Le saviez-vous ? Microsoft contribue au noyau Linux !

Classé dans : Apple Google Microsoft | 28

—> La vidéo au format webm

28 Réponses

  1. Joli poisson d’avril !

  2. Il y a un fond de vérité, Microsoft contribue bien au noyau Linux, Apple aussi !

  3. Et l’URL est valide avec une vraie page derrière (et sans doute un site… mais je ne vais pas non plus m’amuser à farfouiller)

  4. merlin.pinpin

    Trop fort, le poisson est plein d’arête…

  5. mydjey

    Le pire c’est que ce c’est pas un fake ce qu’il dit est vrai ! Ce gas est le directeur « Interopérabilité » chez Microsoft !

    C’était bien joué Framasoft le vrai faux poisson d’avril. ;-)

  6. C’est vrai ou pas alors le poisson d’avril ? Parce que Microsoft contribuant au noyau Linux ça fait quand même un peu peur. Ils seraient bien capable d’y implanter des bugs ! :D (si ça se trouve c’est même fait express ;-) )

  7. ProgVal

    Bien joué, j’y ai cru pendant 1/2h (bon, j’étais pas complètement réveillé, en même temps).

    stef : on peut très bien contribuer sans avoir un accès en écriture ;)

  8. David

    Ouais, c’est ça ! Et Stallman vient d’ouvrir un compte Facebook aussi tant qu’on y est !

  9. David (un autre)

    Mince ! RM Stallman? ça m’étonne de lui : il a fait un script FB sur emacs ?

    Ps : Microsoft qui participe au cancer de l’informatique ……

  10. Alors là j’ai envie de dire : quel bon choix dans la date !

    (Pour les curieux : oui, le titre de l’article est exact, tout comme les informations mentionnées dans la vidéo. http://lwn.net/Articles/342304/ Si Microsoft « contribue », c’est avant tout pour faire tourner SES produits et mettre en avant SES licences et brevets douteux : http://www.codeplex.com et autres, connus dans la communauté sous le nom générique de « Ballnux ».)

  11. sissou

    le lien original:
    http://www.microsoft.com/france/ope

  12. ballombert

    C’est beau un monde ouvert vue par Microsoft!
    C’est une belle sorties ariège technique marketing. Mais je ne sais pas vraiment si c’est un pas en avant pour logiciel libre ou le loup dans la bergerie.

  13. Kedoc

    Le poisson, c’est que Framasoft fasse de la pub à Microsoft. À côté de ça, je pense que la vidéo de Microsoft est sincère !

  14. Quel taquin ce aKa ;-)

  15. bouts

    Comme le dit vvillenave, c’est pour faire tourner ses produits, du self-service.
    Plus précisément,la contribution concerne le pilote permettant de faire tourner linux sur le systeme de virtualisation Hyper-V. Stephen Hemminger explique sur son blog que ce pilote, à la base, contenait du code open-source sous licence GPL lié à des parties binaires. Il pointe alors le non respect de la GPL par Microsoft, qui finalement a libéré le code incriminé et régularisé la situation :
    http://linux-network-plumber.blogsp

    Quand Microsoft introduira du code dans windows afin de mieux virtualiser windows sous linux, on y croira plus au « don » :-p

  16. Ils contribuent également financièrement à la fondation Apache, fournissent gratuitement de l’hébergement et outils pour projets libres via la forge codeplex, etc.

    Oui, c’est parfois pour mieux vendre leurs produits. Est-ce que ce n’est pas également ce que font RedHat, Novell, Sun, Google, et toutes les boîtes commerciales qui font de l’Open Source ?
    Comme il dit à la fin, c’est une stratégie gagnant-gagnant. Et même si c’était de l’hypocrisie, le résultat final c’est plus de code ouvert et modifiable.

    Après, il faut bien sûr rester vigilant sur leurs opérations et surtout au niveau des brevets, mais si Ballmer entretient une haine viscérale du libre, ce n’est pas forcément le cas de tout le monde chez MS…

  17. Ouais… enfin… concrètement… µ$oft a apporté quoi au noyau Linux ?

  18. deadalnix

    Bon, un fois les renseignements pris, ce n’est pas un poisson d’avril et ces gens existent vraiment chez microsoft. Mais tout le monde sen tape dans l’entreprise.

  19. « Poisson d’avril, c’était pas un poisson d’avril ! »
    J’aime bien le sens de l’humour d’aKa :-)

  20. keops

    il a l’air aussi honnête que le chat crevé qu’il a en guise de moumoute.

  21. Se baser sur l’apparence des gens pour émettre un jugement sur leurs idées est particulièrement mauvais, keops. Vilain garnement, tu devrais avoir super-honte !

  22. Needs

    Microsoft a vraiment contribué au noyau Linux à la hauteur de 25 000 lignes (je crois).

