Seabird : Un concept communautaire de téléphone portable

Classé dans : Libres Cultures | 11

Mozilla CC-byEt si, en se regroupant pour partager nos rêves, nous tentions de faire émerger de cette tornade d’idées un nouveau concept de téléphone  ? C’est l’expérience quelque peu décalée et pour le moins surprenante qu’a tentée Mozilla [1], au travers de ses Mozilla Labs.

Et qu’ont-ils inventés tous ensemble, un téléphone à glissière qui claque comme dans Matrix  ? Un frigo satellitaire à antenne comme dans les séries américaines  ? Un netbook avec clé 3G, webcam et Ekiga pour la voix sur IP  ? Un N900 qui téléphone  ? Un autre iPhone dépassé qui emprisonne  ?

Quel serait le mieux que l’on puisse produire aujourd’hui  ? Quelque chose à la fois contemporain dans sa plausibilité technique et avant-gardiste dans les fonctionnalités qu’il offre…

Et bien si l’OPLC a révolutionné le marché des ordinateurs portables en provocant la déferlante des netbooks, il nous reste à espérer que le Mozilla Seabird fera autant de vagues dans le secteur des téléphones mobiles  !

À n’en pas douter, lire des livres libres sur cette incroyable (mais crédible) machine serait un plaisir, partageable  !

C’est pourquoi, en tant que technophile, je n’ai pu résister au plaisir de partager avec vous mon enthousiasme pour ce petit concentré de bonnes idées, qui a suscité plus d’un millier de commentaires (au moment de la rédaction de ce billet) sur le blog original, et fut salué par plus de 25 journaux et sites en langue anglaise spécialisés dans les hautes technologies [2].

Concept Series  : Seabird – Un concept communautaire de téléphone portable

Concept Series : Seabird – A Community-driven Mobile Phone Concept

Pascal Finette – 23 septembre 2010 – MozillaLabs.com
Traduction Framalang  : Cheval_Boiteux, DonRico, @PierreTravers, Goofy, Siltaar et Zitor

Depuis que les Mozilla Labs ont lancé les Concept Series avec un appel à participation, des milliers de personnes nous ont rejoints, ont partagé leurs idées et développé des concepts autour de Firefox, des projets Mozilla et du Web ouvert dans son ensemble.

En réponse à notre appel ouvert du début 2009, Billy May a produit un concept de « Téléphone conçu pour le Web ouvert ». En travaillant directement à partir des retours de la communauté, Billy a depuis terminé son exploration avec son concept « Seabird ».

Le compte rendu suivant a été rédigé par Billy May et explore ce à quoi un téléphone Web ouvert pourrait ressembler  :

Description générale

Le Mozilla Seabird, qui fait partie des Concept Series des Mozilla Labs, est une expérimentation portant sur les manières dont les utilisateurs pourraient interagir avec les contenus de leur téléphone mobile à mesure que les appareils et la technologie gagnent en performances. S’appuyant sur des idées fournies par la communauté Mozilla via le blog du projet, l’accent a rapidement été mis sur les limitations des interactions physiques. Alors que la connectivité, la puissance des processeurs mobiles et le développement des plateformes rattrapent ceux des ordinateurs de bureau, le manque de moyens disponibles pour saisir efficacement du contenu se fait de plus en plus sentir.

Mozilla CC-by

Interaction

Le Seabird présente donc quelques façons dont l’interaction utilisateur/appareil pourrait évoluer grâce aux innovations que connaît le secteur, conduites par les avancées en matière de projecteurs et de capture de mouvements. Premièrement, le Seabird montre comment une clé (un dongle) à usage multiple pourrait améliorer l’interface tactile encombrée en offrant plus de précision et une manipulation directe du contenu dans un espace en 3D.

Mozilla CC-by

Pico Projecteur

Avec des fabricants de téléphones portables comme Samsung, LG et Motorola qui se dirigent vers des applications d’affichage conçues pour les projecteurs, la technologie laisse le champ libre à l’extension de la surface offerte à l’utilisateur pour l’interaction et la saisie. Sur une surface plane, le Seabird permet une interaction d’une qualité équivalente à celle d’un netbook, en utilisant la distortion angulaire du projecteur pour fournir une interface plutôt que du contenu. Avec une station d’accueil, chaque projecteur peut travailler indépendamment et fournir ainsi un confort d’utilisation égal à celui d’un ordinateur portable.

Mozilla CC-by

Design

La conception de l’aspect visuel s’appuie sur des formes aérodynamiques, aviaires et résolument féminines. En position debout, le Seabird renvoie une impression d’équilibre, tandis que sa façon d’épouser les courbes de la main rend celui-ci compatible avec le désir qu’a l’utilisateur de maîtriser l’objet numérique. La courbure du dos joue également un rôle fonctionnel, car elle surélève les éléments de la lentille du projecteur quand le Seabird est posé à plat.

Mozilla CC-by

Seabird est une expérimentation gérée par la communauté et ne signifie pas que Mozilla envisage la production d’un système d’exploitation ou de matériel.

Mozilla CC-by

FAQ

Qui est à l’origine du projet  ?

Seabird a été créé par Billy May, un membre de la communauté Mozilla Labs qui, au début de l’année 2009, a jeté une première ébauche de ce à quoi pourrait ressembler un téléphone mobile pour le Web Ouvert. Seabird est la suite du projet initial de Billy, auquel il a intégré les retours de la communauté étendue. Pour en apprendre plus sur Billy May, visitez sa page personnelle.

En quoi cela est-il lié à Mozilla et Mozilla Labs  ?

