Le jour où le Web refusa le navigateur Internet Explorer 6

Classé dans : Dégooglisons Internet, Migration | 31

Schmorgluck - CC by-saMon titre est un peu accrocheur et inexact mais il témoigne d’un mouvement d’origine norvégienne de ras-le-bol généralisé vis-à-vis d’Internet Explorer 6, le navigateur de Microsoft véritable cauchemar vivant de tout webmaster un tant soit peu respectueux des standards.

Si tu ne vas pas à Lagardère, Lagardère ira à toi ! C’est ce que sont un peu en train de se dire un certain nombre de gros sites norvégiens qui invitent les visiteurs malencontreusement restés sur cette version de ce navigateur à soit passer à la version 7 (bien), soit envisager d’autres alternatives telles Firefox, Safari et Opera (mieux)[1].

Des sites norvégiens déclarent la guerre à IE 6

Norwegian Websites Declare War on IE 6

Michael Calore – 19 février – Wired Blog
(Traduction Framalang : Simon Descarpentries)

Plusieurs importants sites web norvégiens ont lancé une campagne de sensibilisation en direction des utilisateurs de Microsoft Internet Explorer 6, les encourageant à mettre à jour leur navigateur obsolète.

À l’origine de cette action, on trouve Finn.no, un site web semblable à eBay, apparemment le plus gros site de vente et d’achat d’occasions en Norvège, Finn étant le norvégien de « trouver » (NdT: « Find » et anglais). Un peu plus tôt cette semaine, Finn.no posta un avertissement sur son site à l’intention des visiteurs utilisant IE6. La bannière, affichée à droite, les presse d’abandonner IE6 et de passer à la version suivante, Internet Explorer 7.

Bon nombre d’autres sites, tels que l’influent journal hightech Digi.no ont rejoint la campagne, mais en élargissant le terrain de jeu à d’autres navigateurs, suggérant aux utilisateurs de passer soit à IE7 soit à une autre alternative comme Firefox, Safari ou, bien sûr le navigateur norvégien Opera.

Le phénomène est en train de s’étendre à d’autres pays.

Des sites en Suède, en Indonésie et en Australie se joignent au mouvement. Le blogueur norvégien Peter Haza fait le décompte des participants, et un wiki international, appelé « IE6 – DO NOT WANT » (NdT : On n’en veut pas !) a été mis en place pour garder la trace des actions navi-cides (tueuses de navigateur). Il y a également un groupe sur Facebook.

Même Microsoft supporte la campagne. Le site norvégien d’actualité « Teknisk Ukeblad » rapportait mercredi les paroles suivantes d’Alveberg Isabella de Microsoft Norvège : « Nous espérons bien sûr que nos utilisateurs nous suivent avec Internet Explorer 7 ».

IE6, sorti en 2001, est le fléau des programmeurs web, des designers, et des équipes de support de service web. Le navigateur est bourré de bizarreries (NdT : non respect des standards) qui le rendent incapable d’interpréter les pages de la même manière que les autres navigateurs, et les webmestres doivent donc toujours prévoir des exceptions pour s’adresser aux utilisateurs d’IE6.

La plupart d’entre eux souhaiteraient simplement que ce navigateur disparaisse, les libérant ainsi de son support. Les chiffres varient d’un pays à l’autre, mais il reste entre 10% et 20% d’internautes utilisant IE6 de par le monde, certains par méconnaissance d’un meilleur navigateur, d’autres parce que le logiciel leur est imposé par leur entreprise. Finn.no note que 17% de ses utilisateurs utilisent IE6. De telles proportions sont trop importantes à l’heure actuelle pour être ignorées par les concepteurs de site web.

Cette protestation anti-IE6 se joue dans l’ombre de l’examen de Microsoft par la commission européenne à la concurrence. La commission, stimulée en décembre 2007 par la plainte d’Opera Software, s’interroge sur les pratiques de Microsoft consistant à livrer IE pré-installé avec Windows sur les ordinateurs de bureau. La commission est en train de statuer sur l’opportunité de forcer Microsoft et ses revendeurs européens à offrir aux utilisateurs le choix d’installer un ou plusieurs navigateurs, lors du premier démarrage d’une machine fraîchement achetée.