  23. Quelqu’un connaît une distribution GNU/Hurd fonctionnelle ?
    (ouais je sais, faut plus dire « distribution », c’est tès mal)

  24. Kelindil

    @Needs
    20 000 lignes de codes….et ce n’était pas par désintérêt
    http://www.generation-nt.com/commen

  25. redfire

    @osef: La debian Hurd est plutôt bien avancée. Mais après ça dépend de ce que tu entends par fonctionnelle. Et sinon il y a un an ou deux, un des projets de la communauté de Frugalware était de porter leur distribution sur ce noyau, mais je ne sais pas si c’est toujours d’actualité.

  26. Bonjour à tous,

    je suis la personne présente sur cette vidéo et suis en effet en charge de l’interopérabilité chez Microsoft France.
    Avant tout, je souhaite remercier Framablog pour avoir posté cette vidéo ; le clin d’oeil du 1er avril rajoutant un peu de piment à l’affaire, ce qui n’est pas pour me déplaire…
    Ensuite, je voudrais préciser que, comme le soulignent plusieurs d’entre vous, cette information est bien réelle. Nous avons en effet livré 20 000 lignes de code au noyau Linux en juillet 2009 et, bien entendu, en assurons la maintenance depuis. Ce code est, du fait de la licence qui gère le noyau, conforme à la GPL V2. A noter que le fait que nous livrions du code en GPL est d’ailleurs, pour ceux qui n’étaient pas au courant, tout aussi surprenant que le fait de contribuer à l’évolution de Linux. Oui, nous changeons.

    Alors à quoi ça sert ? Et pourquoi l’avons-nous fait ?
    Les fonctions auxquelles nous avons contribué visent à améliorer le fonctionnement de n’importe quelle distribution Linux en mode virtualisé, sur notre hyperviseur, Hyper-V. Nous avions déjà creusé cette voie par le passé en travaillant avec Novell, mais sur du code exécutable uniquement. Nous avons donc souhaité aller plus loin en travaillant sur les codes sources.
    A noter que plusieurs sociétés, dont des françaises, ont depuis cette date utilisé ce code (qui est livré avec le noyau Linux depuis décembre 2009) pour faire tourner des environnement Linux et Windows sur un seul et même hyperviseur.
    L’avantage que nous en tirons ? Le fait d’enrichir notre offre de virtualisation afin qu’elle prenne en compte le meiux possible les environnements mixtes Linux et Windows.
    En cela, cette action est particulièrement représentative de notre démarche en matière d’intéropérabilité : favoriser la coexistence, voire la synergie, entre des systèmes tiers (Open Source ou non, peu importe) et les nôtres. Le tout pour le bénéfice de nos clients communs.

    Vous comprendrez donc, une fois la surprise passée, que depuis que nous nous sommes lancés résolument dans la voie de l’ouverture, nous sommes prêts à aller très loin. A chaque action de ce type, nous mesurons, comme tout le monde, les risques potentiels et lorsqu’il n’y en a pas (ce qui était le cas ici), nous y allons franchement.
    Depuis cette action, il y en a eu bien d’autres autour de PHP (nos avons livréé un accélérateur pour Windows Server), de Java, PHP (encore), Eclipse, MySQL, Python, Rubis et quelques autres afin que ces technologies soient disponibles dans notre offre Cloud (Windows Azure en l’occurrence). Chacun comprendra aisément l’intérêt que nous en tirons. Les mêmes comprendront également que cela bénéficie également à ces technologies. Cela ne nous gêne aucunement.

    Je voudrais terminer ce (très long) billet en remerciant les communautés Open Source avec lesquelles nous avons travaillé pour mener à bien ces travaux : la communauté en charge du noyau pour Linux, la communauté PHP pour l’accélérateur et le Cloud et les communautés respectives aux autres technologies citées plus haut.
    C’est un travail parfaitement communautaire, mené selon leurs règles. Nous avons encore du chemin à faire mais vous nous verrez insister toujours plus dans la voie de l’ouverture.
    Encore merci à Framablog.
    Alfonso CASTRO

  27. @redfire : c’était un peu une boutade, mais merci de ta réponse ; par « fonctionnelle » j’entends un machin utilisable au quotidien par le commun des mortels… bureautique, courrier électronique et web (pas de téléchargement/transcodage de vidéos à la con, principale activité du neuneu sous Microlog Fenêtres XP SP3).

  28. @joan:
    Tu n’as apparemment, pas tout compris au libre, ce que vend red hat, c’est du service, en aucun cas des logiciels, et il n’ont absolument pas besoin de microsoft pour ce faire, le seul qui a a gagner dans cette histoire, c’est microsoft, qui veut faire croire qu’il s’ouvre alors qu’il leur suffirait d’ouvrir le code pour que toutes les compatibilité se fassent toutes seules.
    ils veulent se rapprocher du libre et prouver leur sincérité ?
    Qu’ils ouvrent le code.
    Tout le reste est du pipo