Geektionnerd : Animateur de communauté

Classé dans : Geektionnerd, Libres Cultures | 5

geektionerd_162-1_simon-gee-giraudot_cc-by-sa.jpg

geektionerd_162-2_simon-gee-giraudot_cc-by-sa.jpg

Source :

Crédit : Simon Gee Giraudot (Creative Commons By-Sa)

Auteur/dessinateur de bandes dessinées (Le Geektionnerd, Superflu, Bastards Inc, etc.) et doctorant en informatique sur son temps salarié.

5 Réponses

  1. Framasoft n’a pas de community manager.

    Cet article ne critique pas le fait de tweeter des conneries (ce serait sacrément hypocrite), mais le fait pour des entreprises sans communauté de créer des postes de ce genre qui n’ont (à mon humble avis) aucune autre utilité que brasser du vent dans bien des cas, tout en pétant plus haut que son cul à grand renfort de termes ronflants type « community manager »

    Désolé si ça n’était pas clair.

  2. libre fan

    Framasoft a une page Facebook, :lol: ???? et nous prêche le chiffrement. Quelle blague!

  3. On s’en fout un peu du titre « community manager » ou « animateur de communauté » ou autre, non?

    OK, il y a des entreprises pour qui ce terme est pris au sens propre, et sur ce point je suis d’accord avec vous. Maintenant pour beaucoup d’autres entreprises/administrations/associations/etc. les réseaux sociaux sont un vecteur de communication comme un autre, plus informel peut-être, et qu’il serait bête de ne pas utiliser si les clients/utilisateurs/partenaires/etc. de la structure y sont actifs… sans que les personnes qui tiennent ce rôle dans l’entreprise soient nécessairement des mecs payés à glander sur twitter et facebook…

  4. @libre fan
    Je pense que tu t’es trompé d’article (mais je peux me tromper aussi).
    Je me permets quand même de répondre : Framasoft est (et a toujours été) une porte d’entrée au Libre à l’usage du grand public. C’est la même raison qui fait que les Framakeys sont destinées à Windows, pas parce qu’on soutient la plateforme, mais parce qu’on essaie d’amener les gens vers le Libre en partant de là où ils sont.

    Oui, le grand public, on va chercher là où il est, c’est-à-dire (entre autres) Facebook, aussi triste que cela puisse être. Précher le chiffrement à des gens qui y sont déjà sensibilisés, ça n’a pour ainsi dire pas grand intérêt.

    @maxime
    « On s’en fout un peu du titre « community manager » ou « animateur de communauté » ou autre, non? »
    Moi non (mais chacun a le droit de se foutre ou non de ce qu’il veut). Je trouve ça au contraire intéressant d’analyser les nouveaux termes à la mode qu’on nous sert à toutes les sauces et de voir de quoi il retourne en réalité. Je comprends que ça ne passionne pas tout le monde.

    « OK, il y a des entreprises pour qui ce terme est pris au sens propre, et sur ce point je suis d’accord avec vous. »
    Chouette ;)

    « Maintenant pour beaucoup d’autres entreprises/administrations/associations/etc. les réseaux sociaux sont un vecteur de communication comme un autre, plus informel peut-être, et qu’il serait bête de ne pas utiliser si les clients/utilisateurs/partenaires/etc. de la structure y sont actifs… »
    Oui, et il y en a pour qui ça marche (cf Apple que je cite). J’ai juste constaté que c’était une mode de coller des « community manager » pour n’importe quoi et je trouve ça risible. Ce n’est pas parce que tous les mangeurs de Mikados sont sur Facebook qu’ils sont une communauté et qu’ils ont envie d’avoir une activité commune autour des Mikados. Mais après tout, les entreprises font ce qu’elles veulent, je ne fais que donner mon humble avis :)