image_pdfimage_print

Avlxyz - CC by-sa

Présentation

Le groupe Framalang de traduire collaborativement des nouvelles du monde du Libre. La plupart du temps, ces traductions sont destinées à être publiées sur le Framablog, mais elles peuvent aussi servir à des projets amis (LQDN, April, etc.) ou viser à traduire un livre pour une édition Framabook.

Un billet spécial du Framablog a été consacré à ce groupe en guise de présentation et remerciement ainsi qu’une interview croisée de plusieurs de ses membres. Dans la joie et la bonne humeur, traductrices et traducteurs se réunissent sur une liste de discussion (voir plus bas pour l’inscription), exercent une veille du « Libre » anglophone, évaluent les travaux potentiels à traduire, puis s’attellent à la tache !

Comment participer ?

Il faut tout d’abord s’inscrire sur la liste de diffusion. Chacun-e peut y répondre et y participer (sans spammer le reste du groupe, bien entendu !)

Ensuite, vous avez les emails et l’outil de suivi des traductions pour retrouver les travaux en cours et leur état d’avancement… donc voir ce que vous pouvez proposer !

Inscription au groupe Framalang

Nous traduisons principalement des articles originellement en Anglais.

Pour s’inscrire, suivre ce lien : http://framalistes.org/sympa/subscribe/framalang

Et parce ce qu’il n’y a pas que l’anglais dans la vie, Framalang a récemment créé une nouvelle liste de traducteurs pour les langues espagnol (mais aussi portugais). Il va sans dire que vous y êtes également les bienvenus.

Pour s’inscrire, suivre ce lien : http://framalistes.org/sympa/subscribe/framespagnol

Nous vous remercions par avance de votre éventuelle « candidature » 😉

L’outil de suivi

Les membres de l’association veillent à ce que les traductions soient répertoriées sur notre outil de suivi disponible ici.

Pour retrouver directement les dernières traductions acceptées et leur état d’avancement, vous pouvez trier les traductions par ordre anté-chronologique.

Le chemin d’une traduction

Participer à Framalang, ce n’est pas simplement traduire… En réalité, chaque membre du groupe peut :

Proposer une traduction

Ce travail de veille et de proposition d’article à traduire est très important, et nous sommes toujours avides de nouveaux contenus à traduire ! Nous commençons généralement le sujet de ces email par : [Proposition], avec dans l’email le lien vers la source, l’auteur et une rapide présentation du propos.

Accepter une proposition

Vous voyez un article sur lequel vous seriez prêt-e à travailler ? Dites-le en répondant à l’email de proposition. En général, à partir de 2, 3 réponses enthousiastes, on lance la traduction.

Contacter l’auteur-e d’un article proposé

Si la proposition de traduction n’est pas sous une licence permettant l’adaptation, il faut en contacter l’auteur-e pour demander une autorisation de traduction.

Padifier l’article

Il s’agit simplement de copier l’article original sur un framapad (outil d’écriture collaborative). Pensez à mentionner le titre, l’auteur, la licence et la source, et à sauter 2 lignes entre chaque paragraphe pour que la traduction se fasse aisément. Une fois le pad prêt, il suffit de l’envoyer au groupe dans un nouvel email marqué [Traduction].

Traduire l’article

C’est la partie où on retrouve le plus de monde, souvent les traductions vont vite ! Il suffit d’aller sur le pad et d’écrire (pensez à mettre votre pseudo et à choisir votre couleur dans l’icône en haut à droite). Toutes les traductions en cours ou passées sont disponibles dans notre outil de suivi des pads.

Proposer chapô et illustration

À l’intérieur du pad, vous pouvez rédiger le chapô : une introduction à cet article qui présente l’auteur-e, le propos, et pourquoi le groupe a trouvé important de le partager auprès du public francophone.

Vous pouvez aussi proposer des illustrations (Libres) à l’aide d’un lien et en mentionnant auteur, titre et licence de l’image (vous pouvez aussi partager ces images via notre outil Framapic !)

Relire la traduction

C’est un travail essentiel. N’hésitez pas à imposer vos choix : la traduction de l’autre n’est pas sacrée, et nous sommes dans une dynamique de confiance. On a souvent plus de recul à la relecture qu’à la traduction, donc une meilleure approche de la bonne tournure à choisir.

Ce n’est que lorsque vous n’êtes pas sûr-e de votre proposition que vous la signalez à côté /*en la mettant dans ces signes*/ (attention : vous laisserez alors plus de travail aux personnes qui mettront l’article sur le blog !). Une bonne relecture est une relecture où tous les choix de traductions ont été tranchés ;).

Bloguifier la traduction

Certain-e-s membres de Framalang ont des accès au Framablog. Leur travail consiste à prendre votre traduction, la vider de l’anglais, trancher dans les derniers choix (il faut qu’il y en ait le moins possible, siouplé), l’illustrer, lui écrire un chapô, la mettre en page… Si vous vous sentez assez à l’aise dans le groupe (pour savoir motiver les troupes) et l’envie de faire ce travail-là, n’hésitez pas à le dire au groupe !