Le framabook « Simple comme Ubuntu » version 9.04 sera de la party !

Classé dans : Framasoft | 28

Framabook - Simple comme Ubuntu 9.04 - Didier RocheC’est désormais une histoire bien rodée. Quelques jours à peine après la sortie de la nouvelle version d’Ubuntu, parait la nouvelle version mise à jour du framabook correspondant (dont vous trouverez ci-dessous la liste des principales modifications effectuées).

Nous voici donc fiers d’annoncer aujourd’hui la sortie du « Simple comme Ubuntu » (alias le SCU pour les intimes) spécialement dédié à la version 9.04 Jaunty Jackalope de la célèbre distribution.

Prenez deux téméraires Jedi qui, après des mois (parfois des années) de tergiversation, souhaitent enfin « passer à Ubuntu ». Le premier a pris soin de se munir du SCU mais pas le second.
Qui a selon vous le plus de chances de réussite ?

Il n’y a pas à dire, ce SCU c’est une redoutable arme de migration massive :-)

Ne changeant pas une équipe qui gagne, on retrouve toujours Didier Roche (alias Didrocks pour les intimes) aux manettes et toute la mailing-list « framabook » pour la relecture aussi rapide qu’efficace, sans oublier Mathieu Pasquini d’InLibroVeritas qui fait en sorte que le framabook se métamorphose en vrai beau livre de 350 pages avec plein de copies d’écran inside.

Comme d’habitude vous pouvez le télécharger sur le site Framabook, et comme d’habitude nous vous remercions de nous soutenir en achetant le livre chez InLibroVeritas pour démontrer que l’on peut proposer des livres sous licence libre sans sacrifier à la réussite économique du projet.

Niveau timing ça tombe plutôt bien parce que nous serons en effet à même de le proposer sur les stands de la toute prochaine Ubuntu Party 9.04 qui aura lieu à Paris le 16 et 17 mai au Carrefour numérique de la Cité des sciences et de l’industrie (cf programme détaillé).

Nous vous y attendons nombreux…

Changelog de cette nouvelle version

  • Ajout d’une section expliquant le rôle de Canonical dans Ubuntu.
  • Quelques explications supplémentaires sur comment démonter les clefs USB.
  • Petites imprécisions corrigées sur le shell/console.
  • Effectuer un homicide -> effectuer un logicide est plus approprié.
  • Compléments sur la politique de mise à jour des logiciels d’Ubuntu.
  • Mise à jour de la procédure de partitionnement d’Ubuntu. Redéfinition de l’écran correspondant.
  • Petite note à propos de l’EXT4 disponible :)
  • Mise à jour du nombre d’utilisateurs du forum d’Ubuntu-fr.
  • Quelques changements dans les chaînes de traduction :
    • Remplacement des titres de l’onglet Sources de logiciels.
    • Système -> Préférences -> Résolution de l’écran devient « Affichage ».
    • Préférences -> Sessions devient Applications au démarrage (chapitre 3 et 6).
    • Network Configuration -> Connexions réseau (chapitre 3 et 4).
    • Suppression de l’outil « Recherche et indexation ».
    • Ajout de Computer Janitor.
    • Create a USB startup -> Créateur de disque de démarrage USB.
    • Sources de logiciels -> sources de mise à jour (tout au long et de nombreuses fois dans le livre).
  • Suppression de verrouiller l’écran, fermer la session et éteindre dans le menu système. Par conséquent, refactoring complet des sections pour la gestion de ces actions à partir du menu FUSA.Changement d’utilisateur et de l’invité par session d’invité. Ajout également de la gestion des états dans le messenger. Par conséquent, modification de la section « Verrouiller son ordinateur ».
  • Correction des espaces ajoutées dans wget -q http :// (passage dans le mode Anglais dans la feuille de style par éviter que Babel le rajoute).
  • Changement dans les remerciements (Jokx a enfin un nom ! Joseph Maillardet).
  • Petit changement de la bilbiographique.
  • Iptables : explication de la politique de ports ouverts par défaut d’Ubuntu.
  • Mise à jour de la description de StarDict par l’upstream eux-mêmes :)
  • Giver et Miro ont été ajouté.
  • World of Goo est cité en tant que jeu natif.
  • Déplacer un tableau de bord demande maintenant l’appuie sur la touche Alt, plus de tableau de bord déplacé par inadvertance (merci la release note de GNOME 2.26, je n’aurais jamais fait attention à ce changement sinon :)).
  • Il n’y a plus d’affiche « pilote pris en compte » après un redémarrage de l’ordinateur après installation de pilote propriétaire.
  • Ouvrir un nouvel onglet par ctrl + T dans Firefox (uniquement cité dans Nautilus)
  • Modifier le nombre de bureaux virtuels par clic-droit sur l’applet.
  • Remplacement de Freeciv par Freecol, plus avancé et dans les dépôts maintenant.
  • Simutrans est désormais installable depuis les dépôts
  • Ajout de mention solo ou multi-joueurs pour les FPS et les RTS
  • Modification de la gestion des langues dans la 9.04 : nouvelle fenêtre, nouvelles fonctions…
  • Mises à jour des textes et des images vers Jaunty Jackalope.
  • des tonnes de reformulations, correction de nombreuses petites coquilles (de quoi faire quelques pates ;)), etc.