Notes

[1] Crédit illustration : Schmorgluck (Creative Commons By-Sa)

31 Réponses

  1. Voilà un des coûts cachés de MS pour la société

  2. peter bang

    Cette après midi, j’ai discuté avec un adolescent qui avait des problèmes sur sa machine. Quand je lui ai demandé s’il connaissait Firefox, il m’a regardé étonné. Il ne connaissait qu’Internet Explorer et m’a déclaré ne jamais avoir mis à jour sa machine parce que dit-il " à quoi ça sert ? ". Oui, la sensibilisation ça ne peut pas faire de mal.

  3. Si seulement ça pouvait aboutir… Croisons les doigts.

  4. En même temps, comment est il techniquement possible pour microsoft de ne pas inclure internet explorer ? C’est internet explorer qui sert d’explorateur de fichier !

    Je n’aime pas les pratiques anti concurrentielles de microsoft, mais si on leur demande de virer leur explorateur de fichier de windows, il va rester quoi ? Norton anti virus ?

  5. euh… explorer.exe n’a rien à voir avec iexplore.exe…l’un est le shell, l’autre est le tristement connu navigateur web.

  6. "En même temps, comment est il techniquement possible pour microsoft de ne pas inclure internet explorer ?’
    C’est d’IE 6 qu’on parle, pas IE 7.
    Quand aux utilisateurs, ils peuvent choisir un autre navigateur, il y en a des tas et je doute qu’on reste attaché à IE 6 pour son look ou ses innombrables options.

  7. Ayant taffé dans le dev web, la compatibilité IE6 représente 25% à 35% du temps de dev. C’est colossal. Abyssal, même quand on compare ce chiffre aux sommes mis en jeux dans le domaine du web à l’échelle mondiale.

  8. parole ecrivait
    "Quand aux utilisateurs, ils peuvent choisir un autre navigateur, il y en a des tas et je doute qu’on reste attaché à IE 6 pour son look ou ses innombrables options."

    Oui encore que l’interface d’ IE7 est, à mon sens loin d’être une réussite (des boutons éparpillés partout, des onglets géants,une barre de menus soit invisible soit a une place incongrue, le tout pas personnalisable …)

  9. Je vis en ce moment même un exemple concret de la plaie que représente IE6 dans le développement web. Nous venons de terminer pour un client la réalisation d’un site qui a déjà pris plusieurs mois à mettre en place, et dans le contrat il était stipulé que celui-ci devait être compatible avec "les principaux navigateurs récents du marché", à savoir dans mon esprit : IE7, Firefox et Safari.
    L’intégration HTML/CSS a été confiée à un jeune webmaster qui n’a pas tenu compte de IE6 après un accord verbal du client. Manque de pot, au moment de la recette finale, intervient le directeur technique de la boîte du client, profil ingénieur à l’ancienne élevé au biberon IBM/Microsoft probablement. Le gars, jamais rencontré avant, constate que le site ne s’affiche pas parfaitement avec IE6. Du coup il exige une compatibilité parfaite de celui-ci. J’ai beau lui expliquer qu’il est plus facile de dire à ses clients de faire une mise à jour d’un clic vers IE7 que d’attendre plusieurs semaines que nous ayons repris tout le site pour en faire une version compatible IE6, il ne veut rien savoir, et en fait une question de principe. Résultat : alors que le site est terminé, nickel, prêt à passer en prod, et la facture finale envoyée, nous allons devoir repasser 30% du temps déjà consacré au développement juste pour trouver tous les hacks le rendant "parfaitement compatible et identique" pour un navigateur obsolète qui ne respecte aucun standard. Le tout à nos frais bien sûr. Je suis partiellement responsable de cette situation car j’ai omis de préciser les versions de navigateurs supportées dans le contrat signé avec le client, et que je n’ai pas vu que le webmaster avait complètement ignoré IE6 dans son développement, mais ça me paraissait tellement évident !
    D’autant plus évident que nous avons fait plusieurs réunions intermédiaires de point chez le client, et qu’à chaque fois l’équipe présente (marketing, commerciaux, informaticiens) affichait le site en développement sur des laptops avec IE7 ou Firefox.
    Morale de l’histoire : IE6 coûte cher aux clients ou plombe la rentabilité des agences web.
    Et pourtant… : http://www.presse-citron.net/intern… (2 derniers paragraphes)

  10. Yeh, yeh, yeh ! Dansons sur la tombe de feu IE6 !

  11. Ah, les joies d’IE 6… je le sais bien, j’ai passé pas mal d’heures à me prendre la tête avec, heureusement que je sais esquiver ses problèmes quand je développe. Encore 18 % des internautes qui passent sur mon site l’utilisent.

