La marque (du langage) Python est en péril en Europe et a besoin de votre aide !

Classé dans : Libres Logiciels | 14

Le célèbre (et libre) langage de programmation Python est en danger en Europe pour une sombre histoire de droit des marques.

Nous avons traduit ci-dessous l’appel à soutien de Van Lindberg, président de la Python Software Foundation.

Python Logo

La marque Python en péril en Europe : Nous avons besoin de votre aide !

Python trademark at risk in Europe: We need your help!

Van Lindberg – 14 février 2013 – Python Software Foundation
(Traduction : Moosh, lgodard, Alpha, QuébecTroll, jtanguy, Penguin, Uflex, ProgVal, goofy, maz, Nodel, Norore + anonymes)

Vous qui travaillez dans une entreprise qui a un bureau dans un pays membre de l’Union Européenne, nous avons besoin de votre aide.

Une entreprise au Royaume-Uni essaye de faire reconnaître le terme « Python » comme marque commerciale pour tout logiciel, service ou serveur, à peu près tout ce qui a quelque chose à voir avec un ordinateur. Plus précisément, c’est l’entreprise qui a acquis le domaine python.co.uk il y a treize ans. À cette époque, nous nous souciions peu des problèmes de marque et nous n’avions pas acquis ce domaine.

Ce n’était pas un problème jusqu’à présent car le domaine python.co.uk, la plupart du temps, se contentait de transférer son trafic vers les sociétés-mères, veber.co.uk et pobox.co.uk. Malheureusement, Veber a décidé qu’ils voulaient commencer à utiliser le nom « Python » pour leurs logiciels serveurs.

Nous avons contacté les propriétaires de python.co.uk à plusieurs reprises et essayé d’en discuter avec eux. Leur seule réponse a été de déposer une demande de marque communautaire réclamant les droits exclusifs d’utiliser le terme « Python » pour des logiciels, serveurs, et services web – et ce partout en Europe.

Nous avons fait appel à un conseiller juridique au Royaume Uni et nous, la Python Software Foundation (NdT :. la Fondation Python), opposons à cette demande une demande de dépôt de marque communautaire, mais notre propre demande n’est pas suffisamment mûre. Dans cette dernière, nous exposons les droits de propriété de la marque résultants de l’utilisation de “Python” au cours de ces 20 dernières années.

D’après notre avocat londonien, les meilleures preuves que nous puissions transmettre au bureau européen des marques déposées sont les lettres d’entreprises connues « utilisant le logiciel de marque PYTHON dans divers pays de l’Union Européenne » de telle sorte que nous puissions « obtenir des témoignages indépendants de leur part, prouvant l’origine de la signification de la marque PYTHON, en relation avec le logiciel et les produits/services associés ». Nous avons aussi besoin de preuves d’utilisation de Python à travers toute l’Union Européenne.

Que pouvez-vous faire ?

1- Vous travaillez pour une entreprise qui utilise Python ? Vous êtes basés en Europe, vous y embauchez ou vous y possédez un bureau ? Pourriez-vous écrire une lettre avec l’en-tête de votre entreprise que nous pourrions réutiliser par la suite ?

Nous aurions besoin des élements suivants :

  1. Une brève description de l’utilisation de Python dans votre entreprise :
  2. Comment votre entreprise associe le terme Python uniquement à la PSF ;
  3. Votre opinion sur le fait qu’une autre entreprise utilisant le terme Python dans ses services, logiciels et serveurs pourrait âtre source de confusion.

La lettre n’a pas besoin d’être très longue —- quelques paragraphes suffisent, mais nous apprécierions toute forme de description de votre utilisation de Python dans vos logiciels, votre hébergement internet, vos serveurs, vos VPN, dans le développement de logiciel ou de matériel ou encore dans l’utilisation de services de sauvegarde. Pour ceux qui sont intéressés par les classes descriptives légales, elles figurent au bas de ce message[1][2].

Vous pouvez envoyer une copie PDF de votre lettre à psf-trademarks@python.org

2. Connaissez-vous ou possédez-vous quoi que ce soit qui ait été publié au sein de l’UE et qui utilise “Python” pour faire référence au langage Python? Pouvez-vous nous transmettre des numérisations, photos ou copies? Cela comprend :

  • Des livres ;
  • Des brochures ;
  • Des programmes de conférences ou présentations ;
  • Des offres d’emploi ;
  • Des magazines ou autres publications ;
  • Des prospectus.

Vous pouvez envoyer un scan PDF de ces documents à psf-trademarks@python.org.

3. Vous pouvez également aider à protéger la propriété intellectuelle de Python en nous soutenant financièrement.

Comme le coût d’opposition d’une marque commerciale est de l’ordre de dizaines de milliers de dollars, nous aurons besoin de trouver un moyen de financer les coûts de procédure de l’opposition.