Billy est un membre de la communauté Mozilla Labs et a créé Seabird sur son temps libre. Seabird n’est pas un projet de Mozilla Labs mais appartient aux Concept Series de Mozilla Labs. Les Concept Series fournissent à la communauté un espace pour créer et collaborer à des projets qui repoussent les frontières du Web et du navigateur.

La société Mozilla a-t-elle le projet de produire un téléphone portable  ?

Non. Mozilla produit Firefox Mobile, le célèbre navigateur pour les systèmes de téléphonie mobile comme Nokia Maemo et Android. Vous pouvez en apprendre davantage sur Mozilla Firefox Mobile à cette adresse [3].

Notes

[1] Crédit photo  : Mozilla Creative Commons Paternité

[2] En attendant que nous maîtrisions Universal Subtitles, je vous encourage également à visionner la vidéo en anglais présente sur le blog d’origine, elle sera très bien agrémentée par les textes traduits ici même.

[3] Le lien d’origine sans version française  : http://www.mozilla.com/en-US/mobile/

11 Réponses

  1. J’espère que ça ne sera pas du vaporware comme peut l’être Sixième Sens :
    http://www.ted.com/talks/pranav_mis
    Dans la conférence, il parle de diffusion des sources d’ici un mois, ça date bientôt d’un an et toujours rien sur le site officiel… http://www.pranavmistry.com/project

  2. Le concept est bluffant d’élégance et partout tangent à la réalité des technologies actuelles.
    On peut déjà quasiment tout faire en rassemblant les POC de plusieurs labos de R&D

    Faut-il y voir cette inversion dans le modèle économique où la définition des produits quitte les laboratoires des entreprises pour revenir dans les mains des clients ?

    J’espère que l’assemblage des concepts est déposé pour éviter qu’un rapace pose un brevet et bloque le futur en tentant de se l’approprier.

  3. Copyrighter un projet libre? quelle idee!
    Autant la mettre en CC-by-sa-nd-nc

  4. @wilnock : dans mon esprit, "déposé" recouvrait plutôt un copyleft en CC-by-sa 😉
    C’est juste pour éviter qu’un brevet puisse être pris sur l’assemblage de techniques qui abouti à ce concept et empêche plusieurs constructeurs de le décliner chacun à sa manière (libre concurrence).

  5. Des choses intéressantes : augmentation de l’interface, design amélioré …

    Il semble effectivement possible de le sortir assez rapidement.

    Deux étonnements :
    – l’utilisation de l’éclairage pour étendre l’interface. Faudra-t-il éteindre pour utiliser son téléphone?
    – son splendide isolement. Pour un objet fait pour communiquer, il manque singulièrement les dimensions "Internet des objets" et pervasif (i.e. communication avec son environnement). Sans parler des dispositifs d’acquisition (vidéo, lecture de texte, copié-collé à la sixième sens…)

    Et encore merci à toute l’équipe de Framablog pour le boulot que vous faites.

  6. En voyant le titre, ça m’a fait penser à un concept qui m’est venu cette semaine. Je ne sais pas s’il est réalisable mais je l’exprime.

    Le contexte :
    J’envoie un SMS « Je t’aime » à ma douce. Son téléphone est à un ou deux mètres de moi mais cela prend une quinzaine de secondes avant qu’elle le reçoive (d’autant qu’elle n’a pas le même opérateur que moi).

    L’interrogation :
    Pourquoi ne puis-je pas lui envoyer le message (ou lui téléphoner) directement, sans passer par les antennes-relais, les opérateurs, etc. ?

    L’idée :
    Ne pourrait-on pas imaginer, via un hack ou un tweak de la norme GSM, des téléphones qui permettent de contacter directement d’autres téléphones quand ils sont à proximité ? Au-delà, ou quand ils ne sont plus à portée, les antennes-relais reprendraient le… relais (comme dans le cas du roaming).

  7. @1138 : il y a un problème, ton concept est bien partout tangent à la réalité des technologies actuelles, mais il n’est pas bluffant d’élégance. Voici ce que je te propose : ta douce, tu lui saute dessus tout en lui expliquant le programme (i.e. en lui sussurant « Je t’aime » directement dans le conduit auditif externe). Ta douce en sera non seulement bluffée, mais aussi partout tangente à la réalité. Naturellement, le tout est sous licence libre (domaine public) et compatible développement durable (l’oxymoron bobo du moment).

  8. Extraordinaire réplique, « plf » :-)

  9. Les idées sont intéressantes. Mais je n’ose imaginer combien c’est appareil consomme en batterie. Donc à moins d’utiliser une nouvelle techno, si il n’a qu’une autonomie de 5h, ce n’est pas intéressant.

    De plus, je me demandais: Quid de la durée de vie d’un pico-projecteur? Ce que je connais tiennent entre 2 et 3 ans environs. Cela réduit considérablement la durée de vie de l’appareil.

    Sans oublier le prix de l’appareil…

    Donc pour moi, cela restera à l’état de concept. Les idées sont à reprendre pour certaines smartphones (d’ailleurs, le pico projecteur va arriver pour certains modèles.) Mais celui-ci on ne le verra point. (Tout comme le Nokia Morph :/ )

    @1138: outre la méthode de plf, pourquoi pas envoyer des messages par bluetooth?

  10. @xau : Bluetooth ne fonctionne qu’à proximité immédiate alors qu’un téléphone a une porté de plusieurs centaines de mètres (en terrain découvert).

    @pfl : Pour info, elle dormait. C’était pour lui faire une surprise le lendemain. 😉

  11. pourquoi est-ce que le téléphone projette une interface de pc tournant sous win seven, d’accord c’est une vue d’artiste mais le projet perd toute crédibilité pour moi !