Geektionnerd : Musopen

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 10

En référence à ce billet joyeux et à ce tweet assassin

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Geektionnerd - Simon Gee Giraudot - CC by-sa

Crédit  : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Grise Bouille, Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.). Et docteur en informatique (généraliste conventionné secteur 42).

10 Réponses

  1. SpideR

    Pour info, sur cette actu : https://linuxfr.org/nodes/88921/com

  2. aKa, je trouve ton twitt « les jeunes fans finiront un jour par espérer la mort rapide de leur artiste favori pour profiter de son oeuvre avant leur propre mort » parfaitement idiot.

    Qu’est-ce que tu entends par « profiter » ? Pouvoir apprécier, partager et éventuellement modifier une œuvre sans le consentement de l’auteur ? Pas besoin de le tuer, pour ça : y’a déjà le piratage.

    Pouvoir apprécier, partager et éventuellement modifier une œuvre en sachant que l’auteur est d’accord ? Et comment tu sais s’il est d’accord, étant donné qu’il est mort et que c’est _la loi_ (et non la _licence_) qui impose cette limite temporelle au droit d’auteur.

    Si l’auteur voulait vraiment que son œuvre puisse se partager quelques années après sa mort, il l’aurait mis dans la licence, non ? Ou alors par une pure coïncidence tous les auteurs sont d’accord pour que les œuvres soient partagées _pile poil_ 70 ans après leur mort ? Pas 69 ou 71 ? On marche sur la tête.

    Même d’un point de vue cynique ton twitt est idiot. Les imbéciles qui sont en face te répondront que justement, c’est très bien que la durée du droit d’auteur soit de 70 ans et pas 5, parce que sinon nous serions d’avantage encouragés au meurtre, en sachant que nous n’avons que 5 ans à attendre.

  3. pere.despeuples

    ouh le jeune ! il est né en 1990 !

  4. Grostophe

    @gnuzer
    euh , le mode <humour> blablabla</humour>, tu connais ? visiblement pas, vu la réponse à ce twitt que je trouve pour ma part marrant et pas du tout du type « appel au meurtre ». Si tu l’as compris comme ça (et visiblement, il semblerait que, vu tes récents commentaires, il manquerait un petit peu de compréhension), tu n’as aucun sens de l’humour.
    @gee
    bravo pour ces « Geektionnerd » qui me donnent l’envie de sourire malgré ce monde de brutes … assoiffées par le fric et le pouvoir !
    bon we
    librement vôtre !

  5. @gnuzer : Je suis parfaitement d’accord avec toi. Les auteurs n’y sont pour rien. S’il faut **vraiment** tuer quelqu’un, commençons plutôt par les responsables politiques ! :-)

  6. @gnuzer : Bon déjà ça n’est qu’un tweet. Je ne suis arrivé dans l’univers Twitter que depuis l’été dernier et n’y accorde pas plus d’importance que cela. Gee m’a dit qu’il s »était inspiré de ce tweet pour son dessin, je l’ai mis en lien, voilà tout.

    Sur le fond du tweet, un fond en 140 caractère, je ne sais trop quoi te dire, l’intention devait être de produire modestement « quelque chose » en mélangeant les jeunes, le droit d’auteur, l’attente, l’impatience à utiliser sans entrave, créer en copiant, la mort, l’admiration, etc. Mais c’est visiblement raté ici :)

  7. Ce tweet peut prendre du sens d’un point de vue cynique si, comme moi, on considère que le monopole d’exploitation ne devrait pas être basé sur la mort de l’auteur, en d’autre terme ne devrait pas du tout durer jusqu’à la mort. Il me semble que l’optimal calculé de l’extension du monopole d’exploitation était plus proche de cinq ans après publication de l’œuvre, on en est bien loin avec nos 70 ans après la mort, ce qui fait une durée moyenne qui dépasse la centaine d’années. Il n’y a bien que les artistes pour travailler un temps fini et recevoir pour cela de l’argent jusqu’à leur mort (et au-delà).

  8. @Elessar : Bien vu. Je ne suis pas allé jusqu’au bout de la réflexion.

    Mais ce qui importait, c’était la première partie de mon commentaire, qui faisait écho à ce commentaire de Grunt : http://www.framablog.org/index.php/
    Pour moi le droit d’auteur soit être soit aboli, soit illimité et non-imposé. Les deux cas de figure ont leurs avantages et leurs inconvénients. Mais laisser les législateurs dire que « des droits d’auteur il en faut, beaucoup mais bon pas trop quand même » et placer le curseur arbitrairement entre ces deux cas de figure à 5, 30, 50, 70 ou 90 ans, suivant les usages et leur humeur du moment, c’est une totale hypocrisie.

  9. @Gnuzer : sur les projets Wikimédia, grands utilisateurs de domaine public, et où on cultive une certaine tradition de cynisme, ça nous arrive régulièrement de nous dire qu’untel ou untel n’est « pas assez mort » (comprendre : mort depuis moins de 70 ans).
    On se désole souvent aussi de gens qui meurent sans qu’on puisse avoir de photo libre d’eux avant leur mort.

    C’est sans doute cynique et idiot aussi, mais on dédramatise notre énervement devant les excès de protection, sans doute :-)

  10. @Aa : Ah si, « pas assez mort » , c’est marrant comme expression. 😀
    Et le message est plus clair, je trouve.