Merci d’envisager une donation à la Python Software Foundation ou de me contacter.

C’est la première fois que la PSF doit prendre des mesures juridiques pour protéger la propriété intellectuelle de Python. S’il vous plait, aidez Python comme vous le pouvez. La menace est réelle et elle est susceptible de nuire à votre entreprise en Europe, surtout si vous êtes dans le domaine de l’hébergement et que Python fait partie de l’offre que vous proposez.

S’il vous plaît, faites-moi savoir si vous avez des questions auxquelles je peux répondre. Si vous connaissez quelqu’un qui devrait avoir l’information, libre à vous de la partager.

Thanks, Merci,

Van Lindberg, Président
van@python.org
Python Software Foundation

Notes

[1] Classe 9 – Logiciels ; Serveurs pour l’hébergement de sites web ; Matériel informatique pour RPV (réseau privé virtuel) ; Serveurs Internet (NdT : Classifications légales traduites à l’aide de l’outil EuroClass).

[2] Classe 42 – Conception et développement d’ordinateurs et de logiciels ; Hébergement de sites sur Internet ; Hébergement de sites web de tiers ; Hébergement de sites web ; Hébergement de sites web de tiers sur un serveur d’ordinateurs pour un réseau informatique mondial ; Hébergement de contenu numérique, à savoir de revues et de blogues en ligne ; Fournisseur de services d’application, à savoir hébergement de logiciels d’application de tiers ; Hébergement de contenu numérique sur l’internet ; Hébergement de sites web pour le compte de tiers ; Hébergement de sites informatiques de tiers (sites web) ; Hébergement de sites informatiques sites web ; Location de serveurs web.

14 Réponses

  1. frederic

    mieux que des lettres il y a les livres …
    Programmation Python : Conception et optimisation [Broché]
    Broché: 556 pages
    Editeur : Eyrolles; Édition : 2e édition (9 avril 2009)
    Langue : Français
    ISBN-10: 221212483X
    ISBN-13: 978-2212124835

    Et les projets décrit dans les livres:
    Van Rossum’s CP4E
    Van Rossum’s proposal was made to the Corporation for National Research Initiatives (CNRI) in July 1999. His proposal has three components:

    To develop a high school and college curriculum
    To create better tools for program development
    To build a user community around these tools to help with their development

    It is not suprising that Van Rossum, the author of the programming language Python, decided to base these tools around that language.

    Python est un nom de code antérieur à la marque

  2. Lauren Pointal

    Hard to send documents:

    psf-trademarks@python.org: host mail.python.org[82.94.164.166] said:
    553-rejected, message looks like spam. 553 Contact your postmaster/admin
    for assistance. Please provide the following information in your problem
    report: time (Feb 16 15:22:05) and client (129.175.33.41). (in reply to end
    of DATA command)

  3. En même temps, le site python.co.uk redirige maintenant vers python.org, donc je suppose que la médiatisation de l’affaire a suffit à faire reculer l’entreprise.

  4. J’ai transféré ça, mais une question subsiste: théoriquement la loi n’autorise pas qu’un nom « commun » puisse être déposé… c’est le cas pour « python » qui est, pour ceux qui le savent pas :p un serpent… une idée ? comment ils pourraient le faire ?

  5. papoteur

    Un nom commun peut être déposé comme marque s’il désigne un produit qui n’est pas évoqué par le nom.
    Voir l’exemple d’Orange, pour des services de télécommunication.

  6. @metal3D : je ne savais pas…. mais dans ce cas je pense qu’il faudrait demander a Apple comment ils ont fait pour déposer le nom « Lion », « Tiger », « Mountain Lion »…etc…

    Effectivement si il faut prouver l’antériorité de l’existence du Python, les livres édités depuis tant d’années ne devraient t’ils pas suffir a le prouver ?

    Edit : Merci de nous avoir éclairé Papoteur :)

  7. Bonjour,

    Comme des milliers de laboratoires nous utilisons la distribution Rocks Clusters pour nos clusters de calcul intensifs parallèles. Python est indispensable à son fonctionnement.

    Phil.

  8. http://python.developpez.com/cours/

    Les différentes versions de Python (pour Windows, Unix, etc.), son tutoriel original, son manuel de référence, la documentation des bibliothèques de fonctions, etc. sont disponibles en téléchargement gratuit depuis l’internet, à partir du site web officiel : http://www.python.org

    Il existe également de très bons ouvrages imprimés concernant Python. Si la plupart d’entre eux n’existent encore qu’en version anglaise, on peut cependant déjà se procurer en traduction française les manuels ci-après :

    Python en concentré, par Alex Martelli, traduction d’Éric Jacoboni, Editions O’Reilly, Paris, 2004, 645 p., ISBN 2-84177-290-X. C’est le premier ouvrage de référence véritable édité en langue française. Une mine de renseignements essentielle.
    Introduction à Python, par Mark Lutz & David Ascher, traduction de Sébastien Tanguy, Olivier Berger & Jérôme Kalifa, Editions O’Reilly, Paris, 2000, 385 p., ISBN 2-84177-089-3. Cet ouvrage est une excellente initiation à Python pour ceux qui pratiquent déjà d’autres langages.
    L’intro Python, par Ivan Van Laningham, traduction de Denis Frère, Karine Cottereaux et Noël Renard, Editions CampusPress, Paris, 2000, 484 p., ISBN 2-7440-0946-6
    Python précis & concis (il s’agit d’un petit aide-mémoire bien pratique), par Mark Lutz, traduction de James Guérin, Editions O’Reilly, Paris, 2000, 80 p., ISBN 2-84177-111-3

    En langue anglaise, le choix est évidemment beaucoup plus vaste. Nous apprécions personnellement beaucoup Python : How to program, par Deitel, Liperi & Wiedermann, Prentice Hall, Upper Saddle River – NJ 07458, 2002, 1300 p., ISBN 0-13-092361-3 , très complet, très clair, agréable à lire et qui utilise une méthodologie éprouvée, Core Python programming, par Wesley J. Chun, Prentice Hall, 2001, 770 p., ISBN 0-13-026036-3 dont les explications sont limpides, et Learn to program using Python, par Alan Gauld, Addison-Wesley, Reading, MA, 2001, 270 p., ISBN 0-201-70938-4 , qui est un très bon ouvrage pour débutants.

    Pour aller plus loin, notamment dans l’utilisation de la bibliothèque graphique Tkinter, on pourra utilement consulter Python and Tkinter Programming, par John E. Grayson, Manning publications co., Greenwich (USA), 2000, 658 p., ISBN 1-884777-81-3 , et surtout l’incontournable Programming Python (second edition) de Mark Lutz, Editions O’Reilly, Paris, 2001, 1255 p., ISBN 0-596-00085-5, qui est une extraordinaire mine de renseignements sur de multiples aspects de la programmation moderne (sur tous systèmes).

    Si vous savez déjà bien programmer, et que vous souhaiter progresser encore en utilisant les concepts les plus avancés de l’algorithmique Pythonienne, procurez vous Python cookbook, par Alex Martelli et David Ascher, Editions O’Reilly, Paris, 2002, 575 p., ISBN 0-596-00167-3 , dont les recettes sont savoureuses.

    Si vous souhaitez plus particulièrement exploiter aux mieux les ressources liées au système d’exploitation Windows, Python Programming on Win32, par Mark Hammond & Andy Robinson, Editions O’Reilly, Paris, 2000, 654 p., ISBN 1-56592-621-8 est un ouvrage précieux.

    Référence également fort utile, la Python Standard Library de Fredrik Lundh, Editions O’Reilly, Paris, 2001, 282 p., ISBN 0-596-00096-0

  9. Les nouveaux programmes de l’éducation nationale pour l’informatique en CPGE font référence à Python.

  10. Christophe

    La dispute étant close (en faveur du langage) il pourrait être intéressant de le faire apparaître ici ?

    http://www.infoworld.com/d/open-sou

  11. @Christophe : D’où tiens-tu que l’affaire est close ? Rien de tel sur http://pyfound.blogspot.be/

  12. « Au cœur de Python, vol 1, Notions fondamentales ». ISBN 978-2-7440-2148-0 (« Core Python programming, 2nd Edition / Part 1 : Core python, ISBN original: 0-13-226993-7).
    « Au cœur de Python vol 2, Notions avancées ». ISBN 978-2-7440-2195-4 (Core Pyhon programming, 2nd edition / Part 2 : Advanced topics, ISBN original: 0-13-226993-7).
    de Wesley J Chun, 2007.
    Campus Press pour la version française.
    Prentice Hall pour la version originale.

  13. Une pièce commémorative de 5 euros a été créée avec un script Python en 2008 : http://blog.adamnash.com/2008/11/17
    http://pythonide.blogspot.fr/2008/1

    Il y a eu un concours officiel lancé par les Pays bas (et donc reconnu par l’Europe?) pour créer cette pièce de monnaie commémorative, c’est potentiellement un usage officiel au niveau européen.

  14. Problème réglé.
    « Python Software Foundation Reaches Settlement, Ends Trademark Dispute »
    http://pyfound.blogspot.ca/2013/03/