28 Réponses

  1. Aristote

    Le bonheur, c’est simple comme… Ubuntu :-P

  2. TchorT

    Le bonheur, c’est simple comme… Mandriva.

    Désolé mais, après avoir essayé par trois fois Ubuntu, rien à foutre, je reste fidèle à Mandriva depuis six ans. Je ne vois pas ce que les gens ont à trouver Ubuntu si formidable que ça.

  3. Serge

    Je te comprends TchorT et je comprends ton irritation.

    Mais on avait je crois besoin d’une distribution de référence pour faciliter le passage à Linux. Cela aurait pu être Mandriva mais pour plein de raisons ils ont manqué le coche.

    Avec les qualités et le (désolé pour le gros mot) "marketing" d’Ubuntu et des documents d’accompagnement solides comme ce bouquin, on tient une réelle chance de voir de plus en plus de monde migrer durablement et "en conscience" vers Linux.

    Une fois le grand saut effectué, et sans retour en arrière, l’utilisateur aura tout le loisir de découvrir qu’il y a tout plein de distributions différentes répondant à plein de besoins et d’usages.

  4. mydjey

    Ce livre est un must pour tout les immigrés qui arrivent sur la planète Linux.
    Il permet de se remettre des affreux traitements subit sous le règne de BigBillouSoft premier.
    Tout d’ un coup tout s’ éclaire…………….mais……..en fait l’ informatique c’est :
    Simple comme Ubuntu !!!

  5. je vois pas trop l’intérêt de publier un changelog comme ça

  6. Thierry1221

    Merci aussi à l’auteur de l’avoir mis sous licence libre. J’espère que malgré le téléchargement grat… libre, il s’en vend bien parce qu’il le mérite.

  7. genial, 2 commandé pour moi

  8. Pili

    Pour répondre à TchorT et dans le sens de Serge, je suis définitivement et complètement passé à linux grace à Ubuntu. J’avais essayé auparavant Redhat et Suze mais sans réel accroche, en fait quand tu ne connais pas tu aimes être guidé et te sentir soutenu dans ton essai et c’est là qu’Ubuntu à gagner le jeu. Maintenant que je suis plus à l’aise avec la "philosophie" linux je pense que je pourrais plus facilement tenté le test d’autres distro. Mandriva semble une très chouette distribution mais Ubuntu est plus accesible pour un novice grâce à sa communauté très active.Une fois passer dans le monde linux nous devenons "libre" du choix. Bonne soirée.

  9. Doobs

    Bon livre mais il y a quand même la partie jeu qui me chiffonne.
    Déjà mettre en avant cedega, ça a du mal à passer; étant une des pires sociétés qu’on puisse trouver et qui est digne d’un vautour. Quand on lit la partie cedega, wine, ça revient à dire que windows est mieux que linux car plus simple même si c’est payant. Le libre est aussi une philosophie est mettre en avant ce qui en est sans doute le pire exemple, ça me parait contradictoire.

