Khrys’presso du lundi 22 février 2021

Temps de lecture 25 min

image_pdfimage_print

Comme chaque lundi, un coup d’œil dans le rétroviseur pour découvrir les informations que vous avez peut-être ratées la semaine dernière.

Tous les liens listés ci-dessous sont a priori accessibles librement. Si ce n’est pas le cas, pensez à activer votre bloqueur de javascript favori ou à passer en “mode lecture” (Firefox) ;-)

Brave New World

Spécial France

Spécial média et pouvoir

Spécial on gère comme des pieds (et à la néolibérale)

Spécial islamo-gauchisme et dérive extrême-droite

Spécial répression, racisme, violences policières…

Spécial Résistance(s)

Spécial GAFAM et cie

Les autres lectures de la semaine

  • Faster hardware isn’t better. (side-effects.neocities.org)
  • Really ? (lareviewofbooks.org)

    “What we normally take to be reality is, in fact, a simplified virtual reality, shaped by natural selection to guide adaptive action.” According to his interface theory of perception, each perceptual system is a user interface analogous to the desktop screen of a laptop. The icons on the desktop hide reality but deliver functionality. […] Westerhoff goes one step further and makes the more radical assertion that the real world does not even exist. Westerhoff’s important qualification, however, is that, by “real,” he means independent of human “cognitive activities.”[…] the brain creates a representation of external objects, but “nevertheless, this representation does not have any implications for existence beyond the representational framework.”

  • “Pour un féminisme de la totalité” (renverse.co)
  • « Aucune révolution féministe sans renversement des classes » (renverse.co)
  • Le patriarcat patronymique, bordel de nom (slate.fr)
  • Le mythe de la femme vierge (pressenza.com)

    Comme la reconstruction de l’hymen est une intervention sans indication médicale, elle est considérée comme une opération de chirurgie esthétique, c’est un business fructueux réalisé sur le dos de jeunes filles et de femmes désespérées. Alors qu’on interdit aux médecins de donner des informations sur le droit à l’avortement, cette intervention misogyne est devenue un réel business en Allemagne.

  • Rachida Brahim, La race tue deux fois – Note de lecture (undi.am)

    « À nos défunts » est le résultat d’une enquête sur 731 crimes racistes perpétrés en France entre 1970 et 2000. […] La victimisation primaire désigne l’action par laquelle une personne est la cible d’une infraction et acquiert le statut de victime d’un point de vue légal. La victimisation secondaire advient au moment où cette même personne fait le récit de l’infraction dont elle a fait l’objet – lors d’un échange entre la victime et ses proches, mais aussi lors de la confrontation avec les institutions qui représentent les interlocuteurs des victimes. Il peut s’agir du système médiatique, éducatif, médical, policier ou judiciaire. Cette victimisation secondaire est provoquée par des attitudes de blâmes et d’inversement des responsabilités, par une banalisation des faits ou par l’existence d’un vide juridique. La victimisation secondaire a d’abord été mise en évidence par les analyses féministes portant sur les violences faites aux femmes. Les premières études menées sur la question des agressions sexuelles ont par exemple montré que les victimes de viol sont fréquemment considérées comme responsables de ce qui leur arrive – ce qui, de fait, accentue la violence initialement subie. […] Dans le cas qui nous intéresse, la victimisation secondaire a été provoquée par le traitement pénal et législatif de crimes racistes qui empêchait de caractériser le mobile raciste.

  • Mémoire : quand la France bombardait l’Algérie avec des armes nucléaires (coordination-antinucleaire-sudest.net)

    Le 13 février 1960 à 07h04, sans trembler, un doigt se posa sur un bouton et déclencha une explosion qui brûla le ciel et la terre du Sahara algérien. Le champignon atomique de l’opération prénommée « Gerboise bleue » était visible sur une circonférence de plusieurs dizaines de kilomètres à la ronde. Il fut produit par une charge de 70 kilotonnes, quatre fois la puissance de Fat Boy larguée par l’armée américaine sur Hiroshima, le 6 août 1945.

  • Une étrange alliance – Islamophobie et judéophobie (lundi.am)
  • Les Anarchistes contre l’épidémie de choléra de 1884 (lundi.am)

    En tant qu’ancien étudiant en médecine, Malatesta se vit confier une section de malades ; ils avaient un taux de guérison particulièrement élevé car il savait comment forcer la ville de Naples à livrer de la nourriture et des médicaments en abondance, qu’il distribuait généreusement.« la véritable cause du choléra est la pauvreté »

  • The abuses of Popper – How Popperian falsification enabled the rise of neoliberalism (aeon.co)
  • Qu’est-ce qu’un riche ? (grisebouille.net)

    On en vient à un des grands tabous de la bourgeoisie : à quel point cette classe qui vante le travail sur tous les tons y prend si peu part et cherche en réalité à travailler le moins possible.

  • Au « dîner du Siècle » il n’y a pas de « complot », seulement du séparatisme de classe entre hommes blancs et bourgeois (frustrationmagazine.fr)
  • L’enseignement numérique ou le supplice des Danaïdes (lundi.am)
  • “Ceux qui dirigent le monde ne veulent pas le bien de l’humanité, mais réaliser le projet techno-capitaliste, quel qu’en soit le prix” (hervekempf.net)

    C’est une expression d’Immanuel Wallerstein, un grand historien décédé en 2019. Le sale petit secret du capitalisme désigne « les externalités », un concept économique qui semble compliqué, mais en fait simple : les entreprises, les industries, les capitalistes ont pris l’habitude d’externaliser, c’est-à-dire d’ignorer dans leurs comptes économiques, les dégâts écologiques, qui sont en fait supportés par la société. C’est ainsi que s’augmente le profit, qui est le cœur du capitalisme. Le sale petit secret du capitalisme, c’est donc que le compte économique des entreprises et de l’économie en général est totalement faussé afin d’accroître le profit. Ce sale petit secret explique pourquoi le capitalisme est aujourd’hui responsable de la destruction du monde.

  • Specter in the Machine (logicmag.io)

    In the 1990s, as the internet was being turned into a shopping mall, a group of radicals built a digital commune.

  • Regouverner (1/2) : la nouvelle ère des licences libres (internetactu.net)
  • Regouverner (2/2) : multiplier les outils d’une gouvernance distribuée (internetactu.net)
  • La décroissance : le socialisme sans la croissance (terrestres.org)
  • How Sustainable is High-tech Health Care ? (lowtechmagazine.com)
  • Vertical Farming Does Not Save Space (lowtechmagazine.com)

    If the electricity for a vertical farm is supplied by solar panels, the energy production takes up at least as much space as the vertical farm saves.

  • The endangered bonobo : Africa’s forgotten ape (awf.org)

Les BDs/graphiques/photos de la semaine

Les vidéos/podcasts de la semaine

Les autres trucs chouettes de la semaine

Deux personnages prennent le café. Le personnage de gauche dit : Pfouh toujours aussi dense, le 'presso... - la personne de droite répond : Yep, c'est qu'il s'en passe des trucs, en une semaine !!!
Retrouvez les revues de web précédentes dans la catégorie Libre Veille du Framablog.

Les articles, commentaires et autres images qui composent ces « Khrys’presso » n’engagent que moi (Khrys).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *