Le guide « Autodéfense courriel » de la FSF traduit en français par l’April et Framasoft

Classé dans : Libertés Numériques | 4

Reset The Net

L’April et Framasoft ont le plaisir d’annoncer la mise en ligne de la version française du guide « Autodéfense courriel » de la Fondation pour le Logiciel Libre. Cette dernière vient en effet d’annoncer la mise en ligne de traductions de son guide « Email Self-Defense » dont la version française a été assurée par l’April et Framasoft[1]. Le guide est désormais disponible en 7 langues en attendant d’autres traductions.

L’objectif du guide est de montrer à tout le monde que dans un monde de surveillance généralisée le chiffrement des courriels est nécessaire et accessible. Comme le disait récemment Edward Snowden « adopter le chiffrement est la première mesure efficace que tout le monde peut prendre pour mettre fin à la surveillance de masse ».

Le guide de la Fondation pour le Logiciel Libre est disponible en :

Outre le guide, une infographie est également disponible.

« Les traductions de ce guide le rendent accessible aux lecteurs non-anglophones. Cet effort a été possible par la mobilisation de bénévoles de l’April et de Framasoft pour la version française, nous les remercions chaleureusement » a déclaré Frédéric Couchet, délégué général de l’April.

-> Le guide « Autodéfense courriel »

L’image en illustration est sous licence CC-By et nous vient de Journalism++.

Notes

[1] Les personnes qui ont participé à la traduction sont Diab, Asta, rigelk, marc, simon, Guillaume/gyom, Régis Desroziers (r0u), Christian, Seb, Pierrick, goofy, Thérèse.

4 Réponses

  1. J’ai déjà essayé plusieurs fois d’installer enigmail mais à chaque fois, j’abandonne parce qu’il n’est pas possible de stocker les mails reçus déchiffrés sans faire des bidouilles super pas pratique.
    Résultat : la recherche dans les mails est impossible, dès que l’on veut relire un vieux mail, il faut ressaisir la passphrase…
    J’ai interpelé leur équipe là dessus (et je ne suis pas le seul) mais cela semble poser des problèmes insurmontables.
    Pour ma part, je recherche un moyen de mettre une enveloppe autour de mes mails pas un coffre fort que je devrai ouvrir avec la combinaison à 30 chiffres à chaque fois que je voudrai en lire un. D’autant plus que la recherche est impossible et que dans l’idée de chiffrer la communication, mettre un sujet trop clair n’est pas une bonne idée. Donc, pour lire un mail ancien, il y a de fortes chances que je doive ouvrir plusieurs coffres.
    Si je veux garantir le chiffrement des mails archivés, je préfère les stocker déchiffrés sur un volume chiffré.
    En l’état, je trouve énigmail totalement inutilisable pour qui ne souhaite pas avoir un comportement paranoïaque sur ses mails. Surtout que les métadonnées ne sont pas chiffrées, ce qui rend les efforts à mettre en oeuvre pour un résultat incomplet totalement disproportionné.

  2. @Jice : les métadonnées [i.e. les en-têtes] ne sont pas chiffrées parce que leur chiffrement rendrait l’acheminement du message impossible (imagine le devenir d’une lettre dont ni l’adresse du destinataire, ni celle de l’expéditeur ne seraient lisibles).

  3. Je comprends tout à fait les raisons pour lesquelles les métadonnées ne sont pas chiffrées. C’est dommage mais logique.
    Mon problème avec enigmail tient juste au fait que cette extension ne permet pas de stocker les messages déchiffrés. A chaque fois que j’ai tenté de l’utiliser, c’est ça qui a fini par m’user (ainsi que mes correspondants)

  4. Si encore la difficulté n’était que technique…
    Si pour ma part j’ai abandonné le chiffrement du courriel c’est qu’absolument aucun de mes contacts n’était prêt à le faire (aussi bien techniquement qu’intellectuellement).

Laissez un commentaire