k visites sur JoinPeerTube.org
  • đŸ’„ 1 000 instances
  • 398k users
  • 302k comments
  • đŸ’„ 805k videos
  • 472 M vues
  • 350 TB fichiers
  • 4 300 issues (dont 3 800 fermĂ©es)
  • đŸ’„ 1 (!) dĂ©v salariĂ©

→ https://joinpeertube.org

#Framastats #Mobilizon

Notre alternative aux groupes et événements Facebook.

  • ~ 90 instances
  • ~ 2 000 groupes
  • đŸ’„ 573k Ă©vĂ©nements
  • ~ 14k users
  • đŸ’„ 1 seul dĂ©veloppeur (mĂȘme pas Ă  temps plein !)

→ https://joinmobilizon.org

#Framastats #CHATONS

  • đŸ’„ + de 100 chatons (membres du collectif)
  • 1/3 temps de coordination salariĂ© par Framasoft
  • 321 services hĂ©bergĂ©s de façon dĂ©centralisĂ©s
  • 117 logiciels diffĂ©rents proposĂ©s par les membres du collectif

→ https://chatons.org

#Framastats #Framasoft

  • bientĂŽt 20 ans d’existence de l’asso @framasoft
  • đŸ’„ 38 adhĂ©rent⋅es
  • dont 10 salariĂ©â‹…es
  • ~40 interventions en 2022
  • đŸ’„ 115 serveurs (dont 57 physiques)
  • 171 domaines (!) chez @gandi_net
  • đŸ’„ 448 000 abonnĂ©â‹…es Ă  la NL

→ https://framasoft.org

VoilĂ  !

Vous pouvez aimer ou pas ce que Framasoft fait, mais en (presque) toute objectivitĂ©, pour une micro-asso francophone, on pense qu’on peut ĂȘtre fier⋅es du travail accompli cette annĂ©e !

Framasoft souhaite, dans les années à venir, continuer à vous outiller numériquement, vous aider à développer vos compétences collaboratives et coopératives afin de transformer le monde.

Pour cela, nous avons besoin de vos dons.

Je soutiens les actions de Framasoft

(bonus) #Framastats #Framasous

Barre de dons de la campagne de dons 2022 de Framasoft, remplie à 80 % soient 160 849 € sur 200 000 €

Notre budget 2021, c’est (on a arrondi, mais nos rapports financiers et d’activitĂ©s sont publiĂ©s ici) 640 000 € de dĂ©penses, financĂ©es par les dons (Ă  98,5 %) avec 80 000 € de dons de fondations (NLnet, Fondation pour le ProgrĂšs de l’Homme), cela signifie que 86 % des dons qui ont financĂ© notre annĂ©e viennent… de vous !

À Framasoft, nous sommes fiers de ce modĂšle solidaire oĂč les dons de quelques milliers de personnes permettent Ă  plus d’un million de bĂ©nĂ©ficier de tout ce que l’on fait. Rappelons d’ailleurs que Framasoft est reconnue d’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. Ainsi, un don de 100 € revient, aprĂšs dĂ©duction fiscale, Ă  34 € pour les contribuables de France.

À l’heure oĂč nous publions ces lignes, nous estimons qu’il nous manque 39 100 € pour boucler notre budget annuel et nous lancer sereinement dans nos actions en 2023.

Si vous le pouvez (eh oui, en ce moment c’est particuliĂšrement compliquĂ©), et si vous le voulez, merci de soutenir les actions de notre association.

 

Je fais un don Ă  Framasoft

 




PeerTube v5 : the result of 5 years’ handcrafting

Late 2017, we announced our desire to create a free, decentralised and federated alternative to YouTube.

Five years later, we are releasing PeerTube v5, a tool used by hundreds of thousands people on a thousand interconnected platforms to share over 850,000 videos.

« Collectivise Internet / Convivialise Internet 🩆🩆 »
Our new 3-year roadmap is funded by your donations.

You will find a short presentation of this roadmap on our Support Framasoft website.

âžĄïž Read all blogposts of this campaign (oct. – dĂ©c. 2022, mostly in French)

Illustration PeerTube V5
Illustration CC BY David Revoy

Five years of shaping PeerTube by hand

For the past 5 years, our only developer dedicated to PeerTube (and to other tasks in Framasoft) has released one new major version per year:

    • PeerTube v1 (Oct. 2018) allows you to create a video platform with federation, peer-to-peer streaming, redundancy, search tools and multilingual interface.
    • PeerTube v2 (Nov 2019) brings notifications, playlists and plugins.
    • PeerTube v3 (Jan. 2021) adds federated search, live and peer-to-peer streaming.
    • PeerTube v4 (Dec. 2021) allows to customise each platform’s homepage, to sort and filter displayed videos, and to manage them more easily.

Throughout these years, this developer has taken care to improve moderation and federation tools, the video player, the interface, the code and the accessibility and also to fix bugs while answering community questions and needs.

PeerTube ecosytem

PeerTube is an artisanal work, in the noble sense of the word. It is a handcrafted tool that now serves a large alternative ecosystem for online video.

Once again, we would like to remind you that our small non-profit creates and maintains all this with only one developer on the project, helped by:

  • Framasoft employees and volunteers for communication, strategy, administration;
  • PeerTube community which regularly contributes to code, plugins, translations, suggestions, sharing and donations (thanks and lots of datalove to you <3);
  • Service providers in specialized areas (UX or UI design, accessibility, creation of mobile applications, etc.).

However PeerTube is only one of dozens of projects we maintain at Framasoft, even though it is one of the largest.

Like every thing we do, PeerTube is mainly funded by your donations (and donations from foundations like NLnet).

 Support PeerTube by donating to Framasoft

A year of work to make PeerTube easier to use

Since the beginning of 2022, we have been working on PeerTube to make it easier and easier to use for videomakers and their communities.

In February, version 4.1 brings several expected improvements: of the interface, of the video player on mobile devices, of the plugin system, of the search filters or of the instance customization.

In June, version 4.2 introduces two major new features: the Studio, for light video editing directly from PeerTube; and replay publication for « Twitch-like » live streams. Other new features include detailed video statistics, latency management for live streaming and subtitle editing directly from the interface.

In September, with version 4.3, you can now automate video import from a YouTube (or Vimeo) channel. We have also completely reworked the interface for creating a PeerTube account and improved the live streams display on external website.

PeerTube Studio

PeerTube v5: improving and securing to empower yourself better

It’s now December 2022, and PeerTube v5 is now available! This version enhances security in several ways.

The file system has been redesigned to secure internal and private videos. This was a fairly complex work that lays a basis for some much asked future features.

Another very emancipating technical improvement is the possibility of storing live streams in the cloud, with « object storage » system. This means that PeerTube platforms hosted on a server with limited disk storage and bandwidth are no longer limited in their ability to offer live streams.

It is now possible to use two-factor authentication to connect to a PeerTube platform. We use the OTP (One Time Password) method which allows, via an external application, to generate a unique code to validate the connection to its account.

This new version also comes with a lot of bug fixes and improvements. For example, we have added more possibilities to the API, so that PeerTube contributors can develop even more powerful plugins.

Also, the PeerTube interface has received many changes. For example, in the My Videos menu now displays channels, and a mention of the playlist in which a video has been added to.

Finally, we have now a detailed OpenTelemetry documentation (feature released in version 4.2) which brings advanced statistics and observability.

Support, intern, technical challenges and questions on our horizon

Right now, we only have a clear vision for the near future of PeerTube.

Illustration : David Revoy (CC-By)

This year again, we have supported John Livingston‘s work on PeerTube Live Chat plugin, and we can announce that the easy plugin set-up is coming very soon!

In early 2023, we plan to work on a rather technical but very exciting feature, which should reduce the servers’ load and thus to lower the power needed to create a PeerTube platform: we’ll tell you more as soon as we’ve made progress.

Also in 2023, we will welcome a developer intern. We want more and more people to become familiar with PeerTube core code. We want to expermient with temporarily expanding the team working on it.

Finally, the day after this article is published, we will answer all your questions on reddit. Join us on December 14th at 4pm (CEST) on r/opensource for an AMA (Ask Me Anything) about PeerTube and Framasoft!

 Support PeerTube by donating to Framasoft

Share your ideas for PeerTube v6!

These few points aside… we have no idea what the PeerTube roadmap will be in 2023. We need you to help us define it!

Please go to Let’s Improve PeerTube and publish your ideas (and vote for the ones you’re excited about). We want to know what the PeerTube community needs and wants, especially the « non-geek » audience who doesn’ t care about words like « server » or « instance » and just want to watch and share videos.

More than 90 ideas have been already published on Let’s improve Peertube

In early 2023, we will go through the most popular suggestions and select those that fit our vision for PeerTube and our development capabilities, in order to build the PeerTube v6 roadmap.

So it’s up to you to tell us what future you want for PeerTube!

An international tool…

This year, we were lucky enough to have two development contracts that helped us to fund some of our work on PeerTube.

The French Ministry of Education funded the Studio (a tool for editing videos) to be implemented on its platform apps.education.fr (a free-libre service platform provided by the Ministry to all teachers and staff).

Howlround, a Boston-based open platform for theatremakers worldwide, funded detailed video and live stats, but also replay feature for permanent lives.

Finally, we received an exceptional grant from the Dutch foundation NLnet to work on PeerTube v5.

…funded by French-speaking donations

Put together, these amounts represent a small half of our annual budget dedicated to PeerTube (which we estimate at 70 000 €). The other part comes from Framasoft’s budget, i.e. from the donations that our non profit receives from its mainly French-speaking community. To us, it seems almost unfair that it is mainly French speakers who finance a tool that has a truly international scope

But here’s the thing: we’re already not very good at « selling ourselves », promoting our work and getting donations, so if we have to do international marketing, we’re not out of the woods!

We don’t have a marketing department: we only have you.

So we need your help. Spread the word about our donation campaign around you, especially outside the French-speaking world.

Do not hesitate to share the address support.joinpeertube.org around you, on your PeerTube platforms, in your communities that benefit from this alternative.

At the time of publishing, we are still missing 115 000 € to finance our yearly budget and make everything we want to do in 2023 happen.

If you can (especially in these hard times) and if you want to, thanks for supporting our non-profit and our actions.

 🩆 Support Framasoft




PeerTube v5 : le rĂ©sultat de 5 ans de travail artisanal

Fin 2017, nous annoncions notre volonté de créer un outil alternatif à YouTube qui soit libre, décentralisé et fédéré.

Cinq ans plus tard, nous publions la v5 de PeerTube, un outil utilisé par des centaines de milliers de personnes sur un millier de plateformes interconnectées pour partager ensemble plus de 850 000 vidéos.

« Collectivisons Internet / Convivialisons Internet 🩆🩆 »
Les actions de notre nouvelle feuille de route étant financées par vos dons (défiscalisables à 66 %), vous pouvez en trouver un résumé complet sur le site Soutenir Framasoft.

âžĄïž Lire la sĂ©rie d’articles de cette campagne (oct. – dĂ©c. 2022)

Illustration PeerTube V5
Illustration CC BY David Revoy

Cinq années à façonner PeerTube

Depuis 5 ans, notre unique dĂ©veloppeur consacrĂ© Ă  PeerTube (et Ă  d’autres tĂąches dans Framasoft) a publiĂ© une nouvelle version majeure par an :

  • PeerTube v1 (oct. 2018) permet de crĂ©er une plateforme vidĂ©o avec fĂ©dĂ©ration, diffusion en pair Ă  pair, redondance, outils de recherche et interface multilingue.
  • PeerTube v2 (nov. 2019) apporte les notifications, les playlists, les plugins.
  • PeerTube v3 (jan. 2021) ajoute la recherche fĂ©dĂ©rĂ©e, mais surtout le streaming en direct et en pair Ă  pair.
  • PeerTube v4 (dec. 2021) permet de personnaliser l’accueil de sa plateforme, de trier et filtrer les vidĂ©os affichĂ©es, et de les gĂ©rer plus facilement.

Tout au long de ces annĂ©es, ce dĂ©veloppeur a pris soin d’amĂ©liorer les outils de modĂ©ration et de fĂ©dĂ©ration, le lecteur vidĂ©o, l’interface, le code, l’accessibilitĂ© et de rĂ©parer les bugs tout en rĂ©pondant aux questions et besoins exprimĂ©s par la communautĂ©.

L’Ă©cosystĂšme PeerTube

PeerTube est un travail artisanal, au sens noble du terme. C’est un outil façonnĂ© Ă  la main, qui sert aujourd’hui un vaste Ă©cosystĂšme alternatif pour les vidĂ©os en ligne. En voici les dĂ©tails :

Une fois encore, nous tenons à rappeler que notre petite association crée et maintient tout cela avec un seul développeur sur le projet, aidé :

  • par des salarié·es et bĂ©nĂ©voles de Framasoft pour la communication, la stratĂ©gie, l’administratif ;
  • par la communautĂ© qui contribue rĂ©guliĂšrement sous forme de code, de plugin, de traductions, de suggestions, de partages et de dons (merci et plein de datalove Ă  vous <3) ;
  • par des prestataires qui vont intervenir sur des domaines spĂ©cialisĂ©s (design UX ou UI, accessibilitĂ©, crĂ©ation d’applications mobiles, etc.).

Pourtant, PeerTube n’est qu’un projet parmi les dizaines que nous maintenons, Ă  Framasoft, mĂȘme si c’est l’un des projets les plus consĂ©quents.

Et comme tout ce que nous faisons, PeerTube est principalement financé par vos dons (et des dons de fondations telles que NLnet).

Soutenir PeerTube par un don Ă  Framasoft

Un an de travail pour faciliter les usages

Depuis le dĂ©but de l’annĂ©e 2022, nous continuons le travail sur PeerTube afin qu’il devienne de plus en plus facile Ă  aborder pour les vidĂ©astes et leurs publics.

En fĂ©vrier, la version 4.1 apporte plusieurs amĂ©liorations attendues : de l’interface, du lecteur vidĂ©o sur les mobiles, du systĂšme de plugins, des filtres de recherches, ou de la personnalisation des instances.

En juin, la version 4.2 prĂ©sente deux grandes nouveautĂ©s : le Studio, pour modifier des vidĂ©os directement depuis PeerTube ; et la publication de replay pour les directs « à la Twitch ». Notons aussi les statistiques vidĂ©os dĂ©taillĂ©es, la gestion de la latence pour les directs et l’Ă©dition de sous-titres directement depuis l’interface.

En septembre, avec la version 4.3, on peut enfin automatiser l’import des vidĂ©os depuis une chaĂźne YouTube (ou VimĂ©o). Nous avons aussi complĂštement retravaillĂ© l’interface de crĂ©ation de compte PeerTube et amĂ©liorĂ© l’affichage des directs sur un site externe.

Le studio PeerTube

PeerTube v5 : améliorer et sécuriser pour mieux vous empuissanter

Nous sommes en dĂ©cembre 2022, et la v5 de PeerTube est dĂ©sormais disponible ! C’est une version qui renforce la sĂ©curitĂ© de plusieurs maniĂšres.

Le systĂšme de fichiers a Ă©tĂ© repensĂ© afin de sĂ©curiser les vidĂ©os internes et privĂ©es. C’Ă©tait un travail de fond assez complexe qui pose les bases pour de futures fonctionnalitĂ©s trĂšs demandĂ©es.

Autre amĂ©lioration technique trĂšs Ă©mancipatrice : la possibilitĂ© de stocker les directs « sur le cloud », avec le systĂšme « object storage ». Ainsi, les plateformes PeerTube hĂ©bergĂ©es sur un serveur avec peu d’espace disque ne sont plus limitĂ©es pour proposer du live.

Il est dĂ©sormais possible d’utiliser l’authentification Ă  deux facteurs afin de se connecter Ă  sa plateforme PeerTube. Nous utilisons ici la mĂ©thode OTP (One Time Password) qui permet, via une application externe, de gĂ©nĂ©rer un code unique pour valider la connexion Ă  son compte.

Cette nouvelle version vient aussi avec son lot de corrections de bugs et d’amĂ©liorations. Ainsi, nous avons ajoutĂ© plus de possibilitĂ©s au niveau de l’API, afin que les contributrices PeerTube puissent dĂ©velopper des plugins toujours plus puissants.

De mĂȘme, l’interface de PeerTube a reçu de nombreuses Ă©volutions, avec par exemple, dans l’espace Mes VidĂ©os, l’apparition des chaĂźnes, ou la mention de la playlist dans laquelle se trouve une vidĂ©o.

Enfin, nous avons pu dĂ©tailler la documentation d’OpenTelemetry (fonctionnalitĂ© apparue dans la version 4.2) qui permet d’obtenir des statistiques de maintenance et d’observation avancĂ©es.

Soutien, stagiaire, dĂ©fis techniques et questions Ă  l’horizon

Illustration : David Revoy (CC-By)

D’une part nous avons cette annĂ©e encore soutenu le travail de John Livingston sur le plugin PeerTube Live Chat, et on peut vous annoncer que l’installation facilitĂ©e arrive trĂšs prochainement !

DĂ©but 2023, nous comptons travailler sur une fonctionnalitĂ© assez technique mais trĂšs enthousiasmante, qui devrait permettre d’allĂ©ger la charge sur les serveurs et donc abaisser la puissance nĂ©cessaire pour crĂ©er une plateforme PeerTube : on vous en dĂ©voile plus dĂšs qu’on aura avancĂ© dessus.

Toujours en 2023, nous allons accueillir un stagiaire en dĂ©veloppement. Nous souhaitons en effet que de plus en plus de personnes se familiarisent avec le cƓur du code de PeerTube. Nous allons ainsi expĂ©rimenter d’agrandir, temporairement, l’Ă©quipe qui travaille dessus.

Enfin, dĂšs le lendemain de la parution de cet article, nous rĂ©pondrons, en anglais, Ă  toutes vos questions sur reddit. Rejoignez nous le 14 dĂ©cembre dĂšs 16h (Heure de Paris) sur r/opensource pour une AMA (Ask Me Anything – demandez-nous ce que vous voulez) sur PeerTube et Framasoft !

Soutenir PeerTube par un don Ă  Framasoft

Partagez vos idées pour PeerTube v6 !

Le futur proche de PeerTube est clair Ă  nos yeux, mais pour la suite, ce sont vos suggestions qui vont nous guider. Nous n’avons pas d’idĂ©e de ce que sera la feuille de route de PeerTube en 2023. Pour la dĂ©finir, nous avons besoin de vous !

Allez proposer vos idĂ©es (et voter pour les idĂ©es qui vous enthousiasment) sur Let’s Improve PeerTube (en anglais uniquement). Nous voulons savoir quels sont les besoins, quelles sont les envies du public de PeerTube, et plus particuliĂšrement le public « non-geek », qui se fiche Ă©perdument des mots « serveur » ou « instance », et qui souhaite juste voir et partager des vidĂ©os sur cet outil.

Plus de 90 suggestions sont dĂ©jĂ  prĂ©sentes sur Let’s improve Peertube. ajoutez la vĂŽtre !

Début 2023, nous irons voir les suggestions les plus plébiscitées et nous sélectionnerons celles qui correspondent à notre vision de PeerTube et à nos capacités de développement, afin de construire la feuille de route de PeerTube v6.

C’est donc Ă  vous de nous dire quel avenir vous souhaitez pour PeerTube !

Un outil international…

Cette annĂ©e, nous avons eu la chance d’avoir deux prestations en dĂ©veloppement qui nous ont aidĂ©s Ă  financer une partie de notre travail sur PeerTube.

Le ministĂšre de l’Éducation nationale a financĂ© le Studio (outil pour modifier les vidĂ©os) afin de l’implĂ©menter sur sa plateforme d’outils libre apps.education.fr (si vous dĂ©pendez du MEN, pensez Ă  utiliser et promouvoir cette plateforme !).

Howlround, un média universitaire de Boston autour des arts scéniques, a, quant à lui, financé les statistiques détaillées des vidéos et des directs, ainsi que le replay pour les live permanents.

Enfin, nous avons bĂ©nĂ©ficiĂ© d’une bourse exceptionnelle de la fondation NĂ©erlandaise NLnet pour le travail sur la v5 de PeerTube.

…financĂ© par les dons francophones

Mises bout Ă  bout, ces sommes reprĂ©sentent une petite moitiĂ© de notre budget annuel consacrĂ© Ă  PeerTube (que nous estimons Ă  70 000 €). Le reste de l’argent provient donc du budget de Framasoft, c’est-Ă -dire des dons que notre association reçoit de son public principalement francophone. Cela nous semble presque injuste que ce soit majoritairement les francophones qui financent un outil qui a une vĂ©ritable portĂ©e internationale

Mais voilĂ  : le fait est qu’on n’est dĂ©jĂ  pas hyper douĂ©es pour « se vendre », promouvoir notre travail et aller chercher les dons, alors s’il faut faire du marketing international, on n’est pas rendus !

Nous n’avons pas de service marketing : nous n’avons que vous.

Nous avons donc besoin de votre aide. Faites marcher le bouche-à-oreille pour faire connaßtre notre campagne de dons autour de vous, spécifiquement hors de la francophonie.

N’hĂ©sitez pas Ă  partager l’adresse soutenir.framasoft.org autour de vous, sur vos plateformes PeerTube, dans vos communautĂ©s qui bĂ©nĂ©ficient de cette alternative.

À l’heure oĂč nous publions ces lignes, nous estimons qu’il nous manque un peu plus de 115 000 € pour boucler notre budget annuel et nous lancer sereinement dans nos actions en 2023.

Si vous le pouvez (eh oui, en ce moment c’est particuliĂšrement compliquĂ©), et si vous le voulez, merci de soutenir les actions de notre association.

Soutenir Framasoft