    En plus, tout ça est très daté, wine supporte maintenant plus de jeux que cedega, et également de jeux récents. Le retard sur directx (dû en partie à cedega et de ses prétendus retour à wine qui sont restés du vent) est maintenant comblé, le nombre d’applications en platinum (out of the box) a considérablement augmenté au cours des derniers mois (un petit lien pour le montrer: ; http://en.wikipedia.org/wiki/File:H… )et le fait qu’il y ait eu une version stable de wine (et bientôt la prochaine 1.2 pour karmic koala) limite les problèmes d’incompatiibilité entre les versions (la version stable n’est même pas évoqué). Et vu que wine va implémenter le principe de playonlinux (ou de bottle comme avec codeweavers), la simplification va aller en augmentant. Après, c’est pas encore pour tout de suite mais les devs travaillent dessus donc d’ici un an, y a de bonnes chances que ce soit implémenté.

    Au final, la mauvaise réputation du jeu sous linux est un des principaux freins pour les utilisateurs venant de windows, et je trouve dommage que cette partie soit si courte et si datée avec plusieurs contre vérités.

    Ce serait vraiment bien si toute la partie jeu était repensé pour la version 9.10

  10. @antistress: des personnes demandent le changelog. Donc, je le publie, dans la philosophie des logiciels.

    @Doobs: c’est bien justement, c’est Libre :)
    Si tu veux modifier la partie jeu pour la 9.10, tu peux y aller librement !

    "je trouve dommage que cette partie soit si courte et si datée avec plusieurs contre vérités."
    -> la partie jeu est la plus grosse du LIvre et fait 52 pages. Je trouve qu’indiquer qu’elle soit courte est tout de même de mauvaise fois.
    De plus, cedega et wine sont cités… à la fin du chapitre !
    Es-tu sur d’avoir bien regardé le bon chapitre où je rescence plus de 100 jeux natifs, qui commence page 227 et non page 272 ?

    Encore une fois, c’est Libre, n’hésite pas à proposer tes modifications et ce sera intégré dans la prochaine version.

  11. Kevin Loriot

    @TchorT : Est-ce que Mandriva a une communauté francophone aussi nombreuses et active qu’Ubuntu. Est-ce qu’il existe des manuels libres pour prendre en main Mandriva comme ce livre ?

    Malheureusement non. Du coup même si Mandriva était intrinsèquement meilleure qu’Ubuntu (c’est tout à fait possible, ça dépend des critères) je choisirais Ubuntu comme premier pas dans l’univers Gnu/Linux.

  12. Merci pour ce changelog :)

    Au final à chaque version de Gnome/Ubuntu ya des changements qui m’agacent…
    (le menu pour quitter, je regrette vraiment le temps de hardi heron et son beau gros menu, la disparition de "ctrl + alt + backspace" par défaut, Ubuntu va vraiment en souffrir je pense ("quand ça plante on peut rien faire, on est coincé il reste plus que la ligne de commande"), …)
    Et à coté de ça certains bugs/manques de Gnome sont toujours là, dès qu’on bouge un tableau de bord ses icônes dansent la java, idem parfois juste en changeant de résolution, dans les menus déroulants GTK on peut pas accéder en tapant au clavier, …
    Je vois plus l’option "verrouiller ce tableau de bord", ils l’ont enlevé? c’était la seule solution de préserver ses icônes il me semble.

  13. @MCMic: concernant la suppression du ctrl + alt + backspace, fedora a pris la même direction.
    Pour le remettre en place, un paquet a été créé, le paquet dontzap.
    sudo dontzap –enable pour le mettre y avoir accès et sudo dontzap –disable pour le désactiver.

    Concernant la disparition de "quitter", dans le menu, oui, ça m’agace égalemetn. Heureusement, si tu enlèves l’applet FUSA, ils réappaissent (ça a été plutôt bien codé ;)).

    Enfin, avec GNOME 3, je pense que l’effort donné par l’upstream sur les tableaux de bord va s’amoindrir.
    Concernant ta question, je peux encore verrouiller les applets sur le tableau de bord. Tu n’aurais pas joué avec pessulus ?

  14. Pierrro

    Très bon bouquin.
    J’avais déjà feuilleté les versions pour Ubuntu 8.04 et 8.10.

    Je viens de survoler celui-ci rapidement et une chose m’a sauter aux yeux et me chagrine: il est écrit, page 38 (60/358 dans le document PDF): "Il n’y a pas d’utilisateur « root » sous Ubuntu contrairement à de nombreuses distributions GNU/Linux."

    C’est faux! Cet utilisateur n’est tout simplement pas accessible par défaut car il n’a pas de mot de passe. Mais en attribuant un mot de passe à root, on peut se connecter avec cet utilisateur. Cette manipulation est fortement déconseillée mais je pense qu’affirmer qu’il n’y a pas d’utilisateur root sous Ubuntu est une grosse erreur.

  15. > C’est faux! Cet utilisateur n’est tout simplement pas accessible par défaut car il n’a pas de mot de passe. Mais en attribuant un mot de passe à root, on peut se connecter avec cet utilisateur. Cette manipulation est fortement déconseillée mais je pense qu’affirmer qu’il n’y a pas d’utilisateur root sous Ubuntu est une grosse erreur.

    C’est un livre de débutant. La fait qu’il y ait ou non un utilisateur root, l’utilisateur ne fait pas la différence et n’a pas envie de la connaître à ce stade du livre.
    Oui, sudo est setuid root, donc il y a un utilisateur root sans mot de passe dans /etc/shadow, tout comme la tripoté d’utilisateurs systèmes sur lequel on ne se loggue jamais, mais que les services démarrés sur la machine utilisent.

    Donc non, il n’y a pas d’utilisateur root "accessible" sous Ubuntu. Je pourrais le préciser dans la prochaine version, si cela n’est pas clair.

  16. Jacques B.

    Question à Didrocks. Et tout d’abord merci pour le livre (et merci aussi à Framasoft).

    Est-il possible de savoir combien tu as vendu de livres depuis le début si ça n’est pas trop indiscret ?

    C’est juste parce que je suis curieux de voir si la disponibilité du PDF handicape les ventes ou non.

  17. Doobs

    @didrocks
    Ouaip, je me suis mal exprimé pour les jeux, je parlais de ce qui concerne wine ou de faire tourner des jeux windows où je trouve la partie beaucoup trop courte et remplie de contre-vérités. La partie sur wine se résume à: "c’est super compliqué, allez voir sur le site si vous y tenez" alors qu’un double clic suffit bien souvent depuis la version stable.

    Et que le manque de jeux windows si il n’y avait pas wine ferait directement que bon nombres de joueurs ne penseraient même pas à changer d’os. Prends World of Warcraft, si il ne passait pas avec wine, ça en ferait du monde qui ne voudrait pas quitter windows.

    C’est pour ça aussi que je parlais d’une révision pour la version 9.10, avec l’arrivée de la version stable 1.2 de wine, faire un portrait clair et fiable de "bons gros jeux" tournant out of the box avec wine en parlant de Warcraft 3, Spore ou autre démonterait aussi les idées reçus pour un nouvel arrivant.

    Pour faire des modifications, ou tout au moins en proposer, pourquoi pas mais je dois dire que c’est pas très clair pour moi à ce sujet. La license est libre, d’accord, mais le livre est marqué comme était fait par un auteur, pas une somme de contribution; y a t-il un endroit prévu pour proposer une telle modification au autre pour une prochaine version ?

  18. Pierrro

    @didrocks
    Effectivement, je pense qu’il serait mieux de le préciser.
    Cela évitera que certains soient déroutés en cherchant de l’aide sur le net quand on leur parlera d’un utilisateur root.
    Cela évitera également que quelqu’un qui ne connait pas Linux pense qu’Ubuntu est un Linux à part qui ne fonctionne pas comme les autres.

    A part ça, merci pour ce bouquin, même en utilisant Ubuntu tous les jours, on apprend des choses, en particulier sur la présentation des applications. Alors un nouvel utilisateur…

    Et la licence Creative Commons by-sa, belle initiative.

  19. Tiyab

    Tres bon ouvrage pour les débutants. Cependant dans la version pdf je pense qu’il y a quelques erreurs.

    p116-117, 6.4 Rendre visible une application sur tous les espaces de travail – screenshot de "ajouter un signet dans nautilus"
    p126, 6.14 Créer un lanceur – le screenshot est placé avant la partie
    p131-132, 6.18 GNOME gère directement le FTP ? – screenshot de l’overburn

    Pour l’instant je n’ai vu que ça je n’ai pas encore parcouru tout le pdf.