    Même si IE 7 n’est pas folichon en matière de respect des standards, je reconnais qu’il sera toujours mieux que tout le monde migre enfin vers ce dernier… et après, ça sera de nouveau la même guerre pour arriver enfin à IE8 qui a un respect des standards CSS correct. Enfin, là, je rêve un peu…

  12. Histoire de servir la cause, une modeste contribution avec une page d’erreur 404 améliorée : http://www.nicolas-hoffmann.net/404

    (oui, je sors)

  13. @Eric : Merci pour ton intervention. On mesure bien avec ce témoignage les problèmes liés aux monopoles non encadrés. On réalise également le bénéfice apporté par Firefox et la Mozilla Foundation. Dans quelques années (quand Microsoft sera rentré dans le rang des standards plus ou moins contrainte et forcée), tout ceci ne sera plus qu’un mauvais souvenir.

    @Moi : C’est sympa qu’une "star de la blogosphère francophone" vienne ainsi nous rendre visite ;-)

    PS : Je croyais qu’Éric ne vivait plus que de son blog, j’ai dû louper un épisode.

  14. A quand la même initiative en France?

    C’est pourtant si simple de se débarasser de IE6: il suffit de faire comme s’il n’existait pas, et de développer pour les navigateurs Web (les vrais).

    Quand les IE6nautes verront des sites tout caca sur leurs écrans, ils changeront vite pour un navigateur qui fonctionne.

  15. un plugin est disponible pour SPIP http://www.spip-contrib.net/Changez

  16. Meszigues

    Je n’ai pas mis à jour quelques utilisateurs, je pense que ce sera le taf de la semaine prochaine :-(

  17. Salut,

    Il serait peut-être bien de lancer un projet (ça existe peut-être déjà?) avec quelques images de boutons/bannières et le code javascript qui détecte si le navigateur utilisé est IE6 (auquel cas il affiche la bannière), pour fournir quelque chose intégrable facilement sur son site en un copier-coller…

    Qu’en pensez-vous?

  18. Ah bah effectivement ça existe : http://www.stopie6.org/script

  19. @aka
    Non tu n’as pas rat d’épisode, le dossier que j’évoque dans mon commentaire a débuté avant que je passe au blog à plein temps, c’est le dernier que je traîne comme un boulet car le développement a été long et douloureux, avec des clients particulièrement chiants et peu réactifs. Pour info j’ai transféré mon activité agence web dans une autre société dans laquelle je suis simple associé et pour laquelle j’interviens ponctuellement en temps que conseil, ce qui explique qu’il m’arrivera de temps en temps de faire allusion à des projets web. C’est ma façon de garder un petit pied dans le métier.
    Sinon pour moi c’est plutôt vous les vraies stars du web, à savoir de vraies références comme Framablog :-)

  20. J’ai des sites heberges chez OVH. Il y a un comportement bizarre qui ne se produit que lorsque l’utilisateur a pour FAI Orange et utilise IE 6 : une fois sur 3 la validation d’un formulaire avec donnees binaire (champ FILE) aboutit a "Page non trouvee". Avec IE7 ou Firefox ca ne se produit jamais !
    Je n’ai jamais trouve l’explication…

  21. Je ne comprends pas en quoi IE7 serait un meilleur choix pour le web actuel. De ce que j’en ai vu, il n’est ni totalement compatible avec les standards du web, ni totalement compatible avec IE6… Ainsi tout ce qui sera adapté spécifiquement pour IE7 ne sera en plus d’aucune utilité avec IE8… (merci MS :-( ) Qu’on incite les utilisateurs à abandonner IE, je le comprends et même j’applaudis, mais à passer à IE7, je vois pas trop l’intérêt vu qu’il y aura des IE6 pour un certains temps encore, notamment en entreprise. Pour moi IE7 n’a eu comme seul objectif que de réduire le gouffre en terme d’ergonomie face à la concurrence : il vaudrait mieux passer de IE6 à IE8 directement.

