Khrys’presso du lundi 3 février 2020

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Brave New World

Spécial Assange

Spécial France

Spécial réforme des retraites

Spécial manifs et Grève Générale

Spécial couverture médiatique

Spécial violences policières

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

  • Vous êtes maintenant contrôlés à distance (nytimes.com – en anglais)

    Nous pensions que nous effectuions des recherches sur Google, mais nous comprenons à présent que c’est Google qui fait des recherches sur nous. Nous pensions que nous utilisions les médias sociaux pour nous connecter, mais nous avons appris que c’est cette connexion qui permet aux médias sociaux de nous utiliser. Nous nous sommes à peine demandé pourquoi notre nouvelle télévision ou notre nouveau matelas disposait d’une politique de confidentialité, mais nous avons commencé à comprendre que les politiques de « confidentialité » sont en fait des politiques de surveillance.

  • Michel Bauwens: “Plus une civilisation est inégalitaire et prédatrice, plus dure est sa chute” (lecho.be)
  • La liberté, après l’abondance
  • Entre les Routes 87 et 91 – Balade dans les territoires sombres de l’Empire américain (lundi.am)
  • E3C : Et mon Cul Connard, c’est du Confit ? (affordance.info)
  • On peut rire de tout… mais pas avec la loi Avia ! (theconversation.com)
  • Aucune loi Avia n’empêchera des cas comme Mila (affordance.info)

    il y a eu, et c’est immensément plus grave, le même relativisme permettant d’inverser la charge de la culpabilité, au travers d’une sortie calamiteuse et honteuse de … la garde des sceaux, Nicole Belloubet, expliquant que “l’insulte à une religion constituait évidemment une atteinte à la liberté de conscience”. Soit la définition même du délit de blasphème. Dans la bouche de la Garde des sceaux. Au 21ème siècle. En France. Après les attentats contre Charlie Hebdo.

  • Démocratie de faible intensité (politis.fr)

    Face à toutes les contestations, le verdict de la présidentielle de 2017 est de peu de poids. Le problème, il est vrai, dépasse Emmanuel Macron. C’est celui de la Ve République. Le suffrage universel ne peut pas être une arnaque suivie d’une sorte de bras d’honneur…

  • Non monsieur Macron, nous ne sommes plus en démocratie (blogs.mediapart.fr)
  • Contre « la-démocratie » (blog.mondediplo.net)

    Mais qui sont ces gens ? Qu’est-ce que c’est que cette humanité-là ? Que se passe-t-il à l’intérieur de ces personnes ? Se passe-t-il seulement quelque chose ? Y a-t-il des pensées ? Si oui lesquelles ? En fait, comment peut-on résister au-dedans de soi à des hontes pareilles ? Que ne faut-il pas dresser comme murailles pour parvenir à se maintenir aussi stupidement face à des désaveux aussi terribles ? Comment peut-on espérer rester « légitime » à force d’imposer à la majorité les intérêts de la minorité ? Même un instrument aussi distordu que les sondages n’a pu que constater le refus majoritaire, continûment réaffirmé, de la loi sur les retraites. C’est sans doute pourquoi le gouvernement, supposément mandaté par le peuple, s’acharne à faire le contraire de ce que le peuple lui signifie.

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Deux personnages prennent le café. Le personnage de gauche dit : Décidément, c'est fou, tout ce qu'il se passe en une semaine !- la personne de droite répond : Si tu en veux encore plus, clique sur ma tasse !
Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).