  20. @didrocks
    Je parlais de l’option verrouiller le tableau de bord. En fait je pense qu’elle a été enlevée parce que maintenant il faut faire alt pour le déplacer, du coup ya pas grand intérêt à verrouiller sa position. J’ai du confondre avec un tuto qui utilisait gconf pour verrouiller complètement un tableau de bord

    Pour ctrl + alt+ suppr je sais qu’on peut le réactiver, je l’ai déjà fait, mais ça nécessite installation d’un paquet + utilisation d’une ligne de commande. très classe face à un débutant…
    Il me semble que c’est une modification de Gnome, d’où la répercussion chez Fedora aussi.
    Je n’ai toujours pas compris ce choix… Il vous arrive de tomber sur votre clavier de manière à appuyer par hasard trois touches aussi éloignées?

    Pour le menu quitter, je hais le nouveau truc du tableau de bord, aussi pratique que le menu permettant de quitter dans vista (c’est dire…).
    J’adorais du temps de hardy le menu avec les grosses icônes, menu qui était sans bordure de fenêtre et modal, bien plus classe que son remplaçant actuel, qui est une simple fenêtre avec de plus petites icônes qui explique que le bouton quitter sert à quitter alors que le bouton déconnexion sert à se déconnecter. Le mec qui a fait ça a confondu contenu et aide contextuelle…

    J’attends de voir ce que va donner Gnome 3 mais j’espère qu’ils prendront la bonne direction et feront des choix avisés. (parce que je ne vois aucun environnement de bureau de remplacement qui pourrait me convenir si Gnome ne me convient plus :( peut-être XFCE et encore…)

  21. @Jacques B :
    non, ce n’est pas un secret. Nous annonçons un peu plus de 3500 ventes depuis la création de SCU, premier opus (il y a donc deux ans et demi). Comme quoi, le livre libre peut marcher, même s’il ne me ferait pas du tout vivre (et au pro-rata du temps passé/ventes, c’est pas le moteur ;)).
    Mais sinon, le modèle fonctionne !

    @Doobs:
    je t’avoue que moi non plus, je ne suis pas très joueur, et donc pas au fait de ce sujet. Je préférais juste signaler cette partie pour ceux que ça intéresse et leur donne un point d’entrée pour savoir "où chercher". Je pense que cette partie ne doit pas faire le choix de jeux particuliers à installer, mais plus amener à chercher l’information (qui change très vite).
    Concernant la partie collaborative, il y a un dépôt bzr, mais vu que LaTeX est assez difficile à prendre en main et la feuille de style que j’ai créé pour framabook pas spécialement adaptée pour celui qui veut juste faire une modification. Le forum framabook de framasoft ou le topic dédié sur ubuntu-fr (http://forum.ubuntu-fr.org/viewforu…), 63 pages est la preuve du modèle collaboratif. Tous ceux qui ont aidé, surtout pour les relectures et suggestions sont cités dans la page remerciements qui est bien fournie :)

    @Pierrro :
    ok, je note pour la 9.10 ;)

    @Tiyab :
    Ah, LaTeX et les images… une longue histoire d’amour. Il les place tout seul pour rendre le résultat joli. Il ne s’agit pas d’erreur vu que je cite à chaque fois les références (et je le fais pour cette raison), c’est à dire, numéro d’image concernée. La plupart du temps, elle se trouve sur la page opposée.
    J’essaie de faire ce que je peux, ruser, etc. Mais il arrive que dans certains cas, on soit bloqué.

    @MCMic :
    C’est vrai pour verrouiller le tableau de bord. Je trouve personnellement le fait d’utiliser Alt pour les déplacer beaucoup plus sécuritaires (combien de fois ai-je rencontré des personnes paniquées car les ayant déplacés par mégarde). D’ailleurs, c’est expliqué dans SCU 9.04 ;)
    Concernant le ctrl + alt + backspace, non, c’est une modification système en fait. Apparemment, la raison est de trop nombreuses plaintes… Et le rationnel est bon "si Xorg et les drivers fonctionnaient parfaitement, on aurait jamais besoin d’utiliser ces touches". C’est pas faux, donc il faudrait que ça invite à corriger rapidement les freeze (on y croit). Par contre, les touches magiques, elles, fonctionnent toujours, et il possible donc de rebooter X de cette manière. Par contre, chez moi, impossible de les faire fonctionner sur un portable et les touches "Fn"…
    Pour le menu quitter, nous sommes d’accord :)

    Sinon, merci à tous pour les encouragements à continuer de mettre ce livre à jour :)

  22. Efhache

    Vivement la version concernant la prochaine LTS

  23. J’en ai commandé deux hier soir pour ma femme et mes beaux-parents … et je vais en recommander quelques uns prochainement pour d’autres personnes de mon entourage.