  22. @ JM

    Je vois un intérêt : habituer les usagers au principe de la mise à jour. Car si IE6 est encore si présent, c’est bien parce qu’il s’agit du navigateur web sur lequel sont automatiquement tombés les nouveaux usagers de la période de l’explosion de l’informatique dans les foyers. IE6 et XP. Et comme par hasard, ces mêmes personnes elles veulent quoi quand elles se retrouvent face à Vista/Linux/MacOS et IE7/Firefox/Opera : elles veulent du XP/IE6.

    J’ai bien peur que la raison pour laquelle IE6 continue d’exister est la même que celle qui a plombée la sortie de Vista (qui certes avait des ratés, mais finalement pas tant), les gens ne veulent pas bouger d’un iota de leurs habitudes.

    Seule solution : faire des Firefox/IE8/Opera avec une skin et un nom IE6. De même pour Windows7 et tout autre système ;)

  23. @Jean-Baptiste

    Effectivement tu as raison pour les mises à jour, c’est bon pour le web en terme de sécurité informatique. Mais c’était plutôt du point de vue contenu web que je faisais cette remarque ;-). Par contre je ne suis pas convaincu que ce soit par immobilisme que les gens gardent IE6. Beaucoup ne comprennent pas l’intérêt des mises à jour tant que ça marche, et quand ça foire ils ré-installent tout et remettent donc IE6. Sans compter les versions piratées qui ne permettent pas d’obtenir les mises à jour… Bref il y a encore du chemin au niveau de la sécurité informatique, c’est pas nouveau malheureusement.

  24. France Télévisions vient de passer le pas ! Vous noterez un message sur le page d’accueil du site du nouveau http://www.rfo.fr, signalant une incompatibilité avec IE6. La révolution est en marche…

  25. Dideir

    A noter qu’un plugin WordPress et un module Drupal sont également entrés dans la danse ici : http://timo-ernst.net/stop-the-ie6/

    Ré@gissons, p@rticipons…

  26. GUich

    Le seul moyen de faire disparaître ie6, c’est d’arrêter de designer et développer les sites en fonction d’ie6 !!!
    Vous voyez un bug pour ie6? Ne le corrigez pas. Les utilisateurs de cette daube seront obligés de changer de navigateur par eux-même quand ils verront leurs pages s’afficher n’importe comment.

  27. Je suis curieux de savoir ce qui n’est PAS supporté par IE6 et qui est critique. Je crois plutôt que les concepteurs, sous couvert de bonnes intentions, et utilisant à leur profit le réflexe pavlovien anti-MS, veulent forcer la main aux utilisateurs pour passer à des versions récentes de navigateurs. Ca leur permettent de mieux diffuser de la publicité en tout genre en utilisant la panoplies des outils plus récents. Suis pas sûr que ce soit un gain pour l’utilisateur final. L’avantage d’IE6 c’est qu’il permet de garder la main sur ce qui s’affiche.

  28. Septik, permettez moi de vous répondre.

    "Je suis curieux de savoir ce qui n’est PAS supporté par IE6"
    La transparence des images au format png, par exemple.

    Alors vous allez sans doute me dire, ben on a qu’à continuer à utiliser des GIF limités à 256 couleurs. Ben oui, tout comme on pourrait aussi continuer à laver le linge à la main.

    Je pense que l’internaute en général applique la règle numéro un en informatique :
    Tant que ça marche, touche rien.

    Saut que dans le cas d’ie 6, si vous avez l’illusion que ça marche, c’est juste parceque les professionnels ont passé un temps monstrueux à adapter un site qui tourne très bien sur n’importe quel autre navigateur, spécialement pour IE6.

    A mon sens, le jour où nous autres cesseront de développer pour IE6, les internautes effrayés par des bugs d’affichages monstrueux, migreront.

  29. Hello..France Télévisions vient de passer le pas ! Vous noterez un message sur le page d’accueil du site du nouveau http://www.rfo.fr, signalant une incompatibilité avec IE6. La révolution est en marche…

  30. a t on des stats quelques part de l’évolution de la fréquence des IE6 sur un site, après la pose de warning ou d’avertissements à la destination des usagers de ce navigateur ?

    En d’autres termes, a t on mesuré l’efficacité d’une campagne d’information sur un site particulier ?