    Concernant les râleurs (que ce soit pour les jeux, Mandriva, les coquilles et ou abus de langages, etc… j’en passe et des meilleures), il faut quand même saluer le fait que ce livre existe ET qu’il est libre. De plus il s’applique à une distribution généraliste qui facilite grandement la migration depuis un environnement Windows.

    On ne peut pas satisfaire tout le monde en un seul ouvrage, surtout sur un sujet aussi vaste que Linux en général ou Ubuntu en particulier, mais c’est un très bon point d’entrée, surtout qu’il est très didactique.

    Merci encore à Didier pour son investissement dans le libre.

  24. Doobs

    didrocks a dit:
    "je t’avoue que moi non plus, je ne suis pas très joueur, et donc pas au fait de ce sujet"

    Oui, je me doutais bien, ça se voit, et c’est là tout mon propos. Wine était un vrai calvaire encore il y a deux ans mais depuis la version stable, un double clic suffit pour beaucoup d’applications et les choses ne vont justement plus tant évoluer; cedega est dans les choux, et ça ne risque pas de changer; playonlinux est bien installé aussi et ça risque de durer, wine a sa version stable installable en un clic ou une ligne de commande même si tout n’est pas parfait.

    didrocks a dit:
    "Je préférais juste signaler cette partie pour ceux que ça intéresse et leur donne un point d’entrée pour savoir "où chercher". Je pense que cette partie ne doit pas faire le choix de jeux particuliers à installer, mais plus amener à chercher l’information (qui change très vite)."

    En même temps, il y a 60 pages pour les jeux natifs, prendre 2 pages de plus pour expliquer comment installer wine (sudo apt-get install wine), double cliquer, quelques exemples de jeux ou d’application fonctionnant avec 0 bug ne serait pas du luxe, et permettrait aussi de combattre des a prioris très répandus. Et comme je l’ai dis plus haut, avec la version stable, l’évolution très rapide n’entre pas en compte.
    Je pense aussi que du fait que tu n’utilises pas wine, tu mésestimes le nombre de personnes intéressés et aussi le nombre d’utilisateurs de wine. Il suffit de regarder sur le forum ubuntu, il y a maintenant plus de messages pour wine que pour les jeux natifs.

    Je tiens à préciser au cas où que je critique mais dans le bon sens du terme, je ne veux pas minimiser le travail ou la qualité du livre qui est vraiment bien fait mais seulement parce que je pense qu’il y a vraiment un vide et des données trop anciennes sur ce sujet dans le livre.

    Et vu que la critique est facile, etc…, etc…, je vais commencer à réfléchir et écrire pour proposer quelque chose de plus récent et adapté à la situation pour les jeux et applis windows sous ubuntu. (ce sera à ton tour de critiquer ; ) )

  25. Doobs a écrit : "Et vu que la critique est facile, etc…, etc…, je vais commencer à réfléchir et écrire pour proposer quelque chose de plus récent et adapté à la situation pour les jeux et applis windows sous ubuntu. (ce sera à ton tour de critiquer ; ) )"

    And the best comment of the day is… Doobs !
    ;-)

  26. @Doobs:
    Scott Richie n’a pas encore bien implémenté le double-clic pour lancer les jeux sous wine il me semblait, mais je peux me tromper…

    Mais oui, n’hésite pas à proposer (mais pas trop long car j’ai un éditeur qui m’oppresse en terme de pages ^^).

  27. j’ai wine 1.1.21 installe depuis les depots de winehq, le bug du double-clic a disparu depuis avant les 2 dernieres maj, donc au moment de la 1.1…

    j’ai debugge tout un projet, compilation php + test windows sous wine ! (un derive de opencd et framakey); la plupart des jeux portables de la framakey fonctionnent (ceux qui plantent sont ceux qui demandent l’accel nvidia !); dbdesigner4 que je n’arrive pas a faire fonctionner en natif fonctionne sous wine; le packaging de programmes avec innosetup fonctionne !

    je ne suis pas tres jeux bien que je me tienne au courant de la scene, et si j’ai suffisamment de ressources un jour (nv la terreur + quadcore) je testerai bien un wow ou un gta4 (le jour ou wine lancera sims ou hpotter fingers in the nose, ca sera un grand jour)…

  28. Merci beaucoup et vive framasoft ^^